Genève, Berne, Zurich et Bâle : les quatre réseaux de tramways urbains suisses, tous à voie métrique et avec un gabarit de 2,20 m à 2,40 m, se modernisent et poursuivent leurs extensions. Du point de vue du matériel roulant, le renouvellement de la flotte a eu largement recours à des gammes développées par les constructeurs européens et déclinées selon les demandes des réseaux suisses.  Ainsi, Genève a adopté le Cityrunner (rebaptisé Flexity Outlook) de Bombardier. Berne s’est tourné vers Siemens et son Combino ; Bâle également avant de retenir Bombardier et son Flexity 2 ; Zurich vient également de désigner ce dernier pour une importante commande.

Et puis il y a les modèles particuliers. C’est sur ces tramways que se penche ce dossier.

Bâle : Normalisées, Cornichons et Gugummere

En 2017, Bâle est le réseau de tramways faisant circuler le matériel le plus ancien puisque quelques motrices Normalisées Be4/4 mises en service en 1967-1968 sont toujours intégrées aux compositions engagées notamment sur les lignes 3, 14, 15 et 16. Longues de 13,95 m, ces motrices de 264 kW peuvent tracter jusqu'à 2 remorques Normalisées de 13,75 m.  Cependant, les livraisons de Flexity 2 devaient rapidement y mettre fin. Construites par Schindler dans les ateliers voisins de Pratteln, elles sont les dernières représentantes en service régulier du tramway standardisé suisse conçu dès la fin des années 1930 et dont le développement industriel se déroula après la deuxième guerre mondiale.

300509_15theater

Bâle - Steinenberg - 30 mai 2009 - Motrice normalisée, proche du type Brochet de Bâle, selon la conception défini dès la fin des années 1930, associée à une remorque elle aussi du type normalisée, mais modifiée pour proposer un accès de plain-pied. Ces tramways ont été retiré du service fin 2016 à la faveur de l'arrivée des Flexity 2. © transporturbain

Les Cornichons, également à adhérence totale, livrées à 25 exemplaires en 1986-1987 doivent sur surnom à l’évolution plus sombre du vert arboré par les tramways bâlois au début des années 1980. Elles ont conservé le principe d’une motrice seule : il s’agit d’ailleurs des dernières productions de ce type en Suisse avant la généralisation de la production de rames articulées. Conservant la longueur des Normalisées (13,97 m), elles disposent d'une puissance portée à 300 kW. Produites par Schindler également, les Cornichons bâlois circulent avec des remorques.

310509_1burgfelderplatz

Bâle - Burgfelderplatz - 31 mai 2009 - Les Cornichons (la couleur n'aide pas à s'affranchir des sobriquets...) circulent soient avec les Gugummere (no comment !) soit avec des remorques normalisées. © transporturbain

Les Gugummere (restons sérieux) sont la déclinaison articulée des Cornichons, en version Be 4/6, livrées d’abord à 65 exemplaires pour le BLT entre 1978 et 1981. D'une longueur de 19,97 m et dotées de 300 kW, elles ont été allongées par le BLT à partir de 1987 en Be 4/8 pour augmenter la capacité et permettre l’accès des personnes à mobilité réduite. Trois ans plus tard, débutait la livraison de  28 Be 4/6 au BVB, également allongées en Be 4/8 à partir de 1997, dans le même objectif, avec une longueur totale de 29 m.

300509_3theater1

Bâle - Kohlenberg - 30 mai 2009 - Couplage Gugummere + Cornichon pour la ligne 3 : la rame articulée dispose d'une voiture accessible sans emmarchement intérieur. Au fait, un tramway, ça ne franchit pas les côtes ? © transporturbain

Il s’agit des derniers tramways suisses à électronique de puissance conventionnelle avec hacheurs de courant. Ces rames ont commencé à quitter Bâle en 2016 pour Sofia.

tramways-suisses-bale

Genève et Berne : Be4/6 et Be4/8 Vevey

La renaissance du réseau de tramway de Genève a été accompagnée de l’acquisition de 46 nouvelles rames articulées Be 4/6, au gabarit de 2,30 m, auprès du groupement Duwag, Vevey, Brown-Boveri. Il s’agissait alors des premières motrices à accès surbaissés : pas encore le plancher bas intégral, ni même de plain-pied depuis les stations, mais une nette amélioration des conditions d’accès avec un plancher à 48 cm au-dessus du rail. Parmi celles-ci, 22 ont été transformées en Be 4/8 par ajout d’un module central surbaissé. Leur longueur a donc été portée de 21,9 m à 33,9 m avec une puissance maintenue à 310 kW. En 1989-1990, 12 Be 4/8 similaires ont été livrées au réseau de Berne, en version Be4/8 à trois caisses, d'une longueur de 31 m et au gabarit de 2,20 m seulement.

