16 novembre 2017

Saint Etienne : la redécouverte du trolleybus ?

C'était un réseau assez exemplaire dans sa constitution et son articulation autour de l'unique ligne de tramway de la ville. A la grande époque, pas si lointaine tout de même, l'agglomération stéphanoise était desservie par un réseau de 7 lignes de trolleybus dont 6 gravitaient autour de la place Dorian :

  • 1 Bellevue - Firminy, stupidement abandonnée à la fin des années 1990
  • 3 Dorian - Terrenoire
  • 5 Dorian - Michon
  • 6 Dorian - La Métare, convertie à l'autobus après l'abandon de l'exploitation des trolleybus articulés PER180H
  • 7 Bellevue - Châteaucreux
  • 8 Dorian - La Rivière
  • 10 La Cotonne - Le Soleil

Ne subsiste aujourd'hui qu'une exploitation partielle de la ligne baptisée désormais M3 entre Terrenoire et La Cotonne, résultant de la fusion des anciennes lignes 3 et de la section sud de la ligne 10. La STAS dispose de 11 Cristalis ETB12 ce qui ne permet pas d'équiper complètement la ligne.

Les lignes aériennes restent largement présentes, à l'exception de la ligne 1. La création d'une nouvelle section de tramway entre les gares Châteaucreux et Terrasse va impacter la section nord de l'ancienne ligne 10.

311212_3liberation1

Saint Etienne - Avenue de la Libération - 31 décembre 2012 - Avec seulement 11 trolleybus, le parc de Cristalis est insuffisant pour assurer l'exploitation de la ligne 3. Résultat, de longue date, les autobus complètent le roulement. Sur ce cliché déjà vieux de 5 ans, un Agora S. © transporturbain

Cependant, la traction électrique est sous-utilisée sur ce réseau présentant de nombreux itinéraires escarpés. La métropole stéphanoise a donc lancé une étude d'opportunité sur le redéploiement du trolleybus sur le réseau, et notamment sur des dispositifs d'autonomie sur batteries pour que les véhicules puissent partiellement s'affranchir d'installations fixes.

Dans un premier temps, transporturbain ne peut qu'encourager cette étude en privilégiant la réintroduction du trolleybus "nouvelle génération" sur les itinéraires "disponibles" sachant que l'exploitation par autobus a permis des extensions qui pourraient être assurées en autonomie en cas de retour du trolleybus. De notre point de vue, devraient être prioritairement concernées les actuelles lignes :

  • M6 Square Violette - La Métare - IUT
  • M7 Michon - Dorian - Bellevue

Dans une seconde étape, il semble que 4 lignes présentent une topographie difficile sur lesquelles les trolleybus à batteries seraient parfaitement à l'aise :

  • M2 Firminy - Roche la Molière - Michon - Jean Moulin - Beaulieu - La Métare, permettant de tester l'autonomie sur batterie sur un parcours moins urbain et de plus grande longueur entre Michon et Firminy, en limitant par exemple le besoin de bifilaires à 2 sections (Gare du Clapier - Michon par l'itinéraire direct sur le boulevard Franchet d'Esperey et de la place Villeboeuf à Beaulieu) ;
  • 11 Square Violette - Montplaisir, avec une courte mutualisation possible et un équipement pouvant se limiter au terminus de Montplaisir ;
  • 12 Villeboeuf le Haut - Bel air, avec un itinéraire court pour lequel le tronc commun existant avec la ligne M3 et un équipement limité aux terminus pourrait éventuellement suffire ;
  • 16 Lycée Simone Weil - Métrotech, nécessitant une réflexion sur l'équilibre entre le parcours autonome et le parcours sous bifilaire.

