25 février 2017

Tramways de Suisse : des matériels spécifiques

Enrichissant son étude consacrée aux tramways suisses, après les dossiers consacrés aux réseaux de Bâle, Zurich et Genève (nous nous intéresserons ultérieurement à Berne), voici un nouveau chapitre consacré aux matériels roulants circulant sur ces réseaux. Nous nous sommes concentrés sur les matériels spécifiques qui circulaient encore en 2016, des dernières normalisées de Bâle aux Tango et autres Cobras. Bonne lecture !

Posté par ortferroviaire à 11:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

25 mars 2016

Karlsruhe : nouvelle commande chez Vossloh-Stadler

En 2011, le KVV, autorité organisatrice des transports, et ses deux exploitants VBK et AVG, signaient un contrat avec Vossloh pour la fourniture de rames de tram-train "monosystème". Les 25 rames alors commandées ont été livrées. Une deuxième tranche de 25 rames a été notifiée en 2015. Une troisième, de 25 rames également, vient d'être annoncée. Ces rames seront destinées aux lignes S1 et S11.

Stadler, qui a repris les activités ferroviaires de Vossloh en fin d'année 2015, profite de cette croissance externe pour ancrer plus en profondeur sa présence dans le marché européen des transports urbains.

Posté par ortferroviaire à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 décembre 2015

Berlin : Stadler livre les nouveaux métros

Techniquement, c'est la série IK, pour les lignes U1 à U4 à gabarit étroit. Elles ont été baptisée Icke après vote des berlinois. C'est surtout le premier matériel de métro produit par Stadler dans ses usines berlinoises de Pankow. Le constructeur d'origine suisse a en effet remporté un marché de 36 rames, et une première option pour 11 rames supplémentaires, alors que les deux premiers trains circulent depuis le mois de septembre sur la ligne U2. Longues de 51,64 m, les éléments de 4 voitures, comprenant chacune 3 portes par face et 330 places, ont cherché à optimiser le gabarit. Initialement, les premières lignes berlinoises n'admettaient qu'une largeur de 2,30 m. La conception de Stadler avec des caisses plus courtes donc potentiellement plus larges a permis de gagner 10 cm par le biais d'un galbe qui n'est pas sans rappeler le MF77 parisien. Ces trains sont destinés aux lignes exploitées avec des trains courts et sont pour l'instant engagés sur la ligne U2.

Icke-berlin

Les nouveaux trains Icke sur métro berlinois, avec un galbe des ciasses manifeste, optimisant la largeur de caisse et le confort sur les lignes à gabarit étroit. (cliché X)

Posté par ortferroviaire à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 février 2015

Etat des lieux des tramways en France

Transport Urbain vous propose ce document de synthèse des réseaux de tramways avec les caractéristiques principales du réseau (kilométrage, gabarit, longueur des rames, état du parc, type d'alimentation). Un document que nous mettrons à jour une fois par an.

liste-tram-france

Version PDF également téléchargeable : Etat_des_lieux_des_tramways_en_France

Posté par ortferroviaire à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 décembre 2009

Rhônexpress : premier tramway Stadler en France

Dans quelques mois, Lyon aura - enfin ! - sa liaison entre la gare de la Part-Dieu et l'aéroport Saint-Exupéry. Pour y parvenir, des années de réflexion et de débats sur la réutilisation de l'ancien chemin de fer de l'Est de Lyon. Finalement, l'accord de 2001 a permis de créer sur l'emprise départementale deux services ferroviaires : un tramway urbain express, T3, entre la gare et les limites du Grand Lyon, dans la zone industrielle de Meyzieu, mis en service voici trois ans ; Leslys, devenu Rhônexpress, assurera la liaison Centre - Aéroport, sous la responsabilité du Département, tout en partageant les mêmes voies sur les 15 km reliant la Part-Dieu à Meyzieu.

Au-delà, une nouvelle ligne de 8 km a été construite, après l'abandon du tracé par le nord de Pusignan et les réserves réalisées au début des années 1990. Rhônexpress coupe à travers champs pour rejoindre l'aéroport, avec un terminus situé dans la gare TGV.

Le projet a été réalisé sous la forme d'une concession associant principalement Veolia (pour l'exploitation et la maintenance) et Vinci (pour la construction). N'étant pas un service public financé par la collectivité, ce sont les voyageurs qui paieront la totalité du coût d'exploitation. N'escomptez donc pas utiliser Rhônexpress pour aller "plus vite" de Lyon à Meyzieu : il devrait vous en coûter 14 euros.

Deux arrêts intermédiaires sont prévus : à La Soie, pour récupérer les voyageurs venus de la ligne A du métro, et à Meyzieu Zone Industrielle, où un grand parc-relais (déjà saturé) est proposé.

L'exploitation sera assuré par 6 rames Tango fournies par le suisse Stadler, et construites dans l'usine située en Allemagne près de Berlin. Un souci de confort a été recherché à bord de ce matériel dans lequel se trouvera une hôtesse destiné à faciliter le voyage pour la préparation de l'embarquement, tandis que des écrans diffuseront programmes et informations sur le trafic et la vie culturelle lyonnaise.

Tango_Leslys2

25 novembre 2009 - La première rame de RhônExpress est quasiment terminée dans les usines du constructeur suisse Stadler. La livrée particulièrement élégante ne manquera pas d'être prisée des photographes... © J. Esmieu

Tango_Leslys3

17 décembre 2009 - La première rame de RhônExpress est livrée à l'atelier de Meyzieu. Dans quelques mois, leur mise en service commercial marquera l'aboutissement du projet de renaissance du Chemin de Fer de l'Est de Lyon... © J. Esmieu

Posté par ortferroviaire à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,