Elle surprend d'abord par son indice : 70. Bien que nouvelle, elle est exploitée par des motrices PCC rénovées, mais pas de prime jeunesse tout de même. Mais cela ne semble pas effrayer ni l'exploitant De Lijn, ni les édiles. Autre singularité, c'est la première ligne à ne pas desservir le centre d'Anvers. Et finalement, on comprend que c'est une ligne provisoire, sur une infrastructure qui, elle, est bien définitive, dans le cadre du développement de la desserte des quartiers nord de la cité portuaire.

plan-tram70-anvers

Tracé de la ligne provisoire 70 utilisant la nouvelle section Eilandje - Kinepolis.

noorderlein-antwerpen

Evolution du réseau en lien avec le retour du tramway sur Operaplein et vers Havenhuis, pour la desserte des quartiers nord d'Anvers, proche de la zone portuaire. Le réseau anversois va donc connaitre de nouvelles évolutions...

La ligne 70 relie donc le parc-relais de Luchtbal, dejà desservi par la ligne 6, et rejoint le terminus Eilandje de la ligne 7. Long de 5 km, comprenant 8 stations, le parcours de la ligne 70 nécessite 14 minutes, avec une confortable vitesse moyenne de 21,4 km/h.

Prochaine évolution d'ampleur du réseau anversois : le retour des tramways sur Operaplein avec une nouvelle ligne - le dit-on - devrait être baptisée 1.