10 mars 2017

Tours envisage le développement du tramway

La première ligne de tramway de l'agglomération tourangelle est un succès : ce n'est pas une surprise. Après avoir digéré sa mise en exploitation et la réorganisation du réseau de bus, la question du développement du tramway a été remise à l'ordre du jour dès la fin de l'année 2016. La Communauté d'Agglomération a lancé une étude sur la planification de nouvelles lignes de TCSP à moyen et long terme. Assez ambitieuse, elle envisage de premières réalisations dès 2023.

290117_TRAMwilson7

Tours - Pont Wilson - 29 janvier 2017 - Le succès de la première ligne conforte les élus tourangeaux non seulement dans le choix du mode et d'un matériel de 43 m dès la mise en service. Il donne aussi de l'entrain (mais il faut surtout des moyens !) pour envisager le développement du réseau. Intéressante perspective sur l'avenue de La Tranchée (c'est bien connu : "un tramway ça ne franchit pas les côtes..."). © E. Fouvreaux

Un premier élément semble faire consensus : la desserte de l'hôpital Trousseau à Chambray-les-Tours, sous la forme d'une branche se détachant de l'actuelle ligne A à hauteur du carrefour de Verdun pour emprunter le pont de Sanitas puis les avenues de l'Alouette, de Bordeaux et de la République.

Au-delà, l'Agglomération souhaite se projeter à 20 ans. Dans un tel horizon, et compte tenu des relatives facilités d'insertion dans un bassin urbain relativement compact, plusieurs développements pourraient être examinés et ils ont été pour la plupart déjà évoqués, soutenus par des associations locales. Ainsi, vers le sud, pourrait se greffer sur la branche de l'hôpital Trousseau une ramification vers Saint Avertin. Vers l'ouest, un premier objectif pourrait être de desservir le pôle universitaire Rabelais et l'hôpital Bretonneau. Le manque de débouché du boulevard Béranger, axe est-ouest a priori naturel, constitue un handicap. Au nord, une bifurcation au sommet de l'avenue de La Tranchée, par le boulevard Charles de Gaulle en direction de Saint Cyr sur Loire semble assez naturelle, créant les conditions d'un rabattement supplémentaire depuis la rocade. A l'est, la desserte de Saint Pierre des Corps fait naturellement partie de la cible, mais elle n'est pas forcément évidente selon qu'on priorise la desserte des différents quartiers ou de la gare. Son point de départ vis à vis du réseau existant est naturellement le boulevard Heurteloup.

On en profitera pour souligner que l'idée d'une gare TER située à hauteur de la station Verdun verrait son intérêt renforcé, s'il ne l'est pas déjà, en favorisant des exploitations diamétralisées et en évitant d'avoir à choisir entre une desserte attractive vers Tours ou des correspondances à Saint Pierre des Corps pour les trains venant de l'ouest et du nord. Nous reviendrons prochainement sur les potentialités de développement du tramway dans l'agglomération tourangelle : c'est donc l'occasion d'ouvrir une discussion sur ce sujet !

Posté par ortferroviaire à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 septembre 2013

Tours : succès débordant pour l'inauguration

Depuis samedi 31 août 13 heures, le tramway de Tours est officiellement mis en service. Longue de 15 km, la première ligne relie le lycée Vaucanson dans les quartiers nord de Tours, en rive droite de la Loire, jusqu'au lycée Jean Monnet de Joué les Tours, en rive gauche du Cher. Elle emprunte en très grande partie le long axe nord-sud constitué par les avenues de la Tranchée, la rue Nationale et l'avenue de Grammont, mais s'en défait sur quelques centaines de mètres pour desservir la gare.

La ligne dessert un territoire caractérisé par une densité urbaine assez homogène, avec peu d'espaces faiblement construits : l'importante chalandise à 500 m de la ligne devrait assurer une fréquentation élevée à cette première ligne.

Le Val de Loire est désormais bien lôti puisque Tours est le 4ème réseau de tramway ligérien après Nantes (1985), Orléans (2000) et Angers (2009).

