La relation entre Toulouse et le tramway a toujours été singulière. Dans cette ville, il n'a été que tardivement introduit par une compagnie d'abord soucieuse de ses intérêts économiques, l'amenant à maintenir durablement la traction animale en dépit de l'augmentation considérable du trafic. Même l'électrification était jugée prudemment, occasion d'un débat animé entre la compagnie Firmin Pons et la Ville, qui finit par avoir raison. Néanmoins, l'exploitation fit appel à un matériel certes très standardisé mais de faible puissance.

Surtout, l'arrivée en 1926 du groupe Mariage, concessionnaire des réseaux de Nice et de Paris, influença fortement le destin du tramway, avec, comme à Paris, un déclin engagé dans les années 1930, et qui ne fut achevé qu'en 1957.

285 - toulouse K2-4

Toulouse - 13 mai 1956 - La fin approche pour les tramways toulousains. Le matériel est fatigué et les multiples évolutions techniques, notamment avec la récupération de controllers et de moteurs des anciennes motrices parisiennes, n'a offert qu'un léger répit dès les années 1930. © J. Bazin – collection Th. Assa

Réseau pas franchement moderne, Toulouse se rattrapa avec retard en construisant deux lignes de métro automatique dans les années 1990-2000 et s'apprête à en constuire une troisième.

Le retour du tramway, en 2011, ne résulte que d'un choix politique en négatif des orientations précédentes, et s'est limité à une seule ligne avec une antenne pour la desserte de Blagnac et de son aéroport, en rabattement sur le métro. La desserte du centre-ville a été réduite à la portion congrue et semble bloquée, à la fois par les médiocres résultats de fréquentation, une mentalité encore ouverte à l'automobile et une préférence avérée au métro.

250113_TRAMblagnac-beauzelle

Beauzelle - Aéroconstellation - 25 janvier 2013 - Les Citadis 302 ont accompagné la renaissance du tramway à Toulouse mais ce mode de transport semble pour l'instant ne devoir tenir qu'un rôle marginal : l'appétence pour le métro est nettement plus forte. © transporturbain

Ce dossier comprend logiquement deux volets :

Chapitre 1 : le premier réseau de tramways

Chapitre 2 : le réseau moderne