A l'heure où certains se demandent comment "sauver" un industriel du monde ferroviaire, d'autres poursuivent leur petit chemin. L'espagnol CAF aligne petit à petit une jolie série de succès. En France, on l'a vu à Nantes avec un galop d'essai convaincant de 12 rames, puis à Besançon en réussissant un joli coup, et récemment à Saint Etienne. Pas mal, même si la gamme Urbos avait de quoi sérieusement menacer le Citadis d'Alstom à Paris sur T7 et T8, à Lyon pour des commandes complémentaires ou encore à Avignon. A l'étranger, on aura remarqué le succès en Allemagne à Freiburg im Breisgau, au nez et à la barbe de Siemens et Bombardier, mais aussi dans la période récente, Budapest, Stockholm, Luxembourg, Edimbourg, Newcastle, Utrecht ou encore Belgrade dans le domaine des tramways, et enfin à Mexico pour le métro.

Le succès du jour est hollandais puisque CAF remporte un marché de 63 rames en tranche ferme et 60 en option, dans une ville qui l'avait déjà retenu en 1994 pour le métro. Livraisons prévues entre 2019 et 2022.