15 décembre 2021

Bruxelles : prolongement de la ligne 9

Opération rondement menée : la récente ligne 9 des tramways bruxellois, reliant depuis le 1er septembre 2018 les stations Simonis et Arbre Ballon, a été prolongée le 11 décembre dernier - et sous la neige - sur 1600 m jusqu'au terminus du métro Roi Baudouin. Cette courte extension confère à cette ligne un rôle de rocade centré sur la desserte du pôle hospitalier au nord-ouest de la capitale belge.

plan-extension-tram9-stib

Posté par Redaction TRUP à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2021

Bruxelles : vent de nouveautés pour les tramways

Nouveautés sur le réseau de tramways bruxellois : extensions, nouveau matériel, nouvelles études...

Ligne 9 : essais sur le prolongement

Voici une opération qui aura été rondement menée : après la création de la ligne 9 entre Simonis et Arbre Ballon pour desservir notamment l'hôpital principal situé au nord-ouest de la ville, son prolongement vers le terminus Roi Baudouin de la ligne 6 du métro a été rapidement acté et mis en chantier. Les essais ont débuté cet automne et la mise en service devrait intervenir au premier semestre 2022.

A26429

Bruxelles - Avenue de l'Arbre Ballon - 8 novembre 2021 - Une rame Flexity série 3000 en essais sur l'extension de la ligne 9. L'accès à l'hôpital sera donc amélioré en facilitant l'usage de cette ligne par ses deux extrémités connectées au métro. © Ch. Scheemaekers

Les nouveaux tramways arrivent

La maquette avait été présentée lors des manifestations des 150 ans des tramways bruxellois. Le premier Flexity, désormais estampillé Alstom, baptisé TNG (tramway nouvelle génération) par la STIB, est arrivée mi-octobre. Les tests de conformité et la formation du personnel se dérouleront jusqu'au printemps prochain : la mise en service commercial devrait intervenir en mai 2022. On surveillera son comportement en ligne compte tenu de l'évolution des bogies intervenue sur la version Flexity 2 (moins de suspension, pas de rotation) qui devrait altérer l'insertion en courbes.

TNG-STIB

TNG-STIB2

Quelques différences esthétiques à l'extérieur pour la nouvelle génération 3200/4200 de la STIB. 90 rames ont été commandées. La fin des PCC triples série 7900 approche. Intérieur toujours avec le mélange bois et cuir : il est cossu, le tramway bruxellois ! (documents STIB)

Ligne 10 : du mieux pour l'intermodalité

La création de la nouvelle ligne 10 entre la place Rogier et l'hôpital militaire sera l'occasion de réaménager l'espace urbain très routier, du débouché de l'autoroute A12 le long du domaine royal de Laeken. Ainsi, l'avenue Van Praet accueillera le trafic routier tandis que l'avenue des Croix de Feu sera libérée du trafic quittant la ville. Il fallait prévoir une station pour proposer une bonne correspondance entre la ligne 10 et la ligne 7 : ce sera désormais possible. La station Heembeek disposera d'une voie vers la périphérie et 2 voies vers le centre-ville (pour réguler la convergence).

Métro 3 et adaptation du réseau de tramways

La STIB n'en est pas encore à présenter la restructuration du réseau liée à la conversion au métro de l'axe Nord-Sud. En revanche, plusieurs questions sont déjà débattues sur les grands principes d'organisation. La ligne 3 en mode métro reliera en principe mi-2025 la gare du Nord à la station Albert, sur la section sud du parcours. La section de la gare du Nord à Bordet ne devrait ouvrir qu'en 2032. Les réflexions portent donc prioritairement sur le devenir des sections des actuelles lignes 3 et 4 du tramway au sud de la station Albert. Ainsi, il est prioritairement souhaité le prolongement de la ligne 7 de la place Vanderkindere vers le terminus Albert du métro, pour éviter une double rupture de charge évidemment préjudiciable. Les études portent sur l'implantation du terminus, sachant que la ligne 4 venant de Stalle devra aussi pouvoir donner un accès commode au métro. Il faudra aussi se pencher sur le cas de la ligne 51...

