29 janvier 2023

Rennes : une ligne B vraiment vibrante

Mise en service voici un peu plus de 4 mois, la période de rodage étant terminée, il fallait bien que transporturbain procède à l'essai de la ligne B et de ce nouveau matériel roulant de conception atypique, le Cityval.

En forçant le trait, et encore à peine, on pourrait dire qu'il a tous les défauts du Translohr dont il a repris les principes du système de guidage, technologie propriétaire. Dès les premiers jours, les voyageurs se plaignaient d'un piètre confort dynamique. Ils avaient raison et la comparaison avec la ligne A est évidemment aisée. Le roulement est dur - ce qui est presque paradoxal pour un véhicule sur pneumatiques - et émaillé d'importantes vibrations dès que la rame dépasse 35 km/h. Le système de guidage central, et non plus latéral, provoque en outre des mouvements transversaux, assez prononcés puisque la vitesse de pointe est plutôt élevée. Il est aussi source d'un bruit continu et strident qui n'est guère atténué que sur les sections à l'air libre. 

260123_Bbeaulieu4

Rennes - entre Beaulieu et Atalante - 26 janvier 2023 - Le long viaduc à travers le domaine universitaire au nord-est de la ville et la grande baie frontale permettent de visualiser complètement la plateforme bétonnée et les modalités de fixation du système de guidage. A cet endroit, un défaut sur la structure en béton impose un ralentissement très prononcé en direction de Saint-Jacques. © transporturbain

260123_Bcesson-viasilva5

Cesson - Viasilva - 26 janvier 2023 - Au terminus nord-est de la ligne B, établi en viaduc, il est aisé d'observer le fonctionnement des appareils de voie de la croisée d'arrière-gare. On peut aussi noter l'importante surface vitrée, les parois latérales étant simplement sérigraphiées. © transporturbain

Il faut quand même reconnaître que le gabarit accru améliore non seulement la capacité mais aussi la circulation dans la rame, franchement difficile dans le VAL de 2,08 m de large. Plus larges de 57 cm, le Neoval se débrouille mieux que ses aînés. De la technologie d'origine, il n'a pas perdu - tant mieux ! - la très grande rapidité d'ouverture des portes, quasiment sans temps mort après l'arrêt de la rame, mais c'est aussi grâce à la faible longueur des rames qui n'ont que 4 portes à piloter.

260123_interieur-neoval

Intérieur d'une rame Cityval : l'objectif est d'accueillir un maximum de voyageurs, d'où un nombre de places assises très réduit. Cependant, la circulation des voyageurs est nettement plus aisée que dans une rame VAL, en outre dépourvue d'intercirculation. L'affluence en heures creuses (ici après le départ de Saint-Jacques) est assez modeste. © transporturbain

Le parcours de 13,4 km dessert 15 stations et relie les deux terminus en 21 minutes soit une vitesse commerciale de 38,4 km/h, proposant un service évidemment très performant. L'exploitation est assurée à l'aide de 25 rames. Par rapport à la ligne A, la ligne B dispose de 2 possibilités de terminus intermédiaire en cas de perturbation du service : entre gare et Saint-Germain d'une part, et en amont de la section aérienne.

Les stations mériteraient d'inspirer les concepteurs des dernières stations parisiennes car, sans qu'elles soient extravagantes, leur réalisation est de qualité et l'esthétique assez sobre mais néanmoins assez plaisante à l'oeil : les finitions sont bonnes et l'ambiance générale ne donne pas l'impression d'un chantier non terminé comme c'est le cas sur les prolongements des lignes 4, 12 et 14. Il faut aussi noter que les dimensions des stations ont été revues par rapport aux canons du VAL historique avec des quais plus larges et plus longs anticipant a minima l'adjonction d'une troisième caisse aux rames.

260123_station-colombier1

Rennes - Station Colombier - 26 janvier 2023 - Les stations ont elles aussi grandi par rapport à la ligne A, conçues de façon très proche de celles de Lille et Toulouse. La réalisation est soignée. © transporturbain

260123_station-sainte-anne-ligne-B_1

Rennes - Station Sainte-Anne ligne B - 26 janvier 2023 - Ambiance plus colorée dans cette station centrale, en correspondance avec la ligne A. Sur le quai en direction de Cesson, l'affluence est plus importante, du fait de la desserte du campus universitaire. Cependant, en dehors de ces mouvements, la fréquentation apparaît assez modeste en journée. © transporturbain

260123_station-saint-jacques2

Saint-Jacques-de-la-Lande station Gaité - 26 janvier 2023 - En dépit des correspondances bus en surface, l'affluence en journée est donc parfois faible. Le pôle universitaire de Beaulieu, à l'autre extrémité de la ligne, génère une affluence plus soutenue. © transporturbain

260123_station-saint-germain

Rennes - Station Saint-Germain - 26 janvier 2023 - Les sens interdits ne mentionnement pas une porte défaillante, mais une porte inutilisée puisque les stations ont été conçues de sorte à pouvoir accueillir des rames de 3 voitures. L'accès à cette station est assez fastidieux, car établie à grande profondeur, et les cheminements sont peu mécanisés. © transporturbain

Ces stations sont cependant souvent assez profondes, avec un délai d'accès aux quais assez long. A la station Sainte-Anne, il existe une liaison directe permettant une correspondance au même niveau entre la ligne A direction J.F. Kennedy et la ligne B direction Saint-Jacques. Le temps d'attente varie entre 2 et 4 minutes, même en heures creuses.

Curiosité : les annonces à bord des rames de la ligne A comme de la ligne B détaillent les principaux lieux accessibles depuis les stations... mais en aucun cas, ni à Sainte-Anne ni à la gare, la correspondance entre les deux lignes. Etonnant !

Le dossier de transporturbain sur le métro de Rennes a été mis à jour en conséquence.

Posté par Redaction TRUP à 12:45 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 septembre 2022

Rennes : un nouveau métro à essayer

Quelle idée d'ouvrir la deuxième ligne de métro de Rennes au moment où tout le gratin du monde du transport public et ferroviaire en Europe est à Berlin pour Innotrans !

Avec donc plus de 18 mois de retard entre difficultés techniques, administratives et pandémiques, la ligne B du métro de Rennes est en service depuis le 20 septembre dernier, tout comme les premiers exemplaires du nouveau produit Cityval de Siemens.

D'une longueur totale de 14,1 km dont 13,1 parcourus avec voyageurs, desservant 15 stations en 21 minutes à l'aide de 25 rames, la nouvelle ligne de métro complète la ligne A ouverte le 15 mars 2002 : il aura donc fallu attendre un peu plus de 20 ans pour que les rennais disposent d'un deuxième - et probablement second - axe de transport en commun performant. C'est aussi la conséquence du choix du métro. Le projet a été lancé en juillet 2003, aboutissant à la stabilisation du tracé au printemps 2009. Le système Cityval a été adopté en 2010, fruit d'un partenariat entre Siemens et Lohr Industries, cherchant à placer le système de guidage du Translohr, avec un nouveau véhicule d'inspiration clairement routière. Il s'est écoulé une décennie entre la déclaration d'utilité publique le 31 août 2012 et la mise en service de la nouvelle ligne.

plan-metro-rennes-2022

Entre Saint Jacques de la Lande et Cesson-Sévigné, la ligne B dessert le pôle universitaire rennais, ce qui lui assure déjà un trafic conséquent, le centre historique, après un passage par les quartiers du nord, puis la gare : ainsi, elle propose 2 correspondances avec la ligne A, à Sainte Anne et à la gare. Puis la nouvelle ligne B file vers l'ouest avant une inflexion vers le sud-ouest de l'agglomération. Avec le métro, 73% de la population de l'agglomération rennaise se retrouve désormais à moins de 600 m d'une station.

La vitesse commerciale de 36,6 km/h est assurément un atout, tout comme l'intervalle de 2 minutes 15. Cependant, avec 179 places, le Cityval pourrait rapidement connaître une situation délicate, compte tenu de l'attractivité intrinsèque de la ligne et d'une conjoncture propice aux transports publics. Il est possible d'ajouter une troisième caisse aux éléments Neoval et de resserrer l'intervalle, moyennant acquisition de rames supplémentaires.

Dès les premiers jours, le guidage type Translohr et le roulement pneumatique directement sur le béton a fait l'objet de critiques du fait des vibrations et d'un comportement très différent de celui des rames VAL208 de la ligne A. Ce n'est pas vraiment une surprise. L'exploitant rennais (groupe Keolis) attend des ajustements pour améliorer cette situation, mais semble lucide sur les marges réelles de manoeuvre.

Il doit aussi gérer deux lignes totalement différentes, avec un matériel, un gabarit (2,65 m sur la ligne B contre 2,08 m sur la ligne A) et des infrastructures très différentes, donc isolées l'une de l'autre. On peut donc dire qu'il y a techniquement 2 réseaux distincts, comme d'autres villes européennes, qui, au fur et à mesure de leur constitution, ont fait évoluer les caractéristiques de leurs infrastructures (citons simplement Madrid et Berlin).

Il faudra donc aller voir de près cette nouvelle ligne pour juger de l'ampleur de ce phénomène, tout comme des premiers tracas d'exploitation ayant émaillé cette première semaine. En attendant, un autre chantier va s'ouvrir, entre la Métropole et Siemens : celui des pénalités de retard, qui pourraient atteindre 20% du coût du marché (1,3 MM€).

Posté par Redaction TRUP à 18:19 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juin 2022

Rennes : 5 BHNS en complément du métro

Destinées à compléter le maillage de la métropole rennaise par les 2 lignes de métro, 5 lignes de BHNS sont étudiées. Il n'est pas question de nouvelles lignes de métro, car le potentiel de trafic ne le justifie pas, ni de tramway, compte tenu de l'aversion historique de Rennes pour ce mode de transport. Ces lignes reprennent le tracé de lignes de bus déjà labellisées Chronostar, avec une fréquence régulière et des aménagements favorisant leur circulation : il s'agit d'aller plus loin avec des sections en site propre et peut-être une augmentation de capacité en passant à des véhicules bi-articulés, simple supposition de transporturbain. Evidemment, il est aussi envisagé de décarboner leur motorisation. La solution n'est pas encore avancée, mais on peut se douter qu'elle sera électrique.

carte-trambus-rennes

210815_C4republique1

Rennes - Place de la République  - 21 août 2015 - Labellisée Chronostar, la ligne C4 constitue l'épine dorsale de l'axe est-ouest qui devrait accueillir 2 lignes de BHNS à l'issue de la restructuration du réseau de surface rennais. Reste à savoir quels seront les aménagements retenus pour améliorer la performance de ces lignes, et quel matériel sera employé, car l'objectif est aussi de développer le trafic. Et comme Rennes fait une allergie au tramway... © transporturbain

Dans ce schéma, il apparaît quand même un absent : le réseau ferroviaire et le potentiel RER rennais, objet lui aussi de discussions, entre la Région Bretagne et la Métropole de Rennes, notamment autour de la fréquence recherchée. Un service à la demi-heure serait relativement aisé à assurer avec des infrastructures nécessitant peu d'adaptations. Le cadencement au quart d'heure est probablement le plus attractif, mais le plus coûteux, en investissement et en coûts d'exploitation. Une solution intermédiaire aux 20 minutes est esquissée mais présente de notables inconvénients quant à l'intégration dans une trame nationale à l'heure ou à la demi-heure, et peu lisible car l'allègement en journée donnerait un intervalle irrégulier en 20 / 40 minutes.

Pourtant, l'amélioration du réseau de bus pourrait être le moyen de mieux tisser les liens entre les principales gares périurbaines et leur bassin de chalandise, ajoutant une dimension à la réflexion sur la définition des corridors complémentaires. A ce stade, la réflexion de la Métropole reste un peu trop cantonnée aux interactions entre modes urbains.

