08 février 2019

Marseille : des confirmations, un retour et une interrogation

La Métropole Aix-Marseille-Provence a profité du début d'année pour faire le point sur les différents projets de transports en commun à Marseille, concernant d'abord le tramway et ensuite le métro. Pour le premier, on y voit la confirmation de la création d'une longue diamétrale nord-sud s'adossant à la courte ligne T3 aujourd'hui concentrée sur une desserte de l'hypercentre, mais aussi la résurgence d'une section esquissée voici près de 20 ans et qui avait été mise en sommeil. Pour le métro, le calendrier de l'automatisation se précise... mais on ne connaît toujours pas le lauréat de l'appel d'offres pour le matériel roulant et les automatismes.  Enfin, derrière ces annonces plus ou moins nouvelles, il faut aussi voir un appel du pied à l'Etat, qui avait annoncé un effort particulier voici près de 5 ans pour combler le retard marseillais en matière d'infrastructures de transport... mais aujourd'hui, la Métropole constate que l'Etat a toujours autant de mal à tenir parole...

T3 de La Castellane à La Rouvière en 2025

La troisième ligne de tramway de Marseille relie actuellement Arenc à la place Castellane, en tronc commun avec la ligne T2 d'Euroméditerranée à la Canebière. La réalisation de la section Canebière - Castellane sur la rue de Rome a amorcé une vaste liaison nord-sud, qui donnera enfin au tramway marseillais un rôle de premier plan, en complémentarité avec le métro.

Dans un premier temps, la ligne T3 sera prolongée au nord d'Arenc, pour rejoindre la ligne 2 du métro à son futur terminus de la rue Capitaine Gèze (dossier qui, au passage, anime les conseils municipaux et métropolitains dans un vaudeville pagnolesque), avec 3 stations. Au sud, le tramway traversera la place Castellane pour rejoindre La Gaye, en passant par l'actuel terminus de la ligne 2 à Sainte Marguerite, avec 9 stations. Le budget de cette opération a été réévalué, et pas qu'un peu, de 240 à 320 M€. La mise en service est prévue en 2023, les travaux débutant l'année prochaine.

La transformation de la place Castellane, presque intégralement rendue aux piétons, est assurément une des transformations les plus spectaculaires du projet. La comparaison avec la situation actuelle, où le piéton doit se frayer un chemin dans un espace largement utilisé par la voiture. On imagine aisément que le réseau de bus sera lui aussi largement remanié compte tenu de l'évolution radicale du plan de circulation.

extension-T3-marseille

T3-marseille-place-castellane

Sur la place Castellane, la seule circulation automobile possible s'effectuera avec le prolongement du tramway entre l'avenue du Prado et le boulevard Baille.

031015_T3rome2

Marseille - Rue de Rome - 3 octobre 2015 - Perspective sur la place Castellane, actuel terminus de T3, avant de nouvelles extensions qui viendront amplifier le rôle du tramway à Marseille et améliorer la complémentarité métro-tram. © transporturbain

Une deuxième phase prolongera la ligne T3 au nord vers le lycée Saint Exupéry et le quartier de la Castellane, et au sud de La Gaye vers le quartier de La Rouvière. Le coût de ces deux extensions est évalué à 260 M€. Le programme prévoit la création d'un nouveau site de remisage pour accueillir une trentaine de tramways sur le site de Dromel Montfuron couplé à un parc-relais de 600 places. Il faudra également prévoir l'acquisition de matériel supplémentaire, l'effectif actuel des Flexity marseillais étant naturellement insuffisant pour couvrir de telles extensions. Un second parc-relais est prévu à la station La Gaye.

Le tram aux Catalans aussi

Autre feuilleton marseillais, la desserte du boulevard de la Corderie et des Catalans : la branche entre la rue de Rome et la place du Quatre Septembre figurait dans les plans initiaux du réseau de tramway puis fut relégué au titre d'option plus ou moins abandonnée... et la voici qui revient.

extension-T2-catalans

Ce tronçon de 2,1 km est évalué à 75 M€ dans une première étude de faisabilité, avec l'hypothèse d'une réalisation en 2025. Dans le schéma présenté, la ligne T2, qui va actuellement de la gare de la Blancarde à Arenc, serait déviée vers la place du Quatre Septembre, rappelant la majorité du tracé de l'ancienne ligne de trolleybus 80 (Eglise d'Endoume - Gare de La Blancarde).