Autre effet de bord consécutif à la transformation du prémétro nord-sud, la ligne 25, actuellement Gare du Nord - Bondael Station, devrait abandonner son parcours entre la place Rogier et la place Meiser pour remplacer la ligne 3 vers Esplanade. La nouvelle ligne 25 assurerait donc la liaison Esplanade - Bondael. Par ricochet, la ligne 62, reliant actuellement le cimetière de Jette aux Nations Unies, pourrait être déviée depuis la place Liedts pour reprendre le parcours actuel du 25 jusqu'à la gare du Nord. Cette restructuration préfigurerait alors la liaison Gare du Nord - Aéroport prévue au plan BrabantNet.

Posté par Redaction TRUP à 08:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 septembre 2021

Bruxelles : le tramway à la gare centrale

Ce vieux feuilleton bruxellois, un peu défraichi par le temps, a repris des couleurs au cours de l'été puisque Bruxelles Capitale a acté une évolution au projet de nouvelle section de tramway pour la desserte du quartier Tour et Taxis : le terminus initialement envisagé place Rogier semble - car à Bruxelles, on n'est jamais à l'abri d'un rebondissement - mis de côté. Le tramway à la gare centrale refait surface avec un tracé qui passerait à l'est des voies ferrées par le tunnel des Charbonniers, la place St Lazare puis les boulevards St Lazare, Péchero, Berlaimont et de l'Impératrice.

plan-tram-bxl-gare-centrale

En rouge, la nouvelle section de tramway. En jaune, les voies existantes (en surface).

Ce scénario a cependant pour inconvénient de ne pas proposer de correspondance avec les lignes 2 et 6 du métro à laquelle la STIB était assez logiquement attachée. En revanche, ce tracé apparaît plus compatible avec un autre dossier bruxellois qui monte en puissance : la conversion de la ligne 95 au tramway.

Posté par Redaction TRUP à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2021

Bruxelles : les M7 entrent en service

En Belgique, il ne faut pas confondre M7 et M7…La SNCB engage progressivement ses nouvelles voitures à deux niveaux sur ses dessertes Intercity et la STIB ses nouvelles rames de métro, d’abord sur les lignes 1 et 5. Héritières des M6 déjà livrées par CAF, elles vont progressivement remplacer le matériel d’origine du réseau (c’est bien normal après plus de 40 ans de service). La première tranche porte sur 22 rames à livrer d'ici fin 2022. Elles équiperont ensuite la nouvelle ligne 3 succédant au prémétro sur l’axe nord-sud. 

La première circulation commerciale a eu lieu le 8 juillet dernier.

M7STIB_1

Les nouvelles rames M7 du métro bruxellois et leur face avant à l'allure surprenante, sortie d'un manga japonais : dans la capitale de la bande dessinée belge, un comble ! Elles sont d'abord engagées sur les lignes 1 et 5. (cliché STIB)

M7STIB_2

A l'intérieur, le diagramme alterne les carrés à la française et la disposition transversale de façon régulière dans les 6 voitures alors que les M6 proposaient un aménagement longitudinal : y aurait-il un clivage linguistique sur l'aménagement intérieur du métro. La couleur caramel domine (mais où est le gaufrier ?). En revanche, le design des places n'est probablement pas des plus heureux avec une impression d'engoncement du voyageur côté couloir, surtout si son voisin a justement abusé des gaufres ! (cliché STIB)

Dans un premier temps, elles vont contribuer au resserrement de l’intervalle de 3 à 2 minutes 30 sur le tronc commun Gare de l’Ouest – Mérode des lignes 1 et 5, libérant des Mx d’origine pour procéder au même renfort sur les lignes 2 et 6 (entre Simonis et… Simonis par la petite ceintrure).

Pour mémoire, l’objectif est ensuite de réduire l’intervalle à 2 minutes et de passer à une exploitation automatique. Il sera intéressant de suivre les évolutions de ce matériel lorsque le système CBTC sera déployé et pleinement opérationnel : manifestement, c’est plus long que prévu et la STIB envisage une mise en exploitation progressive, d’abord avec conducteurs.

