271015_Rwasquehal-flandre6

Wasquehal - Avenue de Flandre - 27 octobre 2015 - La rame tête de série de l'actuel matériel lillois fabriqué par Breda. Les deux lignes vers Roubaix et Tourcoing circulent essentiellement sur un accotement conçu dès le tracé des boulevards, ce qui a sauvé ces lignes dans les années 1960... © transportrail

C'est un des rares réseaux à ne pas avoir disparu. C'est ce qu'on entend souvent à propos des tramways de Lille : encore faudrait-il préalablement s'entendre sur ce qu'on appelle "tramways de Lille" car il y avait deux réseaux, dont l'un a complètement disparu, assez tardivement d'ailleurs, alors que le second a survécu grâce à la disposition de ses deux lignes principales en site propre.

Ainsi, le réseau urbain de Lille, à voie normale, a été démantelé, les dernières lignes étant remplacées par des autobus au début de l'année 1966. C'est une des suppressions les plus tardives et elle fit débat, certaines archives des actualités régionales de l'ORTF illustrant ces interrogations. La conception du premier métro automatique mondial, le VAL (Villeneuve d'Ascq - Lille avant d'être Véhicule Automatique Léger), et le développement d'un réseau de deux lignes, a écarté le tramway qui faisait son renouveau dans la plupart des villes de France.

En revanche, l'Electrique Lille - Roubaix - Tourcoing, à voie métrique, a survécu, même réduit à sa plus simple expression. Il a bénéficié d'une modernisation intégrale au début des années 1990. L'implantation en site propre intégral des lignes de Roubaix et de Tourcoing sur les Boulevards, un exemple de conception intégrant les transports en commun dans l'urbanisme, a assurément sauvé ces lignes pendant des Trente Glorieuses pas très heureuses pour les tramways.

Cependant, la métropole nordiste semble rester en marge du mouvement de renouveau du tramway en France, donnant la priorité à la modernisation du métro.

Notre dossier consacré aux tramways lillois comprend 4 chapitres :

Chapitre 1 : le réseau urbain des TELB

Chapitre 2 : l'Electrique Lille - Roubaix - Tourcoing

Chapitre 3 : Des extensions possibles sur des emprises ferroviaires délaissées