Posté par JJ_Socrate à 20:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 janvier 2017

Lyon : T6 et C3, le point sur les travaux

La rentrée lyonnaise est marquée par deux nouveautés sur le réseau : d'abord les premiers travaux préliminaires sur le tracé du tramway T6 entre Gerland et le pôle hospitalier Lyon Est. Ce sera la première ligne structurante de rocade dans l'agglomération, offrant des correspondances avec les lignes T1, T2, T4, T5 du tramway ainsi que les lignes B et D du métro. En outre, la perspective d'un prolongement vers La Doua est peut être en train de s'éclaircir avec le lancement du projet de transformation urbaine au nord du cours Emile Zola à hauteur des fameux Gratte-Ciel villeurbannais. Cependant, il faudra être patient : de toute façon, depuis 40 ans que la question d'une percée nord-sud est évoquée mais sans concrétisation, on n'est plus à ça près !

D'autre part, une première tranche de travaux d'aménagement du site propre pour la ligne C3 sur le cours Lafayette, entre le square Jussieu et l'avenue de Saxe, c'est à dire sur la section la plus empruntée mais aussi la plus délicate du fait de son étroitesse. Hormis la courte section Jussieu - Molière, c'est bien un site propre à deux voies installé au nord du cours Lafayette que pourront utiliser les trolleybus des lignes C3 et C13.

121216_C13lafayette-moliere_marinier

Lyon - Cours Lafayette - 12 décembre 2016 - Cet Urbanway de la ligne C13, exploitée en mode thermique en raison des multiples travaux sur l'axe, emprunte la nouvelle voie réservée entre le Rhône et l'avenue de Saxe. Au premier plan, l'ancien couloir à contresens rénové, avec notamment l'arrêt matérialisé par une dalle en béton compte tenu de l'orniérage généré par le poids des véhicules, en particulier des Cristalis qui affiche près de 11 tonnes à l'essieu ! © J. Marinier

Enfin, avec l'officialisation du déclassement de 16 km d'autoroute entre Dardilly et Pierre-Bénite, le Grand Lyon et le SYTRAL devraient mettre à l'étude des aménagements progressifs pour les transports en commun.

Posté par ortferroviaire à 20:58 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 février 2014

Avec C13, Lyon développe son réseau de trolleybus

270214_C13grange-blanche1

Lyon - Place d'Arsonval - 27 février 2014 - L'ETB12 n°1809 au terminus de Grange Blanche, réaménagé pour intégrer l'arrivée des trolleybus mais aussi la circulation d'autobus articulés. © transporturbain

Depuis ce 24 février, la ligne C13 a retrouvé ses trolleybus. Historiquement, la ligne 13 était exploitée en trolleybus depuis 1943. Reliant depuis 1991 l'hôtel de ville au quartier de Montessuy sur la commune de Caluire, elle a été prolongé à Grange Blanche voici 3 ans dans le cadre du nouveau réseau lyonnais. Or, la section Part Dieu - Grange Blanche étant dépourvue de lignes aériennes depuis la suppression des trolleybus sur la ligne 28 en 1968, le service de la ligne C13 avait dû être confié à des autobus Diesel. Une incongruité du fait du profil sévère de cette ligne montant à la Croix Rousse.

Désormais, les Cristalis peuvent être à nouveau engagés sur la ligne y compris sur son prolongement. La ligne C13 adopte un itinéraire modifié :

  • vers Grange Blanche, elle emprunte le cours Lafayette jusqu'à la Part Dieu
  • vers Montessuy, elle quitte la rue Servient par la rue Garibaldi pour rejoindre le cours Lafayette.

Les trolleybus dont donc de retour sur l'avenue Lacassagne où ils avaient disparu à la conversion à l'autobus de la ligne 28 voici plus de 45 ans, et sur la place d'Arsonval au terminus de Grange Blanche, où il avaient dû être "chassés" lors des travaux de la ligne D du métro, en 1984.

Reste que le parc des 69 ETB12 est utilisé aux limites du raisonnable puisque 64 voitures sont nécessaires en ligne pour assurer les lignes C4, C11, C13, C14 et C18. En outre, la capacité de la ligne reste insuffisante, notamment entre Part Dieu et Grange Blanche, puisque les trolleybus n'apportent pas plus de capacité que les autobus.

Posté par ortferroviaire à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2014

Lyon : les Civis se rapprochent ?

