25 février 2017

Tramways de Suisse : des matériels spécifiques

Enrichissant son étude consacrée aux tramways suisses, après les dossiers consacrés aux réseaux de Bâle, Zurich et Genève (nous nous intéresserons ultérieurement à Berne), voici un nouveau chapitre consacré aux matériels roulants circulant sur ces réseaux. Nous nous sommes concentrés sur les matériels spécifiques qui circulaient encore en 2016, des dernières normalisées de Bâle aux Tango et autres Cobras. Bonne lecture !

Posté par ortferroviaire à 11:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

22 février 2017

Tramways de Genève : premiers travaux en France

Le 20 février dernier, les travaux du prolongement de la ligne 12 des tramways genevois vers Annemasse ont officiellement débuté. D'une longueur de 3,3 km et comprenant 7 stations, cette première extension en France sera réalisé en deux phases. Dans un premier temps, en novembre 2019, la ligne 12 franchira la douane de Moillesulaz et desservira 4 stations jusqu'au parc Montessuit. L'extension de 3 stations supplémentaires au lycée des Glières ne sera livrée qu'en 2022. Le coût du projet atteint 86 M€.

Le tracé du Tram Annemasse - Genève

Aujourd'hui, ce sont plus de 35 000 véhicules par jour qui franchissent la frontière franco-suisse entre Annemasse et Genève. Le tramway reliera Annemasse et Genève en 25 minutes, avec un intervalle de 8 minutes. Il assurera une desserte de cabotage parfaitement complémentaire du RER CEVA, qui devrait faire ses débuts tout juste un mois après le prolongement du tramway, en décembre 2019.

Au passage, on espère que la circulation sur le territoire français de tramways suisses, déjà en service et homologués par l'OFT, ne posera pas de difficultés administratives avec le STRMTG étant entendu qu'il sera difficile de demander aux TPG de modifier leur parc, même si les extensions côté français devraient se poursuivre, notamment avec le prolongement de la ligne 15 à Saint Julien en Genevois.

Les tramways de Genève feront donc leur retour à Annemasse après 61 ans d'absence. Ceci dit, ce ne sera pas la première incursion de tramways suisses en France : le petit village de Leymen a toujours été desservi par le BLT, tandis que les travaux se poursuivent à Saint Louis pour le prolongement de la ligne 3 du réseau urbain bâlois, en vue d'une mise en service en décembre de cette année. Il est d'ailleurs désormais question d'une nouvelle extension jusqu'à l'aéroport de Mulhouse-Bâle en 2021.

Posté par ortferroviaire à 14:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2016

Genève : objectif 2018 pour TOSA

Les TPG, ABB et Hess ont signé le 15 juillet dernier les contrats relatifs au déploiement du TOSA sur la ligne 23 du réseau genevois, qui reliera à horizon 2018 Carouge à l'aéroport genevois. Les TPG vont donc acquérir 12 véhicules articulés de 18 m "Light Tram" de 133 places ainsi que 13 stations de recharge en ligne, 3 postes de charge au terminus et 4 postes pour les dépôts, pour un investissement total de 24 MCHF. L'Office fédéral de l'énergie a accordé une subvention de 3,4 MCHF pour ce projet. Les travaux de génie civil et d'installation des stations de recharge en ligne et aux terminus sont financés par le canton de Genève à hauteur de 15 MCHF.

http://cdn.phys.org/newman/gfx/news/hires/2014/tosabusespow.jpg

TOSA : exemple de station de recharge flash en 15 secondes (cliché X)

La ligne de 12 km sera parcourue en 50 minutes à l'heure de pointe avec une cadence aux 10 minutes. Les TPG attendent dans un premier temps 10 000 voyageurs par jour.

TOSA est le fruit d'unpartenariat public-privé réunissant les s (TPG), l’Office de Promotion des Industries et des Technologies, les Services industriels de Genève, ABB Sécheron SA et le Canton de Genève, dans l'objectif de réduire l'empreinte énergétique du transport public. Il est aussi le fruit d'une coopération avec les écoles d'ingénierie des universités de Genève et de Lausanne.

TOSA permet de recharger le véhicule en 15 secondes, c'est à dire pendant un arrêt commercial, en lui procurant 600 KW, soit une autonomie d'environ 1500 m, ce qui réduit le volume et la masse des batteries embarquées à bord du véhicule, tout en générant une économie d'énergie de 10% par rapport à un véhicule électrique sur batterie de grande autonomie, pénalisé par l'importante capacité de stockage. Le véhicule étant équipé du freinage électrique à récupération, les décélérations permettent de recharger les batteries en roulant, hors dispositif de biberonnage.

Les TPG estiment le gain énergétique à 410 000 litres de gasoil par an, et 1000 tonnes de CO². Autre vertu environnemental, le moindre niveau sonore : 60 dB en phase d'accélération jusqu'à 30 km/h, contre 70 dB pour un bus Diesel, soit une réduction du bruit de moitié. Ceci dit, le trolleybus permet aussi un tel gain.

