13 mai 2017

Allemagne : renouvellement du matériel du RNV

Rhein-Neckar Verkehrs, l'opérateur de la communauté regroupant notamment Mannheim, Ludwigshafen et Heidelberg, a lancé un appel d'offres courant avril portant sur une tranche ferme de 92 tramways et une tranche optionnelle de 46 unités. Le projet de contrat prévoit aussi la maintenance du matériel sur 36 ans. Le RNV souhaite en effet programmer le remplacement des rames Duwag à plancher bas MGT6D livrées en 1994-1995. La livraison est attendue en 2028, autant dire que le RNV s'y prend avec anticipation...

301016_4_P3_4

Mannheim - P3 - 30 octobre 2016 - Le RNV prévoit déjà le renouvellement du matériel engagé sur les réseaux de Mannheim, Ludwigshafen et Heidelberg. Les dernières motrices Duwag, à plancher surbaissé, mises en service au début des années 1990, cèderont la place à du matériel neuf. © E. Fouvreaux

Le projet de marché comporte 80 rames de 30 m de long et 12 rames de 60 m, toutes au gabarit 2,40 m et bidirectionnelles. Ainsi, le RNV pourrait détrôner Budapest et ses rames de 54 m, produites d'abord par Siemens (Combino XXL) et CAF (Urbos). Cependant, les rames devraient être sécables puisque les ateliers de maintenance sont conçus pour des rames "courtes". Voilà qui remet une nouvelle fois en selle la question d'un Jumbotram pour les lignes à très forte fréquentation...

Posté par JJ_Socrate à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2017

Tramways et ville durable à Freiburg im Breisgau

291016_5kaiser-joseph-strasse9

Freiburg im Breisgau - Kaiser Joseph Strasse - 29 octobre 2016 - Quoique sans voitures, l'activité économique du centre-ville ne pâtit nullement d'une quelconque carence d'accessibilité... au contraire ! En revanche, les wattmen ont intérêt à être prudents compte tenu du grand nombre de piétons et de vélos. Deux GT6N type Freiburg, parmi les derniers modèles construits par Düwag, se croisent sur la ligne 5. © transporturbain

On parle souvent du modèle de Karlsruhe en matière de développement des tramways et moins de la planification urbaine mise en oeuvre depuis un quart de siècle à une centaine de kilomètres au sud, à Freiburg im Breisgau. Le nouveau dossier de transporturbain s'intéresse évidemment au réseau de tramways et au renouvellement du matériel roulant engagé, mais il ne peut faire l'impasse sur le modèle urbain mis en oeuvre avec constance depuis la décision de maintenir le réseau en 1973, la piétonnisation du centre-ville et le choix fort de subordonner le développement de nouveaux quartiers à la desserte par tramways. Songez que certains quartiers récents ne peuvent pas être traversés en voiture, mais seulement par tramway, à pied ou en vélo. Imaginez que dans l'éco-quartier Vauban, on ne peut pas garer sa voiture "au pied de chez soi" mais uniquement dans deux parkings collectifs, économisant au passage 20% de l'espace du quartier ! Un autre monde...

Bonne lecture et à vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 09:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 janvier 2016

Dossier 100 ans d'évolution du tramway

045

Cette photo prise à l'occasion des 125 ans de l'Union Internationale des Transports Publics en 2010 à Bruxelles résume quasiment à elle seule le contenu du nouveau dossier de transporturbain consacré à un siècle d'évolution du tramway.

A gauche, une Peter Witt de Milan, matériel constituant l'aboutissement du tramway de l'entre-deux guerres sur la base des conceptions des années 1910-1920 développées aux Etats-Unis et au Canada. A droite, une 3000 issue de la gamme Flexity Outlook de Bombardier, comptant parmi les matériels de référence en Europe.

La suite dans notre nouveau dossier en 5 chapitres qui attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 22:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
03 août 2014

Cologne : rénovation des Stadtbahn 2100

Le KVB, opérateur du réseau de tramways de Cologne, a engagé la rénovation de 28 rames de la Stadtbahn de la série 2100, issue du type B de Duwag, qui devient à cette occasion la série 2400. Agées de 30 ans, ces rames sont complètement démontées afin de rénover ou de remplacer les composants : il s’agit d’une semi-reconstruction puisque sont concernés les bogies, les caisses, les portes, les emmarchements, l’aménagement intérieur et le poste de conduite. Le coût de l’opération est de 1,6 M€ par rame, soit 50% du coût d’une rame neuve.

2400renove_kvb

K2400_13_002

Les premières motrices 2100 rénovées sont classées dans la série 2400. La face avant a été légèrement restylée pour intégrer de nouvelles optiques et l'attelage automatique. Sur les faces, on note les nouvelles portes, similaires aux K5000/5100 et les nouvelle baies vitrées. Les bogies Duwag et leurs moteurs ont été complètement révisés : leur confort et leur confort sont toujours de haut niveau. (photos KVB)

Les premières rames, mises en service le 17 juin dernier, devraient encore circuler 15 à 20 ans sur le réseau. Cette rénovation permet, à moindres frais, de rapprocher le confort et l’apparence – quelque peu dépassés – des matériels modernes livrés par Bombardier.

Cette opération est à rapprocher des questions qui surviennent en France avec le devenir des TFS. La rénovation des 2100 de Cologne montre que les matériels anciens peuvent être restaurés pour suivre l'évolution des besoins.

Posté par ortferroviaire à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,