09 mars 2017

50 ans de bus articulés en France

Le 9 mars 1967, les transports en commun lyonnais - c'était encore le temps des Omnibus et Tramways Lyonnais même si les derniers tramways avaient disparu 10 ans auparavant - mettaient en service les 12 premiers autobus articulés destinés au service de la ligne 7 Perrache - Cusset, la plus importante du réseau. Jusqu'alors, 48 trolleybus VA3-B2 assuraient le service tant bien que mal dans une circulation grandissante, conduisant à la formation de trains de trolleybus. Après la sortie d'un prototype en 1963, les usines Berliet avaient conçu sur la base de leur autobus PH100 le PH12/180 d'une capacité annoncée de 180 places. Dès l'arrivée d'une seconde tranche de 24 véhicules, la ligne 7 était complètement convertie à l'autobus articulé, rapidement surnommé "bétaillère" par les lyonnais.

Lyon - Cours Franklin Roosevelt - 1978 - La bétaillère sur son territoire, quelques semaines avant la mise en service du métro qui allait lui succéder. Basée sur le PH100 conçu dans les années 1950, elle avait été dotée de la calandre de l'autobus standard PCMU : pas une grande réussite esthétique. Mais le PH12/180 reste dans l'histoire comme le pionnier. © J.H. Manara

Les PH12/180 furent retirés du service en 1978, à la mise en service du métro lyonnais. La même année, de nouveaux autobus articulés étaient mis en service à Dijon : les O305G HLZ, sur châssis Mercedes et avec une caisse Heuliez. La France avait pris du retard par rapport aux autres constructeurs en Europe. Il fallut attendre 1981 pour que RVI décline le PR100 en PR180. Par la suite, chaque autobus standard français, à l'exception notable du R312, fut décliné en version articulée.

Cependant, avec l'ouverture du marché européen, les réseaux français se sont intéressés aux productions autres que celles de la lignée RVI (devenue Irisbus puis Iveco Bus). Van Hool, Mercedes, Man, Scania et Solaris ont réussi à placer leurs produits sur les réseaux français.

A l'occasion du 50ème anniversaire de la mise en exploitation du premier bus articulé français, transporturbain vous propose cette rétrospective illustrée sur l'évolution des ces véhicules de grande capacité et la diversification des parcs par la percée de plus en plus nette des constructeurs européens.


12 mars 2015

Du Citybus à l'Urbanway : 20 ans d'autobus à plancher bas français

C'était en 1995 : face à la chute des ventes du R312, Renault Véhicules Industriels adaptait le châssis de son autobus standard et confiait à son partenaire Heuliez Bus le soin de concevoir la caisse d'un autobus à plancher bas. Ainsi naissait le Citybus qui préfigurait l'Agora sorti un an plus tard, le temps que RVI achève la conception de son propre véhicule. Heuliez poursuivait sa production dans la gamme Access'Bus avec le GX317.

En deux décennies, l'autobus à plancher bas est passé d'un besoin spécifique à quelques lignes desservant des hôpitaux à une généralité sur l'ensemble des réseaux français. Après l'Agora fut le temps du Citélis et maintenant celui de l'Urbanway, tandis que l'Access'Bus d'Heuliez entame sa troisième génération. L'heure pour Transport Urbain de passer en revue 20 ans de production d'autobus à plancher bas en France dans son nouveau dossier.

A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
02 février 2014

Dossier autobus hybrides

C'est assurément la grande tendance du moment en matière d'autobus : le transport urbain ne peut plus considérer que sa vocation collective peut suffire dans un contexte marqué par une focalisation marquée sur les conséquences des moteurs Diesel sur la pollution et la santé. A défaut de pouvoir disposer d'un autobus électrique ayant la même souplesse d'usage que l'autobus Diesel, et faute d'adhésion au trolleybus, l'autobus hybride est promis à un avenir certain. Les constructeurs présentent leurs nouveaux modèles et leurs choix technologiques, même si hybridation en série (moteur thermique fonctionnant en génératrice de courant) tend à l'emporter. L'hybride est-il le futur ou une simple transition ?

transporturbain vous propose son nouveau dossier sur les autobus hybrides. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 18:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 janvier 2014

Lyon : Oullins connecté par le métro, notre essai

Le 11 décembre dernier, le prolongement de la ligne B du métro lyonnais entre Stade de Gerland et Gare d'Oullins était mis en service. C'est peu de dire que cette extension était attendue. Désormais, Oullins est à 15 minutes du centre commercial de la Part Dieu, alors qu'il fallait régulièrement compter entre 30 et 45 minutes auparavant.

