Et de 6 ! La première ligne de tramway de Sétif a été inaugurée le 8 mai dernier. D'une longueur de 15,2 km, la ligne comprend 26 stations. Elle est desservie par une flotte de 26 rames Citadis 402 au gabarit 2,65 m assemblées dans l'usine CITAL d'Annaba, construite en partenariat entre Alstom, la Société du Métro d'Alger, la Société Nationale des chemins de fer algériens (SNTF).

Les travaux avaient débuté en mai 2014 sur l'ensemble du parcours retenu, d'une longueur de 22,4 km. La première phase inaugurée relie les pôles universitaires d'El Bez aux quartiers Ouest de la ville (Cité des 300 logements), en passant par le centre. Son coût atteint 47 milliards de dinars.

Dans les autres villes, l'évolution des réseaux suit une trajectoire assez constratée : à Constantine, une deuxième ligne de 11 km est en travaux et une extension est également engagée à Mostaganem. Ailleurs, les projets sont gelés en raison d'un contexte politico-budgétaire complexe. En revanche, le métro d'Alger devrait connaitre de prochaines extensions en 2019 avec 15 km d'extensions et notamment la desserte de l'aéroport. La deuxième ligne entre le centre d'Alger et Bab el Oued devaient également être lancés.

Notre dossier sur les réseaux d'Afrique du nord.