20 mars 2017

Les tramways de Berlin

Avec 189 km d'infrastructures, Berlin est le premier réseau de tramways d'Allemagne et le troisième réseau du monde. Pourtant, il ne dessert qu'une partie de la ville et constitue une des traces encore visible de son ancienne partition politique : dès le milieu des années 1950, les autobus ont commencé à remplacer les tramways dans les quartiers occidentaux, processus achevé en octobre 1967. S'ils ont donc été maintenus à Berlin-Est, ils ont cependant été écartés des quartiers symboliques de l'ancienne RDA. Ainsi, les tramways desservent environ 40% du territoire berlinois et près de 28 ans après la chute du mur, les incursions du tramway "à l'ouest" restent encore très limitées.

220916_TRAMalexanderplatz5

Berlin-Mitte Alexanderplatz - 22 septembre 2016 - Parmi les évolutions du réseau suite à la réunification, le retour des tramways sur Alexanderplatz, d'où ils avaient été éliminés par le régime de la RDA. Les KT4D traversent pour quelques temps encore ce qui constituent aujourd'hui une des principales places commerçantes, parmi les "temples" de la consommation : cette photo est prise depuis le restaurant du célèbre Kaufhof. © transporturbain

L'histoire des tramways berlinois, depuis leur apparition en 1865, est au moins aussi riche sur le plan technique que celle de la ville sur le plan économique que culturel, ne serait-ce que parce que Berlin, proximité des usines Siemens aidant, fut le terrain d'expérimentation des premiers tramways électriques dans le monde. Dès 1881, alors que nombre de réseaux dans le monde, y compris dans les grandes capitales, tâtonnaient entre traction à vapeur et à air comprimé pour succéder à la traction animale, Berlin ouvrait la voie du tramway moderne et performant. Très rapidement, le captage du courant par fil aérien s'imposa, alors que tant de réseaux cherchèrent ensuite à s'en affranchir sans réelle solution alternative fiable.

Berlin fut à son apogée un réseau parmi les plus denses et les plus performants, avant de connaître les heures les plus sombres et les plus douloureuses. A peine relevée, la division de la ville fut évidemment politique et idéologique et cette fracture fut aussi incarnée par le sort accordé aux tramways : abandonnés à Berlin-Oues et maintenus - à quelques exceptions de prestige près - à Berlin-Est, mais en composant avec un manque de moyens de plus en plus manifeste.

Les tramways berlinois réhabilités de façon quasi continue depuis 25 ans, s'apprêtent à tourner une page : les motrices articulées KT4D, modèle largement répandu dans les anciens pays du COMECON (le "marché commun" des pays sous influence soviétique) quoique monté sur des bogies sous licence américaine PCC, n'assurent complètement plus que 4 lignes de façon régulière et leur présence est de moins en moins fréquente sur le reste du réseau, notamment du fait de sa mise en accessibilité.

Dans les colonnes de transportrail, nous avions déjà consacré un dossier à la S-Bahn, le réseau de banlieue de la capitale allemande. transporturbain poursuit cette étude sur les réseaux berlinois avec les tramways et l'achèvera prochainement avec le métro, dont l'histoire est toute aussi riche et singulière.

Bonne lecture !

Posté par ortferroviaire à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 novembre 2016

Berlin : 3,1 MM€ d'investissement sur le matériel roulant

L'exploitant du réseau berlinois, le BVG, prévoit d'investir plus de 3 MM€ pour le renouvellement des séries anciennes de matériel du métro et des tramways. Une première commande de 27 rames de métro à gabarit étroit, type IK, a été passée à Stadler, qui produit son premier matériel métro, après l'essai de deux prototypes sur la ligne U1. Les projections font état d'un besoin de 182 rames à gabarit étroit pour remplacer notamment les A3L et les Gi, mais aussi de 264 rames à grand gabarit pour entamer la réforme de la série F arrivée principalement dans les années 1970.

210916_U1schleisischer-tor24

Berlin - Schlesisches Tor - 21 septembre 2016 - Les A3L constituent le matériel le plus ancien du métro berlinois : elles circulent principalement sur la ligne U1. Mis en service à partir de 1963, ce matériel à adhérence totale est particulièrement nerveux tout en étant souple avec une grande douceur de roulement : son remplacement fera partie des priorités d'investissement du BVG. © E. Fouvreaux

Dans le domaine des tramways, l'arrivée des Flexity a déjà entraîné une nette régression des prestations des Tatra KT4D : le besoin est évalué à 80 rames bidirectionnelles pour assurer leur retrait complet du service.

220916_37treslowbrucke1

Berlin-Oberschöneweide - 22 septembre 2016 - Les KT4D ne sont plus titulaires que de deux lignes (37 et 61). L'arrivée des Flexity a engagé le renouvellement du parc et les nouveaux d'investissement auront pour objectif d'éliminer les derniers matériels à plancher haut. © transporturbain

Nous aurons l'occasion de reparler de Berlin, puisque nous consacrerons plusieurs reportages sur les transports urbains de la capitale allemande : ce sera probablement au début de l'année prochaine.