Posté par Redaction TRUP à 18:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 octobre 2020

Bruxelles : les travaux du métro 3

Ils ont commencé dès le mois de mars et commencent à devenir de plus en plus visibles : les premiers chantiers de la ligne 3 du métro, par la transformation du tunnel du prémétro entre Albert et la gare du Nord pour un véritable métro - automatique de surcroît - concrétisent un projet devenu de plus en plus justifié par la congestion des tramways.

Près de la gare du Midi, il s'agit ainsi de décroiser le réseau actuels de tramways et le tunnel Nord-Midi de sorte à réserver ce dernier au futur métro. Un peu plus au nord, une nouvelle station Toots Thielemans sera établie en parallèle à l'actuelle station Lemonnier, qui ne peut être transformée. En réalité, la reprise de l'ouvrage actuel entre les gares du Midi et du Nord concerne d'abord la section Anneesens - Rogier.

A la gare du Nord, les ouvrages sont aussi complexes puisqu'il va falloir décroiser l'ouvrage souterrain existant et l'émergence en voirie : le futur métro desservira les quais extérieurs de l'actuelle station alors que les tramways allant vers la station Rogier (niveau -2) desserviront les quais centraux

Au terminus sud, Albert, les travaux prévoient la reprise de la trémie de l'avenue Jupiter de sorte à pouvoir aménager au premier sous-sol la station de tramway pour accueillir les rames venant de Van Haelen (actuelle ligne 51), et au second le terminus de métro. La trémie de l'avenue Albert sera modifiée pour prédisposer une future traversée par la ligne 7 prolongée de la place Vanderkindere vers le parc de Forest.

La section sud Albert - Gare du Nord était initialement annoncée en 2024, mais entre les autorisations de chantier tardives et l'impact encore non totalement stabilisé de la pandémie, la STIB a d'ores et déjà intégré un décalage à mi-2025 de cette première séquence. L'extension à Bordet reste prévue en 2030.

Posté par ortferroviaire à 17:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2020

Bruxelles : la conversion au tramway de la ligne 95 ?

Si la conversion au tramway de la ligne 71 Place De Brouckère - Delta a été pendant de nombreuses années un feuilleton bruxellois qui a fini par aboutir à un abandon, alors que c'est la ligne d'autobus la plus chargée, espérons que cette autre conversion de ligne d'autobus qui semble se confirmer aboutisse à autre chose qu'un échec.

040519_71flagey2

Ixelles - Place Flagey - 4 mai 2019 - Pour la ligne 71, à défaut de tramway, il est désormais question de bus bi-articulés, au moins hybrides voire totalement électriques. Un feuilleton qui a animé la chronique bruxelloise... en vain. © transporturbain

La ligne 95 Bourse - Wiener va faire l'objet d'une étude d'insertion d'un tramway sur la majorité de son parcours, dans l'écusson central, sur la rue du Trône et l'avenue de la Couronne. Au-delà, le terminus pourrait être situé à l'Université Libre de Bruxelles ou à la station de métro Delta (tiens, comme le 71 !). Elle viendrait améliorer un maillage qui fait aujourd'hui défaut sur le réseau de tramways, avec une liaison à grande capacité Bourse - Gare Centrale - Place Royale - Trône, qui prendrait la succession d'un autre sujet qui a hanté l'actualité bruxelloise, à savoir la boucle de desserte de la gare centrale depuis la rue Royale, longtemps évoquée, jamais concrétisée...

010514_95palais-royal1

Bruxelles - Place Royale - 1er mai 2014 - Le 95 Bourse - Wiener converti pour partie en tram viendrait redonner de la consistance au réseau de tramways dans l'écusson central en intégrant la connexion à la gare centrale et avec une structuration de la jonction avec l'axe Nord-Midi. © transporturbain

Rappelons que d'autres projets sont déjà décidés pour étendre les tramways avec :

  • la jonction au nord-ouest de Bruxelles entre Esplanade et Arbre Ballon, maillant les lignes 3, 7, 51, 93 et 9, avec en sus une correspondance possible avec la ligne 6 du métro ;
  • le prolongement de la ligne 62 vers l'aéroport, qui est cependant tributaire d'un accord avec le gouvernement flamand ;
  • la conversion - une autre - de la ligne 47 entre la place Rogier et l'hôpital militaire de la Reine Astrid ;
  • la section entre la place Rogier et le quartier d'affaires Tours et Taxis.

