09 novembre 2016

Caen : le Citadis succédera au TVR

L'affaire de l'usine de Belfort aurait-elle encore fait des émules ? L'agglomération de Caen a désigné Alstom vainqueur de l'appel d'offres pour la fourniture de 23 tramways qui  remplaceront le TVR dont l'arrêt d'exploitation est prévu dans le courant de l'année 2017. Une option de 9 rames supplémentaires s'ajoute à ce marché. Le montant de la tranche ferme atteint 51,5 M€ hors taxes soit 2,24 M€ par rame. Il s'agira de Citadis 305, avec 6 doubles portes, d'une longueur de 33 m et au gabarit 2,40 m. Ces rames offriront 210 places, soit 60 de plus que les TVR qui vont être remplacées.

Posté par ortferroviaire à 13:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 septembre 2016

Caen : enquête publique pour le nouveau tramway

Du 5 septembre au 7 octobre se déroulera l'enquête d'utilité publique de la transformation du TVR caennais en tramway, intégrant deux nouvelles sections améliorant le maillage du TCSP dans le centre-ville. L'objectif de l'agglomération est de redorer l'image du réseau, souffrant des tares originelles du TVR, quitte à investir une somme conséquente - 247 M€ - pour réparer une erreur que certains avaient annoncée dès les origines du TVR. Mais parfois, le politique a besoin d'une preuve par l'exemple. Le nouveau tramway devrait attirer 64 000 voyageurs par jour contre 42 000 pour le TVR. Rendez-vous fin 2019 pour le troisième réseau de tramways de Normandie.

Posté par ortferroviaire à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 février 2016

Caen dévoile son nouveau tramway

L'agglomération caennaise précise les conditions de disparition du TVR et son remplacement par un vrai tramway. L'opération d'un coût de 247 M€ intègre une branche supplémentaire pour améliorer le maillage du territoire afin de densifier l'offre dans la partie centrale du réseau mais aussi pour rééquilibrer les lignes afin d'améliorer encore la régularité. Ainsi, les lignes A (Campus 2 - Ifs Jean Vilar) et B (Hérouville Saint Clair - Grâce de Dieu) du TVR seront remplacées par 3 lignes de tramway :

  • T1 Hérouville Saint Clair - Ifs Jean Vilar
  • T2 Campus 2 - Presqu'île, empruntant une première section nouvelle depuis le quai de Juillet
  • T3 Théâtre - Fleury sur Orne, réutilisant la branche "Grâce de Dieu" amorcée dans le centre-ville par une deuxième section nouvelle depuis la station Saint Pierre et prolongée à Fleury par une troisième création qui accueillera le nouveau centre de maintenance, l'actuel étant incompatible avec le tramway.

Cette nouvelle exploitation augmentera ainsi la capacité de transport, non seulement par l'emploi de tramways de 210 places au lieu de TVR de 130 places et par la densification de l'offre dans la zone centrale, avec une fréquence de 3 min 20 sur le tronc commun aux trois futures lignes.

plan-tram-caen

Les travaux sont prévus à partir de 2017 et l'arrêt de l'exploitation du TVR en janvier 2018. L'agglomération mettra alors en place un service de bus de substitution, dont les véhicules ont été livrés par anticipation en 2014. L'agglomération résiliera en outre le contrat de concession et confiera l'exploitation du tramway à Keolis, actuel opérateur du réseau bus. L'enquête publique est prévue en septembre prochain. Le site Internet présente en détails le projet.

Posté par ortferroviaire à 10:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2014

Caen confirme la disparition du TVR en 2019

C'est désormais acté. Après plus de six mois de tergiversations du fait du changement de majorité, la réalité technique a fini par s'imposer. Le sort du TVR de Caen est scellé : en 2019, un tramway, un vrai, lui succédera. Les travaux débuteront dans 3 ans, à l'automne 2017, et le TVR cessera son service dans la foulée. Durant deux ans, un service de substitution par autobus sera assuré. Durant les travaux de transformation de la plateforme et des stations, un nouvel atelier de maintenance sera construit, puisque le site dédié aux TVR n'est pas réutilisable pour du tramway. Il entraînera le prolongement de l'antenne Grâce de Dieu d'une station pour desservir le collège Marcel Pagnol, situé sur la liaison entre le site du futur dépôt et l'actuel terminus.

