09 mars 2017

50 ans de bus articulés en France

Le 9 mars 1967, les transports en commun lyonnais - c'était encore le temps des Omnibus et Tramways Lyonnais même si les derniers tramways avaient disparu 10 ans auparavant - mettaient en service les 12 premiers autobus articulés destinés au service de la ligne 7 Perrache - Cusset, la plus importante du réseau. Jusqu'alors, 48 trolleybus VA3-B2 assuraient le service tant bien que mal dans une circulation grandissante, conduisant à la formation de trains de trolleybus. Après la sortie d'un prototype en 1963, les usines Berliet avaient conçu sur la base de leur autobus PH100 le PH12/180 d'une capacité annoncée de 180 places. Dès l'arrivée d'une seconde tranche de 24 véhicules, la ligne 7 était complètement convertie à l'autobus articulé, rapidement surnommé "bétaillère" par les lyonnais.

Lyon - Cours Franklin Roosevelt - 1978 - La bétaillère sur son territoire, quelques semaines avant la mise en service du métro qui allait lui succéder. Basée sur le PH100 conçu dans les années 1950, elle avait été dotée de la calandre de l'autobus standard PCMU : pas une grande réussite esthétique. Mais le PH12/180 reste dans l'histoire comme le pionnier. © J.H. Manara

Les PH12/180 furent retirés du service en 1978, à la mise en service du métro lyonnais. La même année, de nouveaux autobus articulés étaient mis en service à Dijon : les O305G HLZ, sur châssis Mercedes et avec une caisse Heuliez. La France avait pris du retard par rapport aux autres constructeurs en Europe. Il fallut attendre 1981 pour que RVI décline le PR100 en PR180. Par la suite, chaque autobus standard français, à l'exception notable du R312, fut décliné en version articulée.

Cependant, avec l'ouverture du marché européen, les réseaux français se sont intéressés aux productions autres que celles de la lignée RVI (devenue Irisbus puis Iveco Bus). Van Hool, Mercedes, Man, Scania et Solaris ont réussi à placer leurs produits sur les réseaux français.

A l'occasion du 50ème anniversaire de la mise en exploitation du premier bus articulé français, transporturbain vous propose cette rétrospective illustrée sur l'évolution des ces véhicules de grande capacité et la diversification des parcs par la percée de plus en plus nette des constructeurs européens.


11 janvier 2017

Un livre sur les trolleybus français

Au début des années 1980, René Courant et Pascal Béjui publiaient, aux Presses et Editions Ferroviaires, un ouvrage intitulé Les trolleybus français, en trois volets : la technique, les véhicules, les réseaux. Désormais daté et assez généraliste, un nouvel ouvrage était devenu nécessaire. Georges Muller, qui fut entre autres le père technique du tramway de Strasbourg, s'y était attelé.

Les trolleybus français en France et dans le monde (1900-2016) constitue la somme de 40 années de recherche sur ce mode de transport et les réseaux qui l'ont connu. L'ouvrage a été terminé juste avant la disparition en décembre dernier de son auteur.

L’ouvrage paraîtra le 14 avril 2017. Il est en souscription jusqu’au 28 février 2017 au prix promotionnel de 50 € port compris, auprès de Maquetrén - Apartado de correos 35102 - E-28080 Madrid, ou par e-mail (pedidos@maquetren.net). Le prix de l’ouvrage passera ensuite à 55 €.

A mettre absolument dans vos bibliothèques !

Posté par ortferroviaire à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 septembre 2015

1965 - 2015 : 50 ans d'autobus Standard

C'était il y a 50 ans. La mise en service commercial des premiers autobus Standard constituait une nouveauté à de multiples égards dans le domaine du transport urbain.

Soucieux de rationaliser leurs effectifs alors que l'après-guerre avait entraîné, dans l'urgence, un foisonnement certain des modèles d'autobus parmi les principaux constructeurs (Renault, Somua, Chausson, Berliet), l'Union des Transports Publics avait, sous l'égide de la RATP, engagé dès 1958 la rédaction d'un cahier des charges d'un autobus urbain standardisé. L'objectif était de réduire les coûts d'exploitation, augmenter le taux de disponibilité du parc en réduisant le nombre de séries sur un même réseau.

Trois constructeurs avaient été sollicités : Saviem (issue de la fusion Renault, Somua, Chausson, Latil), Berliet et Verney, petit constructeur du Mans. Seuls les deux premiers avaient été retenus. Les deux véhicules, le Saviem SC10U et le Berliet PCMU, reposaient sur des bases techniques extrêmement proches du fait d'un cahier des charges très prescriptifs. Le premier allait devenir un succès commercial considérable, alors que le second allait souffrir d'innovations rendant l'autobus fragile, mais aussi d'une concurrence interne avec d'autres modèles d'autobus du constructeur, si bien que le production fut abandonnée en 1972.

06475

Toulouse - Place du Capitole - 15 juillet 1991 - Sur une place pas encore débarrassée de la circulation automobile, deux SC10 passent au pied de l'hôtel de ville. A gauche, un restylé au terminus de la ligne 21 et au centre, un SC10UM sur la ligne 5. Le restylage concerna aussi les choix de livrée. A Toulouse, les proportions de blanc et de rouge brique se sont inversées. © Th. Assa

Le SC10U fut produit sans interruption de 1965 à 1988 et marquait une forte évolution de l'offre de transport par l'amélioration du confort par rapport aux modèles des années 1950, mais devait aussi précipiter la chute des trolleybus dans plusieurs villes de province, le Standard se révélant une solution plus économique, d'autant qu'il fallait aussi renouveler les autobus de ces réseaux.

De ce fait, dans le petit monde du transport urbain, le SC10U (puis SC10R après son restylage), a constitué une référence, notamment par sa fiabilité aidée par une rusticité certaine, qui n'a été réellement détrônée qu'avec l'apparition des autobus à plancher bas. Dans le cercle encore plus restreint des amateurs, il atteint parfois un stade quasi-mystique quelque peu exagéré,comme tout ce qui a trait à la mécanique de l'émotion, et au même niveau que celui atteint par leurs ainés avec les autobus TN à plateforme arrière.

Accordons tout de même à l'autobus Standard d'avoir "incarné" la modernisation des réseaux et notamment à partir du milieu des années 1970, la reconquête des villes par des politiques plus favorables aux transports publics du fait des chocs pétroliers successifs.

Transport Urbain vous propose son nouveau dossier consacré aux autobus Standard. A vos commentaires !

 

Posté par ortferroviaire à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,