17 avril 2022

Bruxelles : l'une arrive, l'autre... ne part pas

Dans le courant de l'automne dernier, la première rame Flexity 2 de la commande Tramway Nouvelle Génération de la STIB a été réceptionnée au dépôt de Haren. En guise de nouveauté, il s'agit plutôt d'une suite, même si cette version présente des différences de conception par rapport à celle déjà en service sur le réseau bruxellois. C'est notamment au niveau de la qualité de roulement qu'on pourra comparer in situ l'ancien et le nouveau Flexity, sur les mêmes voies. Il faut reconnaître que la barre avait été placée assez haut et que nos premières impressions, par exemple à Bâle, n'avaient pas été aussi positives que la dynastie de celui qui s'appelait initialement Cityrunner. Le contrat-cadre porte sur 170 rames, dont 60 en tranche ferme, qui a été complétée d'une première option de 30 unités.

TNG Bruxelles

Réception du premier Tramway Nouvelle Génération, qui porte le numéro 3203, au dépôt de Haren. Lui aussi sera décliné en une version 32 m et une version 43 m. Les grands principes d'aménagement retenus dans le premier marché ont été retenus (cliché X)

Pendant ce temps, la STIB procède toujours à des travaux de grand entretien, confinant presque à une petite révision générale, sur les PCC à 3 caisses série 7900, mises en service à partir de 1977. Si on les remarque au premier coup d'oeil à la présence d'une girouette non plus à film mais à diodes, il faut savoir que ces motrices bénéficient d'une câblage entièrement nouveau. Lors de la commande de ces rames en 2018, nous indiquions qu'il était possible que les 7900 partent avant les 7700 (PCC à 2 caisses) car la rénovation avaient été plus poussée sur ces dernières. Manifestement, la STIB a remis les compteurs à zéro.

010514_81jeanson1

Bruxelles - Place Jeanson - 1er mai 2014 - L'allure un brin - franchement, selon les goûts - démodée des PCC devrait continuer d'arpenter les voies du réseau bruxellois durant la décennie en cours. ©  transporturbain

Autant dire que la perspective de voir circuler des PCC dans la capitale belge jusqu'à la fin de cette décennie n'est pas totalement à exclure. Voici déjà 70 ans que des motrices de cette conception avant-gardiste y circulent. Belle performance tout de même ! 

Posté par Redaction TRUP à 20:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 novembre 2019

Les tramways bruxellois

Chose promise, chose due... même un peu tard !

050519_150ans-984place-royale1

Bruxelles - Place Royale - 5 mai 2019 - Grâce au MTUB, remonter le temps dans les tramways est possible... surtout lors de grandes festivités, en particulier quand leur objet principal n'est autre que lui-même, comme ici pour leurs 150 ans. La motrice n°984 des Tramways Bruxellois fait partie de cette collection complète. © transporturbain

280712_3de-brouckere1

Bruxelles - Station De Brouckère - 28 juillet 2012 - Les 4000 constituent le matériel le plus récent du réseau et une grande réussite technique proposant un très bon niveau de confort aux voyageurs. Elles vont être délogées du tunnel Nord-Midi-Albert qui sera converti en métro à grand gabarit. © transporturbain

En mai dernier, Bruxelles a célébré les 150 ans de son réseau de tramways : transporturbain prolonge cet anniversaire avec un grand dossier consacré à leur histoire, particulièrement riche et souvent complexe. Celui dont on disait jusqu'au début des années 1950 qu'il était présent dans toutes les rues de Bruxelles n'a pas échappé aux conséquences de la mode automobile. Maintes fois restructuré avec des coupes très sévères, l'actuel réseau, bien que l'un des plus importants en Europe, n'est que l'ombre de ce qu'il fut. Naturellement, le métro est passé par là et c'est heureux : l'évolution progressive du tramway au métro est une spécialité locale qui mérite qu'on s'y attarde. D'autres mouvements de contraction ont impacté la consistance du réseau au profit des autobus, mais la tendance depuis le début des années 2000 est plutôt aux extensions. Certes, elles sont modestes car l'organisation administrative de Bruxelles ne simplifie pas les procédures. Elle n'est pas la capitale du surréalisme pour rien !