Posté par ortferroviaire à 11:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2015

Berlin : Stadler livre les nouveaux métros

Techniquement, c'est la série IK, pour les lignes U1 à U4 à gabarit étroit. Elles ont été baptisée Icke après vote des berlinois. C'est surtout le premier matériel de métro produit par Stadler dans ses usines berlinoises de Pankow. Le constructeur d'origine suisse a en effet remporté un marché de 36 rames, et une première option pour 11 rames supplémentaires, alors que les deux premiers trains circulent depuis le mois de septembre sur la ligne U2. Longues de 51,64 m, les éléments de 4 voitures, comprenant chacune 3 portes par face et 330 places, ont cherché à optimiser le gabarit. Initialement, les premières lignes berlinoises n'admettaient qu'une largeur de 2,30 m. La conception de Stadler avec des caisses plus courtes donc potentiellement plus larges a permis de gagner 10 cm par le biais d'un galbe qui n'est pas sans rappeler le MF77 parisien. Ces trains sont destinés aux lignes exploitées avec des trains courts et sont pour l'instant engagés sur la ligne U2.

Icke-berlin

Les nouveaux trains Icke sur métro berlinois, avec un galbe des ciasses manifeste, optimisant la largeur de caisse et le confort sur les lignes à gabarit étroit. (cliché X)

Posté par ortferroviaire à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 octobre 2015

Berlin : U5 avance

Lancés voici 5 ans et demi, les travaux de jonction des lignes de métro U5 et U55 entre Alexanderplatz et la porte de Brandebourg ont franchi une étape décisive à la mi-octobre avec l'achèvement du percement du tunnel de 2,2 km. Désormais, les travaux vont porter sur la construction des 3 nouvelles stations (Berlin Rathaus, Museumsinsel et Unter den Linden). La mise en service de la ligne U5 "unifiée" est prévue en 2020. Elle viendra améliorer l'accès à la gare centrale qui s'effectue aujourd'hui d'abord par la S-Bahn, et marginalement par la navette de métro U55 faisant terminus à la porte de Brandebourg. En proposant une seconde liaison entre la gare centrale et Alexanderplatz croisant la Friedrichstrasse, le trafic sur la S-Bahn devrait être allégé, améliorant les conditions de transport sur l'axe est-ouest.

travaux-unter-den-linden2

Berlin - Unter den Linden - 22 septembre 2012 - Pour réaliser les travaux, les engins de chantier ont pris place sur la célèbre avenue berlinoise dont la circulation a été fortement réduite. L'espace pour les piétons aussi. Le cliché est pris à proximité du carrefour avec la Friedrichstrasse en direction de la porte de Brandebourg. © transporturbain

220512_U55hauptbahnof1

Berlin - Station Hauptbahnhof - 22 septembre 2012 - Le service de la ligne U55 se contente de compositions type F74 de 2 voitures mais les quais sont évidemment conçus pour la future exploitation avec des trains de 6 voitures. © transporturbain

Posté par ortferroviaire à 14:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 septembre 2015

Berlin lance le bus électrique à recharge sans fil

La ligne 204 du réseau d'autobus de Berlin, longue de 6,1 km entre Südkreuz et Zoologischer Garten, utilise désormais 4 autobus électriques Solaris Urbino 12 munis du système d'alimentation électrique par induction de Bombardier, Primove. Les autobus rechargent leurs batteries aux deux terminus, équipés d'une zone de captage. Les équipements de traction sont fournis, comme pour les trolleybus de la marque, par Vossloh et Kiepe. C'est un modeste début puisqu'il ne s'agit que de 4 autobus sur un parc de 1300. Pour le BVG comme pour les industriels engagés dans le projet, l'objectif est une expérimentation de longue durée pour viabiliser le produit.

solaris_urbino_12_electric_berlin

Les 4 autobus Solaris munis du système Primove pour l'expérimentation E-Bus Berlin sur la ligne 204 (photothèque Bombardier)

e-bus-berlin

Illustration du système de rechargement des batteries par le système à induction Primove. Pour l'instant, l'application se limite aux terminus, plus pratiques pour assurer le dégagement de l'espace pour le stationnement du véhicule. (photothèque Bombardier)

Posté par ortferroviaire à 10:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 décembre 2014

Berlin : le tramway de retour à l'ouest

C'est une opération pas tout à fait comme les autres tant elle est symbolique, 25 ans après la chute du mur. Alors que les tramways ont disparu en 1967 de la partie occidentale de la ville, le prolongement de 1800 m entre la Nordbahnof et la Hauptbahnof marque le premier réel franchissement de l'ancienne frontière. Cette section comprend 3 stations entre les deux gares puis une boucle à l'ouest de la Hauptbahnof pour assurer non seulement le terminus et desservir les abords immédiats de la gare centrale. La station située au nord de la Hauptbahnof est provisoire compte tenu des travaux importants de jonction souterraine pour la S-Bahn entre la ceinture et la gare centrale. C'est la ligne M5 qui a été dans un premier temps retenue pour exploiter cette nouvelle section. Les lignes M8 et M10 seront prolongées mi-2015.

Posté par ortferroviaire à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2009

Berlin commande 99 Flexity

99 rames Flexity Berlin ont été commandées par BVG, dont 40 longues de 40 m et 59 de 31 m. Une option de 33 rames de 31 m est prévue en fin de marché versd 2017. Les 240 rames KT4D de Tatra sont donc en ligne de mire, mais le renouvellement se fera moins rapidement que prévu en raison des contraintes budgétaires actuelles. Le marché s'élève à 305 M€, soit un peu plus de 3 millions d'euros par rame. La première  devrait être mise en service en 2010, elle était visible à Innotrans l'an dernier.

Posté par ortferroviaire à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,