Le retard de Marseille en matière de transports en commun n'est plus à démontrer. Le métro est sous-utilisé et n'a connu qu'un seul véritable prolongement au cours des 25 dernières années (de La Timone à La Fourragère). Le tramway a été relancé, mais deux des trois lignes quadrillent l'hypercentre de façon redondante avec le métro alors que la desserte des quartiers périphériques relève toujours de l'autobus tributaire des embarras de circulation et d'une capacité réduite.

Constitution d'un axe nord-sud en tramway

L'actuelle ligne T3 entre Arenc et la place Castellane constitue l'amorce d'une liaison nord-sud dont le premier développement concernera les quartiers sud entre la place Castellane et La Rouvière. Ce prolongement s'effectuera en deux temps : d'abord jusqu'au boulevard urbain sud puis ensuite à La Rouvière.

plan-ligne-tramway-sud-dromel-gaye-683x1024

trace-plan-ligne-tramway-nord-marseille-673x1024

Au nord, également deux phases pour l'extension du T3, d'abord d'Arenc à Capitaine Gèze, encore en superposition avec la ligne 2 du métro, puis au travers de La Madrague jusqu'au lycée Saint Exupéry. Il commence à être question d'une troisième phase jusqu'à la cité de La Castellane.

Le tramway aux Catalans et à la Belle de Mai ?

C'est un maillon du projet initial du nouveau tramway marseillais qui avait été l'objet de débats assez vifs, aboutissant finalement à sa mise au placard. La section entre la Préfecture et la place du Quatre Septembre réapparaît. La métropole marseillaise lance une consultation pour une étude de faisabilité de cette branche de 2100 m qui compterait pas moins de 5 stations (ça fait beaucoup !).

140214_T2longchamp1

Marseille - Boulevard Longchamp - 14 février 2014 - Le réseau de tramways marseillais devrait doubler de longueur et enfin assumer son rôle de complément au métro car pour l'instant, les deux modes présentent une redondance assez prononcée... © transporturbain

Cette nouvelle section pourrait amorcer la création d'une quatrième ligne : après l'utilisation des sections existantes sur la rue de Rome, la Canebière et le boulevard Longchamp, serait étudié un tracé par le boulevard National, passant sous la gare de Marseille Saint Charles pour desservir le projet urbain sur les anciennes casernes situées le long des voies ferrées de l'avant-gare et du raccordement de la Joliette. Le tramway pourrait ainsi desservir le quartier de la Belle de Mai.

Le métro à Saint Loup ?

C'est aussi un projet vieux d'au moins 30 ans : un peu plus de 4 km d'extension de la ligne 2 au-delà du terminus Sainte Marguerite Dromel sont envisagés à horizon 2025. Il pourrait suivre l'automatisation du réseau prévue en 2023 avec le renouvellement complet du matériel roulant.

Un téléphérique pour la Bonne Mère ?

Notre Dame de la Garde reste un haut lieu touristique marseillais et les conditions d'accès sont particulièrement difficiles. Les plus courageux le font à pied, mais la multiplication des autocars reste un problème non seulement de pollution mais aussi d'envahissement de l'espace public. Les transports en commun ne sont pas vraiment à la noce : les midibus de la ligne 60 sont bruyants, pas très capacitaires et s'époumonent sur ce parcours particulièrement escarpé, faisant regretter le temps où la ligne était exploitée en trolleybus !

140214_60vieux-port1

Marseille - Quai des Belges - 14 février 2014 - Un peu de répit sur les récents aménagements en site propre du Vieux Port, avant d'affronter les rues en pente de plus de 10% pour monter à la Bonne Mère. © transporturbain

Dans une ambiance toute marseillaise, le projet, dont le coût oscille selon la mairie entre 5 et 15 M€ selon les solutions, suscite nombre de commentaires. La majorité municipale porte une option courte entre la rive sud du Vieux Port et la basilique, alors que plusieurs élus d'opposition préconisent une liaison franchissant le Vieux Port et aboutissant du côté du MUCEM. Halte là, le maire de Marseille n'en veut pas ! Jean-Claude Gaudin avait déjà dit que la suppression des trolleybus rendrait le ciel bleu aux marseillais, et avec le téléphérique, il ne veut pas qu'on touche à la carte postale du Vieux Port (au fait, la "vraie" carte postale, c'est avec le pont transbordeur disparu pendant la guerre !).

http://www.suitegen.fr/genealogie/cartes/galleries/Carte-M/13-Bouches-du-Rhone/13-Marseille/13-Marseille-pont-transbordeur-1937.jpg

La vraie carte postale de Marseille et du Vieux Port, c'est avec le pont transbordeur et sa nacelle suspendue. Alors pourquoi pas un téléphérique ?

Pourtant, il faut bien admettre que le téléphérique urbain pourrait être ici pertinent et qu'une traversée du Vieux Port procurerait un panorama assez fantastique sur la ville et sur la mer pour rejoindre le MUCEM et la cathédrale de la Major ! Reste un "petit" détail : le Mistral, qui pourrait limiter le nombre de jours de fonctionnement du téléphérique...

Nos dossiers sur le métro et le tramway de Marseille (que nous allons prochainement actualiser).