Des tracés pour la troisième ligne de métro

Les premières études de tracé du projet de troisième ligne de métro ont été présentés aujourd'hui : 19 à 25 km de longueur, 18 à 24 stations, mais une réalisation pas avant 2024 voire 2030. Les variantes 1, 2 et 3 sont en métro, qu'on imagine évidemment compatible avec les lignes A et B existantes de technologie VAL. La variante 4 serait en tram-train, utilisant en partie les infrastructures ferroviaires existantes. 

Le financement reste en suspens : aucune actualisation du coût de cette ligne n'a été présentée depuis les premières estimations entre 1,7 et 2 MM€ ce qui semble assez ambitieux vue la longueur de la ligne. Pourtant, le tracé serait presque entièrement souterrain dans une agglomération dont la croissance démographique reste l'une des plus importantes de France. Reste évidemment la question des délais : compte tenu de cette pression, Toulouse peut-elle encore attendre au moins 10 ans ?

Linéo : entre bus et tramway

Le réseau de bus toulousain va évoluer avec la constitution de 10 lignes de BHNS baptisée Linéo. Elles seront assurées en autobus articulés hybrides avec l'acquisition de 25 véhicules supplémentaires et la redistribution du parc existant, soit un investissement de 20  M€. Des aménagements de voirie seront réalisés pour créer des sites propres, mais aussi traiter le franchissement de certains carrefours par des aménagements ponctuels, et l'installation d'une priorité aux feux tricolores, pour un montant de 100 M€. L'objectif est de transporter 110 000 voyageurs par jour sur ces 10 lignes, qui bénéficieront d'une fréquence de 5 à 10 minutes. La première expérience entre Balma et le stade des Sept Deniers transporte déjà 22 000 voyageurs par jour contre 16 000 dans les prévisions de trafic.