22 février 2022

Petite comparaison des tramways modernes européens

Les chapitres techniques de transporturbain vous proposent un panel représentatif des tramways modernes en Europe, outre un rappel historique des évolutions apparues depuis la généralisation de l'usage de la traction électrique. Pour aller plus loin, voici une petite comparaison - avec forcément un peu de subjectivité - sur les principaux produits du marché européen. Le biais d'un regard français amène évidemment à structurer l'exercice autour de l'ultra-dominant Citadis d'Alstom, mais s'intéresse aussi aux prestations des autres modèles. C'est aussi l'occasion de mesurer l'évolution, au fil du temps et des progrès des techniques, de la conception de ce panel de plateformes modulaires. Après plus de 20 ans de généralisation des rames à plancher bas intégral, il était donc temps de consacrer un dossier à ce passage en revue.

 


09 décembre 2021

Des points sensibles sur les tramways de CAF

Plusieurs signaux d’alerte parviennent de réseaux exploitant des tramways de la gamme Urbos de CAF, avec des fragilités au niveau des bogies. A Besançon, un accord a été conclu pour prendre en charge les faiblesses structurelles apparues sur ce matériel, et leur allongement a été abandonné au profit de l'acquisition de nouvelles rames par un appel d'offres. A Nantes, les 12 rames avaient été temporairement retirées de l’exploitation en raison de problèmes techniques, concernant pour partie le système de freinage.

Mais la situation est beaucoup moins préoccupante que sur d’autres réseaux : à Sydney, le service sur la ligne 1 a dû être interrompu durant 18 mois. A Birmingham, l’exploitation a été suspendue à deux reprises cette année pour des raisons similaires. Des indisponibilités ont été également signalées à Belgrade. En revanche, à ce stade, il ne semble pas y avoir eu d’alerte sur les autres exploitants des rames Urbos de 3ème génération comme à Séville, Saragosse, Freiburg im Breisgau ou sur les lignes flamandes par exemple.

200815_2belfort2

Besançon - Rue de Belfort - 20 août 2015 - CAF s'était démarqué d'Alstom en répondant à la commande d'un tramway de faible longueur pour le réseau bisontin : devant le succès de fréquentation, le réseau a d'abord demandé à CAF d'étudier l'allongement à 36 m de ces rames, mais finalement, la solution adoptée est un appel d'offres commun avec Brest et Toulouse pour acquérir de nouvelles rames. En attendant, CAF doit procéder à des corrections sur le matériel pour rectifier certains défauts. © transporturbain

190917_1duchesse-anne1

Nantes - Cours Franklin Roosevelt - 19 septembre 2017 - Quelques tracas aussi à Nantes mais les 12 rames sont en service : l'enjeu pour CAF n'est pas mince car sa notoriété grandit avec le marché ferroviaire pour les axes Paris - Clermont-Ferrand et Paris - Toulouse et la reprise du site Alstom de Reichshoffen. © E. Fouvreaux

311016_3karl-joseph-strasse3

Freiburg im Breisgau - Kaiser-Joseph Strasse - 31 octobre 2016 - Pour l'instant, il ne semble pas que les rames Urbos d'autres réseaux européens soient concernés par les problèmes de bogies rencontrés en Australie et au Royaume-Uni. © transporturbain

On rappellera que Siemens avait connu une situation extrêmement critique il y a une quinzaine d’années, avec des fissurations de caisse sur les rames Combino, conduisant à reprendre les rames, jusqu’à la reconstruction complète de certaines caisses, du fait d’une conception un peu trop légère par rapport aux efforts demandés à ce matériel.

Il faut donc espérer que les corrections nécessaires soient rapidement engagées.

