11 janvier 2022

Gand : vers une nouvelle ligne de tramway

Deux investissements ont été confirmés pour développer le réseau de tramways de Gand, pour un montant total estimé à 460 M€.

Il s'agit d'abord de la création d'une nouvelle section entre Neuseplein et la gare de Dampoort, sur 1,5 km le long du canal, et d'une ligne 7 sur un parcours de 10 km entre Dampoort et le Parkbos à Sint Denijs Westrem. Elle empruntera une nouvelle section de 7 km dont la construction sera réalisée dans le cadre d'un partenariat public-privé, entre la gare de Dampoort et la gare centrale, avant d'emprunter les voies de l'actuelle ligne 1 en direction du Parc des Expositions. A la clé, immanquablement une réorganisation du réseau, puisque la nouvelle ligne 4 devrait, en venant de l'hôpital central via la gare et Rabot, rejoindre la gare de Dampoort.

Dans ce projet, on note tout de même que les stations de tramways pourraient être assez éloignées de la gare de Dampoort : un tunnel routier pour la R40 est également en projet, ce qui pourrait être l'occasion d'améliorer la correspondance.

plan-extension-tram-4-gand

plan-tram-7-gand

Posté par Redaction TRUP à 11:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2021

Anvers : tout vient à qui sait attendre

En 2024, un des ouvrages souterrains de prémétro destinés aux tramways d'Anvers sera enfin mis en exploitation. Le tunnel Astrid - Schijnpoort via Willibrod devrait être équipé des installations ferroviaires qu'il attend depuis plus de 40 ans. Il comprend 2 stations (Sint Wilbordrius et Stuivenberg) qui seront elles aussi aménagées. Le coût de ces travaux est estimé à 60 M€. La liaison souterraine actuellement exploitée entre Astrid et Schijnpoort accueille 4 lignes (2, 3, 5, 6) : on peut supposer que l'ouverture de ce second itinéraire devrait entraîner un rééquilibrage, quoique l'actuel tunnel Opera - Zegel accueille déjà les lignes 8 et 10.

030617_8astrid1

Anvers - Station Astrid - 3 juin 2017 - Un couplage de PCC sur l'une des dernières sections de prémétro mises en service : on pourra donc souligner à la fois la longévité de ce matériel et l'extrême progressivité dans l'usage des infrastructures réalisées voici plusieurs décennies... © transporturbain

Si on était un peu taquin, on soulignerait la difficulté que doivent avoir les économistes flamands à effectuer le bilan socio-économique d'un investissement demeuré en sommeil durant autant de temps...

 

Posté par Redaction TRUP à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2021

Le tramway du Limbourg dans les limbes ?

Cela fait bien longtemps qu'on n'entend plus parler de ce projet de tramway interurbain entre la Belgique et les Pays-Bas, entre Hasselt et Maastricht (voir aussi la page du site De Lijn, pour néerlandophones). Arlésienne aux accents flamands, cette ligne semble désormais clairement enterrée. Hasselt a modifié le tracé, qui ne passerait plus par la gare, et l'appel d'offres pour la construction de la ligne et la fourniture du matériel roulant n'a reçu qu'une réponse, plus onéreuse que prévue (51M€ tout de même de surcoût). Les autorités néerlandaises ne sont guère satisfaites. Pour couronner le tout, le rabattement sur une solution par autobus, façon BHNS, compromettrait plus lourdement encore le principe de réutilisation de l'emprise ferroviaire, et imposerait un nouveau tracé par la voirie, moins performant donc moins attractif. Bref, la formule complète pour torpiller le projet ?

Posté par Redaction TRUP à 09:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
14 septembre 2020

Bruxelles : la conversion au tramway de la ligne 95 ?

Si la conversion au tramway de la ligne 71 Place De Brouckère - Delta a été pendant de nombreuses années un feuilleton bruxellois qui a fini par aboutir à un abandon, alors que c'est la ligne d'autobus la plus chargée, espérons que cette autre conversion de ligne d'autobus qui semble se confirmer aboutisse à autre chose qu'un échec.

040519_71flagey2

Ixelles - Place Flagey - 4 mai 2019 - Pour la ligne 71, à défaut de tramway, il est désormais question de bus bi-articulés, au moins hybrides voire totalement électriques. Un feuilleton qui a animé la chronique bruxelloise... en vain. © transporturbain

La ligne 95 Bourse - Wiener va faire l'objet d'une étude d'insertion d'un tramway sur la majorité de son parcours, dans l'écusson central, sur la rue du Trône et l'avenue de la Couronne. Au-delà, le terminus pourrait être situé à l'Université Libre de Bruxelles ou à la station de métro Delta (tiens, comme le 71 !). Elle viendrait améliorer un maillage qui fait aujourd'hui défaut sur le réseau de tramways, avec une liaison à grande capacité Bourse - Gare Centrale - Place Royale - Trône, qui prendrait la succession d'un autre sujet qui a hanté l'actualité bruxelloise, à savoir la boucle de desserte de la gare centrale depuis la rue Royale, longtemps évoquée, jamais concrétisée...