Autres sujets qui semblent-t-il commence à prendre corps, mais à des rythmes encore variables :

  • le prolongement de la ligne 7 de la place Vanderkindere vers Albert et le parc de Forest pour rejoindre le carrefour des avenues du Roi et du Parc ;
  • la conversion de la ligne 49 Gare du Midi - Simonis pour constituer une rocade sud-ouest ;
  • la déviation de la ligne 8 depuis Hermann-Debroux vers la forêt de Soignes, dans le cadre de la transformation de l'autoroute en boulevard urbain, et de Roodebeek vers Evere.

160110_49basilique

Koekelberg - Avenue Emile Bossaert - 16 janvier 2010 - Autre cas de conversion qui émerge : la ligne 49, vue ici avec un matériel qui est en train de disparaître, les Van Hool A330 série 8101-8227 sont en cours de réforme, après 13 à 14 ans de service. © transporturbain

En revanche, les projets flamands avec De Lijn ont bien du mal à prendre corps : pour l'instant, une seule réalisation a été concrétisée... mais en BHNS avec la ligne 820 entre l'hôpital de Jette et l'aéroport de Zaventem, exploitée avec des Exqui.city bi-articulés hybrides.

Posté par ortferroviaire à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2020

Bruxelles : nouvelle génération de métros

Elle s'appelle M7 : la nouvelle génération de rames du métro de Bruxelles, construite par CAF, commence à arriver au dépôt de Haren. Au total, 43 rames ont été commandées, destinées en partie à remplacer le matériel historique, mais aussi accompagner le développement du réseau avec notamment la transformation des lignes 3 et 4 de tramways pour intégrer la nouvelle ligne 3 du métro, qui devrait être la première en pilotage automatique sans conducteurs de la capitale belge. Un premier lot de 22 unités va arriver d'ici 2022.

metro-M7-bruxelles

Si la première rame M7 est arrivée au dépot de Haren de la STIB, les maquettes sont déjà à Woluwe, au musée des transports urbains ! (document MTUB)

Longues de 94 m et larges de 2,70 m comme les rames M6 précédemment livrées par CAF, elles disposent de 716 places et de 728 en version automatique : comme à Vienne, ces éléments pourront évoluer en escamotant les postes de conduite.

Les rames M7 seront d'abord affectées aux lignes 1 et 5 pour décaler des rames M6 vers les lignes 2 et 6, avec un resserrement de l'intervalle de 3 minutes à 2 minutes 30 sur la section Gare de l'Ouest - Mérode. Le complément du parc sera destiné à la nouvelle ligne 3 et à une nouvelle étape d'augmentation de l'offre sur les lignes 1 et 5 pour atteindre un intervalle de 2 minutes.

Posté par ortferroviaire à 18:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 novembre 2019

Les tramways bruxellois

Chose promise, chose due... même un peu tard !

050519_150ans-984place-royale1

Bruxelles - Place Royale - 5 mai 2019 - Grâce au MTUB, remonter le temps dans les tramways est possible... surtout lors de grandes festivités, en particulier quand leur objet principal n'est autre que lui-même, comme ici pour leurs 150 ans. La motrice n°984 des Tramways Bruxellois fait partie de cette collection complète. © transporturbain

280712_3de-brouckere1

Bruxelles - Station De Brouckère - 28 juillet 2012 - Les 4000 constituent le matériel le plus récent du réseau et une grande réussite technique proposant un très bon niveau de confort aux voyageurs. Elles vont être délogées du tunnel Nord-Midi-Albert qui sera converti en métro à grand gabarit. © transporturbain

