Après Francfort, Alstom remporte un marché de taille - à tous les sens du terme - à Cologne et place une nouvelle fois la version adaptée au marché allemand du Citadis, assez largement dérivée du Citadis Spirit déjà placé par exemple au Canada. La tranche ferme porte sur 64 rames au gabarit 2,65 m, dont 62 unités de 60 m de long composées de 6 modules (4 longs et 2 courts en position centrale), une capacité de 390 places, et 2 rames courtes de 30 m offrant 195 places, pour un montant de 363 M€. La tranche conditionnelle comprend 47 rames.

citadis-cologne

Ces rames doubles viendront à partir de 2024 remplacer les 124 rames Bombardier K4000 livrées entre 1995 et 1998, et qui circulent presque exclusivement en unité multiple. Chaque rame comprendra 10 portes doubles et proposera 390 places. Les 2 éléments simples de 30 m disposeront de 5 portes avec une capacité de 195 places. Ces rames seront aptes à 80 km/h.

Les 2 rames courtes sont destinées à essayer des compositions de 90 m de long sur la ligne 1, le principal axe est-ouest, qui fait d'ailleurs l'objet d'une étude pour la création d'une nouvelle section souterraine entre Heumarkt et Universitätstrasse.