150214_54saint-victor

Marseille - Boulevard de la Corderie - 15 février 2014 - Le tramway viendra très certainement remplacer la desserte assurée par les lignes 54 et 81, qu'on voit ici alors que les lignes aériennes des anciens trolleybus n'avaient pas été encore démontées. © transporturbain

Métro : des annonces, sauf pour le matériel roulant

La rénovation des deux lignes de métro, avec leur automatisation et l'arrivée d'un nouveau matériel roulant, continue d'être mise en avant par la Métropole. De son côté, le Département a accordé une subvention de 220 M€ pour contribuer au financement du renouvellement des MPM76 puisque l'Etat s'est désisté sur cette composante du projet. Le coût de l'opération atteint 492 M€ pour l'acquisition de 38 rames de 4 voitures. Une option de 6 rames supplémentaires figure également au marché pour couvrir un prolongement de la ligne 2 de Sainte Marguerite à Saint Loup.

Les échéances se rapprochent puisque la première rame est attendue à l'automne 2022. Un an plus tard, la ligne 2 sera exploitée en mode semi-automatique dans la période transitoire entre le MPM76 et le nouveau matériel, cette étape étant visée au printemps 2024 sur la ligne 1. Le basculement complet en mode automatique est annoncé au printemps 2025 sur la ligne 2 et à l'automne 2026 sur la ligne 1.

Les travaux seront dans leurs principes assez voisins de ceux réalisés par la RATP sur les lignes 1 et 4 avec le rehaussement des quais pour un accès de plain-pied et l'installations de façades de quai à mi-hauteur pour sécuriser les voies et assurer les temps de stationnement. Les stations seront rénovées pour les rendre plus contemporaines, plus claires et surtout intégralement accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ce seul volet pèse pas moins de 200 M€.

En revanche, on ne connaît toujours pas l'issue de l'appel d'offres pour la fourniture du nouveau matériel roulant et des automatismes. On sait que CAF et Thalès ont proposé une offre conjointe. Nul doute qu'Alstom doit être sur les rangs, mais il est pour le moins étonnant que ce marché ne soit pas encore conclu compte tenu des échéances annoncées.

Posté par ortferroviaire à 08:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 avril 2018

Marseille : un téléphérique pour la Bonne Mère

Il y avait jadis un ascenseur, détruit en 1967. Il y aura donc un téléphérique en 2021. Après Brest, Toulouse, Orléans et l'Ile de France (liaison Créteil - Valenton), Marseille devrait donc être le cinquième téléphérique urbain français. Amorcées en 2014, les études ont pris un tout autre tournant pour ce projet avec l'attribution du contrat d'assistance à maitrise d'ouvrage à Systra. Le début des travaux est envisagé en 2019.

téléphérique-marseille

D'une longueur d'environ 1000 m, le téléphérique partira du fort Saint Nicolas pour rejoindre la basilique. Le maire de Marseille s'oppose à une variante de tracé franchissant le Vieux Port et qui faciliterait la liaison avec le MUCEM, autre haut lieu touristique marseillais. Jean-Claude Gaudin ne veut pas perturber la carte postale de sa ville, oubliant qu'il y avait initialement un pont transbordeur (si vous révisez la trilogie de Pagnol, vous l'apercevrez dans les deux premiers tomes).

Cependant, le projet actuel est tout de même assez excentré ce qui n'en facilitera pas forcément l'accès, surtout pour les touristes, principale cible du projet avec 2 millions de visiteurs à la Bonne Mère. Mais il est vrai que la situation actuelle n'est guère satisfaisante : les plus courageux feront l'ascension à pied et les autres essaieront de prendre le 60 : ce bus à gabarit réduit de la RTM s'époumone dans les rues particulièrement difficiles, entre étroitesse et rudesse du profil. L'exploitation par bus électrique serait à court terme utile pour diminuer la pollution, réduire les nuisances sonores et augmenter le confort de voyage dans ces pauvres autobus qui peinent à dépasser les 20 km/h sur le parcours !

plan-bus-60-rtm

Posté par ortferroviaire à 20:51 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2018

Marseille : l'appel d'offres pour les nouvelles rames

La Métropole Aix-Marseille-Provence a lancé l'appel d'offres en vue du renouvellement et de l'automatisation du métro de Marseille. Le marché intègre également les équipements d'automatisme, le remplacement du centre de régulation du trafic de La Rose par de nouvelles installations à la station Gare Saint Charles et l'adaptation des installations de remisage existantes.

Le marché comprend une tranche ferme de 38 rames de 4 voitures sur pneumatiques pour remplacer les MPM76 actuelles et 6 options totalisant 22 rames supplémentaires afin de couvrir les besoins liés à des futures extensions du réseau, en particulier la ligne 2 vers Saint Loup. Un marché qui devrait susciter des convoitises, mais qui semble devoir se limiter à une confrontation entre Alstom et CAF, à moins que Bombardier ne tente l'aventure sur un marché de trains sur pneus...

La modernisation du métro marseillais est donc néanmoins en marche.

Posté par ortferroviaire à 15:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 novembre 2017

Marseille : 40 ans de métro

C'était le 26 novembre 1977 : la première section du métro entre La Rose et la gare Saint Charles, était mise en service. Dans cette métropole où les transports en commun sont plus que jamais une nécessité, le développement du réseau a été cependant assez faible, en raison de la priorité accordée à des investissements routiers (tunnels sous le Vieux Port par exemple). A 40 ans, le métro s'apprête à connaitre une nouvelle ère avec quelques courtes extensions mais surtout le renouvellement du matériel roulant et l'automatisation du réseau.

L'occasion de (re)découvrir notre dossier sur le métro marseillais.

Posté par ortferroviaire à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 juin 2017

Marseille : le coup d'accélérateur pour les transports ?

Le retard de Marseille en matière de transports en commun n'est plus à démontrer. Le métro est sous-utilisé et n'a connu qu'un seul véritable prolongement au cours des 25 dernières années (de La Timone à La Fourragère). Le tramway a été relancé, mais deux des trois lignes quadrillent l'hypercentre de façon redondante avec le métro alors que la desserte des quartiers périphériques relève toujours de l'autobus tributaire des embarras de circulation et d'une capacité réduite.

Constitution d'un axe nord-sud en tramway

L'actuelle ligne T3 entre Arenc et la place Castellane constitue l'amorce d'une liaison nord-sud dont le premier développement concernera les quartiers sud entre la place Castellane et La Rouvière. Ce prolongement s'effectuera en deux temps : d'abord jusqu'au boulevard urbain sud puis ensuite à La Rouvière.

plan-ligne-tramway-sud-dromel-gaye-683x1024

trace-plan-ligne-tramway-nord-marseille-673x1024

Au nord, également deux phases pour l'extension du T3, d'abord d'Arenc à Capitaine Gèze, encore en superposition avec la ligne 2 du métro, puis au travers de La Madrague jusqu'au lycée Saint Exupéry. Il commence à être question d'une troisième phase jusqu'à la cité de La Castellane.

Le tramway aux Catalans et à la Belle de Mai ?

C'est un maillon du projet initial du nouveau tramway marseillais qui avait été l'objet de débats assez vifs, aboutissant finalement à sa mise au placard. La section entre la Préfecture et la place du Quatre Septembre réapparaît. La métropole marseillaise lance une consultation pour une étude de faisabilité de cette branche de 2100 m qui compterait pas moins de 5 stations (ça fait beaucoup !).

140214_T2longchamp1

Marseille - Boulevard Longchamp - 14 février 2014 - Le réseau de tramways marseillais devrait doubler de longueur et enfin assumer son rôle de complément au métro car pour l'instant, les deux modes présentent une redondance assez prononcée... © transporturbain

Cette nouvelle section pourrait amorcer la création d'une quatrième ligne : après l'utilisation des sections existantes sur la rue de Rome, la Canebière et le boulevard Longchamp, serait étudié un tracé par le boulevard National, passant sous la gare de Marseille Saint Charles pour desservir le projet urbain sur les anciennes casernes situées le long des voies ferrées de l'avant-gare et du raccordement de la Joliette. Le tramway pourrait ainsi desservir le quartier de la Belle de Mai.

Le métro à Saint Loup ?

C'est aussi un projet vieux d'au moins 30 ans : un peu plus de 4 km d'extension de la ligne 2 au-delà du terminus Sainte Marguerite Dromel sont envisagés à horizon 2025. Il pourrait suivre l'automatisation du réseau prévue en 2023 avec le renouvellement complet du matériel roulant.

Un téléphérique pour la Bonne Mère ?

Notre Dame de la Garde reste un haut lieu touristique marseillais et les conditions d'accès sont particulièrement difficiles. Les plus courageux le font à pied, mais la multiplication des autocars reste un problème non seulement de pollution mais aussi d'envahissement de l'espace public. Les transports en commun ne sont pas vraiment à la noce : les midibus de la ligne 60 sont bruyants, pas très capacitaires et s'époumonent sur ce parcours particulièrement escarpé, faisant regretter le temps où la ligne était exploitée en trolleybus !

140214_60vieux-port1

Marseille - Quai des Belges - 14 février 2014 - Un peu de répit sur les récents aménagements en site propre du Vieux Port, avant d'affronter les rues en pente de plus de 10% pour monter à la Bonne Mère. © transporturbain

Dans une ambiance toute marseillaise, le projet, dont le coût oscille selon la mairie entre 5 et 15 M€ selon les solutions, suscite nombre de commentaires. La majorité municipale porte une option courte entre la rive sud du Vieux Port et la basilique, alors que plusieurs élus d'opposition préconisent une liaison franchissant le Vieux Port et aboutissant du côté du MUCEM. Halte là, le maire de Marseille n'en veut pas ! Jean-Claude Gaudin avait déjà dit que la suppression des trolleybus rendrait le ciel bleu aux marseillais, et avec le téléphérique, il ne veut pas qu'on touche à la carte postale du Vieux Port (au fait, la "vraie" carte postale, c'est avec le pont transbordeur disparu pendant la guerre !).

http://www.suitegen.fr/genealogie/cartes/galleries/Carte-M/13-Bouches-du-Rhone/13-Marseille/13-Marseille-pont-transbordeur-1937.jpg

La vraie carte postale de Marseille et du Vieux Port, c'est avec le pont transbordeur et sa nacelle suspendue. Alors pourquoi pas un téléphérique ?

Pourtant, il faut bien admettre que le téléphérique urbain pourrait être ici pertinent et qu'une traversée du Vieux Port procurerait un panorama assez fantastique sur la ville et sur la mer pour rejoindre le MUCEM et la cathédrale de la Major ! Reste un "petit" détail : le Mistral, qui pourrait limiter le nombre de jours de fonctionnement du téléphérique...

Nos dossiers sur le métro et le tramway de Marseille (que nous allons prochainement actualiser).

Posté par ortferroviaire à 10:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 janvier 2016

Marseille : succès pour T3

Alors que la ligne est en tronc commun avec la ligne T2 d'Arenc à la Canebière et double la ligne 1 du métro jusque place Castellane, le T3 marseillais est déjà considéré comme un succès par la RTM avec 35 000 voyageurs par jour, provenant pour partie d'un report de trafic du métro vers le tram, ce qui n'est pas le moindre des paradoxes étant donné que la vitesse du tramway est assez faible sur la rue de Rome du fait de la circulation sur une voirie semi-piétonne et de la présence de 3 stations intermédiaires faiblement espacées. Les marseillais semblent préférer voyager à l'air libre.

On notera tout particulièrement la satisfaction des commerçants de la rue de Rome qui, après avoir été particulièrement réticents - sinon franchement opposés - au projet, y ont finalement trouvé leur compte, estimant le surcroît de chalandise à environ 30% par rapport aux anciens aménagements routiers.

Le coût de ce prolongement de 1300 m atteint tout de même 58 M€, incluant le matériel roulant. Il ouvre désormais la voie à une extension au sud vers le quartier de La Rouvière, tandis qu'au nord, le T3 devrait être prolongé jusqu'au lycée Saint Exupéry.

Posté par ortferroviaire à 16:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
07 octobre 2015

Marseille lance l'automatisation de son métro

Le projet d'automatisation du métro de Marseille est officiellement lancé depuis la validation le 25 septembre dernier de son plan de financement. Il comprend 4 volets :

  • 286 M€ pour l'acquisition de 38 rames de 4 voitures d'une longueur maximale de 75 m, livrables entre 2021 et 2024 ;
  • 86 M€ pour l'installation de portes palières protégeant les voies, d'une hauteur de 1,75 m
  • 73 M€ pour le système d'exploitation du réseau ;
  • 23 M€ pour les outils de communication liés à l'exploitation automatisée du réseau.

Le schéma retenu est similaire à celui de la ligne 1 du métro parisien avec une migration progressive et une période de cohabitation entre les rames MPM76 existantes et le nouveau matériel, ce qui laisse supposer que le nouveau matériel devra disposer de la même disposition des portes que l'actuel.

Posté par ortferroviaire à 16:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juin 2015

Marseille : le tramway place Castellane

C'est fait : samedi 30 mai dernier est née la ligne T3 du réseau de tramways marseillais grâce à l'ouverture de la section entre la Canebière et la place Castellane. La nouvelle ligne circule en tronc commun avec la ligne T2 d'Arenc à la Canebière puis remonte ensuite la rue de Rome. Ce court prolongement de 1200 m comprend tout de même 5 stations. Il revêt une importance majeure pour l'avenir du réseau puisqu'il lui ouvre les portes de nouvelles extensions au sud de la ville, là où le tramway ira vraiment compléter le maillage de l'agglomération, puisque jusqu'à présent, il a surtout privilégié une desserte centrale, quitte à faire doublon avec le métro au détriment de quartiers périphériques souffrant d'une mauvaise desserte.

Posté par ortferroviaire à 09:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2015

Marseille teste le bus électrique

Après avoir abandonné voici 11 ans le trolleybus et démantelé l'été dernier les derniers lambeaux de son réseau de bifilaires, Marseille teste 2 nouveaux autobus standards électriques produits par Irizar, capables d'assurer le service sans rechargement durant 14 à 16 heures. Produits par Irizar, ces 2 démonstrateurs seront rejoints par 6 nouveaux véhicules afin d'amplifier l'essai. L'investissement atteint 2,4 M€, ce qui correspond à un coût normal pour des prototypes de telle nature. Par ailleurs, elle continue de tester les Citaro articulés hybrides, avant de se prononcer pour d'éventuelles commandes.

En attendant, la RTM continue d'acquérir des autobus Diesel répondant aux normes Euro6. Elle indique que le volume de commandes pourrait diminuer en fonction des résultats de ces deux expérimentations.

Posté par ortferroviaire à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 avril 2015

Marseille : T3 ouvrira le 30 mai

La longueur d'un prolongement de tramway ne fait pas la durée des travaux. En l'occurrence, la section Canebière - Place Castellane sera à mettre en haut du classement des sections à la réalisation la plus lente : il est vrai que le contexte urbain marseillais est complexe, surtout dans une rue assez peu large et surtout très commerçante. Depuis le 18 mars dernier, la marche à blanc de la nouvelle ligne T3 Arenc - Castellane permet de roder les installations et notamment la bifurcation du cours Belsunce. Sa mise en service est annoncée par la RTM le 30 mai prochain.

Par ailleurs, la métropole marseillaise confirme l'engagement du prolongement de T3 au sud de la place Castellane en direction du terminus du métro à Sainte Marguerite Dromel, avant une dernière étape au sud jusqu'à La Rouvière. La mise en service pourrait intervenir en 2019 ou 2020.

Posté par ortferroviaire à 11:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :