03 août 2017

Grenoble : 30 ans de tramways

Encore un anniversaire : celui des tramways nouvelle génération de Grenoble, dont la première ligne était mise en service le 3 août 1987. Suivant de près l'expérience nantaise, la capitale dauphinoise a été la première à réintroduire le tramway au coeur même des quartiers les plus centraux alors qu'à Nantes, il ne faisait que les tangenter. Piétonnisation partielle du centre-ville, nouvelle offre de transport et surtout arrivée de la deuxième version du TFS avec plancher bas partiel : une forte demande des élus locaux et des associations d'usagers, en avance sur les questions de commodité d'usage et d'accessibilité pour les personnes handicapées.

Désormais fort de 5 lignes, le réseau grenoblois est néanmoins appelé à connaître d'importants développements compte tenu de la forte pression du trafic routier dans une métropole fréquemment noyée sous la pollution.

Cet anniversaire est évidemment l'occasion de vous rappeler notre dossier sur les tramways de Grenoble !

Posté par ortferroviaire à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 mai 2017

Inventaire des tramways français 2017

Nous mettons à jour notre tableau réalisé en 2015 dressant l'inventaire des tramways urbains circulant en France. La nouvelle édition est disponible en téléchargement. N'hésitez pas à nous signaler les erreurs qui subsisteraient !

Posté par ortferroviaire à 17:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
06 octobre 2016

Strasbourg : des tramways transfrontaliers

Alstom a livré hier à la Compagnie des Transports de Strasbourg la première  des 12 rames Citadis 403 destinée à l'extension de la ligne D du tramway à Kehl. Sur la base du produit déjà bien connu, un nouveau nez a été dessiné. Il rappelle toutefois l'esthétique des Eurotram et des premiers Citadis, pour conserver un "air de famille" avec l'ensemble du parc.

http://www.peugeotdesignlab.com/sites/default/files/2016-06/tramway-strasbourg-appel-offre--alstom-transport-peugeot-design-lab-02-rendus-digital-only.jpg

Voici à quoi ressembleront ces 12 nouvelles rames principalement destinées à la ligne D et circuler sous réglmentations française et allemandes (document Alstom)

En revanche, les nouveautés sont moins visibles : ces rames doivent répondre à la fois aux normes françaises dictées par le STRMTG mais aussi aux normes allemandes du BOstrab puisque ces rames franchiront la frontière l'année prochaine : l'extension de la ligne D à la gare de Kehl, première étape du projet, devrait être mise en service en avril 2017.

 

Posté par ortferroviaire à 16:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 janvier 2016

Dossier 100 ans d'évolution du tramway

045

Cette photo prise à l'occasion des 125 ans de l'Union Internationale des Transports Publics en 2010 à Bruxelles résume quasiment à elle seule le contenu du nouveau dossier de transporturbain consacré à un siècle d'évolution du tramway.

A gauche, une Peter Witt de Milan, matériel constituant l'aboutissement du tramway de l'entre-deux guerres sur la base des conceptions des années 1910-1920 développées aux Etats-Unis et au Canada. A droite, une 3000 issue de la gamme Flexity Outlook de Bombardier, comptant parmi les matériels de référence en Europe.

La suite dans notre nouveau dossier en 5 chapitres qui attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 22:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
11 janvier 2016

Bordeaux : 10 Citadis de plus

Pour couvrir les prochains développements du réseau, avec notamment l'ouverture des sections Ravezies - Blanquefort et Quinconces - Eysines, la Communauté Urbaine de Bordeaux a commandé 10 rames Citadis 403 supplémentaires. Une commande de 28 M€ qui portera à 115 le nombre de rames en circulation sur ce réseau. Un coût relativement intéressant compte tenu de l'équipement en APS de ces motrices.

