La capitale autrichienne se lance à son tour dans l'automatisation de son métro, suivant ainsi Paris, Lyon, Marseille ou encore Bruxelles. Siemens a remporté l'appel d'offres pour la fourniture de 34 rames de métro sans conducteur en tranche ferme, assortie d'une option pouvant atteindre 11 rames, pour un montant total de 550 M€, incluant la maintenance de ces rames.

Ces rames seront d'abord livrées avec un poste de conduite pour une exploitation conventionnelle sur les lignes U1, U2, U3 et U4. Elles seront ensuite engagées sur la nouvelle ligne U5 à l'issue des travaux en cours d'évolution du réseau qui devraient aboutir à une première phase en 2023. Rappelons en effet que la ligne U2 va être coupée en deux tronçons de part et d'autre de la station Rathaus, recevant chacune de nouvelles extensions pour former une ligne  U2 et une nouvelle ligne U5 récupérant l'actuelle section Rathaus - Karlplatz de la ligne U2.

Les nouvelles stations, tout comme les stations existantes entre Rathaus et Karlplatz, seront dotées de façades de quais. La période transitoire avec conducteurs permettra de déverminer le matériel sans attendre l'achèvement des travaux de la ligne U5 et la livraison du pilotage automatique.

Avec la commande de nouveaux tramways à Bombardier pour réformer les motrices SGP E et E2, le réseau viennois va prendre un petit coup de jeune...

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6e/U-Bahnnetz_Wien.png

Métro de Vienne - Situation en décembre 2016

Métro de Vienne - Situation projetée en 2030 avec la nouvelle ligne U5 qui sera la première exploitée sans conducteurs.

En outre, le matériel de la ligne U6 sera rénové : les 78 rames série T, construites par Bombardier entre 1993 et 1999, bénéficieront de la climatisation et de nouvelles portes à commande électrique.

Retrouvez les dossiers de transporturbain consacrés au métro et aux tramways de Vienne.