En mai dernier, Bruxelles a célébré les 150 ans de son réseau de tramways : transporturbain prolonge cet anniversaire avec un grand dossier consacré à leur histoire, particulièrement riche et souvent complexe. Celui dont on disait jusqu'au début des années 1950 qu'il était présent dans toutes les rues de Bruxelles n'a pas échappé aux conséquences de la mode automobile. Maintes fois restructuré avec des coupes très sévères, l'actuel réseau, bien que l'un des plus importants en Europe, n'est que l'ombre de ce qu'il fut. Naturellement, le métro est passé par là et c'est heureux : l'évolution progressive du tramway au métro est une spécialité locale qui mérite qu'on s'y attarde. D'autres mouvements de contraction ont impacté la consistance du réseau au profit des autobus, mais la tendance depuis le début des années 2000 est plutôt aux extensions. Certes, elles sont modestes car l'organisation administrative de Bruxelles ne simplifie pas les procédures. Elle n'est pas la capitale du surréalisme pour rien !

Au travers de 4 chapitres, auxquels s'ajoute l'histoire du métro, transporturbain vous fait remonter dans ce temps où Bruxelles bruxelait dans ces nouvelles pages...

26 mai 2019

Bruxelles : première levée d'options pour le nouveau Flexity

Alors que la nouvelle génération de matériel a été présentée en maquette au cours des cérémonies des 150 ans des tramways bruxellois, une première levée d'options a été notifiée à Bombardier par la STIB. La commande est ainsi portée de 60 à 90 rames et son coût porté de 169 à 236 M€. Pour mémoire, le volume maximal du marché est de 175 rames. Si les premières livraisons sont attendues mi-2020, la première rame de cette tranche optionnelle devrait arriver vers 2023. Assurément, les PCC n'y survivront pas, et on peut se demander si les 2000, mal aimées de l'exploitant, ne vont pas elles aussi être impactées...

Posté par ortferroviaire à 19:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2019

Bruxelles : festivités royales pour les 150 ans des tramways

Un menu exceptionnel

Inaguration royale pour les 5 jours de la Fête de l'Iris, largement consacrée cette année aux 150 ans du réseau de tramways de Bruxelles (auxquels il faudra que nous consacrions un dossier en complément de celui que nous vous proposons sur le métro). Le Roi des Belges était présent pour lancer l'exposition et le défilé de la quarantaine de véhicules. 

La journée du premier mai restera certainement dans les mémoires avec une foule nombreuse - environ 50 000 personnes selon la presse belge -  et enthousiaste le long du parcours des festivités. La cavalcade avec une trentaine de tramways du MTUB et de la STIB s'est déroulé entre la place Royale et la basilique Sainte Marie.

050519_150ans-SNCVroyale4

Bruxelles - Place Royale - 5 mai 2019 - Toute l'évolution technique du tramway était représentée, y compris cette locomotive à vapeur venue musée du tramway vicinal de Thuin (ASVI). Construite par les usines Tubize, elle a été mise en 1888. © transporturbain

040519_150ans-SNCV-place-royale3

Bruxelles - Place Royale - 4 mai 2019 - Continuons avec les vicinaux à voie métrique, avec la motrice type N n°10480 de 1954, matériel moderne qui assura le service interurbain, notamment autour de Bruxelles, jusqu'au milieu des années 1970. © transporturbain

050519_92place-de-la-reine

Bruxelles - Place de la Reine - 5 mai 2019 - La rame Flexity n°3150 a été pelliculée pour les 150 ans du tramway avec trois livrées différentes : le marron chocolat des Chemins de Fer Economiques, le vert des Tramways Bruxellois et le jaune historique de la STIB. © transporturbain

Qu'importe la météo, pourvu qu'on s'amuse !

Dimanche 5 mai, à partir de midi, les tramways du MTUB ont repris possession de l'axe Basilique Sainte Marie - Parc - Place Royale - Place Louise - Legrand pour des circulations publiques (plus ou moins arrosées) : l'affluence dans les différentes motrices, de 1895 à 1962 réchauffait l'ambiance polaire qui régnait sur la ville, et il faut saluer le courage des conducteurs des motrices les plus anciennes, soumis au froid et à la pluie (entre deux rayons de soleil).