Non seulement un Civis a pointé son nez en fin d'année 2013 au dépôt de La Soie, mais il a désormais revêtu la livrée Cristalis, ce qui laisse présager de prochains essais commerciaux. L'hypothèse d'une acquisition en seconde main de ces voitures libérés par le réseau de Bologne semble faire son chemin.

transporturbain a mis à jour son dossier consacré aux possibilités de développements à court ou moyen terme du réseau de trolleybus lyonnais.

A vos commentaires et à vos propositions !

Posté par ortferroviaire à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2013

Lyon : un Civis ex-Bologne à l'essai

Les 49 trolleybus Civis à guidage optique du réseau italien de Bologne cherchent des acheteurs potentiels depuis que le réseau a décidé de s'en séparer du fait de la non conformité de ces véhicules aux objectifs de fiabilité recherchés (voir notre article à ce sujet). Manifestement, les Transports en Commun Lyonnais s'intéressent au sort de ces trolleybus puisque l'un d'eux effectue quelques essais sur le réseau.

171013_ETBbologne-la-soie_dialloUn italien de passage à Lyon, ici au dépôt de La Soie... en essais pour l'instant, voire plus si affinités ? Parmi les différences, la pote simple à l'entrée, la face avant plus profilée (et 75 cm de plus en longueur) avec un poste de conduite axial et séparé des voyageurs : à Bologne, les conducteurs n'assurent pas de vente à bord des véhicules.  © Connexxions

Si le SYTRAL avait déjà pris position pour "forcer la main" à Irisbus à poursuivre la commercialisation de cette gamme de trolleybus qui constitue pourtant un échec commercial, voici une solution de repli si l'autorité organisatrice lyonnaise avait un plan de développement du réseau électrique. transporturbain peut même lui en fournir un : voici nos propositions !

Comble du hasard, ou d'une réflexion pertinente, ces propositions sont compatibles avec le volume du parc italien. Ainsi, les 49 trolleybus de Bologne seraient affectés aux lignes C3 (Saint Paul - Vaulx Grappinière) et C11 réorganisée (Bellecour - Vaulx Résistance), libérant ainsi 27 ETB18 (ceux de C3) et 9 ETB12 (ceux de C11). La déviation de C1 par Charpennes (en tronc commun avec C2) libèrerait 2 ETB18 supplémentaires, tandis que la limitation à Part Dieu Sud de C13 dégagerait 6 ETB12.

Ainsi, avec 29 ETB18 libérés, il serait possible d'équiper la nouvelle ligne C8 que nous proposons (Cité Internationale - Part Dieu - Grange Blanche - La Soie - Bonnevay) avec 18 voitures, les 11 voitures restantes pourvoyant aux besoins de la ligne 89 Gare de Vaise - Porte de Lyon, qui serait électrifiée par opprtunité commune à C6 (Part Dieu - Le Perrolier), puisque celle-ci roule déjà pour moitié sous des lignes aériennes (de C1 et C14).

C6 récupèrerait 11 des 15 ETB12 dégagés. Le solde des ETB12 serait distribué à raison de 2 voitures pour un prolongement de C4 de Cité Internationale à La Doua Gaston Berger, 2 voitures pour renforcer C14 et 2 voitures pour la réserve. Ainsi, les 15 ETB12 libérés retrouveraient - eux aussi - tous une utilisation pertinente.

L'opération nécessiterait un développement des installations électriques dans l'ordre suivant :

  • Bellecour - Saxe Gambetta et Vaulx Hôtel de ville - Résistance pour l'évolution de C11
  • Boulevard des Belges - Rue Marrieton et Duchère - Le Perrolier pour l'électrification de C6
  • Grange Blanche - La Soie pour la nouvelle version de C8
  • Cité internationale - Gaston Berger pour le prolongement de C4
  • Le Perrolier - Porte de Lyon pour l'électrification de la ligne 89

Posté par ortferroviaire à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 octobre 2013

Les trolleybus à Saint Etienne

C'était une des villes où le trolleybus tenait le haut du pavé aux côtés de l'unique ligne de tramway ayant survécu. Saint Etienne était même un modèle du genre puisque la traction électrique régnait sur les lignes principales et l'autobus complétait la desserte des quartiers périphériques. Le réseau se targuait même d'être bénéficiaire du fait de son organisation rationelle et de son trafic élevé, à l'époque d'une cité minière et industrielle d'ampleur nationale.

