18 décembre 2016

Nancy : après le TVR, le tramway

Il ne faut jamais avoir raison avant les autres. C'est ce que doivent se dire, une fois de plus, ceux qui ont contesté l'hérésie du choix politique du TVR à Nancy à la fin des années 1990. Frappé d'obsolescence technique, victimes de pannes à répétition, d'une fiabilité aléatoire, et abandonné par son propre constructeur, le TVR était quasiment condamné dès sa mise en service puisqu'il fallut l'arrêter pendant un an en raison des multiples déguidages provoquant de sérieux accidents.

220607_TVRstgeorges3

Nancy - Rue Saint Georges - 22 juin 2007 - Le TVR mis en service en 2000 passera-t-il le cap de 2022 ? L'agglomération est en train d'écrire son acte de décès, suivant la décision de Caen sur le même produit (avec quelques variantes) qui pourrait conforter les intentions clermontoises à propos du Translohr. © transporturbain

Les études menées depuis plusieurs mois sur le devenir du système ont fini par imposer une évidence : le BHNS ne pourrait être une alternative au TVR car il ne pourra répondre à l'autre problème auquel est confronté le trolleybus guidé : la saturation. BHNS et TVR proposeraient en effet la même capacité d'emport.

Or les perspectives à moyen terme montrent un potentiel d'environ 30% supérieur au trafic actuel (45000 voyageurs par jour) que le TVR ne peut assurer. Bref, seule solution possible, comme nous l'avions déjà relaté : le tramway. Une pilule difficile à avaler pour les élus nancéiens qui ont ardemment soutenu le TVR et dénigré le tramway.

C'est normalement le 10 février prochain que sera confirmé l'abandon du TVR au profit d'un vrai tramway. Le conseil d'agglomération devrait en outre se prononcer sur l'évolution du réseau. Ce qui semble acquis, c'est la reprise du tracé de l'actuel TVR entre Essey et le boulevard de l'Europe. Au-delà, la question du tracé vers le centre hospitalier de Brabois n'est toujours pas résolue. L'itinéraire existant est en voirie banalisée et avec une pente moyenne de 12%. Nous rappelons à ce titre la proposition de transporturbain de dévier le tracé par l'avenue Leclerc desservant le même quartier, par un itinéraire certes plus sinueux mais aux pentes plus compatibles avec la circulation d'un tramway moderne.

En revanche, il pourrait être question de quelques développements du réseau se greffant autour du tronc commun. Au sud, depuis la station Vélodrome, outre la desserte de Brabois, les études portent sur une antenne sur le boulevard de l'Europe et d'une autre en direction de Villers les Nancy. Au nord, les antennes envisagées rejoindraient Pulnoy, Tomblaine, Maxéville et Jarville. Restent à connaître les moyens qui pourront être mobilisés pour mettre en service le nouveau tramway de Nancy.

Posté par ortferroviaire à 21:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 octobre 2016

Nancy se rapproche d'un vrai tramway

Le courage des caennais, qui ont fini par admettre leur erreur, est-il en train de faire des émules en Lorraine ? A Nancy, le TVR circulera jusqu'en 2022... s'il reste encore des rames en état de rouler d'ici là.

Les études sur le devenir du TVR nancéien sont en train de converger vers un tramway classique, avec une prévision de trafic de l'ordre de 70 000 voyageurs par jour, confortant le tramway, mais butent sur la question récurrente du profil de la ligne, plus particulièrement de la montée à l'hôpital de Brabois par l'avenue Jean Jaurès. Un tramway à roulement classique peut-il franchir une rampe de 12,5% sur une longueur importante et avec des arrêts intermédiaires ? A Caen, le tramway franchira des rampes de 10,5%. Même en motorisant la totalité des bogies, la rampe de Brabois apparaît un obstacle, pas simplement dans la capacité d'une rame de 32 m ou de 43 m à la gravir à une allure correcte... mais surtout dans l'aptitude à la descendre. Le passage par l'avenue Leclerc éviterait le "mur" avec une une desserte équivalente.

nancy-brabois

Posté par ortferroviaire à 19:25 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 avril 2016

Nancy : le début de la fin pour le TVR ?

Caen a déjà engagé le processus de remplacement de son TVR mis en service en 2002. En 2019, un vrai tramway au roulement classique et sur deux rails le remplacera. Depuis, la question courait entre professionnels et amateurs : combien de temps Nancy pourra-t-elle tenir ? Pionnière du système developpé par hasard par Bombardier, Nancy essuya les plâtres et dût subir une année d'arrêt d'exploitation du fait de multiples accidents affectant la sécurité du système de guidage.

