Enfévrier dernier, la gestion de Carris, l'exploitant du réseau de transports urbains (autobus, tramways, funiculaires et métro), assurée par l'Etat depuis 1975, a été reprise par la municipalité de Lisbonne, et assortie d'un plan d'investissements de 80 M€ à très court terme, notamment pour renouveler le parc d'autobus et amorcer la transition énergétique par l'achat de véhicules électriques. Il est aussi prévu de revoir le système tarifaire et d'engager une restructuration du réseau.

Ce reformatage concernera d'abord les autobus puis le métro. Moyennant la construction d'une courte section comprenant 2 nouvelles stations intermédiaires, la capitale du Portugal devrait transformer l'organisation de son métro d'ici 2022 avec la constitution d'une ligne circulaire intégrant la ligne verte et la partie centrale de la ligne jaune, dont la section nord récupèrerait l'actuel terminus de Teilheras. Le coût de cette opération est évalué à 216 M€, hors des travaux actuellement en cours pour autoriser des trains de 6 voitures sur la ligne verte. A ce titre, 33 rames supplémentaires devraient être réceptionnées.

extensions-metro-lisbonne

Autre opération envisagée, le prolongement de la ligne rouge de San Sebastiao vers Campo de Ourique, sur une longueur de 2 km pour un coût de l'ordre de 186 M€. Cependant, aucune décision n'a encore été formellement prise sur cette section.

En revanche, le devenir du réseau de tramways reste toujours incertain...quoique le prolongement de la ligne 15 à Santa Apolonia et la restauration de la ligne 24 entre la gare de Cais do Sodre et le centre commercial Amoreiras par le quartier de Rato soit esquissée par la municipalité.

C'est l'occasion de redécouvrir notre dossier sur les transports à Lisbonne.

(Merci à notre lecteur pour les informations qui ont permis de compléter cet article).