Les temps ont bien changé et l'avenir du trolleybus dans la cité stéphanoise se dessine en pointillés... L'occasion pour transporturbain de retracer l'histoire des trolleybus dans cette ville et de dresser quelques perspectives sur son champ de pertinence dans cette agglomération.

A vos réactions !

Posté par ortferroviaire à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 novembre 2012

Lyon électrifie la ligne C13

Avec la restructuration du réseau d'autobus et de trolleybus (Atoubus), la ligne 13 (devenue C13) Montessuy - Hôtel de ville a été prolongée à Grange Blanche par Cordeliers, Part Dieu et l'avenue Lacassagne. L'itinéraire n'étant pas intégralement doté de lignes aériennes, l'exploitation est assurée par autobus Diesel. Le parc de trolleybus Cristalis libéré a été transféré à la ligne C14 résultant de la fusion de la section de plaine du 18 (Jean Macé - Terreaux) et de la ligne 44 (Hôtel de ville - Les Sources), l'allongement de la ligne nécessitant un surcroît de parc.

030911_C13cuire4Cuire - 3 septembre 2011 - La ligne C13 est exploitée depuis sa création avec des autobus, la section Part Dieu - Grange Blanche n'étant pas équipée de bifilaires. Les Citélis sont bien à la peine pour monter à la Croix Rousse... © transporturbain

L'électrification de la ligne C13 est donc engagée et sera réalisée d'ici l'été 2014. Les travaux seront réalisés en commençant par le secteur de Grange Blanche et en "descendant" vers la Part Dieu.

Les bifilaires reviendront donc sur l'avenue Lacassage, d'où ils furent déposés à la fin des années 1960, puisque la ligne 28 Cordeliers - Montchat / Vinatier était exploitée par trolleybus jusqu'à la fin de 1969. Les lignes aériennes sur la rue Professeur Florence et la place d'Arsonval susbistèrent jusqu'en 1984, à la suppression des trolleybus sur la ligne 1 Saint Jean - Vinatier.

Reste une question, et non des moindres : y aura-t-il assez de Cristalis pour exploiter la ligne C13 en trolleybus ? La question mérite d'être posée puisque le service des lignes C4, C11, C13, C14 et C18 nécessite 64 voitures en lignes pour un effectif de 69 ETB12. Ces lignes étant réparties sur quatre dépôts (C4 à Alsace, C11 à La Soie, C13 et C18 à Caluire et C14 à Saint Simon), il faudra donc une disponibilité totale du parc pour assurer la totalité du service de ces lignes en trolleybus. Compte tenu de la fiabilité des Cristalis, cet objectif nous semble très - trop ? - ambitieux, et on ne peut écarter que des autobus soient engagés à la première indisponibilité.

Pourtant, une commande de trolleybus ne serait pas superflue, tant par l'intérêt de ce mode de transport à Lyon que par la fréquentation élevée de la ligne C13 (plus de 25000 voyageurs par jour) : l'exploitation en autobus standard de 65 places succédant aux véhicules articulés de la ligne 28 offrant 110 places avec la même fréquence n'a pas été la mesure la plus intelligente de la restructuration du réseau lyonnais...

Posté par ortferroviaire à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2011

Lyon : les effets d'Atobus

Lyon a restructuré son réseau de surface, dans le cadre d'un programme baptisé Atoubus. Il comprend plusieurs améliorations, notamment dans l'ouest et dans les zones industrielles de l'est lyonnais, mais aussi par la mise en service de 79 autobus articulés afin d'augmenter la capacité unitaire des véhicules, mais parfois compensée par une réduction de l'offre (augmentation de l'intervalle). 26 lignes qualifiées de structurantes et numérotées C1 à C26 sont identifiées, dont le réseau de trolleybus.