010514_95palais-royal1

Bruxelles - Place Royale - 1er mai 2014 - Le 95 Bourse - Wiener converti pour partie en tram viendrait redonner de la consistance au réseau de tramways dans l'écusson central en intégrant la connexion à la gare centrale et avec une structuration de la jonction avec l'axe Nord-Midi. © transporturbain

Rappelons que d'autres projets sont déjà décidés pour étendre les tramways avec :

  • la jonction au nord-ouest de Bruxelles entre Esplanade et Arbre Ballon, maillant les lignes 3, 7, 51, 93 et 9, avec en sus une correspondance possible avec la ligne 6 du métro ;
  • le prolongement de la ligne 62 vers l'aéroport, qui est cependant tributaire d'un accord avec le gouvernement flamand ;
  • la conversion - une autre - de la ligne 47 entre la place Rogier et l'hôpital militaire de la Reine Astrid ;
  • la section entre la place Rogier et le quartier d'affaires Tours et Taxis.

Autres sujets qui semblent-t-il commence à prendre corps, mais à des rythmes encore variables :

  • le prolongement de la ligne 7 de la place Vanderkindere vers Albert et le parc de Forest pour rejoindre le carrefour des avenues du Roi et du Parc ;
  • la conversion de la ligne 49 Gare du Midi - Simonis pour constituer une rocade sud-ouest ;
  • la déviation de la ligne 8 depuis Hermann-Debroux vers la forêt de Soignes, dans le cadre de la transformation de l'autoroute en boulevard urbain, et de Roodebeek vers Evere.

160110_49basilique

Koekelberg - Avenue Emile Bossaert - 16 janvier 2010 - Autre cas de conversion qui émerge : la ligne 49, vue ici avec un matériel qui est en train de disparaître, les Van Hool A330 série 8101-8227 sont en cours de réforme, après 13 à 14 ans de service. © transporturbain

En revanche, les projets flamands avec De Lijn ont bien du mal à prendre corps : pour l'instant, une seule réalisation a été concrétisée... mais en BHNS avec la ligne 820 entre l'hôpital de Jette et l'aéroport de Zaventem, exploitée avec des Exqui.city bi-articulés hybrides.

Posté par ortferroviaire à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 décembre 2019

Anvers étend son réseau de tramways

Le réseau de tramways d'Anvers continue de s'étendre. Le 8 décembre dernier, les installations du prémétro de la station Opera ont été rouvertes et complétées avec l'ouverture - enfin - de la station du niveau inférieur, avec le débouché de l'axe est-ouest sur Frankrijklei en direction du sud. Les travaux, engagés en 2015 ont donc permis de compléter le réseau souterrain de tramways et de mettre en service des installations dont la réalisation avait débuté voici plus de 40 ans.

Cette section du prémétro est donc empruntée par la ligne 8 Wommelgem - Astrid et par la ligne 10 Wijnegem - Schoonselhof. La ligne 8 emprunte donc la boucle du terminus Astrid.

extension-premetro-anvers2019

Il ne reste donc plus qu'une seule section de prémétro inutilisée, car non achevée, tandis que 5 stations souterraines restent à construire sur les lignes 8 et 10.

En outre, un nouveau barreau orienté nord-sud de 3,5 km a été mis en service entre Stadspark et Havenhuis. Elle est empruntée par la nouvelle ligne 1, relie la gare du sud (Zuidstation) et Luchtbal, et par la ligne 8 Silsburg - Havenhuis, qui assure la desserte de surface complétant l'axe est-ouest du prémétro. La ligne 1 revient donc sur Noorderlein, 55 ans après sa suppression, et met fin à l'exploitation de la ligne temporaire 70 qui reliait Luchtbal à Eijlande.

Posté par ortferroviaire à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2019

Anvers : la fin des PCC se rapproche

Avec la commande de 23 rames supplémentaires dans le marché attribué à CAF en 2017, la fin de carrière des PCC sur le réseau d'Anvers se rapproche : cette acquisition devrait éliminer 46 PCC puisque chacune des rames de 31,4 m, d'une capacité de 180 places, remplace 2 motrices PCC. Cette notification fait suite aux deux premières tranches de ce marché, de 24 rames chacune, passé par De Lijn en octobre 2017, comprenant au total 146 rames. Cet investissement de 44 M€ sera livré au deuxième trimestre 2022.

