21 novembre 2013

Les trolleybus à Limoges

C'est le seul réseau qui n'a jamais cessé de croire au trolleybus depuis leur mise en service voici 70 ans, à l'été 1943. Limoges fait figure d'exception en France, accentuée cette année par la mise en exploitation des Swisstrolley, premiers trolleybus articulés du réseau et surtout première apparition de ce modèle bien connu des réseaux suisses sur le territoire français.

transporturbain vous propose son dossier sur l'histoire du réseau de trolleybus de Limoges, et une page consacrée au Swisstrolley afin de compléter la présentation des véhicules exploités en France.

Posté par ortferroviaire à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2013

Lyon inaugure LEOL

LEOL : Ligne Express de l'Ouest Lyonnais. Ce projet de 13,5 M€ est destiné à diminuer le temps de parcours entre la station Gorge de loup du métro D et Craponne, en utilisant un nouvel itinéraire entre Alaï et Craponne. Une première phase avait été mise en service afin de shunter les lacets de Francheville. La seconde étape sur les communes de Francheville et Craponne a été inaugurée ce matin.

Les autobus disposent d'aménagements sur 4,5 km entre La Patelière et Bel Air, soit en site propre, soit par des voiries réaménagées. Le tracé reprend d'ailleurs l'ancienne plateforme du tramway Fourvière Ouest Lyonnais démantelé en 1954. A cette occasion, 5 arrêts sont créés.

LEOL

Toutefois, ces aménagements ne sont pas utilisés en permanence mais seulement en heures de pointe entre 6h30 et 9h30 le matin, ainsi qu'entre 16h30 et 19h30 le soir, pour les lignes C24E (Gorge de loup - Grézieu la Varenne),  73E (Gorge de loup - Brindas) du réseau TCL et la ligne 2EX du réseau départemental du Rhône (Gorge de loup - Chazelles sur Lyon).

Posté par ortferroviaire à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Marseille : le développement du tram se profile enfin ?

6 rames supplémentaires pour la nouvelle ligne T3

Dotée de 26 rames Bombardier Flexity Outlook, initialement longues de 32 m et portées à 43 m devant le succès du tramway, la RTM a pris possession aujourd'hui de la première des 6 rames destinées à l'extension de 1200 m du réseau sur la rue de Rome entre la Canebière et la place Castellane, dont les travaux sont en cours de réalisation. La mise en service est espérée en juin 2014 après 3 années de travaux.

Ces rames seront engagées sur une 3ème ligne qui reliera Arenc à la place Castellane, formant certes un réseau maillé, puisqu'en tronc commun avec la ligne T2 Arenc - Blancarde, mais parfaitement redondante avec un métro encore sous-utilisé.

Lancement des études pour le développement du réseau

Pendant ce temps, la question de la desserte des quartiers périphériques, manquant cruellement de transports performants, continue de trainer. Cependant, la Communauté Urbaine devrait désigner très prochainement son assistant à maîtrise d'ouvrage pour conduire les études sur plusieurs extensions du réseau :

  • 4,9 km entre Arenc et le lycée Saint Exupéry, par la rue de Lyon et le chemin de la Madrague, amorçant une desserte du nord de la ville avec 9 à 11 nouvelles stations
  • 5,5 km entre la place Castellane et La Rouvière, vers le sud-est par l'avenue Cantini, le terminus du métro à Sainte Marguerite Dromel, l'avenue Viton et le boulevard du Redon, créant 13 à 14 nouvelles stations
  • 3,2 km entre la gare de La Blancarde et Sainte Marguerite Dromel, en utilisant l'ancienne plateforme ferroviaire Blancarde - Prado jusqu'au boulevard Rabateau

Ces trois nouvelles sections pourraient amorcer un tournant dans le développement du réseau marseillais. Nécessitant 370 M€, la Communauté Urbaine espère obtenir un crédit important de l'Etat au travers de l'appel à projets du Grenelle Environnement.  Ces 13,6 km supplémentaires viendraient donc doubler à horizon 2020 le réseau de tramways. Compte tenu du retard considérable de Marseille en matière de transports en commun, il est plus que temps de concrétiser ces projets.

Posté par ortferroviaire à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2013

Lausanne : 5 ans de métro et déjà la saturation

La ligne M2 de Lausanne constitue un véritable succès depuis sa mise en service : 120 millions de voyageurs ont été transportés par cette ligne de 5,9 km et 14 stations qui a succédé au funiculaire Lausanne - Ouchy mis en service en 1877.