Cependant, celui-ci paie un certain tribut, du moins sur le plan qualitatif : la ligne 11 est amputée de la section Jean Macé - Saxe-Gambetta et l'exploitation de la ligne 13, prolongée à Grange Blanche sur une section non équipée de bifilaires. En revanche, sur le plan quantitatif, l'ancienne ligne de bus 59 Part Dieu - Rillieux, devient C2 et bénéficie de la mise en service de la traction électrique.

Au chapitre des griefs, on peut citer quelques exemples :

  • la suppression d'une partie de la desserte de Rillieux Village qu'effectuait la ligne 58, et non reprise par la ligne 33 dont l'itinéraire Croix Rousse - Rillieux n'est pas forcément des plus directs
  • la suppression de la desserte de la rue du Perron à Pierre Bénite sur la ligne C7, anciennement 47
  • le remplacement du 28, exploité en articulés à 8 min d'intervalle par le prolongement de la ligne 13, exploité en autobus standard
  • la réduction à 20 min au lieu de 12 de l'intervalle sur la ligne 25 malgré la floraison de projets immobiliers sur son itinéraire, entrainant la saturation des lignes 38 (devenue C26) et 99 (devenue C9)
  • la perte d'offre entre Terreaux et Jean Macé par la fusion 18 - 44 donnant naissance à C14, l'offre étant alignée sur le 44 (8 min en pointe) et non sur le 18 (5 min en pointe)

Posté par ortferroviaire à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juin 2011

Lyon veut des Cristalis

Irisbus et Alstom ont décidé d'arrêter la production du Cristalis, qui est un échec commercial puisqu'il a été vendu à deux fois moins d'exemplaires que son prédécesseur l'ER100 (et sa version articulée PER180). En outre, son coût élevé et sa fiabilté inversement proportionnelle au prix ont freiné certaines ardeurs.

Le Président du SYTRAL souhaite inverser la décision... mais n'a pour le moment manifester aucune intention de commande de trolleybus en lançant un appel d'offres. Après un échange avec les deux industriels, il a ainsi indiqué que si la production de Cristalis n'était pas poursuivi, le SYTRAL stopperait ses commandes d'autobus chez Irisbus et de tramways chez Alstom.

Lyon disposerait donc d'un code des marchés publics particuliers.... tant il est évident que dans une procédure normale, une telle décision provoquerait à n'en pas douter des recours qui seraient très facilement validés par le tribunal administratif.

Posté par ortferroviaire à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2011

Lyon : la ligne 13 perdra ses trolleybus

C'était une évidence et c'est désormais une confirmation : la restructuration du réseau de trolleybus prévue par le projet Atoubus ne pouvait garantir la pérennité des lignes existantes assurées par le parc de 69 Cristalis ETB12. 

La ligne 4 est maintenue sur son tracé Jean Macé - Cité internationale. La ligne 11 perd la section Jean Macé - Saxe-Gambetta, la ligne 13 est prolongée de Hôtel de ville à Grange Blanche, la ligne 18 limitée au parcours Hôtel de ville - Croix Rousse Nord et la ligne 44 prolongée en remplacement de Hôtel de ville à Jean Macé.

Or pour assurer ce réseau, il est nécessaire d'engager 64 trolleybus sur un effectif de 69 soit 92% de l'effectif. Mais comment atteindre un tel résultat avec un taux d'indisponibilité des Cristalis qui peut atteindre 30% ?

D'autre part, la pose des lignes aériennes sur la section Part-Dieu - Grange Blanche confiée à la ligne 13 ne sera pas effective le 29 août prochain. Résultat, la ligne 13 sera désormais exploitée par autobus. Une page se tourne pour la première ligne de trolleybus lyonnaise de centre-ville, apparue non sans difficultés en remplacement des tramways en 1943.

On attend aussi les réactions des usagers actuels du 18 dans le quartier de la Guillotière, qui perdront leur liaison à forte fréquence (5 min en moyenne) vers les Cordeliers et la Croix-Rousse... et qui sera "compensée" par le prolongement du 44 sur la section Terreaux - Jean Macé, mais avec une fréquence, et donc une capacité, deux fois moindre.

Comme quoi, il ne faut pas voir dans cette opération que la seule mise en service de C2, l'électrification du 59...

Posté par ortferroviaire à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,