27 juillet 2017

Liège : le tramway financé

Peut-être la fin du premier chapitre du projet de tramway de Liège : la Banque Européenne d'Investissements vient d'accorder un prêt de 210 M€ à la Région de Wallonnie permettant de boucler le plan de financement d'une première phase du tramway. Le prêt accordé permettra à la Société Régionale Wallonne des Transports de s'acquitter des redevances dues au concessionnaire privé, puisque le montage en partenariat public-privé a été retenu.

Trois groupements étaient en lice, avec pour la partie système de transport une compétition entre Alstom, Bombardier et CAF. L'industriel espagnol s'est retiré et Bombardier a également préféré renoncer : Skoda lui a succedé dans le groupement Liège Express. Cependant, le groupement Mobiliège, avec Alstom, a été désigné candidat préférentiel, mais l'attribution du contrat n'aura lieu qu'en fin d'année. Les travaux pourront ainsi débuter en 2018... alors qu'il était initialement prévu - en 2011 - de mettre en service le tramway en 2017. Ce retard s'explique par les nombreuses turpitudes techniques, financières et administratives.

Le projet prévoit un réseau en T avec une ligne de base de 17,8 km entre Seraing et Herstal, sur laquelle se greffe une antenne de 1,2 km vers Bressoux, donnant en outre accès au centre de maintenance et de remisage. Dans un premier temps, seule la partie centrale entre Sclessin et Coronmeuse sera réalisée, soit 12 km et 21 stations pour un coût de 380 M€. Elle desservira évidemment le centre de Liège, avec la place Saint Lambert, et la gare Guillemins.

plan-tram-liège

La mise en service de cette première phase est prévue en 2022... sauf nouveau rebondissement !

Posté par JJ_Socrate à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 juillet 2017

Luxembourg : début des essais du tramway

Premiers essais dynamiques sur le nouveau tramway de Luxembourg : la première section étant opérationnelle depuis le 10 juillet, date de mise sous tension de la ligne aérienne, les premiers Urbos livrés commencent leur campagne de déverminage et de vérification de la compatibilité de l'infrastructure. L'exploitation commerciale est prévue pour décembre.

essais-luxtram

Premiers essais pour Luxtram sur une section circulable : on notera sur le côté de la motrice les fusibles destinés à vérifier le gabarit de la ligne. On en profitera pour remarquer l'allure assez réussie des Urbos luxembourgeois. (document Metro Report)

Posté par JJ_Socrate à 17:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juin 2017

Belgique : De Lijn confirme le marché pour CAF

Désigné candidat privilégié pour la négociation finale pour un marché de pas moins de 146 rames, le constructeur espagnol CAF dut faire face, ainsi que l'opérateur De Lijn, à un recours de Bombardier, faisant face à une nette réduction de l'activité dans son usines de Bruges. Des préoccupations bien connues en France également et qui s'avèrent décisives dans l'attribution des marchés.

050617_11melkmart3

Anvers - Melkmarkt - 5 juin 2017 - La flotte de PCC exploitée par De Lijn subit un élagage régulier. A Gand, seules 6 motrices rénovées subsistent depuis l'arrivée des Flexity. A Anvers, seules les unités modernisées (portes et chaîne de traction) équipées du contrôle de vitesse pour les tunnels circulent encore. Le marché attribué à CAF signera la fin de ce matériel légendaire. © E. Fouvreaux

Le recours de Bombardier a contraint De Lijn et le gouvernement fédéral  flamand à réexaminer les offres. A la lumière d'une analyse sur le coût de possession, la proposition de CAF s'avérant inférieure de 5% à celle de Bombardier, il en a été conclu que la commande à CAF pouvait être confirmé pour un montant total de 294 M€ soit tout juste 2 M€ par rame de 32 m. Le matériel sera produit dans l'usine espagnole de Saragosse.

La première tranche du marché porte sur 24 éléments (56 M€) destinées à la ligne de la Côte (Kusttram) dont la dotation pourrait être portée à 62 unités dont 5 pour une éventuelle extension de la ligne à Veurne. Le réseau d'Anvers recevra 66 unités, ce qui mettra fin aux prestations des PCC, et Gand 18 unités pour les extensions du réseau.

De Lijn est en outre en négociation avec Bombardier pour la rénovation de 53 motrices Hermelijn, construites par Siemens entre 1999 et 2012 : ces opérations pourraient être assurées dans l'usine de Bruges.

Au passage, les dossiers sur les réseaux de Gand et d'Anvers sont en travaux pour mise à jour. Nous vous informerons de leur retour en ligne...

Posté par ortferroviaire à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
03 mai 2017

St Etienne : les Urbos en service

Ce mercredi 3 mai, les nouvelles rames Urbos, livrées par CAF à 16 exemplaires, ont été mises en service commercial sur le réseau de tramway de Saint Etienne. D'une longueur de 33 m, ces rames plus capacitaires viennent épauler les 35 éléments Alsthom-Vevey livrés dans les années 1990, pour lesquelles le programme de rénovation des 20 rames livrées en 1997-1998 s'achève. Les Urbos3 sont aussi les premières rames bidirectionnelles de Saint Etienne, anticipant l'évolution du réseau avec la nouvelle section Châteaucreux - Soleil - Terrasse et à terme l'abandon des terminus en boucle qui subsisteront néanmoins tant que les Alsthom-Vevey seront utilisées.

CAF-STAS

St Etienne - Place Bellevue - 1er février 2017 - Avant la mise en service commercial, il y a la formation du personnel de conduite à ce matériel moderne et surtout de longueur accrue par rapport aux Alsthom-Vevey. Depuis ce matin, les 4 premières rames, de la commande de 16 unités, sont entrées en service régulier. © B. Thaller

C'est aussi une nouvelle percée pour le constructeur espagnol CAF dont les rames, assemblées à Bagnères de Bigorre, ne manquent pas de qualités (nervosité, confort, roulement et coût), mais peinent à pénétrer un marché français largement dominé par Alstom (80% du parc français) et quelque peu morose du fait du ralentissement du rythme d'extensions et de créations de réseaux.

Posté par ortferroviaire à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2017

Inventaire des tramways français 2017

Nous mettons à jour notre tableau réalisé en 2015 dressant l'inventaire des tramways urbains circulant en France. La nouvelle édition est disponible en téléchargement. N'hésitez pas à nous signaler les erreurs qui subsisteraient !

Posté par ortferroviaire à 17:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

14 avril 2017

Luxembourg : le tramway sera-t-il en avance ?

Alors que la livraison des rames du Luxtram par le constructeur espagnol CAF a débuté le 9 février dernier avec l'arrivée du premier élément de 45 m, une autre bonne nouvelle semble en voie d'officialisation au Luxembourg. La première section, qui doit ouvrir en fin d'année, sera plus longue que prévue. Elle reliera le terminus nord-est de Pafendall Rout Bréck au Théâtre en desservant 9 stations intermédiaires : parmi elles, l'université, la bibliothèque municipale et les institutions européennes. Initialement, le terminus de la phase 1 était prévu à Luxexpo, sans franchir le Pont Rouge, mais les travaux se déroulent pour l'instant mieux que prévu. En 2020, le tramway sera prolongé à la gare et au lycée Bonnevoie et atteindra le terminus baptisé Cloche d'Or en 2021.

Posté par JJ_Socrate à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 décembre 2016

Regard sur les transports de Séville

200213_TRAMpuerta-de-jerez2

Séville - Puerta de Jerez - 20 février 2013 - Avec le somptueux hôtel Alfonso XIII en arrière-plan, une des 5 motrices Urbos3 dédiées à la courte ligne de tramway MetroCentro. Des prolongements sont envisagés depuis son ouverture mais ne sont toujours pas mis à l'étude. © transporturbain

C'est l'hiver alors cherchons un climat un peu plus doux et ensoleillé en Andalousie : transporturbain vous propose de partir pour Séville. Ce n'est pas la ville de prédilection des "rail's enthousiasts", c'est un fait, mais l'évolution du réseau de transport public est assez singulière par rapport aux autres grandes métropoles du pays. Avec 700 000 habitants, Séville, première ville du sud de l'Espagne, souffre encore d'un important retard en matière de transport rapide et de grande capacité. En guise de modes lourds, elle ne dispose que d'une ligne de métro léger de 18 km ne faisant que tangenter le centre de la cité et d'une micro-ligne de tramway de 2200 m à l'utilité pas encore franchement avérée. Bref, l'autobus y règne en maître et la circulation automobile y reste importante, même de nombreuses rues centrales sont réservées aux piétons.

A découvrir dans notre nouveau dossier qui attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 novembre 2016

Belgique : De Lijn préfèrerait CAF à Bombardier

L'opérateur flamand De Lijn est en train de recevoir 88 tramways Flexity 2 livrés par Bombardier et se projette déjà dans l'avenir. A l'issue d'un nouvel appel d'offres, De Lijn pourrait retenir l'offre de CAF pour le plus important marché de tramway passé par l'exploitant des réseaux de Gand, Anvers et de la Côte : pas moins de 146 motrices, pour un montant de 320 M€. La livraison de ces rames à voie métrique débutera en 2018. Il est prévu d'affecter 67 rames à la ligne de la Côte, 66 au réseau d'Anvers et 18 à Gand. Par ce marché, De Lijn pourra éliminer l'ensemble des PCC circulant encore à Gand et Anvers ainsi que le matériel trentenaire de la ligne littorale.