110107_DAVcornavin3

Genève - Boulevard James Fazy - 11 janvier 2007 - Baptisées DAV, les Be 4/6 genevoises ont été les premiers tramways suisses modernes à plancher surbaissé, arrivées en même temps que les TFS de Grenoble, sur un diagramme assez différent. Les DAV ont des cousines en France à Saint Etienne. © transporturbain

280510_VEVEYgare1

Bern - Bubenbergplatz - 28 mai 2010 - Les Be 4/8 de Berne n'offrent que peu d'évolutions par rapport à leurs ainées genevoises. On en profite pour noter l'élégante verrière de la station située devant la gare centrale de la capitale suisse. © transporturbain

tramway-suisses-vevey

Genève et Bâle : les Tango

Si ce modèle de tramway n’est pas à proprement parler spécifiquement conçu pour les réseaux de tramways suisses, le Tango produit par Stadler n’en reste pas pour le moins très majoritairement commercialisé sur le marché intérieur : certes, 5 rames circulent à Lyon sur Rhônexpress, 6 à Bochum, 20 à Stuttgart en Allemagne et bientôt 27 à Aarhus au Danemark, mais dans des variantes très différentes des rames de Bâle et de Genève.

190916_10bahnhof2

Bâle - Bahnhofplatz - 19 septembre 2016 - Seul le BLT exploite des Tango à Bâle : l'architecture de ce matériel le rend assez peu commode en service urbain du fait de la multiplication des escaliers générés par le bogie moteur central.  © transporturbain

130914_18tour-de-l'ile1

Genève - Rue de la Tour de l'Ile - 13 septembre 2014 - Outre Bâle, les Tango roulent à Genève, où la comparaison avec les Cityrunner (aujourd'hui Flexity Outlook) n'est pas forcément à leur avantage quant à leur commodité lorsque les échanges de voyageurs deviennent nombreux. © transporturbain

C’est d’abord à Bâle que le Tango a fait ses débuts en 2008, sur le réseau du BLT, le BVB ayant finalement renoncé à ce matériel en raison de sa configuration assez peu adaptée au service urbain. En effet, le Tango est un tramway long de 6 caisses, constitué par l’assemblage de deux demi-rames à plancher bas partiel. Il en résulte de nombreux escaliers à bord, entrainant une mauvaise répartition des voyageurs à bord. Sur le BLT, ces rames sont un peu plus à l’aise du fait d’une exploitation majoritairement suburbaine, où les multiples escaliers sont moins gênants. En revanche, à Genève, ces rames s’avèrent mal commodes d’autant que la distribution asymétrique des portes ne facilite pas non plus les échanges en station. Néanmoins, 32 rames ont été acquises par les TPG et 38 par le BLT.

tramways-suisses-tango

Zurich : 2000 et Cobras

La tradition des surnoms donnés aux séries de tramway n’est pas forcément plus flatteuse à Zurich. Après les motrices Normalisées, surnommées localement Brochets,

A partir de 1976, le VBZ prenait possession de la première rame dite « tram 2000 » commandées à 98 exemplaires en version Be4/6 et livrées en deux temps : 1976-1978 et 1985-1987. A l’issue de cette première commande, 22 rames supplémentaires furent livrées en 1992-1993 : entre 1999 et 2005, elles reçurent une troisième caisse surbaissée pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Ces 22 rames sont baptisées Sanfte.

290510_6toblerplatz

Zurich - Toblerplatz - 29 mai 2010 - Les 2000 de Zurich, dans une version à 3 caisses par ajout d'un module central surbaissé, qu'on retrouve sur les lignes 5 et 6 principalement, traversant le domaine universitaire par un itinéraire sinueux et comprenant des rampes à plus de 6% franchies à 42 km/h. © transporturbain

Le Tram 2000 avait aussi été décliné dès 1976 dans une version sans cabine de conduite pour forcer la composition, avec 15 Be 4/6. Il ne s’agit pas de remorques mais bien unités articulées motorisées, mais non utilisables en service commercial de façon indépendante. Dans la même logique de forcement des compositions, 35 Be 24/ ont été livrées entre 1987 et 1993 et baptisées Pony.

En 2001, le VBZ commandait à Bombardier 88 motrices articulées de grande longueur pour renouveler le parc zurichois. Baptisées Cobra, ces rames de 36 m de long au gabarit 2,40 m et offrant 238 places, ont permis l’élimination progressive des matériels livrés dans les années 1940-1960, notamment les Carpes et les Mirages. Cependant, les Cobras ne sont pas issus d’une gamme standardisée chez Bombardier, ne reposant pas par exemple sur les bases du Cityrunner et notamment leurs bogies. Le Cobra a presque préfiguré l’architecture du Flexity 2, mais présente l’avantage d’offrir des doubles portes en extrémité.

290510_11forchstrasse1

Zurich - Forchstrasse - 29 mai 2010 -. Les Cobras de Zurich constituent un matériel singulier dans la gamme Bombardier à l'époque où il a été commercialisé. Encore une démonstration de l'inaptitude du tramway sur les itinéraires pentus... © transporturbain

Le renouvellement des 2000 zurichoises débutera avec l’arrivée des Flexity 2 dont la commande a été annoncée au second semestre 2016.