260512_1kneuterdijk

La Haye - Kneuterdijk - 26 mai 2012 - Motrice GTL dans le centre de La Haye. On notera la caténaire dans une architecture flamande, et un Lion's City fonctionnant au gaz naturel à droite. © transporturbain

La Haye, capitale politique des Pays Bas, est desservie par un réseau de 12 lignes de tramway comprenant deux exploitations, placées sous la houlette du même opérateur, HTM, et totalisant 105 km d’infrastructures. En 2014, la ville célèbre les 150 ans de l’apparition du tramway

280512_16hogge-veld1

Wateringen - Hogeveld - 28 mai 2012 - Dans un quartier récemment construit, le tramway a été intégré dès la conception de l'aménagement. La caténaire est toujours présente. Notez la visibilité des signaux routiers à l'approche des voies. © transporturbain

Résumé historique

Les premiers tramways hippomobiles des Pays Bas ont été mis en service à La Haye le 25 juin 1864, entre la rue du Parc et Scheveningen. Deux ans plus tard la première ligne à caractère interurbain entre La Haye et Delft. Progressivement développé, la mécanisation de la traction fut d’abord concrétisée le 25 juin 1879 à l’occasion de la mise en service d’une nouvelle ligne vers Schevendingen par la compagnie NRS.

Le fort intérêt économique de cette liaison vers la mer suscita une certaine émulation entre les compagnies : la ligne hippomobile primitive fut dotée en 1890 de tramways à accumulateurs et une troisième ligne fut inaugurée le 2 août 1904, munie du fil aérien. La généralisation de l’alimentation en 1200 V par caténaires fut menée tardivement, et achevée seulement en 1924. Trois ans plus tard, le réseau est entièrement municipalisé, mettant fin à la gestion privée.

Après-guerre, la modernisation du réseau fut engagée et symbolisée par l’introduction en 1949 de motrices PCC, alimentées en 600 V par caténaire régulée, équipant d’abord la ligne 1 en direction de Delft. Une section de métro léger combinée à l’ouverture de la nouvelle gare centrale des NS était achevée en 1976.

Le renouvellement de ce parc débutait en 1981 avec la mise en service à compter du 22 juin des nouvelles rames articulées à 3 caisses GTL8, au gabarit de 2,40 m, produites par Brugeoise-Nivelle, et reposant sur des bogies type PCC. Le matériel ancien était retiré du service le 1er juillet 1993.

280512_17kerkplein

La Haye - Kerkplein - 28 mai 2012 - Aménagements simples dans la traversée du centre ancien. Les itinéraires sont parfois dissociés pour s'insérer dans des rues étroites. © transporturbain

L'exploitation actuelle

Le 16 octobre 2004, était mise en exploitation la section souterraine entre la gare centrale et Prinsegracht, accélérant notablement le service dans la traversée du centre-ville, allant de pair avec le lancement du Randstadrail.

260512_6grote-markt

La Haye - Grote Markt - 26 mai 2012 - Le tunnel de la Spui accueille les tramways urbains et le Randstadrail. on notera le soin apporté aux matériaux de la station et la pose particulière de la voie sur dalle. © transporturbain

En 2014, le réseau urbain comprend ainsi 8 lignes régulières, dont 3 rejoignent les plages de Scheveningen, qui motivent l’ouverture aux beaux jours de deux lignes temporaires, connectées aux parcs-relais périphériques. Essentiellement urbaines, la ligne 1 présente un caractère interurbain jusqu’à Delft, liaison sur laquelle les tramways complètent l’offre déjà soutenue des NS.

Les GTL8 vont être progressivement remplacées puisque HTM a commandé 60 Avenio à Siemens, qui amélioreront nettement les conditions d’accès du fait du plancher surbaissé, les 3 marches intermédiaires apparaissant désormais quelque peu anachroniques, surtout par comparaison avec les RégioCitadis du Randstadrail.

260512_16melis-stocke-laan2

La Haye - Melis Stocke Laan - 26 mai 2012 - Site propre latéral avec voie ballastée classique dans un environnement verdoyant des quartiers périphériques. © transporturbain

Circulant essentiellement en site propre, engazonné, pavé ou ballasté, les rames circulent à bonne allure, à 35 km/h en centre-ville, et jusqu'à 70 km/h sur les voies desservant les communes périphériques. La desserte est assurée avec un intervalle de 10 minutes en semaine mais descend au quart d’heure le week-end, ce qui s’avère insuffisant, notamment à la belle saison, ce qui conduit à des surcharges importantes affectant évidemment le confort mais aussi la régularité.

Le réseau de tramways est complété d'une desserte par bus limité à une 8 lignes, essentiellement confiée à des Lion's City fonctionnant au gaz naturel, procurant un bon niveau de confort. La circulation fluide sur les axes à moindre fréquentation favorise une bonne régularité. L'information voyageurs aux arrêts est satisfaisante et sans écart entre les deux modes de transport.

260512_16hollands-spoor1

La Haye - Gare Holland Spoor - 26 mai 2012 - Seconde gare de la ville, Holland Spoor est un des carrefours du réseau de tramways. On notera la fluidité des espaces malgé la présente de nombreux piétons et évidemment de cyclistes. © transporturbain

Le système tarifaire repose sur des titres prépayés : le ticket unitaire est valable seulement 30 minutes et vendu avec une surtaxe pour éviter de pénaliser le service avec la vente à bord, durant laquelle le conducteur du bus ou du tram tamponne le ticket papier, non sans avoir actualisé l'heure de validation.  Pour les abonnements (un jour, plusieurs jours, semaine, mois, année), la carte à puce nécessite une double validation, à l'entrée et à la sortie, afin de vérifier le respect des zones tarifaires.

260512_24spui

La Haye - Spui - 26 mai 2012 - Les Lion's City disposent de 3 portes dont une simple à l'avant. Ici, la ligne 24 circule sur les voies du tram dans le centre commerçant de la ville. © transporturbain

Voir aussi nos dossiers sur le Randstadrail, l'autre réseau de tramways suburbains de La Haye et sur le musée des tramways de La Haye.