310813_Agare1Tours, rue de Nantes - 31 août 2013 - Pour l'inauguration, les rames étaient placées en différents points de la ligne. La gare était un lieu d'autant plus symbolique que la SNCF a réaménagé le bâtiment pour proposer une correspondance très rapide entre le train et le tram à l'allure si singulière. © transporturbain

310813_Ajean-jaures1Tours, place Jean Jaurès - 31 août 2013 - Une foule considérable a emprunté le tramway durant les deux jours de découverte, profitant des nouveaux aménagements, notamment rue Nationale. © transporturbain

Du point de vue urbain,  la bonne intégration du tramway dans la ville rend plus conviviales les rues empruntées, notamment avec la piétonnisation de la rue Nationale, une forte réduction de la capacité routière sur le pont Wilson (une seule voie nord-sud) et le recours à l'aimentation par le sol entre la place Choiseul et la gare, fluidifiant la nouvelle image du centre-ville. Le choix de revêtements clairs contribue à renouveler l'image des artères empruntées dans le centre, tandis que les sections engazonnées végétalisent des quartiers périphériques d'allure autrefois très minérale.

On note aussi la construction d'un nouveau pont sur le Cher, ou plutôt la reconstruction, puisque le tramway franchir la rivière à l'emplacement de l'ancien pont ferroviaire dit de La Vendée, qu'empruntaient jusqu'aux années 1960 les trains de la ligne Tours - Chinon (qui rejoignait alors Les Sables d'Olonne) avant sa démolition en 1970.

Le tramway circule en plusieurs points sur des sections partiellement banalisées, notamment avenue Maginot. En plusieurs points, notamment place Jean Jaurès et au franchissement du Cher, le site propre admet la circulation des autobus, y compris sur les sections en APS, en recourant à des stations à quais décalés, l'arrêt des autobus étant situé en aval de celui du tramway.

La ligne est marquée par la présence régulière d'oeuvres de Daniel Buren, qui marque de ses célèbres colonnes rayées plusieurs points du parcours, comme par exemple la place de la Tranchée, mais aussi les quais des stations, et le matériel roulant : les 21 Citadis longs de 43 m adopte une étonnante livrée "miroir" gris argent, aux portes frappées des rayures noires et blanches, avec une face avant noire encadrée de deux rampes lumineuses. Le résultat anime les conversations tourangelles. Disons que la face noire n'est quand même pas du meilleur effet et on a parfois entendu le terme de "corbillard" au passage du tramway : il ne pouvait s'agir que d'esprits sarcastiques... car la très grande majorité de cette foule considérable était enthousiaste à l'idée d'utiliser au quotidien le nouveau venu.

Gageons que le succès de cette première ligne appellera d'autres réalisations, vers la gare de Saint Pierre des Corps et l'hôpital Trousseau à Chambray les Tours.

transporturbain vous propose son dossier sur le tramway tourangeau.

Posté par ortferroviaire à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 août 2013

Tours : le 23ème tramway ouvre demain

C'est demain à 13 heures que le 23ème réseau de tramway français sera mis en service, à Tours. Longue de 15 km, la ligne d'orientation nord sud reliera les quartiers nord de Tours (station Vaucanson) au lycée Jean Monnet de Joué les Tours.

Elle desservira notamment l'avenue de Grammont, et fera un crochet par la gare centrale de Tours. Elle franchira le Cher par un nouvel ouvrage situé à l'emplacement de l'ancien tracé de la ligne Tours - Chinon - La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne, facilitant l'accès au site universitaire. En revanche, la correspondance avec les lignes TER de Chinon et Loches en gare de Joué les Tours sera moyenne puisque les deux arrêts sont séparés de 200 m environ. De même, le terminus du lycée Jean Monnet est éloigné de la halte ferroviaire de La Douzillère, sur la ligne de Loches.

Cette mise en service constituera l'aboutissement de près de 25 ans de débats et d'études sur la modernisation du réseau de transports urbains de Tours.

Exploité à l'aide de 21 rames Citadis d'Alstom longues de 43 m et larges de 2,40 m disposant du système d'alimentation par le sol, le tramway se distingue par sa face avant assez insolite et son absence de livrée : la caisse reflète la ville comme un miroir, démarche artistique proposée par le célèbre Daniel Buren. A l'intérieur, Alstom a aussi dû adapter son produit aux exigences artistiques et architecturales tourangelles.

Le coût total de l'opération atteint 433 M€ aux conditions économiques de septembre 2013, contre 369 M€ estimés lors de l'enquête publique aux conditions économiques de janvier 2009. Il y a donc eu surcoût, mais dans une moindre proportion par les effets de l'inflation.

transporturbain vous proposera prochainement un dossier complet sur le tramway de Tours.

Posté par ortferroviaire à 17:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juin 2013

Tours : premiers essais pour l'étrange tramway

C'est un Citadis sortant des usines d'Alstom, sans surprise tant le constructeur a fait des villes françaises le jardin de son modèle de tramway apparu voici maintenant 15 ans. Mais c'est assurément celui dont l'esthétique surprend le plus, et ne manquera pas de susciter bien des débats. A Tours, le tramway prend des allants "futuristes". La face avant est massive, les phares sont implantés verticalement comme des raies de lumière de part et d'autre du pare-brise, et le design général est assez massif, et marqué par une certaine austérité : les caisses sont revêtues d'un pelliculage "aluminium" dans lequel doit se refléter la ville, et pour toute couleur, du noir sous le pare-brise. D'où ce résultat... étonnant, que les voyageurs pourront emprunter à la rentrée de septembre...

100613_TRAMtranchee_sivatteTours, avenue de la Tranchée - 10 juin 2013 - Il fallait oser : Tours l'a fait, mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il manque quelque chose à ce tramway. © J. Sivatte

Posté par ortferroviaire à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2011

Tours : premiers travaux de plateforme

Alors que les travaux vont bon train pour les réseaux qui seront mis en service en 2012 (Brest, Dijon, Le Havre), les premiers chantiers de plateforme ont débuté le 11 juillet sur le tracé du tramway de Tours. Après la déviation des réseaux souterrains, place donc désormais à la plateforme de la première ligne longue de 15 km et qui comprendra 29 stations. Les premiers rails sont attendus dès la mi-août. Rappelons que c'est Alstom qui a remporté l'appel d'offres pour la fourniture du matériel roulant avec 21 Citadis en version 43 m, avec alimentation par le sol.

140506_A300jaures1

Tours, place Jean Jaurès - 14 mai 2006 - Le site propre pour les autobus traversant le centre-ville du nord au sud , notamment par les rues Nationale et l'avenue de Grammont sera transformé pour accueillir la première ligne de tramway. © transporturbain

La desserte sera assurée toutes les 6 minutes en heures de pointe et le syndicat intercommunal des transports attend près de 55 000 voyageurs par jour sur cette ligne. En principe, les premières circulations d'essai auront lieu l'été prochain et la mise en service devrait intervenir autour du 1er septembre.

Posté par ortferroviaire à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 septembre 2010

Tours se prépare au tramway

La première ligne de tramway de Tours entrera en service en septembre 2013, après bien des années de palabres et de réflexions sur le tracé, le mode et l'insertion urbaine. Orientée nord-sud, de Saint-Cyr-sur-Loire au lycée Jean Monnet de Joué-les-Tours, la ligne sera longue de 14,8 km, dont 1700 m d'alimentation par le sol dans la partie la plus centrale de Tours. Alstom a remporté le marché de fourniture de 21 rames de 300 places avec le Citadis 402, dont l'esthétique devrait être très particulière si on en croit le concours lancé par l'agglomération. Le coût total du projet s'élève à 369 M€.

Citadis_Tours

Perspective du tramway tourangeau devant l'hôtel de ville : le design de la face frontale ne manquera pas de susciter des commentaires. (image SITCAT)

Au-delà, l'agglomération pourrait envisager une seconde ligne, tandis que se pose toujours la question de l'interconnexion des lignes régionales de Chinon et de Loches au tramway, mais ce projet ne recueille pas, non sans raisons, l'assentiment de la Région Centre. En revanche, on pourrait envisager l'exploitation de la navette entre la gare de Tours et celle de Saint-Pierre-des-Corps par tram-train, prolongé jusqu'au coeur de Tours.

Posté par ortferroviaire à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :