260512_4grote-markt

La Haye - Grote Markt - 26 mai 2012 - Un RegioCitadis du Ranstadrail dans le tunnel de la Spui. Avec 5 portes par face, ce matériel s'avère assez adapté au service urbain. © transporturbain

Le Randstadrail est un "second réseau" pour La Haye et Rotterdam, puisqu'il s'inscrit en complément de la desserte de la conurbation La Haye – Zoetermeer – Rotterdam, assurée par les tramways urbains de La Haye, exploités par le même opérateur HTM, et par le métro léger de Rotterdam opéré par le RET. Il se compose de la ligne E du métro léger et des 4 lignes 2, 3, 4 et 19 de tramways.

A La Haye, les tramways circulent sur le réseau urbain et empruntent notamment le site propre formé du viaduc de la gare centrale et du tunnel de la Spui mis en service en 2004. L’ensemble forme un réseau de 60 km hors sections maillées avec les lignes de La Haye et de Rotterdam

260512_2loosduiseekade

La Haye - Loosduinseekade - 26 mai 2012 - Le Randstadrail a repris l'exploitation de ligne 2 du réseau urbain. Les 2 caisses extrêmes avec leurs 2 portes par face facilitent les mouvements de voyageurs avec leurs vastes plateformes. © transporturbain

270512_4beatrixkwartier

La Haye - Beatrixkwartier - 27 mai 2012 - La section en viaduc a donné lieu à une recherche architecturale insolite et plutôt de bel effet. L'ouvrage assure au Randstadrail une vitesse commerciale élevée. © transporturbain

La ligne E emprunte depuis sa création en 2006 l’ancienne ligne ferroviaire dite Hofpleinlijn entre les gares de La Haye et de Rotterdam. Elle a été prolongée en rive sud de la Meuse en 2011 parallèlement à la mise en service de la ligne D du métro léger de Rotterdam. La conversion au métro léger a permis la création de plusieurs stations supplémentaires afin d'améliorer le mailage en lien avec les différentes villes et quartiers, avec un souci d'articulation maximal avec les développements tant en habitant qu'en activités, et en tenant compte d'une mobilité à vélo évidemment très élevée.

270512_Eleidschendam-voorburg

Leidchendam-Voorburg - 27 mai 2012 - La ligne E du métro de Rotterdam exploitée avec 22 rames de métro léger Alstom cohabitant avec les RegioCitadis à plancher bas à l'aide de deux demi-stations dissociées pour chaque hauteur de quai. © transporturbain

station-leidschendam-voorburg

Les lignes 3 et 4 assurent des liaisons est-ouest entre La Haye et Zoetermeer et disposent d’un tronc commun avec la ligne E. Pour assurer la cohabitation métro-tram, les stations sont dédoublées avec une zone à quai haut pour la ligne E et une zone à quai bas pour les lignes 3 et 4. La ligne 3 assure une desserte de Zoetermeer en corole autour de l’axe principal tandis que la ligne 4 assure un service plus direct par l’ancienne ligne ferroviaire urbaine complètement reconfigurée pour l’exploitation en matériel tramway. La vitesse moyenne atteint 31 km/h avec limite maximale à 80 km/h sur les sections en site propre ferroviaire.

Enfin, la ligne 2 a été transférée en 2011 du réseau urbain au Randstadrail pour la desserte de Leidschendam, bien que n’empruntant pas le tronc commun aux 3 autres lignes. Ses performances sont similaires à celles des lignes urbaines.

Enfin, plus récemment, la desserte de la ligne 19 en rocade entre Delft, Ypenburg et Leidschendam a également été intégrée au Randstadrail.

viaduc-gare

La Haye - Centraal Station - 27 mai 2012 - Croisement dénivelé entre le réseau urbain et le viaduc donnant ensuite accès au tunnel de la Spui. Le bâti a été adapté en conséquence, le tramway franchissant plusieurs immeubles avant de rejoindre le tunnel. © transporturbain

Si les rames GTL8 sont au gabarit 2,40 m, les RégioCitadis du Randstadrail sont au gabarit 2,65 m mais avec des bas de caisse compatibles avec les installations existantes. 72 rames ont été livrées par Alstom entre 2006 et 2011. A plancher bas partiel, tous les accès de ces rames sont surbaissés, ce qui facilite le service : seuls les bogies extrêmes motorisés, nécessitent le rehaussement du plancher avec une marche. Le comportement dynamique à 80 km/h est très correct sans effet de lacet ni de tamis. Les aménagements intérieurs sont sobres mais le confort excellent. Ces rames disposent de 5 portes doubles sur une longueur de 37 m, ce qui les rend assez adaptées au service urbain.

regiocitadis-interieur2

L'intérieur du RegioCitadis concilie une fonction urbaine avec des plateformes dégagées et des espaces assis de bon confort. On note le gabarit bas des voitures qui permet d'offrir une largeur aux épaules de 2,65 m en étant compatibles avec des quais prévus pour du matériel de 2,40 m. © transporturbain

Le Randstadrail constitue un exemple de réalisation de desserte suburbaine par la valorisation d’infrastructures ferroviaires classiques au profit d’un système d’exploitation plus léger, sans addition de contraintes.