300713_M1lausanne1Lausanne - 30 juillet 2013 - Le tracé de la ligne M2, sur l'emplacement de l'ancien funiculaire Lausanne - Ouchy, offre une section aérienne. Le MP89 n°248 circule en direction d'Ouchy. © J. Sivatte

Mise en service le 27 octobre 2008, la ligne M2 est exploitée à l'aide de 15 rames de 2 voitures de type MP89, automatiques et à roulement sur pneumatiques comme leurs cousines parisiennes. Les rames sont munies d'un rapport de réduction spécial pour franchir une pente de 12%, la plus importante sur un métro à adhérence.

Malgré un intervalle de 2 min 50 sur la section la plus urbaine de la ligne, la capacité ne suffit plus puisque des pointes à 6600 voyageurs par heure sont rencontrées. Aussi les Transports Lausannois ont décidé de modifier l'aménagement intérieur pour augmenter la capacité debout, et de resserrer l'intervalle en engageant non plus 12 mais 14 des 15 rames, soit une exploitation quasiment sans filet, pour atteindre un intervalle de 2 min 30. Il faudra également modifier les automatismes pour augmenter la vitesse commerciale. Au-delà, les TL comptent sur la ligne M3 qui circulera en tronc commun entre Grancy et Flon, via la gare CFF de Lausanne pour délester M2. Mais il faudra attendre 2020...

Posté par ortferroviaire à 13:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
25 octobre 2013

TVA sur les transports publics : l'UTP donne de la voix

L'Union des Transports Publics n'en démord pas : elle se battra jusqu'au bout - du moins l'affirme-t-elle - pour obtenir l'inscription des transports de proximité (urbain, interurbain, Ile de France et TER) dans le régime de la TVA à taux réduit, donc à 5,5%, alors qu'il est aujourd'hui envisagé de la porter de 7 à 10% (voir notre article du 17 septembre dernier). Cette décision du gouvernement viendrait - une fois de plus - augmenter la pression fiscale sur les utilisateurs des réseaux de transports. La réponse du ministère du budget est pour l'instant négative. La proposition a été rejetée en première lecture à l'Assemblée Nationale. L'UTP espère que le Sénat adoptera la proposition pour une seconde lecture au Palais Bourbon.

A côté de cela, les billets de cinéma restent toujours au taux réduit, suscitant l'incompréhension - légitime - du monde du transport public, dont le lobbying semble être bien moins écouté que celui des salles obscures.

Posté par ortferroviaire à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

20 octobre 2013

Le tramway de Besançon

Présenté comme un projet à coût optimisé, le tramway de Besançon sera mis en service en décembre 2014. Première ville à retenir un tramway court de 24 m, en confiant le marché du matériel roulant à CAF, Besançon devrait constituer un cas d'école pour d'autres agglomérations avec la réalisation de ce réseau dans une ville historique, marquée par de fortes contraintes géographiques.

transporturbain vous présente son dossier sur le tramway bisontin d'hier à demain. A vos réactions !

Posté par ortferroviaire à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le tramway d'Avignon

Le tramway a quitté Avignon voici plus de 80 ans. Toutefois, les difficultés grandissantes de circulation dans l'agglomération vauclusienne ont conduit la Communauté d'Agglomération à envisager un transport en commun en site propre pour endiguer le flux automobile. Le tramway s'est rapidement imposé, dans une version "compacte", notamment pour rendre les abords des remparts un peu plus urbains et gommer la cassure parfaitement visible à la descente du train.

transporturbain vous propose son dossier sur le tramway d'Avignon, d'hier à demain

A vos réactions !

Posté par ortferroviaire à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le tramway d'Aubagne

C'est aujourd'hui la plus petite agglomération française à construire son tramway qui comptera parmi les nouveautés de 2014. Aubagne fut autrefois reliée à Marseille par le réseau de la CGFT puis de la RATVM, avant que l'autobus ne prenne la relève sur la ligne 40 en 1958 dans le cadre du démantèlement du réseau de tramways marseillais. En outre, Aubagne étudie également un projet de réouverture de l'ancienne ligne ferroviaire Aubagne - Peypin jusqu'à La Bouilladisse  - dite voie de Valdonne - afin de compléter son offre de transports en commun, dans une ville qui se singularise par la gratuité de son réseau.

transporturbain vous propose son dossier sur le projet de tramway d'Aubagne mais aussi une réflexion sur le devenir de la ligne de Valdonne. L'option du tram-train semble devoir être comparée à une intégration au réseau de tramway en cours de construction sous la forme d'une ligne interurbaine par le déclassement de l'infrastructure actuelle afin d'éviter les lourdeurs d'un système hybride.

A vos réactions !

Posté par ortferroviaire à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2013

Zurich : le Limmatbahn validé

Le projet d'une ligne de tramway de 13,4 km dans la vallée de la Limmat, desservant l'ouest du bassin zurichois, a été approuvé par les autorités fédérales suisses. Comprenant 27 stations, espacées en moyenne de 515 m, le temps de parcours de cette nouvelle section sera de 37 minutes, avec une vitesse maximale de 60 km/h. 92% du parcous sera en site propre.

plan-limmatbahnPlan du chemin de fer de la vallée de la Limmat depuis le terminus des tramways urbains zurichois de la gare d'Altstetten (document ZVV)

La nouvelle ligne sera évidemment intégrée au réseau de tramways de Zurich, puisque connectée via le terminus actuel de la gare d'Alstetten. La ligne sera donc à voie métrique et alimentée en 600 V continu jusqu'à Schlieren. En revanche, au-delà, pour être compatible avec le réseau local BDWM, dessevant Dietikon, la ligne sera électrifiée en 1200 V continu jusqu'au terminus de Killwangen, ce qui nécessitera un nouveau matériel bitension.

Le financement de cette ligne sera assuré à 75% par le canton de Zurich et à 25% par celui d'Aargau, avec l'objectif d'une mise en service en 2019. Le ZVV, autorité organisatrice des transports, n'a pas encore désigné l'exploitant de cette ligne, entre les VBZ et le BDWM.

Posté par ortferroviaire à 10:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Lyon : un Civis ex-Bologne à l'essai

Les 49 trolleybus Civis à guidage optique du réseau italien de Bologne cherchent des acheteurs potentiels depuis que le réseau a décidé de s'en séparer du fait de la non conformité de ces véhicules aux objectifs de fiabilité recherchés (voir notre article à ce sujet). Manifestement, les Transports en Commun Lyonnais s'intéressent au sort de ces trolleybus puisque l'un d'eux effectue quelques essais sur le réseau.

171013_ETBbologne-la-soie_dialloUn italien de passage à Lyon, ici au dépôt de La Soie... en essais pour l'instant, voire plus si affinités ? Parmi les différences, la pote simple à l'entrée, la face avant plus profilée (et 75 cm de plus en longueur) avec un poste de conduite axial et séparé des voyageurs : à Bologne, les conducteurs n'assurent pas de vente à bord des véhicules.  © Connexxions

Si le SYTRAL avait déjà pris position pour "forcer la main" à Irisbus à poursuivre la commercialisation de cette gamme de trolleybus qui constitue pourtant un échec commercial, voici une solution de repli si l'autorité organisatrice lyonnaise avait un plan de développement du réseau électrique. transporturbain peut même lui en fournir un : voici nos propositions !

Comble du hasard, ou d'une réflexion pertinente, ces propositions sont compatibles avec le volume du parc italien. Ainsi, les 49 trolleybus de Bologne seraient affectés aux lignes C3 (Saint Paul - Vaulx Grappinière) et C11 réorganisée (Bellecour - Vaulx Résistance), libérant ainsi 27 ETB18 (ceux de C3) et 9 ETB12 (ceux de C11). La déviation de C1 par Charpennes (en tronc commun avec C2) libèrerait 2 ETB18 supplémentaires, tandis que la limitation à Part Dieu Sud de C13 dégagerait 6 ETB12.

Ainsi, avec 29 ETB18 libérés, il serait possible d'équiper la nouvelle ligne C8 que nous proposons (Cité Internationale - Part Dieu - Grange Blanche - La Soie - Bonnevay) avec 18 voitures, les 11 voitures restantes pourvoyant aux besoins de la ligne 89 Gare de Vaise - Porte de Lyon, qui serait électrifiée par opprtunité commune à C6 (Part Dieu - Le Perrolier), puisque celle-ci roule déjà pour moitié sous des lignes aériennes (de C1 et C14).

C6 récupèrerait 11 des 15 ETB12 dégagés. Le solde des ETB12 serait distribué à raison de 2 voitures pour un prolongement de C4 de Cité Internationale à La Doua Gaston Berger, 2 voitures pour renforcer C14 et 2 voitures pour la réserve. Ainsi, les 15 ETB12 libérés retrouveraient - eux aussi - tous une utilisation pertinente.

L'opération nécessiterait un développement des installations électriques dans l'ordre suivant :

  • Bellecour - Saxe Gambetta et Vaulx Hôtel de ville - Résistance pour l'évolution de C11
  • Boulevard des Belges - Rue Marrieton et Duchère - Le Perrolier pour l'électrification de C6
  • Grange Blanche - La Soie pour la nouvelle version de C8
  • Cité internationale - Gaston Berger pour le prolongement de C4
  • Le Perrolier - Porte de Lyon pour l'électrification de la ligne 89

Posté par ortferroviaire à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :