17 juillet 2018

Saint Etienne : vers de nouveaux trolleybus !

Saint Etienne Métropole a décidé le 9 juillet dernier d'engager la procédure d'appel d'offres pour la fourniture, en tranche ferme, de 22 trolleybus de 12 m "In Motion Charging", c'est à dire de véhicules dotés de batteries autorisant le stockage d'énergie par la circulation sous bifilaires pour s'affranchir, plus ou moins ponctuellement, de lignes aériennes. Une tranche optionelle de 3 véhicules est également inscrite dans cette procédure.

Plusieurs constructeurs pourraient être sur les rangs, à commencer par Hess, qui a été le premier à expérimenter ce genre de véhicules (Swisstrolley Plus) sur le réseau zurichois, mais aussi Solaris, très bien implanté dans le domaine du trolleybus et qui a également développé cette technique, Van Hool et Iveco Bus associé à Skoda Electric. 

Un petit espoir pour la renaissance du trolleybus, alors que l'autobus électrique autonome semble avoir du mal à passer de l'expérience à l'exploitation industrielle en raison d'une autonomie insuffisante malgré un volume conséquent de batteries...

Posté par ortferroviaire à 11:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

30 juin 2018

Saint Etienne : l'extension du tramway se concrétise

Après une année de travaux préliminaires, notamment la déviation des réseaux souterrains et la préparation des voiries, le début de la pose des voies sur l'extension de 4,3 km entre la gare Châteaucreux et la rue Bergson a été célébrée le 28 juin dernier.

La Métropole stéphanoise a engagé la création d'une nouvelle section destinée à relier les gares Châteaucreux et de La Terrasse sans passer par le centre-ville mais en desservant le quartier du Soleil, le Technopôle et le stade Geoffroy-Guichard. Cette extension sera intégrée à la ligne T3 Bellevue - Châteaucreux, qui sera prolongée à la gare de La Terrasse, en principe en fin d'année 2019.

T3stetienne

A cette échéance, le réseau de tramway stéphanois comprendra un tronc commun à 3 lignes entre la gare de La Terrasse et la rue Bergson, desservi par T1 (Hôpital Nord - Peuple - Solaure), T2 (Terrasse - Peuple - Châteaucreux) et T3 (Terrasse - Châteaucreux - Bellevue).

Il faudra 14 minutes pour relier les gares Châteaucreux et de La Terrasse par T3, soit un gain de 5 minutes par rapport à la situation actuelle sur ce même itinéraire, grâce à la circulation en site propre et à la priorité aux carrefours.  14 100 voyageurs par jour sont attendus sur cette section dont le coût est évalué à 75 M€ soit 17,4 M€ / km.

Retrouvez notre dossier sur les tramways de Saint Etienne.

 

Posté par ortferroviaire à 21:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2018

Saint Etienne : essai d'un nouveau trolleybus

Il ne reste que 11 trolleybus en circulation à Saint Etienne, des Cristalis ETB12, à la fiabilité plus que moyenne, et en nombre insuffisant pour assurer la totalité de la ligne M3. Nous vous avions précédemment annoncé le lancement d'une étude de la métropole pour la relance du trolleybus sur un réseau qui fut jadis assez exemplaire en la matière.

Le 19 avril, un trolleybus articulé Solaris Trollino 18 à batteries d'Esslingen sera présenté aux élus stéphanois et, d'après nos informations, à des représentants d'autres agglomérations françaises : une démonstration sera réalisée sur le réseau. Le bus électrique à batteries n'étant pas avare d'inconvénients (masse, autonomie, coût, recyclabilité, interopérabilité), le trolleybus pourrait connaître un retour en grâce. Evidemment, d'abord dans les villes déjà équipées de lignes aériennes, avec un large effet de diffusion via les troncs communs, mais aussi pour des réseaux urbains non équipés, justement pour modérer l'investissement en installations fixes et esquiver les débats esthétiques notamment dans les quartiers centraux. Le Trollino 18 IMC (in-motion charging), doté d'une chaîne de traction Kiepe, dispose de 320 kW lorsqu'il circule perche aux fils et de 240 kW en autonomie. Il se recharge en ligne (lorsqu'il circule perche aux fils) et aux terminus.

191016_113esslingen-schwimmbad_jlehrmann

Esslingen - Neckarstrasse - 19 octobre 2016 - Emperchage d'un Solaris Trollino 18 reprenant le fil aérien. L'interface entre le véhicule et le réseau électrique est tout ce qu'il y a de plus conventionnel, ce qui facilite la gestion de parc, la transition entre les modes d'exploitation. L'autonomie procurée est d'une trentaine de kilomètres si on en juge par les différentes expériences en cours en Europe. © J. Lehrmann

Puisse cet essai donner quelques idées !

PS : cet essai a été reporté à une date ultérieure... On suit l'affaire !

Posté par ortferroviaire à 13:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 novembre 2017

Saint Etienne : la redécouverte du trolleybus ?

C'était un réseau assez exemplaire dans sa constitution et son articulation autour de l'unique ligne de tramway de la ville. A la grande époque, pas si lointaine tout de même, l'agglomération stéphanoise était desservie par un réseau de 7 lignes de trolleybus dont 6 gravitaient autour de la place Dorian :

  • 1 Bellevue - Firminy, stupidement abandonnée à la fin des années 1990
  • 3 Dorian - Terrenoire
  • 5 Dorian - Michon
  • 6 Dorian - La Métare, convertie à l'autobus après l'abandon de l'exploitation des trolleybus articulés PER180H
  • 7 Bellevue - Châteaucreux
  • 8 Dorian - La Rivière
  • 10 La Cotonne - Le Soleil

Ne subsiste aujourd'hui qu'une exploitation partielle de la ligne baptisée désormais M3 entre Terrenoire et La Cotonne, résultant de la fusion des anciennes lignes 3 et de la section sud de la ligne 10. La STAS dispose de 11 Cristalis ETB12 ce qui ne permet pas d'équiper complètement la ligne.

Les lignes aériennes restent largement présentes, à l'exception de la ligne 1. La création d'une nouvelle section de tramway entre les gares Châteaucreux et Terrasse va impacter la section nord de l'ancienne ligne 10.

311212_3liberation1

Saint Etienne - Avenue de la Libération - 31 décembre 2012 - Avec seulement 11 trolleybus, le parc de Cristalis est insuffisant pour assurer l'exploitation de la ligne 3. Résultat, de longue date, les autobus complètent le roulement. Sur ce cliché déjà vieux de 5 ans, un Agora S. © transporturbain

Cependant, la traction électrique est sous-utilisée sur ce réseau présentant de nombreux itinéraires escarpés. La métropole stéphanoise a donc lancé une étude d'opportunité sur le redéploiement du trolleybus sur le réseau, et notamment sur des dispositifs d'autonomie sur batteries pour que les véhicules puissent partiellement s'affranchir d'installations fixes.

Dans un premier temps, transporturbain ne peut qu'encourager cette étude en privilégiant la réintroduction du trolleybus "nouvelle génération" sur les itinéraires "disponibles" sachant que l'exploitation par autobus a permis des extensions qui pourraient être assurées en autonomie en cas de retour du trolleybus. De notre point de vue, devraient être prioritairement concernées les actuelles lignes :

  • M6 Square Violette - La Métare - IUT
  • M7 Michon - Dorian - Bellevue

Dans une seconde étape, il semble que 4 lignes présentent une topographie difficile sur lesquelles les trolleybus à batteries seraient parfaitement à l'aise :

  • M2 Firminy - Roche la Molière - Michon - Jean Moulin - Beaulieu - La Métare, permettant de tester l'autonomie sur batterie sur un parcours moins urbain et de plus grande longueur entre Michon et Firminy, en limitant par exemple le besoin de bifilaires à 2 sections (Gare du Clapier - Michon par l'itinéraire direct sur le boulevard Franchet d'Esperey et de la place Villeboeuf à Beaulieu) ;
  • 11 Square Violette - Montplaisir, avec une courte mutualisation possible et un équipement pouvant se limiter au terminus de Montplaisir ;
  • 12 Villeboeuf le Haut - Bel air, avec un itinéraire court pour lequel le tronc commun existant avec la ligne M3 et un équipement limité aux terminus pourrait éventuellement suffire ;
  • 16 Lycée Simone Weil - Métrotech, nécessitant une réflexion sur l'équilibre entre le parcours autonome et le parcours sous bifilaire.

Posté par JJ_Socrate à 20:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juin 2017

Saint Etienne expérimente le tram fret

On en a déjà parlé dans les colonnes de transporturbain et nous y revenons car cette fois-ci, "ça y est" ! Le 13 juin au petit matin, la motrice Alsthom-Vevey n°913, sortie du roulement voyageurs, a été mise à disposition par la STAS pour l'expérimentation "Tram Fret", homologuée par le STRMTG.

Premier partenaire de l'opération : le groupe stéphanois Casino, évidemment. Ainsi, la 913 a assuré la livraison de palettes de boissons pour la supérette de la place Carnot. Le 14 juin, c'était au tour du magasin de la place du Peuple et ce matin, à nouveau celui de la place Carnot.

Posté par ortferroviaire à 10:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mai 2017

St Etienne : les Urbos en service

Ce mercredi 3 mai, les nouvelles rames Urbos, livrées par CAF à 16 exemplaires, ont été mises en service commercial sur le réseau de tramway de Saint Etienne. D'une longueur de 33 m, ces rames plus capacitaires viennent épauler les 35 éléments Alsthom-Vevey livrés dans les années 1990, pour lesquelles le programme de rénovation des 20 rames livrées en 1997-1998 s'achève. Les Urbos3 sont aussi les premières rames bidirectionnelles de Saint Etienne, anticipant l'évolution du réseau avec la nouvelle section Châteaucreux - Soleil - Terrasse et à terme l'abandon des terminus en boucle qui subsisteront néanmoins tant que les Alsthom-Vevey seront utilisées.

CAF-STAS

St Etienne - Place Bellevue - 1er février 2017 - Avant la mise en service commercial, il y a la formation du personnel de conduite à ce matériel moderne et surtout de longueur accrue par rapport aux Alsthom-Vevey. Depuis ce matin, les 4 premières rames, de la commande de 16 unités, sont entrées en service régulier. © B. Thaller

C'est aussi une nouvelle percée pour le constructeur espagnol CAF dont les rames, assemblées à Bagnères de Bigorre, ne manquent pas de qualités (nervosité, confort, roulement et coût), mais peinent à pénétrer un marché français largement dominé par Alstom (80% du parc français) et quelque peu morose du fait du ralentissement du rythme d'extensions et de créations de réseaux.

Posté par ortferroviaire à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juillet 2016

Saint Etienne : CAF livre la première rame

Vendredi 1er juillet, le premier Urbos3 de Saint Etienne a été livré par CAF aux ateliers de la STAS de Saint Priest en Jarez. Pour CAF, c’est la troisième implantation de son tramway après Nantes et Besançon. C’est aussi le premier matériel à voie métrique destiné à un réseau français.  Elle sera en principe mise en service commercial en décembre prochain et les 15 autres rames commandées seront livrées d’ici la fin de l’année 2017.

CAF-st-etienne

Première rame stéphanoise construite par CAF : les 16 unités sont prévues d'ici fin 2017. (cliché X)

La rénovation de 20 motrices existantes Alsthom-Vevey est confirmée, tandis que se poursuivent les études sur la réalisation d'une nouvelle section entre la gare Châteaucreux et la rue Bergson.

Posté par ortferroviaire à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2015

Le tramway de Saint Etienne

Voici cinquante ans, c'était la dernière ligne de tramway urbain circulant en plein coeur d'une ville, titre qu'il conserva jusqu'en 1985 à la mise en service du nouveau tramway de Nantes. A Saint Etienne, la ligne 4 était elle-même l'ultime survivante d'un réseau urbain et interurbain qui avait connu ses heures de gloire avec l'expansion industrielle et minière du Forez et de la vallée du Gier. Sa modernisation en 1958 contrastait fortement avec la vague de démantèlement général qui avait frappé la plupart des villes de France. Le tramway avait dû son salut à l'impossibilité d'assurer le service avec des autobus ou des trolleybus dans des rues étroites sur lesquelles la voie métrique constituait un avantage notoire.

1973_4terrasse_manara

Saint Etienne - Terrasse - 1973 - Les PCC simples dans leur décoration d'origine et avec une exploitation à 2 agents : les voyageurs entrent par la porte arrière pour passer devant le poste du receveur. © J.H. Manara

L'arrivée des PCC en 1958, très inspirée du modèle belge, était un événement complètement à contre-courant, mais qui fut salué à Saint Etienne comme une renaissance. Le tramway y est resté contre vents et marées une institution et la création d'une nouvelle ligne au début des années 2000 entre la place du Peuple et la gare Châteaucreux a amplifié son rôle dans le fonctionnement du réseau de transport.

Le tramway de Saint Etienne a désormais son dossier dans transporturbain. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 18:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2015

Saint Etienne : une troisième ligne de tramway ?

L'agglomération stéphanoise confirme son intention de lancer le projet d'une nouvelle ligne de tramway entre les gares de Châteaucreux et de Terrasse, afin de desservir le nord-est de la ville. Cette ligne relierait évidemment deux des trois branches du réseau actuel en T. L'objectif serait de desservir des équipements publics tels le Zénith, le Fil, la future Comédie de Saint Etienne et le stade Geoffroy Guichard, mais aussi le quartier du Soleil et le Technopôle qui regroupe 300 entreprises. Le maire de Saint Etienne annonce des travaux possibles dès 2017 et une mise en service en 2019 pour une section de 4 km d'un coût estimé entre 75 et 80 M€.

Le pari semble assez audacieux car la fréquentation des bus assurant ce trajet reste très modeste. Seule la conjugaison d'une infrastructure de transport et d'un programme d'aménagement urbain densifiant le parcours de la ligne pourrait augmenter la chalandise sur le tracé. En outre, la question du financement semble délicate car l'agglomération souffre d'un fort endettement.

Il n'en reste pas moins que le principe de cette liaison aurait l'avantage d'éviter le passage par la section centrale via la place du Peuple, très fréquentée, pour rejoindre la gare Châteaucreux en venant du nord de l'agglomération.

Posté par ortferroviaire à 14:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 décembre 2014

Saint Etienne choisit CAF pour ses tramways

Saint Etienne Métropole, après Nantes et Besançon, retient CAF pour la fourniture de 16 nouvelles rames de tramway pour un montant de 42 M€. CAF a été retenu avec sa capacité à adapter sa gamme Urbos aux spécificités du réseau stéphanois que sont évidemment la voie métrique et la charge à l'essieu limitée. En outre, pour la première fois, Saint Etienne se dote de motrices bidirectionnelles avec des portes de chaque côté de la rame : les prochains développements du réseau s'effectueraient donc sans boucle de retournement et on peut imaginer au terme de la disparition - pas avant une quinzaine d'années au moins - des Alsthom-Vevey une modification des terminus pour diminuer l'emprise du tramway.

Longues de 33 m de long avec 5 modules, larges de 2,15 m, avec 6 portes dont 4 doubles et 2 simples, elles seront à plancher bas intégral. La première livraison est attendue au printemps 2016.

Tram Saint-Etienne

Première esquisse des nouvelles motrices stéphanoises qui seront fabriquées par CAF et assemblées à Bagnères de Bigorre.

Posté par ortferroviaire à 20:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,