Néanmoins, une rapide comparaison des masses à l'essieu (à vide) montre que les rames Urbos présentent une masse par essieu plus élevée que les modèles concurrents. Pour une rame de 32 m au gabarit de 2,40 m, :

  • Alstom Citadis (type Lyon) : 6,33 tonnes, avec 5 modules sur 6 essieux ;
  • Bombardier Flexity (type Bruxelles) : 6,43 tonnes avec aussi 5 modules sur 6 essieux ;
  • Stadler Variobahn (type Munich) : 6,5 tonnes avec encore 5 modules sur 6 essieux ;
  • CAF Urbos (type Nantes) : 6,85 tonnes toujours avec 5 modules sur 6 essieux, dans une configuration 36 m, mais 7,25 t à Besançon en configuration 3 caisses sur 4 essieux, et 6,62 t en configuration 42 m avec 7 modules sur 8 essieux.
  • Skoda 15T (type Prague) : 5,2 tonnes avec 3 modules sur 8 essieux ;
  • Siemens Avenio (type Munich) : 6 tonnes avec 4 modules sur 8 essieux ;

Posté par Redaction TRUP à 10:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2021

Bruxelles : les M7 entrent en service

En Belgique, il ne faut pas confondre M7 et M7…La SNCB engage progressivement ses nouvelles voitures à deux niveaux sur ses dessertes Intercity et la STIB ses nouvelles rames de métro, d’abord sur les lignes 1 et 5. Héritières des M6 déjà livrées par CAF, elles vont progressivement remplacer le matériel d’origine du réseau (c’est bien normal après plus de 40 ans de service). La première tranche porte sur 22 rames à livrer d'ici fin 2022. Elles équiperont ensuite la nouvelle ligne 3 succédant au prémétro sur l’axe nord-sud. 

La première circulation commerciale a eu lieu le 8 juillet dernier.

M7STIB_1

Les nouvelles rames M7 du métro bruxellois et leur face avant à l'allure surprenante, sortie d'un manga japonais : dans la capitale de la bande dessinée belge, un comble ! Elles sont d'abord engagées sur les lignes 1 et 5. (cliché STIB)

M7STIB_2

A l'intérieur, le diagramme alterne les carrés à la française et la disposition transversale de façon régulière dans les 6 voitures alors que les M6 proposaient un aménagement longitudinal : y aurait-il un clivage linguistique sur l'aménagement intérieur du métro. La couleur caramel domine (mais où est le gaufrier ?). En revanche, le design des places n'est probablement pas des plus heureux avec une impression d'engoncement du voyageur côté couloir, surtout si son voisin a justement abusé des gaufres ! (cliché STIB)

Dans un premier temps, elles vont contribuer au resserrement de l’intervalle de 3 à 2 minutes 30 sur le tronc commun Gare de l’Ouest – Mérode des lignes 1 et 5, libérant des Mx d’origine pour procéder au même renfort sur les lignes 2 et 6 (entre Simonis et… Simonis par la petite ceintrure).

Pour mémoire, l’objectif est ensuite de réduire l’intervalle à 2 minutes et de passer à une exploitation automatique. Il sera intéressant de suivre les évolutions de ce matériel lorsque le système CBTC sera déployé et pleinement opérationnel : manifestement, c’est plus long que prévu et la STIB envisage une mise en exploitation progressive, d’abord avec conducteurs.

Posté par Redaction TRUP à 18:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 juin 2021

Besançon : vers une nouvelle commande de tramways

L'allongement à 36 m des rames Urbos, actuellement d'une longueur de 24 m, avait été envisagée pour faire face aux pics de fréquentation sur le réseau de tramway de Besançon. Finalement, cette solution a été écartée, pour des raisons encore à clarifier : les tracas de fissuration apparus sur les rames de CAF ont peut-être refroidi certaines ardeurs ainsi que les relations entre client et fournisseur. Dans le rapport du 8 avril 2021 de la Métropole, CAF ne serait pas intéressé par l'allongement des rames bisontines... et naturellement, aucun autre constructeur ne peut effectuer cette opération.

Néanmoins, la situation actuelle et les projections de trafic amènent la Métropole à envisager l'augmentation de capacité du réseau. La situation devient critique évidemment sur les branches de Chalezeule et de la gare Viotte, desservies toutes les 12 minutes, mais aussi sur le tronc commun, notamment du fait de l'urbanisation autour du pôle hospitalier.

Ainsi, le 8 avril dernier, la Métropole de Besançon a délibéré en faveur de l'acquisition de 4 à 5 rames en tranche ferme pour un montant maximal de 11,5 M€ et 3 à 4 rames dans la limite de 8 rames. Ces rames auront une capacité de 220 à 230 places, soit 32 à 36 m de long. Un rapprochement avec une autre agglomération est envisagé pour grouper les commandes et mutualiser les frais fixes.

200815_2carnot2

Besançon - Boulevard Carnot - 20 août 2015 - Une rame de la ligne 2 s'apprête à monter à la gare Viotte. Desservie par la moitié des circulations, elle génère un trafic parfois très important et surtout concentré sur des périodes très courtes. © transporturbain

En revanche, les phénomènes rencontrés sur la partie ouest du réseau pourraient aussi trouver une réponse intéressante, développée dans transportrail, avec la création d'une gare à hauteur de l'hôpital Jean Minjoz avec une correspondance correcte sur le tramway. Potentiellement desservie par les trains venant de Dijon, Lons le Saunier et Belfort (moyennant diamétralisation de ces deux dernières branches), son coût relativement modeste (inférieur à celui de la commande envisagée de tramways) pourrait compléter ce dispositif en offrant depuis de nombreuses villes franc-comtoises un accès direct par train à l'hôpital et à l'IUT sans passer par la gare Viotte et en utilisant le tramway sur des sections moins chargées.

Posté par Redaction TRUP à 08:31 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 mai 2021

La côte belge à l'heure espagnole

Depuis le début du mois d'avril, les rames Urbos de CAF font leurs débuts sur la ligne de la côte flamande. Un morceau de choix : 67 km, un temps de parcours de bout en bout de 2h14 en desservant 67 stations pour les parcours complets. Pourtant, les premières rames ont été livrées en juin 2020. La formation des conducteurs a semble-t-il subi les conséquences des règles de protection sanitaire et le service a pu en pâtir au moment des relèves de conducteurs.

La ligne va être doté de 48 motrices : il n'y aura plus besoin de transporter par voie routière des rames Hermelijn des rames venant d'Anvers. Elles vont remplacer les 50 rames Brugeoise-Nivelles livrées entre 1980 et 1983, qui avaient été allongées par adjonction d'une caisse surbaissée, augmentant la capacité et améliorant l'accessibilité. En revanche, l'esthétique de ce matériel n'a jamais vraiment suscité l'enthousiasme.

060619_Kusttram-ostende_phklug

Près d'Ostende - 6 juin 2019 - On ne peut pas faire plus près de la mer ! Une rame pour De Panne longe la plage sur ce qui constitue la dernière ligne de l'ancien réseau interurbain. Une esthétique de fer à repasser taillé à la serpe... © Ph. Klug

kusttram-CAF

Présentation des nouvelles rames Urbos par De Lijn sur la ligne de la côte : il est presque étonnant de choisir un matériel à la configuration très urbaine sur une ligne où les parcours des voyageurs peuvent être plus longs qu'en pleine ville, et avec un plancher bas intégral, certes intéressant pour l'accessibilité, mais qui présente des limites quant aux qualités de roulement à vitesse élevée, puisqu'on roule à 70 km/h sur ce parcours. (cliché X)

Posté par Redaction TRUP à 10:16 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 avril 2021

Lisbonne : nouvelle version pour nouvelles rames

Les 15 rames unidirectionnelles commandées par Carris pour la ligne 15 des tramways de Lisbonne en décembre 2019 avaient été initialement esquissées avec 3 caisses, mais elles seront finalement composées de 5 modules, tout en restant dans une longueur de 28,5 m. Il est assez étonnant que l'architecture de la rame change aussi nettement après l'attribution du marché.

CAF-lisbonne-version-finale

Ces rames seront seront évolutives avec la possibilité d'installer des batteries pour circuler sans fil sur certains tronçons. La livraison est prévue en 2023-2024.

Posté par Redaction TRUP à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 avril 2021

Liège : premiers coupons de rails

Le tramway de Liège prépare son retour et la pose des premiers rails est évidemment un moment symbolique. Des dalles préfabriquées ont été posées rue Léopold, incluant la voie et son revêtement en pavés, sur un axe qui accueillera aussi des véhicules routiers et en particulier des autobus. Parallèlement, la première rame Urbos est sortie de l'usine CAF de Saragosse pour effectuer ses premiers essais dynamiques.

dalle-prefa-liège

La voie préfabriquée avec son revêtement a été retenue pour réduire le délai de pose de la voie dans une rue commerçante : cette étape de travaux devrait être achevée mi-mai sur cette artère, soit après environ 6 semaines d'intervention après le décaissement de la chaussée. (document site intetnet projet)

tram-liège

La première rame pour Liège dans l'usine CAF de Saragosse, avant finition pour engager ses essais dynamiques. (document site Internet projet)

Posté par Redaction TRUP à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 janvier 2021

Besançon : des reprises sur les tramways

C'est relativement rare pour être souligné : des fissurations sont apparues sur la structure des faces frontales des rames Urbos de Besançon. Les techniciens de CAF vont prochainement s'installer au dépôt pour reprise de ces rames aux frais du constructeur. Le délai annoncé de modification est assez long : 4 semaines car les rames devront être démontées. En conséquence, il semblerait que l'allongement à 36 mètres des rames pour augmenter leur capacité soit différé.

CAF reconnaît que des défauts similaires sont apparus sur des rames à Belgrade. A ce jour, il ne semble pas que de telles situations soient apparues sur d'autres réseaux utilisant ce type de tramways.

Espérons que la situation soit moins grave que celle connu voici une quinzaine d'années sur les premiers Combino de Siemens...

Posté par ortferroviaire à 15:37 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 décembre 2020

Luxembourg : le tramway à la gare centrale

Dimanche 13 décembre dernier, une nouvelle extension de 2 km du tramway de Luxembourg a été mise en service entre la place de l'Etoile et la gare centrale avec 2 nouvelles stations desservant le coeur de la ville. Cette section est dépourvue de lignes aériennes, les rames circulant sur batteries. Désormais, les rames parcourent 3,6 km de façon autonome.

171220_tram-luxembourg-pont

Luxembourg - Pont Adolphe - 17 décembre 2020 - Désormais les tramways de la cité du Grand Duché rejoignent la gare centrale, comme l'indique la girouette de cette rame. Le prolongement étend le domaine parcouru sur batteries par ces Urbos de 43 m au gabarit 2,65 m. © transporturbain

Une nouvelle commande de 12 rames Urbos est passée à CAF, pour rejoindre les 21 unités existantes, afin de préparer les prochaines extensions, du parc des expositions à l'aéroport d'une part et de la gare vers le quartier de la Cloche d'Or. Manifestement, il devrait être question de renforcer encore la desserte, avant l'extension vers Belvaux récemment esquissée, qui nécessitera elle du matériel apte à 100 km/h.

Posté par ortferroviaire à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 novembre 2020

Toulouse : c'est pour Alstom

713,6 M€ : c'est le montant du marché comprenant le matériel roulant, le système d'exploitation, l'alimentation électrique, la maintenance et les façades de quai pour la troisième ligne de métro de Toulouse. Et c'est Alstom qui l'emporte face à CAF et HitachiRail, les candidats finalistes.

Ces nouvelles rames seront plus larges : 2,70 m, contre 2,06 à 2,08 m pour le matériel VAL existant. La longueur est fixée à 36 m, avec une capacité de 286 places, avec l'objectif d'un débit de 5000 places / heure / sens à la mise en service, avec un intervalle de 3 minutes 25. Il pourra être portée à 48 m avec une capacité de 386 places pour atteindre 15 000 places par heure avec un intervalle de 1 minutes 25. Les trains seront donc composés de voitures de 12 mètres.

Il reste quelques inconnues sur ce projet : d'abord le coût réel, évalué à 2,7 MM€ mais qui fait débat parmi les élus de la Métropole ; ensuite l'horizon de réalisation. Initialement envisagée en 2024, la nouvelle ligne ne verrait le jour au mieux qu'en 2025, mais pour l'instant, le politique et la technique ne sont pas maîtres des horloges.

Posté par ortferroviaire à 11:47 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,