Posté par ortferroviaire à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 novembre 2015

Regard sur les transports à Genève

CP-genève-marché

Genève - Rue du Marché - vers 1910 - Intense animation dans la rue du Marché : le tramway, symbole de modernité se fraie un passage entre piétons, cyclistes, charrettes à bras et travaux divers.

Après Zurich et Bâle, transporturbain continue sa série de reportages européens sur les transports urbains en Suisse, avec le cas de Genève. Peut-être la plus française des villes en la matière, avec une histoire du tramway marquée par un reflux important dès les années 1930 et un renouveau significatif depuis une trentaine d'années.

160612_14bel-air1

Genève - Place de Bel-Air - 16 juin 2012 - Les Tango de Stadler constituent le matériel ferré le plus récent des TPG. Le recours au pelliculage publicitaire est désormais couramment pratiqué. © transporturbain

Les passerelles ne sont pas qu'historiques, elles sont aussi géographiques : dans cette ville suisse quasiment enclavée entre l'Ain et la Haute Savoie, la mobilité s'est toujours joué des frontières administratives. Les tramways suisses desservaient les villes françaises limitrophes et les prochains développements vont poursuivre ce même objectif, qui est également au coeur du projet de RER CEVA.

Le nouveau dossier de transporturbain consacré aux transports genevois attend évidemment vos commentaires...

Posté par ortferroviaire à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2015

Genève : baisse des tarifs, baisse de l'offre

Après la réforme tarifaire aboutissant à une baisse des tarifs, les TPG ont décidé d'ajuster l'offre de transport pour faire face à la diminution des recettes. Ainsi, depuis le début de l'année, plusieurs lignes de bus ont été allégées.

160612_10rive1

Genève - Place de Rive - 16 juin 2012 - La ligne 10, rejoignant l'aéroport international de Cointrin, fait partie des dessertes allégées suite à la perte de recettes occasionnée par la baisse des tarifs. © transporturbain

A compter du 13 décembre prochain, une nouvelle révision de l'offre concernera cette fois six lignes principales. La fréquence sera détendue sur les lignes de trolleybus 3 et 10, touchant d'abord l'heure creuse et le week-end. Sur 4 lignes de tramway, la mesure ne concernera que le créneau 9h - 16h avec un intervalle de 5 min au lieu de 4 min sur la ligne 12 (qui perd donc 3 passages par heure), de 6 min au lieu de 5 min sur les lignes 14 et 15 (-2 passages) et de 12 min au lieu de 10 min sur la ligne 10 (-1 passage). De quoi faire réfléchir quant à la pertinence de mesures de réduction tarifaire, toujours très bien perçues dans un premier temps par la population, mais un peu moins quand les conséquences se font jour sur la consistance du service...

Posté par ortferroviaire à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2015

Genève : trois prolongements progressent

La reconstruction du réseau de tramway de Genève est désormais bien engagée et les nouveaux projets visent à étendre les lignes au-delà de la zone la plus dense de l'agglomération. Ainsi, la ligne 15 devrait être prolongée d'ici 2021 de son actuel terminus Palettes jusqu'à la gare française de Saint Julien en Genevois. Le bouclage du plan de financement est en cours : restent à récolter 9 M€ sur la partie française.

160612_14cern3

Genève - CERN - 16 juin 2012 - Les tramways genevois font actuellement terminus à 200 m de la douane de Saint-Genis Pouilly qu'on aperçoit en arrière-plan. Comme à Bâle, les tramways suisses vont jouer les transfrontaliers... © transporturbain

Toujours dans le cadre de projets franco-suisses, l'extension de la ligne 18 à Saint-Genis Pouilly a bénéficié d'une avancée notable avec la confirmation du fonancement du Département de l'Ain à hauteur de 24 M€ en plus des 4 M€ de l'Etat. Cette fois, c'est côté Suisse qu'on n'est pas dans le même tempo mais il ne s'agit que des 300 m entre la douane et le terminus actuel du CERN. Le projet doit en principe rejoindre la mairie de la commune mais le terminus devrait être dans un premier temps à l'entrée de la ville, où sera établi un parc-relais de 400 places.

Enfin, la ligne 15 sera prolongée de la place des Nations au Grand Saconnex et à l'aéroport de Cointrin en 2023, ce qui constitue un nouveau report lié au retard qu'accumule le projet de route souterraine des Nations dont le coût élevé bloque toute avancée.

Posté par ortferroviaire à 15:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juin 2014

Genève rectifie son réseau de tram

La restructuration du réseau de tramways de Genève intervenue le 11 décembre 2011 à l'occasion de la mise en service de la ligne de Bernex avait suscité de nombreuses critiques par la fin du maillage des lignes et le recours aux correspondances. La suppression de nombreuses liaisons directes, notamment pour accéder à la gare, étaient mal acceptées et les correspondances jugées malcommodes, notamment à Plainpalais.

Il aura fallu du temps, mais une première mesure vient gommer les défauts de cette restructuration : la ligne 18 est prolongée de Bel air à Carouge.