Une nouvelle branche de 700 sera créée entre l'avenue du 6 juin et la presqu'île, sur l'avenue Victor Hugo. Elle sera exploitée depuis la station Saint Pierre et amorcera la réalisation de l'axe est-ouest, avec la prédisposition du débranchement à la station Saint Pierre vers l'avenue Leclerc.

Le coût du projet est de 230 M€. Les TVR seront remplacés par des tramways de 32 m offrant 210 places à l'issue d'un appel d'offres à lancer. La capacité horaire de la ligne sera donc fortement augmentée pour tenir compte d'une prévision de trafic de l'ordre de 64 000 voyageurs par jour à l'horizon de la conversion.

Il y a quelques mois, la décision d'Amiens de suspendre son projet, suite aux élections municipales, avait mis Caen dans un certain embarras du fait du projet de groupement de commandes. L'agglomération caennaise devra remplacer 24 TVR, ce qui constitue en soi une commande intéressante, mais qu'il serait pertinent de regrouper avec d'autres besoins similaires afin de pouvoir optimiser le coût d'acquisition du matériel, à l'image de ce que Brest et Dijon avaient amorcé. En outre, cette commande peut relancer la compétition entre industriels, notamment entre Alstom et CAF dont la gamme Urbos3 sait rivaliser avec le matériel "légèrement" hégémonique d'Alstom.

Posté par ortferroviaire à 15:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2013

Caen : du TVR au tram

Nouveau dossier de transporturbain, consacré au réseau TCSP de Caen, assuré depuis plus de 10 ans par un TVR - Transport sur Voie Réservée - qui a défrayé la chronique et qui devrait être remplacé d'ici 5 ans par un véritable tramway. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2013

Caen : nouveaux déboires pour le TVR

Certes, cela sent la fin pour le TVR de Caen, puisque l'agglomération a pris la décision de le remplacer par un vrai tramway, mais les déboires répétés alors même que l'engin doit encore tenir deux à trois ans agacent les élus caennais et les usagers. Après une première sortie de rail le 21 février, c'est le 19 mars que l'incident le plus insolite est arrivé : une rame est sortie de son rail après avoir heurté une pièce perdue par une rame précédente. Il est vrai que l'an dernier, une rame avait "juste" perdu son moteur...

Les élus caennais demandent au concessionnaire STVR de prendre les mesures permettant d'assurer un service dans les conditions normales de sécurité.

Pour autant, la concertation publique relative à la ligne de tramway remplaçant le TVR et à la nouvelle ligne est-ouest devrait débuter en avril : 16 réunions publiques sont prévues dans l'agglomération.

Posté par ortferroviaire à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2012

Caen n'aura pas de regrets

Dans la nuit du 1er au 2 juillet, une rame de TVR a perdu son moteur de traction alors qu'elle circulait. L'arrière du véhicule a été endommagé. Cet incident s'ajoute à la longue liste des problèmes rencontrés avec ce produit inadapté à l'exploitation d'un service de transport urbain. L'incident serait du à une rupture de la fixation du moteur sur le châssis.

Heureusement, Caen a décidé de détruire son TVR et de le remplacer en 2018, après des travaux conséquents, par un vrai tramway.

Posté par ortferroviaire à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 décembre 2011

Caen fait le bon choix

Caen a fait cette semaine le bon choix en décidant d'abandonner le tramway sur pneus TVR qu'elle essaie d'exploiter correctement depuis plus de huit ans. Avec un nombre d'incidents 32 fois supérieur à celui contractuellement prévu et un trafic en baisse (40 000 voyageurs contre 45 000 il y a encore deux ans), l'agglomération est aussi face à l'absence de pérennité de la technologie qu'elle avait retenu. Bombardier a tiré les leçons des déboires de son produit et a cessé de le faire figurer à son catalogue. De ce fait, la durée de vie est remise en cause par la question de l'approvisionnement en pièces détachées.