060616_22ledebergplan_knoerr

Gand - Ledebergplaan - 6 juin 2016 - Gand et Anvers recourent encore aux PCC simples quand Bruxelles s'en est déjà séparé depuis plusieurs années. Les Flexity 2 en cours de livraison ne les élimineront pas totalement, d'où le besoin identifié d'une nouvelle commande qui couvrira aussi des extensions des réseaux De Lijn. © A. Knoerr

Bombardier a fait appel de cette décision : la cour administrative rendra en principe son verdict le 22 novembre après analyse des motifs de la décision du porteur du projet. Selon Bombardier, le devenir du site de production de Bruges serait en question si CAF emportait le marché. Comme quoi, ce sujet n'est pas franco-français... mais pour CAF, la confirmation du marché serait un joli succès pour son Urbos, après l'importante commande en cours de livraison à Freiburg im Brisgau, cette fois-ci dans un bastion de Siemens...

Posté par ortferroviaire à 11:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 septembre 2016

Amsterdam : nouveau succès pour CAF

A l'heure où certains se demandent comment "sauver" un industriel du monde ferroviaire, d'autres poursuivent leur petit chemin. L'espagnol CAF aligne petit à petit une jolie série de succès. En France, on l'a vu à Nantes avec un galop d'essai convaincant de 12 rames, puis à Besançon en réussissant un joli coup, et récemment à Saint Etienne. Pas mal, même si la gamme Urbos avait de quoi sérieusement menacer le Citadis d'Alstom à Paris sur T7 et T8, à Lyon pour des commandes complémentaires ou encore à Avignon. A l'étranger, on aura remarqué le succès en Allemagne à Freiburg im Breisgau, au nez et à la barbe de Siemens et Bombardier, mais aussi dans la période récente, Budapest, Stockholm, Luxembourg, Edimbourg, Newcastle, Utrecht ou encore Belgrade dans le domaine des tramways, et enfin à Mexico pour le métro.

Le succès du jour est hollandais puisque CAF remporte un marché de 63 rames en tranche ferme et 60 en option, dans une ville qui l'avait déjà retenu en 1994 pour le métro. Livraisons prévues entre 2019 et 2022.

Posté par ortferroviaire à 20:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 août 2016

Bruxelles : CAF et Ansaldo pour l'automatisation du métro

Ayant connu une croissance du trafic de 6% par an en moyenne de 2001 à 2013, le métro de Bruxelles sera automatisé pour préparer l'avenir, avec un rythme d'évolution de l'ordre de 2,5% par an jusqu'en 2030. En outre, se pose la question du renouvellement du matériel d'origine. Ainsi, en 2013, la STIB a décidé d'automatiser son réseau.

010514_BOAgare-de-l'ouest2

Station Gare de l'Ouest - 1er mai 2014 - Deux générations se croisent : à gauche une rame BOA produite par CAF et à droite le matériel d'origine BN du réseau qui sera renouvelé dans le cadre de l'automatisation.© transporturbain

Elle a attribué deux marchés dans le cadre de l'automatisation du métro de Bruxelles. CAF remporte le lot du matériel roulant avec une tranche ferme de 43 rames et une tranche optionnelle de 47. Les 22 premières rames sont attendues d'ici 2019. Elles devraient être techniquement assez voisines des rames déjà en service sur le réseau, fournies par le constructeur espagnol. Le montant du marché atteint 353 M€ pour une durée de 12 ans. En lien avec ce nouveau matériel, un nouveau dépôt sera mis en service au delà du terminus Erasme, et l'atelier Delta sera modernisé.

Les automatismes reviennent à la filiale française de Ansaldo STS qui remporte un marché de 88 M€ pour l'équipement CBTC des lignes 1 et 5, permettant de réduire l'intervalle de 2 min 30 à 90 secondes.

Dans un deuxième temps, les lignes 2 et 6 seront également automatisées (on se demande d'ailleurs l'utilité réelle de la ligne 2 qui ne fait que renforcer le service de la ligne 6 dans la ceinture intérieure). En outre, la ligne 3 qui reliera dans un premier temps Albert à Bordet, sera "nativement" automatique : cette ligne résultera notamment de la transformation en "vrai" métro du prémétro exploité en tramway sur l'axe Nord - Midi depuis plus d'un demi-siècle. Une nouvelle section souterraine sera construite entre Nord et Bordet, soulageant la très chargée ligne 55 des tramways, tandis qu'une extension au sud, entre Albert et Uccle, est programmée vers 2035.

metro-bruxelles-2040

Posté par ortferroviaire à 19:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,