Le réseau de tramways genevois est désormais organisé ainsi :

  • 12 Moillesullaz - Bel air - Carouge - Palettes
  • 14 Meyrin Gravière - Cornavin - Bel air - Stand - Bernex
  • 15 Nations - Cornavin - Stand - Palettes
  • 18 CERN - Cornavin - Bel air - Rondeau de Carouge

Posté par ortferroviaire à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2014

Genève inaugure ses nouveaux trolleybus

Ce 21 janvier 2014 a été marqué par l'inauguration du premier des 33 nouveaux trolleybus articulés Van Hool Exquicity. C'est une première pour le constructeur, qui a déjà décliné sa nouvelle plateforme BHNS à Metz avec le projet Mettis, car cette fois-ci, c'est la version électrique qui est mise en service, dans un premier temps sur la ligne 3. Les Exquicity succèdent donc dans les commandes aux Swisstrolley : d'ailleurs, les TPG avaient surpris lors de l'attribution du marché au constructeur belge. Ils vont permettre la réforme des anciens trolleybus Saurer et NAW âgés aujourd'hui de 25 ans. L'investisseemnt atteint 29,5 M CHF.

trolley-geneve

Le nouveau venu et les deux séries appelées à disparaître : on notera que les TPG reviennent à l'orange pour la décoration de leurs véhicules, après avoir choisi sur les précédentes acquisitions le classique duo blanc et bleu.

L'Exquicity se caractérise par son poste de conduite séparé des espaces voyageurs avec la première porte décalée derrière l'essieu avant. Les deux portes présentes sur la caisse avant autorise la constitution d'une vaste plateforme à l'image de celles présentes sur les tramways. L'Exquicity genevois offre 127 places dont 41 assises.

La circulation hors réseau électrique est assurée par batteries et non plus par moteur Diesel fonctionnant en génératrice de courant. C'est une première sur le réseau genevois.

Cette inauguration montre que Genève continue de croire au trolleybus, même si le réseau s'intéresse au projet de "trolleybus sans fil" TOSA développé par Hess, et plus globalement aux transports publics électriques.

Posté par ortferroviaire à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 juillet 2012

Genève préfère Exquicity au Swisstrolley

Genève a retenu l'offre de Van Hool avec la déclinaison électrique de son nouveau produit à haut niveau de service, l'Exquicity, qui, rappelons-le, roulera, en mode thermique, dans les rues de Metz, et en version électrique à Parme, en Italie.

Les TPG n'ont pas retenu la candidature de Hess et son Swisstrolley, semble-t-il en raison de certains constats sur des problèmes de fiabilité et de vieillissement des véhicules.

Ce choix a été opéré après l'essai d"un véhicule destiné à Parme sur le réseau de trolleybus genevois et d'un AG330T de Milan. Quelques images ici.

Parallèlement, les TPG participent à l'étude sur la technique du biberonnage, un système de recharge en ligne par lequel les véhicules rechargent des batteries aux arrêts. Une première expérimentation serait envisagée l'année prochaine sur la ligne 5 pendant le congrès de l'Union Internationale des Transports Publics. Retour en quelque sorte au gyrobus équipé d'un volant d'inertie stockant l'alimentation pour une distance de l'ordre de 5 à 6 km. Deux véhicules ont circulé de 1953 à 1960 à Yverdon les Bains, à Leopoldville dans l'ancien Congo Belge devenu République Démocratique du Congo, abandonné en 1959, et à Gand entre 1956 et 1959 : dans les trois cas, les insuffisances du système de stockage d'énergie n'étaient pas au point alors que la méthode de captage semblait, elle, plutôt au point.

Posté par ortferroviaire à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 janvier 2010

Des tramways transfrontaliers ?

Genève, Bâle, Strasbourg : trois agglomérations ayant la particularité d'être frontalières, dotées de réseaux de tramways maillés, et qui ont des projets de développement de l'autre côté de la frontière. Il faut rappeler que le village français de Leymen est desservi par le réseau suburbain bâlois.

A Genève, le projet de prolongement de la ligne 12, qui fait aujourd'hui terminus à Moillesulaz, à la douane, jusqu'au centre de la ville française d'Annemasse pourrait être lancé en 2014 et doit d'inscrire dans le cadre de la desserte du bassin franco-genevois. En complément du tram, un BHNS devrait être réalisé à Annemasse pour assurer le rabattement.  De même, le prolongement de Meyrin à Saint Genis Pouilly et de Palettes à Saint Julien en Genevois figure dans les plans de développement du Canton de Genève et des TPG, mais à plus long terme.

A Bâle, la liaison vers Saint Louis devrait se faire en tramway : la Suisse devrait même financer à 40% cette opération, mais aujourd'hui, Bâle propose le prolongement de la ligne 11, qui fait terminus à la douane, alors que Saint Louis préfèrerait la ligne 3, opération plus coûteuse mais qui, selon elle, aurait l'avantage de ne pas modifier les conditions de circulation sur l'avenue de Bâle, principale artère de cette ville frontalière.

Inversement, Strasbourg étudie le prolongement de sa ligne D en Allemagne, jusqu'à Kehl, afin de desservir cette ville faisant partie intégrante de l'agglomération.

Posté par ortferroviaire à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,