Posté par ortferroviaire à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2015

Lyon : 15 ans de tramway moderne

marcinelle-7

Lyon - Cours de Verdun - Vers 1955 - Motrice Marcinelle sur la ligne 4 au terminus de Perrache avec devant elle une motrice type Lyon contemporaine, dont on aperçoit l'extrémité à pans coupés. Ce matériel constitua le parc le plus moderne du réseau OTL mais malheureusement en nombre trop limité pour réellement améliorer le service d'un réseau géré à l'économie avec une diversité de matériel peu rationnelle. (cliché X)

180813_T4mendes-france2

Lyon - Boulevard des Etats-Unis - 18 août 2013 - Avec pour l'instant 85 Citadis, et bientôt 92 - le nouveau réseau lyonnais est frappé du sceau de l'homogénéité technique, à l'exception de la longueur puisque 12 rames - et bientôt 19 - sont en version 43 m contre 32 m sur cette photo prise sur la ligne T4 à l'intersection avec T2. © transporturbain

Décrié jadis et finalement plébiscité, le tramway lyonnais fête ses 15 ans d'exploitation. C'est en effet le 13 décembre 2000 que furent inaugurées les deux premières lignes, mises en service le 2 janvier suivant. Le Grand Lyon réussit le tour de force de mettre en service 20 km de tramways sur 2 lignes en seulement 2 ans de travaux. A cette occasion, transporturbain vous rappelle son dossier consacré au réseau actuel et a - enfin ! - complété son étude d'un volet historique (en deux parties) consacré à l'ancien réseau de l'OTL.

Posté par ortferroviaire à 08:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
24 novembre 2015

Lyon : la desserte du nouveau stade

Le SYTRAL a présenté la desserte du nouveau stade des Lumières, situé à Décines, qui ouvrira en janvier 2016. Les services spéciaux seront mis en service 2h15 avant le début du match ou du spectacle qui s'y déroulera, et se termineront 1h15 après la fin de l'événement. Le gestionnaire du stade prévoit pour l'instant une quarantaine de jours d'ouverture par an.

Trois navettes de tramway seront mises en place sur T3 au départ de Meyzieu Panettes, Vaulx La Soie et Part Dieu Villette. Le terminus des Panettes sera réservé aux dessertes du stade et les services réguliers feront terminus à Meyzieu Zone industrielle. A la Part Dieu, les navettes utiliseront le quai de réserve situé au carrefour de la rue Paul Bert, situé à plus de 600 m de la station de métro et à 400 m de la station Villette de T3 et T4. Au total, le SYTRAL mettra en place une capacité de 3000 places supplémentaires au départ de Villette, de 3000 places depuis La Soie et de 5000 places depuis Meyzieu. Sur la section la plus chargée, entre La Soie et Décines, les 6000 places supplémentaires sur 2h15 représentent 20 services supplémentaires, soit 9 par heure, l'équivalent d'un doublement de l'offre de T3.

Il faudra mobiliser 15 rames supplémentaires, sur un effectif de 85 à ce jour et qui passera à 92 avec l'annonce de la levée d'une option de 7 rames de 43 m supplémentaires. En conséquence, il faudra alléger l'offre sur les autres lignes - en pleine période de pointe - pour couvrir les besoins du stade des Lumières. Les usagers apprécieront...

En complément, deux services de bus seront mis en place. Le premier au départ de Meyzieu Panettes, avec une capacité de 5000 places par soir, et le second au départ d'Eurexpo, en profitant des capacités de stationnement du parc des expositions lyonnais, avec une capacité de 16000 places. Ces navettes nécessiteront l'engagement de 100 bus pour un événement utilisant toute la capacité du stade. Là encore, il faudra faire les fonds de dépôt et alléger l'offre sur de nombreuses lignes pour dégager une telle flotte d'autobus avec leurs conducteurs.

Le SYTRAL précise que les coûts d'exploitation induits par ces dessertes, de l'ordre de 110 000 € par jour d'ouverture, seront financés par OL Groupe. Mais quid de l'effet de l'allègement de l'offre, sur des lignes déjà en insuffisance de capacité, sur l'attractivité du réseau ?