030617_7sint-jorispoor1

Anvers - Sint-Jorispoor - 3 juin 2017 - Les PCC entament leurs dernières années de service en Belgique : elles ont déjà disparu du réseau de Gand. Anvers planifie leur retrait avec les commandes successives de nouvelles rames chez CAF. A Bruxelles, le nouveau marché devrait également éliminer cette incarnation du tramway moderne développé aux Etats Unis dans les années 1930 et arrivé en Europe juste après la guerre. © E. Fouvreaux

Posté par ortferroviaire à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2018

Anvers : une nouvelle ligne (provisoire) de tramways

Elle surprend d'abord par son indice : 70. Bien que nouvelle, elle est exploitée par des motrices PCC rénovées, mais pas de prime jeunesse tout de même. Mais cela ne semble pas effrayer ni l'exploitant De Lijn, ni les édiles. Autre singularité, c'est la première ligne à ne pas desservir le centre d'Anvers. Et finalement, on comprend que c'est une ligne provisoire, sur une infrastructure qui, elle, est bien définitive, dans le cadre du développement de la desserte des quartiers nord de la cité portuaire.

plan-tram70-anvers

Tracé de la ligne provisoire 70 utilisant la nouvelle section Eilandje - Kinepolis.

noorderlein-antwerpen

Evolution du réseau en lien avec le retour du tramway sur Operaplein et vers Havenhuis, pour la desserte des quartiers nord d'Anvers, proche de la zone portuaire. Le réseau anversois va donc connaitre de nouvelles évolutions...

La ligne 70 relie donc le parc-relais de Luchtbal, dejà desservi par la ligne 6, et rejoint le terminus Eilandje de la ligne 7. Long de 5 km, comprenant 8 stations, le parcours de la ligne 70 nécessite 14 minutes, avec une confortable vitesse moyenne de 21,4 km/h.

Prochaine évolution d'ampleur du réseau anversois : le retour des tramways sur Operaplein avec une nouvelle ligne - le dit-on - devrait être baptisée 1.

Posté par ortferroviaire à 11:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2017

Gand et Anvers : nouveautés pour les tramways

Les deux principaux réseaux flamands de tramways connaissent depuis le début de la décennie d'importantes évolutions à l'initiative du gouvernement régional. transporturbain vous propose cette rapide synthèse et vous invite à consulter nos dossiers sur Gand et Anvers qui ont été mis à jour.

Les PCC sur la fin et déjà une nouvelle commande

Ils se concrétisent d'abord de façon très visible par le renouvellement du matériel roulant. A Gand, les PCC ont été éliminées du service régulier même si officiellement restent 7 motrices à disposition de l'exploitant. L'arrivée des 26 Flexity en version 42,7 m a permis ce retrait massif et un gain de capacité de 27% sur le réseau.

A Anvers, leurs prestations ont été nettement réduites puisque seules les motrices munies du système de contrôle de vitesse et de signalisation dans les tunnels du prémétro peuvent désormais circuler. La livraison des rames Flexity par Bombardier a véritablement lancé le retrait des PCC, notamment de la première série de 1960-1962 dont subsistent 29 des 61 exemplaires. La seconde tranche de 100 unités est encore très présente, d'autant qu'elles ont été munies de hacheurs de courant les rendant un peu moins obsolètes. En revanche, leur propreté laisse à désirer... mais les Flexity à peine livrées ne sont pas non plus d'une propreté intérieure exemplaire... Pour mémoire, 62 Flexity dont 48 en version 31,7 m et 14 en version 42,7 m sont destinées à Anvers : les premières sont toutes livrées, les secondes le seront dans les prochaines semaines. Ces rames ont été surnommées Albatros.

040617_1burgstraat4

Gand - Burgstraat - 4 juin 2017 - L'insertion de motrices de près de 43 m dans les rues anciennes et étroites de Gand a tout de même quelque chose d'impressionnant. Les voyageurs gagnent en confort et en accessibilité.  © transporturbain

030617_8britselei4

Anvers - Britselei - 3 juin 2017 -  Menacées, les PCC anversoises résistent encore malgré 57 ans de service pour les plus anciennes. Hermelijn et Albatros ne sont pas parvenues à les mettre hors jeu... mais déjà le prochain marché se profile : il leur sera fatal.  © transporturbain

Avec le marché à venir de 146 rames CAF, les PCC seront assurément réformées, même si les besoins de ces réseaux seront accrus pour couvrir les extensions projetées de ces réseaux.