050519_150ans-346royale

Bruxelles - Place Royale - 5 mai 2019 - La motrice n°346 de 1903 illustre l'électrification des réseaux de tramways. Motrice à deux essieux avec une disposition atypique comprenant, outre les deux plateformes ouvertes, un compartiment fermé de première classe et une partie ouverte de seconde classe. Les conducteurs ont vaillamment affronté les intempéries qui ont émaillé le week-end... © transporturbain

050519_150ans-984royale

Bruxelles - 5 mai 2019 - La motrice n°984 des Tramways Bruxellois de 1906 améliore - un peu - le confort des wattmen avec un pare-brise. Les voyageurs de seconde classe sont aussi abrités. Cette motrice a été restaurée dans son état d'origine puisqu'à partir de 1914, elle a revêtu la livrée jaune primerose. © transporturbain

050519_150ans-5008legrand

Bruxelles - Avenue Louise - 5 mai 2019 - Autre matériel emblématique, les motrices série 5000, arrivées en 1935 pour l'Exposition Internationale, incarnent le tournant de la modernité avec une caisse plus longue, reposant sur deux bogies, un receveur à poste fixe. Les portes pneumatiques sont arrivées ultérieurement. Elles ont circulé jusqu'en 1976. © transporturbain

050519_150ans-9079royale2

Bruxelles - Rue Royale - 5 mai 2019 - La modernisation du parc par la STIB fondée en 1954 a donné naissance à la série 9000 en 1960, réutilisant le châssis des motrices Standard de 1929-1933, sur lequel une nouvelle caisse proche des PCC a été montée... mais avec un important porte-à-faux générant un fâcheux mouvement de tangage. Il s'agit des premières motrices conçues pour le service à agent seul. © transporturbain

050519_150ans-7171+1305royale2

Bruxelles - Rue Royale - 5 mai 2019 - Croisement de génération : la motrice n°1305 des TB, de la série livrée entre 1906 et 1914, croise l'icône de la modernisation du réseau dans les années 1950 avec la première série de PCC, les 7000, apparues en 1951 et ici illustrée dans la livrée au début des années 1990. Version belge du concept développé aux Etats Unis au début des années 1930, elles ont été révolutionnaire par leurs accélérations fulgurantes et leur extraordinaire qualité de roulement. © transporturbain.

Le roi dévoile la nouvelle génération de tramways

La nouveauté, c'est la présentation de la maquette grandeur nature de la nouvelle génération de Flexity, commandées à 182 exemplaires auprès de Bombardier, afin de renouveler le parc, notamment les PCC et probablement les 2000, série mal-aimée, quoique datant du début des années 1990, mais aujourd'hui insuffisamment capacitaires en plus d'être d'une fiabilité médiocre.

050519_150ans-maquette-3200

Bruxelles - Place Royale - 5 mai 2019 - Evolution de style en apparence, mais les 3200 reposeront sur la version 2 du Flexity de Bombardier. Espérons que la qualité de roulement soit au moins équivalente à celle de la première génération (ex-Cityrunner). © transporturbain

Plus de photos dans ce dossier de transporturbain.

Bruxelles remporte le concours européen de conduite de tramway : quelle surprise !

Cet Eurovision des tramways se tenait samedi 4 mai sur la rue Royale, a été remporté par... la STIB dans la catégorie du concours général, mais le titre de meilleur conducteur a été décerné à Luxembourg, ce qui montre que l'ancienneté du réseau ne fait pas nécessairement la qualité de la conduite puisque la ligne du Grand Duché a été mise en service voici un peu plus d'un an.

La RATP, représentante française, se classe dans le peloton de queue, en 21ème position sur 25 candidats. D'après les équipes bruxelloises qui ont accompagné les parisiens en reconnaissance sur le réseau, ces derniers ont quelque peu pâli en voyant les conducteurs foncer à 50 km/h dans des rues étroites, avec peu de feux de signalisation, le tout en mélange parfois complet avec la circulation automobile.

Posté par ortferroviaire à 13:13 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,