Au total, la desserte du Grand Stade aura coûté 76 M€, en grande partie financés par le SYTRAL qui, officiellement, annonce un coût de "seulement" 33,6 M€ pour les 600 m du débranchement de T3, qui de fait, devient une des réalisations de tramway les plus chères d'Europe au regard de la longueur réalisée. Les aménagements financés par la collectivité auront coûte 200 M€ au Grand Lyon, sans compter la jolie ristourne sur le prix du foncier. Les terrains pour le Grand Stade ont été cédé à l'OL à un prix très avantageux, de l'ordre de 40 € du m², avant d'être requalifiés dans une modification du PLU en terrains constructibles. La preuve, les derniers terrains cédés après la modification du PLU, ont été cédés à 150 € le m². Une affaire... en or ! Nul doute qu'à 150 € le m², le projet du stade n'aurait pas pu être mené à son terme. Mais en avait-on besoin ?

Enfin, on rappellera les mésaventures de Bordeaux avec la desserte de son nouveau stade, lui aussi excentré, lui aussi desservi uniquement par une ligne de tramway.

Posté par ortferroviaire à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 octobre 2015

Casablanca : nouvelle commande pour Alstom

Alstom engrange encore un marché et conforte sa situation de monopole sur les tramways d'Afrique du Nord avec la signature d'un marché de 100 M€ pour la fourniture de 50 rames Citadis de 32 m. Ces rames sont financées par la France (65% par le biais du fonds de soutien aux pays émergeants) et le Maroc (35%). Elles sont destinées à assurer le service de la première ligne dont le prolongement sur pas moins de 31 km, ouvrira fin 2018. Ce projet portera la longueur du réseau à 53 km. Au total, 124 rames Citadis circulant en UM2 seront exploitées.

Posté par ortferroviaire à 13:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2015

Dossier tramway de Nice

291012_TRAMrepublique5

Nice - Avenue de la République - 29 octobre 2012 - Parmi les photos à retrouver dans notre dossier, cette vue nocturne de la place Garibaldi mettant en valeur l'architecture piémontaise restaurée lors de l'arrivée du tram et très bien mise en valeur par l'éclairage urbain. © transporturbain

Nous avions mis un peu de côté notre tour d'horizon des tramways français modernes. Le chapitre consacré au réseau niçois est désormais complété par la parution de notre dossier consacré à la première ligne moderne et aux projets d'extensions de ce réseau. Le retour du tramway dans les rues de Nice résulte d'un processus assez long, lié à la fois à un lancement tardif, au contexte politique d'alors et à quelques "délicatesses" dans la conduite du projet et du chantier. La première ligne de 8,7 km se singularise par son caractère très urbain, qui en fait aussi la plus lente de France. C'est aussi la plus fréquentée rapportée au linéaire, avec plus de 130 000 voyageurs par jour. La deuxième ligne est désormais en travaux. Elle traversera Nice d'est en ouest et circulera en tunnel afin d'être plus rapide et de pouvoir rester attractive avec ses futures extensions dans la plaine du Var ou sur le littoral. Avec le projet de rejoindre Cagnes sur mer, n'est-on pas en train d'assister au retour des tramways de Nice et du littoral ?

Le nouveau dossier de transporturbain est en ligne, tout comme les deux premiers chapitres consacrés à l'histoire de l'ancien réseau. Ils attendent vos commentaires.

Posté par ortferroviaire à 20:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 avril 2015

Le tramway d'Orléans

Il fêtera ses 15 ans en fin d'année et il constitue un pionnier dans sa catégorie puisqu'il fut le premier tramway dans une agglomération de moins de 300 000 habitants et à l'époque, le projet avait été considéré comme volontariste, ambitieux ou complètement démesuré selon les opinions. Le temps a passé et le tramway a réussi à s'imposer. La première ligne transporte plus de 45 000 voyageurs par jour et une deuxième ligne a été mise en service en 2012, avec un trafic de l'ordre de 25 000 voyageurs quotidiens. Orléans a ainsi ouvert la voie à de nombreuses villes de 200 000 à 300 000 habitants et contribué au succès du tramway en France en ne le limitant pas aux grandes métropoles.

Le nouveau dossier de Transport Urbain est disponible et attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,