241213_MPL75oullins2

Gare d'Oullins - 24 décembre 2013 - Le nouveau terminus d'Oullins a vu grand, notamment dans la perspective d'une exploitation à 4 voitures lorsque la ligne ira jusqu'au centre hospitalier Lyon Sud. Le choix du marbre pour les parements de la station a été effectué dans un souci d'économie sur la maintenance. Notez également que la rame est aménagée selon les nouvelles dispositions en banquettes longitudinales. © transporturbain

La nouvelle section de la ligne B est globalement en courbe d'inflexion sud-ouest, et comprend notamment un alignement avant le franchissement du Rhône réservant une possible station sous le parc de Gerland. Elle plonge ensuite sous le fleuve en rampe de 50 pour mille : dans le sens Oullins - Charpennes, les rames MPL75 commencent à montrer les limites de leur - faible - motorisation.

A Oullins, la gare située sur la ligne Lyon - Givors - Saint Etienne a été décalée vers le sud et complètement remaniée : nouveaux quais, nouveau bâtiment voyageur (le bâtiment historique a été conservé), le tout s'inscrivant dans le cadre d'un vaste projet urbain comprenant notamment la suppression du passage à niveau, une nouvelle voirie et le pôle d'échanges.

241213_BVoullins

Oullins - 24 décembre 2013 - La gare est désormais sous les voies, Elle s'inscrit dans le pôle multimodal et le nouveau quartier qui devrait émerger tout autour. Le choix des matériaux (imitation tôle rouillée) est un peu discutable... © transporturbain

Celui-ci apparait assez minimaliste puisqu'on trouve un quai d'arrivée et deux quais de départ simplement dotés d'abribus, et une voie en site propre orientée nord-sud ayant permis la modification du tracé de plusieurs lignes de bus. Les correspondances sont assez rapides pour rejoindre les lignes du sud-ouest lyonnais.

241213_pole-bus-oullins2

Oullins - 24 décembre 2013 - La station des autobus comprend 2 quais munis chacun de 2 positions. On aperçoit ici deux Agora S, l'un - à gauche - de la ligne 12 (Gare d'Oullins - Chaponost - Saint Genis Laval) et l'autre - à droite - de la ligne 78 (Gare d'Oullins - Vernaison - Givors), créées à l'occasion de l'extension du périmètre des transports urbains. Jadis à cet emplacement, se trouvaient les ateliers SNCF d'Oullins-Voitures. © transporturbain

En revanche, trois lignes n'ont pas été modifiées et n'offrent pas de correspondance, sauf après un parcours d'environ 300 m à pied pour rejoindre la grande rue d'Oullins où passent les lignes C7 (Part Dieu - Hôpitaux Sud, anciennement 47), C10 (Bellecour - Saint Genis Barolles, anciennement 10) et 63 (Perrache - Oullins Le Golf).

241213_15oullins-gare3

Oullins - 24 décembre 2013 - La ligne 15 Bellecour - Irigny a été dévié par un nouveau site propre, donnant à ses utilisateurs un accès direct au métro. A l'arrière-plan, un Agora S de la ligne 78. © transporturbain

Il est aussi regrettable que l'arrivée du métro à Oullins n'ait pas été accompagnée d'un renforcement substantiel de l'offre bus vers l'important centre hospitalier : la mise en oeuvre d'un service express aurait permis de rendre plus attractive le service, l'hôpital n'étant desservi par la ligne 88 (Bellecour - Saint Genis Gadagne) que tous les quarts d'heure.

241213_88oullins-gare1

Oullins - 24 décembre 2013 - La ligne 88 est exploitée avec des Citélis 12. Elle assure la liaison la plus directe entre le métro et l'immense centre hospitalier Lyon Sud. Dommage qu'elle ne soit pas plus fréquente... © transporturbain

Prochaine nouveauté à Lyon dès le 19 février avec le prolongement de T1 de Montrochet à Debourg, en empruntant le nouveau pont Raymond Barre.

Posté par ortferroviaire à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,