Caen aurait pu choisir le Translohr, comme l'avait envisagé le rapport du Commissariat Général à l'Environnement et au Développement Durable, mais les mêmes questions se posaient sur la pérennité du produit. De surcroît, la santé de l'entreprise Lohr ne permettait pas de rendre crédible cette possibilité, handicapée par les propres déboires du Translohr.

Donc Caen n'avait pour seule possibilité que de passer au tramway : cela lui coûterait environ 170 M€ et l'opération serait réalisée d'ici 2017. Il y aura forcément un impact important pour les voyageurs puisqu'il faudra interrompre au moins partiellement le service pour détruire les installations du TVR et installer les voies du vrai tramway. On peut penser que l'opération commencera par le côté opposé au site de maintenance afin de pouvoir maintenir une partie de la ligne en service, et limiter la coupure à la période de transformation de l'atelier et du secteur de la ligne lui donnant accès.

Puissons-nous espérer que d'autres suivent cet exemple, certes douloureux, mais ô combien souhaitable...

Posté par ortferroviaire à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2011

Caen va-t-elle se mettre au tramway ?

Vous allez dire "mais Caen a déjà un tramway !" Que nenni : Caen est desservie par une ligne de TVR, sorte de tramways sur pneus dont la fiabilité n'a jamais été au rendez-vous depuis sa mise en service en 2002 sur deux lignes nord-sud totalisant 15,7 km avec un long tronc commun central : la ligne A relie les deux campus et la ligne B assure le trajet Hérouville - Les Ifs. Les deux lignes totalisent 34 stations.

Après la parution de l'expertise du Commissariat Général à l'Environnement et au Développement Durable, l'agglomération a pris la mesure de la difficulté dans laquelle elle s'était plongée en choisissant un mode de transport à la technologie brevetée par le constructeur et d'une fiabilité incertaine. Concédée pour 30 ans, l'exploitation et la maintenance du TVR devrait finalement prendre fin en 2022, soit dix ans plus tôt que prévu. Pour le remplacer, deux solutions sont envisagées : le tramway ou le Translohr.

Ce dernier choix présente politiquement un avantage : ne pas renier la stratégie sur pneumatiques. Elle présente pourtant de notables inconvénients. La fiabilité particulièrement médiocre du matériel, son coût prohibitif (deux fois supérieur au tramway par place offerte), et surtout une quantité de travaux non négligeables :

  • le profil de rail n'est absolument pas le même entre le TVR et le Translohr le gabarit non plus : 2,55 m pour le TVR, 2,20 m pour le Translohr
  • la reprise des stations avec d'une part le décalage du rail de guidage pour s'approcher des quais, et leur allongement pour augmenter la capacité : le TVR fait 25 m de long et offre 150 places. A iso-longueur, le Translohr n'offre que 120 places. Il faudra donc passer à une longueur de 32 m pour atteindre 170 places
  • la transformation de l'atelier de maintenance, morceau de choix s'il en est

Evidemment, ces travaux auraient un impact majeur sur les voyageurs puisque lors du renouvellement du rail de guidage, les sections en chantiers ne pourraient plus être desservies.

Par conséquent, le passage au vrai tramway serait probablement d'un niveau de complexité supplémentaire marginal par rapport au "minimum syndical" requis par le passage au Tranlohr... à ceci près que la pérennité technologique du Translohr reste au moins aussi incertaine que celle du TVR, et les conclusions de l'audit en cours de réalisation à la demande de la Préfecture du Puy-de-Dôme suite aux accidents du début d'année à Clermont-Ferrand seront un signal intéressant sur ce sujet.

Caen fera par ailleurs le choix du mode de transport de son second axe en site propre est-ouest cette fois-ci : le coup double du tramway est-il possible ? Du moins, c'est ce qu'on espère !

Posté par ortferroviaire à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,