21 mars 2018

Algérie : Ouargla, nouveau tramway à la française

La première ligne de tramway de Ouargla a été inaugurée le 20 mars dernier. D'une longueur de 9,7 km avec 16 stations, elle relie la ville ancienne à la ville nouvelle de Hai-Nasr en passant par l'université (plan de la ligne). Son coût atteint 228 M€. Le service est assuré par 23 rames Citadis de 44 m de long au gabarit 2,65 m, bénéficiant d'aménagements particuliers pour tenir compte des conditions climatiques extrêmes de ce premier tramway en zone désertique : climatisation renforcée et vitres athermiques haute efficacité et protection des organes contre le sable. Ces rames ont été assemblées localement, dans l'usine de Cital à Annaba, qui a également la charge de la maintenance des rames. L'exploitation est assurée par SETRAM formée par RATP Dev et l'exploitation du réseau urbain d'Alger. Le service proposera un intervalle de 4 minutes avec une vitesse commerciale de 20,6 km/h.

Le terminus de la ville ancienne est pour l'instant fixé à la Cité Administrative : une deuxième phase de 3 km prévoyant notamment une boucle à voie unique dans l'hypercentre sera mise en service dans un second temps.

Le projet a connu un net retard en raison de difficultés dans la réalisation des études et des travaux : outre un décalage de plusieurs mois du début des travaux de réalisation, la conduite de chantier a été plus longue que prévue. En 2011, il était prévu d'ouvrir le tramway après 37 mois de chantiers, mais les travaux n'ont réellement débuté qu'en septembre 2013. Ouargla est le cinquième réseau de tramways algérien après Alger, Oran, Constantine et Sidi Bel Abbes.

Posté par ortferroviaire à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 juillet 2017

Nouveaux développements pour le tram en Afrique du Nord

Algérie : ouverture du réseau de Sidi bel Abbes

Un quatrième réseau de tramways a été mis en service le 25 juillet dernier en Algérie. Après Alger, Oran et Constantine, Sidi bel Abbes a mis en service le 25 juillet dernier un réseau de 2 lignes et 26 stations, sur une longueur de 14,3 km. D'un coût de 260 M$ (28,2 MM de dinars), il est exploité par la SETRAM, filiale du groupe RATP, qui opère déjà les 3 autres réseaux du pays. Le service est assuré par 34 rames Citadis 402 de conception Alstom, mais assemblées en Algérie par CITAL, bénéficiant d'un transfert de technologie. Les travaux ont été assurés par une entreprise turque sous maîtrise d'oeuvre Egis Rail.

plan-tram-sidi-bel-abbes

Le développement du tramway en Algérie se poursuit puisque 5 autres réseaux sont en chantier : Mostaganem, Ouargla, Setif, Annaba et Batna

Maroc : extensions programmées à Casablanca et Rabat-Salé

A Casablanca, la première ligne, longue de 31 km, devrait être rejointe en 2019 par une deuxième ligne de 15 km, récupérant l'une des branches de la ligne T1 actuelle. Elle sera dotée de rames Citadis identiques à celles de T1, c'est à dire des ensembles de 2 rames type 302 monocabines assemblées têtes bêches.

Deux nouvelles lignes sont à l'étude, ajoutant 27 km au réseau de tramways et nécessitant une centaine de rames. Du fait de la fin du contrat avec Alstom, Casa Tram, filiale du groupe RATP, a lancé un appel à candidatures, avec 4 candidats : Alstom est évidemment présent. Bombardier est en groupement avec CAF, tandis que 2 candidatures attirent l'attention : le chinois CRRC et le tchèque Skoda s'intéressent au marché d'Afrique du Nord, pour l'instant développé avec une forte présence française.

Les 2 lignes de Rabat-Salé vont également être prolongées, de 2,4 km à Rabat et de 4,6 km à Salé, avec une ouverture annoncée dans le courant de l'année 2019.

Notre dossier sur les réseaux d'Afrique du Nord a été mis à jour.

Posté par ortferroviaire à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,