C'est demain à 13 heures que le 23ème réseau de tramway français sera mis en service, à Tours. Longue de 15 km, la ligne d'orientation nord sud reliera les quartiers nord de Tours (station Vaucanson) au lycée Jean Monnet de Joué les Tours.

Elle desservira notamment l'avenue de Grammont, et fera un crochet par la gare centrale de Tours. Elle franchira le Cher par un nouvel ouvrage situé à l'emplacement de l'ancien tracé de la ligne Tours - Chinon - La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne, facilitant l'accès au site universitaire. En revanche, la correspondance avec les lignes TER de Chinon et Loches en gare de Joué les Tours sera moyenne puisque les deux arrêts sont séparés de 200 m environ. De même, le terminus du lycée Jean Monnet est éloigné de la halte ferroviaire de La Douzillère, sur la ligne de Loches.

Cette mise en service constituera l'aboutissement de près de 25 ans de débats et d'études sur la modernisation du réseau de transports urbains de Tours.

Exploité à l'aide de 21 rames Citadis d'Alstom longues de 43 m et larges de 2,40 m disposant du système d'alimentation par le sol, le tramway se distingue par sa face avant assez insolite et son absence de livrée : la caisse reflète la ville comme un miroir, démarche artistique proposée par le célèbre Daniel Buren. A l'intérieur, Alstom a aussi dû adapter son produit aux exigences artistiques et architecturales tourangelles.

Le coût total de l'opération atteint 433 M€ aux conditions économiques de septembre 2013, contre 369 M€ estimés lors de l'enquête publique aux conditions économiques de janvier 2009. Il y a donc eu surcoût, mais dans une moindre proportion par les effets de l'inflation.

transporturbain vous proposera prochainement un dossier complet sur le tramway de Tours.