Au travers de 4 chapitres, auxquels s'ajoute l'histoire du métro, transporturbain vous fait remonter dans ce temps où Bruxelles bruxelait dans ces nouvelles pages...

31 mars 2019

Anvers : la fin des PCC se rapproche

Avec la commande de 23 rames supplémentaires dans le marché attribué à CAF en 2017, la fin de carrière des PCC sur le réseau d'Anvers se rapproche : cette acquisition devrait éliminer 46 PCC puisque chacune des rames de 31,4 m, d'une capacité de 180 places, remplace 2 motrices PCC. Cette notification fait suite aux deux premières tranches de ce marché, de 24 rames chacune, passé par De Lijn en octobre 2017, comprenant au total 146 rames. Cet investissement de 44 M€ sera livré au deuxième trimestre 2022.

030617_7sint-jorispoor1

Anvers - Sint-Jorispoor - 3 juin 2017 - Les PCC entament leurs dernières années de service en Belgique : elles ont déjà disparu du réseau de Gand. Anvers planifie leur retrait avec les commandes successives de nouvelles rames chez CAF. A Bruxelles, le nouveau marché devrait également éliminer cette incarnation du tramway moderne développé aux Etats Unis dans les années 1930 et arrivé en Europe juste après la guerre. © E. Fouvreaux

Posté par ortferroviaire à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 février 2018

Bruxelles : nouvelles commandes massives de tram et bus

Tramway : la STIB fait toujours confiance à Bombardier

Sans réelle surprise, le marché-cadre portant sur 170 tramways Flexity, dont 60 en tranche ferme, a été attribué par la STIB à Bombardier, qui avait déja fourni 220 rames de 32 et 43 m. Mêmes variantes de longueur pour ce nouveau marché. Ces rames sont destinés au remplacement des PCC doubles (série 7700) et triples (série 7900) et à couvrir les besoins générés par les futures extensions du réseau. D'après la revue Tram 2000, il est probable que les 7900 soient réformées avant les 7700, bien que ces dernières soient plus anciennes, mais la rénovation des 7900 a été plus légère. Au total, les PCC auront donc circulé à Bruxelles pendant près de 70 ans. La STIB et le MTUB (ainsi que transporturbain) avaient célébré leurs 60 ans.

010514_81victor-jacobs3

Bruxelles-Etterbeek - Avenue Victor Jacobs - 1er mai 2014 - Une PCC triple, série 7900, sur la ligne 81 qui compte parmi leurs terrains de prédilection, dont elles sont progressivement chassées par des 3000 (Flexity 32 m). © transporturbain

110509_92parc4

Bruxelles - Rue Royale - 11 mai 2009 - Journée sans voiture qui facilite bien le travail du photographe qui peut s'en donner à coeur joie avec cette perspective sur l'église Sainte Marie. La 7702, deuxième de la série livrée à partir de 1967, est ici vue alors qu'elle assurait un service sur la ligne 92 aujourd'hui confié à des 3000. Cette série devrait refermer près de 70 ans d'exploitation commerciale des PCC à Bruxelles sous leurs diverses formes. © transporturbain

Bus : un engagement tardif sur l'hybride, livraisons et commandes de bus électriques

Après plusieurs essais d'autobus hybrides avec des véhicules d'Iveco, Volvo et Solaris, la STIB a décidé de lancer un appel d'offres pour la fourniture de 235 véhicules. Il est assez étonnant de constater le décalage avec lequel le réseau de la capitale belge s'engage dans cette voie alors que les deux autres opérateurs De Lijn et TEC ont déjà reçu de nombreux véhicules (fournis par Volvo, Solaris, VDL notamment), et alors même que plusieurs réseaux européens semblent perplexes quant à la viabilité technico-économique de cette solution (Paris, Lyon par exemple, sans compter les villes suisses).

essais-hybrides-stib

Urbanway (Iveco), Urbino (Solaris) et 7900 (Volvo) : trois modèles d'autobus hybrides ont été essayés en 2017 sur le réseau bruxellois. Qui sera lauréat de l'appel d'offres lancé par la STIB ? (cliché STIB)

En revanche, la STIB recevra prochainement 7 midibus électriques fournis par Solaris, issus de la gamme Urbino, pour assurer une navette dans l'hypercentre, lié à la piétonnisation partielle du centre historique. Parallèlement, 5 autobus standards Bluebus vont être testés grandeur nature sur une ligne de proche banlieue. Urbino et Bluebus ont été retenus dans la version à charge nocturne uniquement.

Enfin, 25 autobus articulés ont été commandés à Solaris, avec l'Urbino 18 avec charge nocturne et aux terminus, à l'aide d'un pantographe venant au contact d'une borne de recharge.

Bref, avec le lancement du projet M7 pour le métro, l'ensemble des modes de transports urbains bruxellois est donc concerné par ces investissements massifs sur le matériel roulant.

Posté par ortferroviaire à 21:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
12 juillet 2017

Gand et Anvers : nouveautés pour les tramways

Les deux principaux réseaux flamands de tramways connaissent depuis le début de la décennie d'importantes évolutions à l'initiative du gouvernement régional. transporturbain vous propose cette rapide synthèse et vous invite à consulter nos dossiers sur Gand et Anvers qui ont été mis à jour.

Les PCC sur la fin et déjà une nouvelle commande

Ils se concrétisent d'abord de façon très visible par le renouvellement du matériel roulant. A Gand, les PCC ont été éliminées du service régulier même si officiellement restent 7 motrices à disposition de l'exploitant. L'arrivée des 26 Flexity en version 42,7 m a permis ce retrait massif et un gain de capacité de 27% sur le réseau.

A Anvers, leurs prestations ont été nettement réduites puisque seules les motrices munies du système de contrôle de vitesse et de signalisation dans les tunnels du prémétro peuvent désormais circuler. La livraison des rames Flexity par Bombardier a véritablement lancé le retrait des PCC, notamment de la première série de 1960-1962 dont subsistent 29 des 61 exemplaires. La seconde tranche de 100 unités est encore très présente, d'autant qu'elles ont été munies de hacheurs de courant les rendant un peu moins obsolètes. En revanche, leur propreté laisse à désirer... mais les Flexity à peine livrées ne sont pas non plus d'une propreté intérieure exemplaire... Pour mémoire, 62 Flexity dont 48 en version 31,7 m et 14 en version 42,7 m sont destinées à Anvers : les premières sont toutes livrées, les secondes le seront dans les prochaines semaines. Ces rames ont été surnommées Albatros.

040617_1burgstraat4

Gand - Burgstraat - 4 juin 2017 - L'insertion de motrices de près de 43 m dans les rues anciennes et étroites de Gand a tout de même quelque chose d'impressionnant. Les voyageurs gagnent en confort et en accessibilité.  © transporturbain

030617_8britselei4

Anvers - Britselei - 3 juin 2017 -  Menacées, les PCC anversoises résistent encore malgré 57 ans de service pour les plus anciennes. Hermelijn et Albatros ne sont pas parvenues à les mettre hors jeu... mais déjà le prochain marché se profile : il leur sera fatal.  © transporturbain

Avec le marché à venir de 146 rames CAF, les PCC seront assurément réformées, même si les besoins de ces réseaux seront accrus pour couvrir les extensions projetées de ces réseaux.

Anvers : retard sur les prolongements

Si l'extension à Luchtbal de la ligne 6 a été mis en service le 3 juin dernier, le prolongement dans la zone portuaire de la ligne 7 a pris du retard : les rames font toujours demi-tour à la Sint-Pietersvliet et l'extension à Eilandje n'a ouvert que début juillet.

Il y avait urgence à livrer la courte section souterraine sous Noorderleien durant le premier week-end de juin, avant l'interception des circulations en surface en vue du réaménagement urbain, préalable à la création d'une nouvelle section sur Italielei pour rejoindre la ligne 7 à Eilandje.

Gand : après les travaux, une restructuration sur l'axe est-ouest avant de nouvelles lignes

Après la rénovation des voies sur l'axe central Catalonie Straat, les lignes 21 et 22 ont été restructurées en une seule ligne 2 à la faveur de la fin des travaux de voie sur l'axe du Kouter. En revanche, une section vers DC Gentbrugge a été abandonnée pour renforcer la desserte vers le terminus Melle Leeuw.

voies_catalonie_straat

Gand - Catalonie Straat - 4 juin 2017 - Les voies venant de la droite ne sont pas encore utilisées mais ont été posées par anticipation dans le cadre de la rénovation des voies de Catalonie Straat (histoire de ne pas y revenir dans quelques années). On notera la TJD à gauche, appareil assez en vogue sur les réseaux belges et la configuration générale à 3 voies jonglant des positions d'arrêt, le tout sur un espace compact et densément fréquenté non seulement par les tramways mais aussi par les piétons. © transporturbain

nouvelles_voies_gand

Gand - Belfortstraat - 4 juin 2017 - Non, il n'y a pas de tramways sur batteries à Gand, mais ici on anticipe pour ne pas casser plusieurs fois la même chaussée. La création de nouvelles lignes de tramway est engagée. © transporturbain

Posté par ortferroviaire à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 novembre 2016

Belgique : De Lijn préfèrerait CAF à Bombardier

L'opérateur flamand De Lijn est en train de recevoir 88 tramways Flexity 2 livrés par Bombardier et se projette déjà dans l'avenir. A l'issue d'un nouvel appel d'offres, De Lijn pourrait retenir l'offre de CAF - avec la gamme Urbos - pour le plus important marché de tramway passé par l'exploitant des réseaux de Gand, Anvers et de la Côte : pas moins de 146 motrices, pour un montant de 320 M€. La livraison de ces rames à voie métrique débutera en 2018. Il est prévu d'affecter 67 rames à la ligne de la Côte, 66 au réseau d'Anvers et 18 à Gand. Par ce marché, De Lijn pourra éliminer l'ensemble des PCC circulant encore dans ces villes ainsi que le matériel trentenaire de la ligne littorale.

060616_22ledebergplan_knoerr

Gand - Ledebergplaan - 6 juin 2016 - Gand et Anvers recourent encore aux PCC simples quand Bruxelles s'en est déjà séparé depuis plusieurs années. Les Flexity 2 en cours de livraison ne les élimineront pas totalement, d'où le besoin identifié d'une nouvelle commande qui couvrira aussi des extensions des réseaux De Lijn. © A. Knoerr

Bombardier a fait appel de cette décision : la cour administrative rendra en principe son verdict le 22 novembre après analyse des motifs de la décision du porteur du projet. Selon Bombardier, le devenir du site de production de Bruges serait en question si CAF emportait le marché. Comme quoi, ce sujet n'est pas franco-français... mais pour CAF, la confirmation du marché serait un joli succès pour son Urbos, après l'importante commande en cours de livraison à Freiburg im Brisgau, cette fois-ci dans un bastion de Siemens...

Posté par ortferroviaire à 11:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 janvier 2016

Dossier 100 ans d'évolution du tramway

045

Cette photo prise à l'occasion des 125 ans de l'Union Internationale des Transports Publics en 2010 à Bruxelles résume quasiment à elle seule le contenu du nouveau dossier de transporturbain consacré à un siècle d'évolution du tramway.

A gauche, une Peter Witt de Milan, matériel constituant l'aboutissement du tramway de l'entre-deux guerres sur la base des conceptions des années 1910-1920 développées aux Etats-Unis et au Canada. A droite, une 3000 bruxelloise issue de la gamme Flexity Outlook de Bombardier, comptant parmi les matériels de référence en Europe.

La suite dans notre nouveau dossier en 5 chapitres qui attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 22:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
23 novembre 2015

Regard sur les tramways de Gand

Poursuivant notre série sur les réseaux de la Belgique flamande, cap sur Gand, également exploitée par De Lijn, où comme à Anvers circulent encore des motrices PCC simples, cependant en fin de carrière et pressées vers la sortie par l'arrivée des nouvelles Flexity.  Actuellement bousculé par plusieurs grands chantiers de rénovation des voiries, le réseau est aussi concerné par deux prolongements en cours, devant aboutir en 2016-2017. En outre, deux nouvelles lignes de tram sont à l'étude pour renforcer l'attractivité des transports en commun et surtout désaturer un corridor sur lequel les autobus sont devenus notoirement insuffisants.

Le nouveau dossier de transporturbain est en ligne et attend vos commentaires.

Posté par ortferroviaire à 11:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 avril 2015

Anvers utilise mieux son prémétro

Le réseau de tramway d'Anvers a été marqué hier par l'inauguration de la nouvelle ligne 8, entre la station Astrid, située à proximité de la gare centrale, et Wommelgem, assurant la liaison en moins de 20 minutes. Elle emprunte le tunnel de pré-métro établie sous la Turnhoutsebaan, la Kerkstraat, la Carnotstraat, la Gemeentestraat, la Pothoekstraat, la Stenenbrug et la Herentalsebaan en direction de l'est de l'agglomération. Ce tunnel ne propose que 2 stations quand la ligne de surface en comprend 6 de plus, ce qui explique la rapidité du service.

290308_HERMELIJNmeir

Anvers - Station Meir - 29 mars 2008 - Station du prémétro d'Anvers avec une motrice Hermelijn sur la ligne 5. En principe, les PCC ne circulent qu'exceptionnellement dans les tunnels. Avec nouvelle ligne 8, l'ensemble des sections souterraines est désormais exploité. © transporturbain

Le prémétro a été mis en service voici 40 ans, le 25 avril 1975, afin d'accélérer le service sur les sections centrales du réseau, avec une première section de 1300 m entre Groenplaats et Diamant. Le rythme de construction avait suivi les disponibilités budgétaires. Depuis la dernière ouverture, le 4 mars 2006 à hauteur du palais des sports, restait donc une dernière section dont le gros oeuvre était achevé.

La nouvelle ligne 8 a son origine sur la boucle souterraine enfin activée de la station Astrid et rejoint Wommelgem par un court débranchement de 1800 m depuis la Florent Pauwelslei. La partie souterraine double les lignes 10 et 24, maintenues du fait de la desserte bien moins dense assurée par la ligne 8 dans sa partie souterraine.

Posté par ortferroviaire à 17:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2015

Bruxelles : le dernier Flexity livré

Hier, Bombardier a officiellement remis à la STIB le 220ème et dernier tramway Flexity Outlook issu d'un marché notifié en 2003. Il comprenait une première tranche de 46 éléments. Quatre levées d'option ont permis d'augmenter la commande destinée à couvrir les extensions du réseau et le renouvellement du parc de motrices PCC, notamment les 7000 (livrées à partir de 1951) et les 7700 (livrées à partir de 1967) : 22 rames en 2005, 87 rames en 2008 et 87 rames en 2010. Le STIB exploite désormais 150 rames courtes, de 170 places sur 31,85 m, baptisées T3000, et 70 rames longues, de 250 places sur 43,2 m, baptisées T4000. Toutes se singularisent par leurs sièges en cuir.

280712_7centenaire3

Bruxelles - Place Saint Lambert - 28 juillet 2012 - Les 4000 sont concentrées sur les lignes de pré-métro, notamment sur la ligne 3. La transformation en véritable métro de la section souterraine entraînera la libération de ces motrices sur le reste du réseau. © transporturbain

Un nouvel appel d'offres est à l'étude pour de prochaines commandes destinées à éliminer totalement les PCC puisque les 7900 à trois caisses livrées en 1977 sont toujours en service. Le volume de rames commandées dépendra aussi de l'issue du projet de transformation en métro à grand gabarit de la section de pré-métro entre la gare du Nord et la place Albert.

Posté par ortferroviaire à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,