La ligne de TVR a été concédée jusqu'en 2022 mais elle est saturée : 65 000 voyageurs l'empruntent chaque jour pour une capacité nominale de 45 000. Il est donc temps de se poser les bonnes questions : Egis Rail a été missionné pour étudier les alternatives. Première piste envisagée, un vehicule routier de 24 m : un scénario a minima qui permettrait de se débarrasser enfin du TVR mais sans résoudre le problème de capacité, les mégales type Mettis ou les trolleybus biarticulés n'offrant aucune capacité supplémentaire. Seconde piste, évidemment, un tramway classique mais avec deux obstacles à chaque extrémité de la ligne. Côté Brabois, la pente est rude, et la rue n'offre pas de possibilité de site propre ni de rectification altimétrique. Côté Saint Max, il n'y a pas de site propre, la ville n'en avait pas voulu en son temps, ce qui impliquerait de reprendre les voiries. Le tramway entrainerait donc soit une correspondance s'il se concentrait sur la partie basse du tracé, soit l´acceptation de travaun supplémentaires pour créer le nouveau tracé montant sur l'hôpital de Brabois et le site propre à l'arrivee sur Essey.

Dire que tout ceci avait déjà été annoncé dès les origines du TVR par ceux qu'on qualifiait alors d'esprits rétrogrades ou d'oiseaux de mauvaises augures. Encore une fois, il n'est jamais bon d'avoir raison trop tôt...

Posté par ortferroviaire à 12:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juin 2015

TVR : incendie et inquiétudes

Après l'incendie d'un bloc moteur sur un TVR de Nancy, le réseau lorrain attend les conclusions de l'enquête. C'est en tout cas la confirmation de l'extrême fragilité de ce système de transport et de la difficulté à assumer le choix de rénover à grands frais les TVR pour les prolonger tant bien que mal de 10 années supplémentaires pour le prix d'un trolleybus articulé neuf de même capacité. Il s'agit évidemment pour les élus qui ont porté le projet de ne pas se déjuger quel qu'en soit le prix.

A Caen, on a suivi cet événement, mais la porte de sortie a été franchi et le TVR disparaîtra en 2017 pour laisser la place aux travaux de conversion au tramway. Un choix assumé, même s'il a été vivement discuté : l'évidence s'est imposée. Qu'en sera-t-il à Nancy ?

Posté par ortferroviaire à 20:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 janvier 2014

Les trolleybus de Nancy

En 1980, Nancy marquait le petit monde des transports urbains en choisissant le trolleybus pour développer son réseau. Dix ans plus tard, Nancy faisait à nouveau la une de l'actualité, mais à la chronique des faits divers avec l'arrêt d'exploitation du TVR qu'elle venait de mettre en service, suite à une série d'accidents mettant en évidence les faiblesses conceptuelles d'un véhicule difficile à décrire, et qu'on pourrait résumer (si l'on peut dire) comme un trolleybus bimode bi-articulé à guidage débrayable.

transporturbain vous propose son dossier sur le TVR de Nancy que nous avons classé dans la catégorie des trolleybus. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2013

Nancy lance son Stanway

En 2000, Nancy faisait la une de l'actualité avec son TVR, premier engin hybride capable de rouler guidé ou non, en électrique ou en Diesel. On sait ce qu'il en est advenu depuis et le réseau pâtit toujours des difficultés de fonctionnement de cet engin.

Hier 24 août a été mise en service la 2ème ligne du réseau TCSP de Nancy. Il s'agit d'un BHNS tout ce qu'il y a de plus conventionnel, exploité avec des Créalis Neo d'Irisbus fonctionnant au GNV, qui ont tout de même coûté la bagatelle de 630 000 € par véhicule (soit près de deux fois le prix d'un bus articulé classique). La ligne 2 relie le quartier Champ le Boeuf à Laxou et Laneuveville les Nancy, soit 13,5 km et 39 stations, avec une fréquence de 5 minutes en heure de pointe.

L'agglomération a longtemps tergiversé sur le type de matériel roulant et donc le contenu du projet de TCSP : dès lors que le TVR devenait hors jeu, l'idée de commander des trolleybus a été évoqué, mais sans réelle suite, d'autant plus que les résultats des Cristalis à Lyon, Saint Etienne et Limoges n'étaient pas à proprement parler des références... et qu'il était peu concevable de commander des véhicules à l'étranger. Dès lors, la solution du BHNS thermique s'est imposée, en dépit de l'important potentiel de la traction électrique, d'autant que Nancy dispose encore d'installations électriques, ne serait-ce que celles du TVR et de bifilaires inutilisées depuis l'abandon des trolleybus PER180H. Malgré leurs 330 ch, les Créalis Néo auront fort à faire dans la rampe du Haut du Lièvre... où passaient jusqu'à la fin des années 1990 les anciens trolleybus !

Posté par ortferroviaire à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 avril 2011

Nancy : les Ansaldo filent à l'italienne

Après une décennie de procédures et de palabres, la communauté urbaine du Grand Nancy et le constructeur Ansaldobreda sont parvenus à un accord concernant les sept trolleybus acquis en 2001 et qui n'ont jamais circulé sur le réseau. Perches trop courtes ne pouvant être allongées, freinage non conforme à la réglementation, l'affaire a alimenté la chronique nancéienne déjà copieusement servie par les aventures du TVR. Les six trolleybus non réceptionnés sont donc repartis en Italie... un seul reste - pour l'instant ? - à Nancy puisqu'il a été réceptionné par son propriétaire...

Posté par ortferroviaire à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,