Anvers : retard sur les prolongements

Si l'extension à Luchtbal de la ligne 6 a été mis en service le 3 juin dernier, le prolongement dans la zone portuaire de la ligne 7 a pris du retard : les rames font toujours demi-tour à la Sint-Pietersvliet et l'extension à Eilandje n'a ouvert que début juillet.

Il y avait urgence à livrer la courte section souterraine sous Noorderleien durant le premier week-end de juin, avant l'interception des circulations en surface en vue du réaménagement urbain, préalable à la création d'une nouvelle section sur Italielei pour rejoindre la ligne 7 à Eilandje.

Gand : après les travaux, une restructuration sur l'axe est-ouest avant de nouvelles lignes

Après la rénovation des voies sur l'axe central Catalonie Straat, les lignes 21 et 22 ont été restructurées en une seule ligne 2 à la faveur de la fin des travaux de voie sur l'axe du Kouter. En revanche, une section vers DC Gentbrugge a été abandonnée pour renforcer la desserte vers le terminus Melle Leeuw.

voies_catalonie_straat

Gand - Catalonie Straat - 4 juin 2017 - Les voies venant de la droite ne sont pas encore utilisées mais ont été posées par anticipation dans le cadre de la rénovation des voies de Catalonie Straat (histoire de ne pas y revenir dans quelques années). On notera la TJD à gauche, appareil assez en vogue sur les réseaux belges et la configuration générale à 3 voies jonglant des positions d'arrêt, le tout sur un espace compact et densément fréquenté non seulement par les tramways mais aussi par les piétons. © transporturbain

nouvelles_voies_gand

Gand - Belfortstraat - 4 juin 2017 - Non, il n'y a pas de tramways sur batteries à Gand, mais ici on anticipe pour ne pas casser plusieurs fois la même chaussée. La création de nouvelles lignes de tramway est engagée. © transporturbain

Posté par ortferroviaire à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 juin 2017

Belgique : De Lijn confirme le marché pour CAF

Désigné candidat privilégié pour la négociation finale pour un marché de pas moins de 146 rames, le constructeur espagnol CAF dut faire face, ainsi que l'opérateur De Lijn, à un recours de Bombardier, faisant face à une nette réduction de l'activité dans son usines de Bruges. Des préoccupations bien connues en France également et qui s'avèrent décisives dans l'attribution des marchés.

050617_11melkmart3

Anvers - Melkmarkt - 5 juin 2017 - La flotte de PCC exploitée par De Lijn subit un élagage régulier. A Gand, seules 6 motrices rénovées subsistent depuis l'arrivée des Flexity. A Anvers, seules les unités modernisées (portes et chaîne de traction) équipées du contrôle de vitesse pour les tunnels circulent encore. Le marché attribué à CAF signera la fin de ce matériel légendaire. © E. Fouvreaux

Le recours de Bombardier a contraint De Lijn et le gouvernement fédéral  flamand à réexaminer les offres. A la lumière d'une analyse sur le coût de possession, la proposition de CAF s'avérant inférieure de 5% à celle de Bombardier, il en a été conclu que la commande à CAF pouvait être confirmé pour un montant total de 294 M€ soit tout juste 2 M€ par rame de 32 m. Le matériel sera produit dans l'usine espagnole de Saragosse.

La première tranche du marché porte sur 24 éléments Urbos (56 M€) destinées à la ligne de la Côte (Kusttram) dont la dotation pourrait être portée à 62 unités dont 5 pour une éventuelle extension de la ligne à Veurne. Le réseau d'Anvers recevra 66 unités, ce qui mettra fin aux prestations des PCC, et Gand 18 unités pour les extensions du réseau.

De Lijn est en outre en négociation avec Bombardier pour la rénovation de 53 motrices Hermelijn, construites par Siemens entre 1999 et 2012 : ces opérations pourraient être assurées dans l'usine de Bruges.

Posté par ortferroviaire à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
23 novembre 2015

Regard sur les tramways de Gand

Poursuivant notre série sur les réseaux de la Belgique flamande, cap sur Gand, également exploitée par De Lijn, où comme à Anvers circulent encore des motrices PCC simples, cependant en fin de carrière et pressées vers la sortie par l'arrivée des nouvelles Flexity.  Actuellement bousculé par plusieurs grands chantiers de rénovation des voiries, le réseau est aussi concerné par deux prolongements en cours, devant aboutir en 2016-2017. En outre, deux nouvelles lignes de tram sont à l'étude pour renforcer l'attractivité des transports en commun et surtout désaturer un corridor sur lequel les autobus sont devenus notoirement insuffisants.

Le nouveau dossier de transporturbain est en ligne et attend vos commentaires.

Posté par ortferroviaire à 11:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,