05 mars 2018

Rennes : fin des travaux pour le tunnelier de la ligne B

Une étape importante pour la construction de la deuxième ligne du métro de Rennes. Le tunnelier baptisé Elaine a achevé le percement des 8,57 km qui lui avaient été confiés en 3 années et 40 jours. L'ouvrage de 9 m de diamètre a été réalisé à une profondeur moyenne de 25 m. Il va maintenant falloir démonter le tunnelier, ce qui va prendre pas moins de 3 mois, avant que Siemens ne puisse débuter l'installation des équipements du métro, à commencer par la voie. Le reste de la ligne de 13 km est réalisé à l'air libre. La mise en service est toujours programmée à l'été 2020.

Posté par JJ_Socrate à 11:54 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2014

Le métro de Rennes

Pour commencer cette nouvelle année, que nous vous souhaitons excellente à tous points de vue, transporturbain vous propose son dossier consacré au métro de Rennes. La ville avait surpris à la fin des années 1980 en optant pour la construction d'un VAL, mais le succès de la première ligne a rapidement refermé le débat entre les partisans du métro et du tramway. L'année 2014 va marquer le début des travaux de la deuxième ligne.

 

 

Posté par ortferroviaire à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2010

Rennes choisit le Cityval pour sa 2ème ligne de métro

Rennes aura donc une deuxième ligne de métro automatique et Siemens a remporté la compétition pour fournir le système de transport et le matériel roulant, avec Cityval, la nouvelle gamme qui succède aux VAL208 connu à Rennes, mais aussi à Lille et Toulouse. Le contrat s'élève à 245 M€.

Cityval repose sur une plateforme intégralement en béton et le système de guidage du Translohr : un rail central et deux galets de guidage qui pincent le rail en V. La caisse du Cityval fait 2,65 m de large (c'est mieux que les 2,08 m des dernières rames françaises) et repose sur un châssis motorisé qui accueille tous les équipements, libérant sa surface au seul usage du service voyageurs. Les rames seront d'abord composées de deux voitures de 11 m de long et pourront être allongées par ajout d'une voiture supplémentaire. Dans la version de base, le système de transport offrira 9000 places par heure, et pourra ainsi évoluer à 15000 places. En comparaison, la ligne A du métro de Rennes plafonne à 7700 places par heure.

La deuxième ligne sera orientée nord-est / sud-ouest sur environ 11 km dont 3,3 en aérien. La mise en service est prévue en 2018.

rennes_ligne_B

Cityval placé à Rennes, Siemens espère pouvoir faire de cette réalisation bretonne une vitrine pour placer son produit dans la compétition sur les systèmes de métro automatique dans le monde. En France, le marché reste particulièrement étroit et ne semble pas être en mesure de s'élargir du fait de l'adéquation du tramway aux besoins, de ressources limitées et d'un panel de villes pouvant justifier le métro pour le moins réduit !

Posté par ortferroviaire à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,