Posté par Redaction TRUP à 16:47 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2022

Rennes : rendez-vous le 20 septembre

Cette fois-ci, cela semble être la bonne : le 20 septembre, les rennais découvriront la deuxième ligne de métro qu'ils attendent probablement depuis un bon moment puisque la mise en service avait été initialement annoncée en septembre 2020. La mise au point de la nouvelle génération de matériel Cityval (25 rames) a pris plus de temps que prévu et une pandémie mondiale a mis aussi son grain de sable. Les rennais pourront donc utiliser 15 nouvelles stations sur 14,1 km : la métropole prévoit sur une année pleine 28 millions de voyageurs sur cette nouvelle ligne disposant de 2 correspondances avec la ligne A, aux stations Gares et Sainte Anne.

Dans un premier temps, l'exploitation est prévue avec des éléments comprenant 2 caisses avec un intervalle de 2 min 30, tandis que le système d'exploitation est compatible avec un intervalle de 67 secondes.. Les stations sont conçues pour des formations de 3 caisses et les ouvrages prévoient des réservations techniques compatibles avec l'ajout d'un quatrième module.

Posté par Redaction TRUP à 12:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 novembre 2021

Rennes : en attendant la ligne B...

Aux dernières nouvelles, la ligne B du métro de Rennes devrait ouvrir au début de l'année 2022, avec 25 éléments Cityval, soit 3 de plus qu'initialement prévu. Les  équipements de cette nouvelle génération du VAL, et notamment le système de guidage dérivé du Translohr, semblent être la cause d'une mise au point délicate. Pour mémoire, l'ouverture était attendue en décembre 2020, mais la crise sanitaire avait perturbé la fin du chantier et la phase d'essais.

Parallèlement, le besoin de renforcer l'exploitation de la ligne A a d'abord été l'occasion d'essayer voici 4 ans un intervalle de 81 secondes au lieu des 90 secondes habituelles, mais les projections de trafic montrent qu'il faudrait réduire plus fortement l'espacement des rames, jusqu'à 66 secondes à horizon 2028. Pour cela, il va falloir achever la station Kennedy, puisque ce terminus avait été doté d'une seule voie et d'un seul quai sans arrière-gare pour réduire le coût du projet. Cet investissement devrait être engagé puisqu'il a été retenu par l'Etat dans le nouvel appel à projets.

200121_essais-metro-B

Rennes - 20 janvier 2021 - C'était le premier jour des essais sur la ligne, mais depuis la mise en service commercial se fait toujours attendre pour le premier VAL de nouvelle génération. La deuxième ligne du métro de Rennes, première nouveauté de l'année 2022 ? (cliché Rennes Métropole)

La commande de 7 rames supplémentaires de type VAL208 (de technologie déjà assez ancienne) représente un investissement de 53 M€. Elle est mutualisée avec des besoins formulés par Toulouse, Turin et Aéroports de Paris (CDG VAL dans l'aéroport de Roissy).

Posté par Redaction TRUP à 10:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 avril 2021

Rennes devra patienter encore un peu...

Les effets du virus n'expliquent pas tout et il semblerait que certains éléments de la mise au point de la nouvelle ligne B du métro de Rennes prennent plus de temps que prévu. Après avoir fait une croix sur une ouverture en décembre 2020, l'échéance de l'été 2021 est désormais abandonnée et ce ne sera qu'au début de l'année 2022 que devrait être inaugurée cette nouvelle ligne.

La dernière création de ligne de métro en France - mettons à l'écart les prolongements de lignes existantes - remonte tout de même au 30 juin 2007 avec l'ouverture de la ligne B à Toulouse.

Posté par Redaction TRUP à 11:13 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 janvier 2021

Rennes : premiers essais sur la ligne B du métro

Ce devait être une des nouveautés de l'année 2020 mais ce fichu virus a conduit à reporter sa mise en service au plus tôt au printemps 2021, 19 ans après l'ouverture de la première ligne. Il aura fallu être patient, mais c'est la conséquence du choix du mode de transport...

Le 20 janvier dernier, une première section de la ligne B du métro de Rennes a été parcourue pour effectuer des essais entre Beaulieu Université et Atalante. Il s'agit d'engager un processus de près de 2000 heures d'essais pour les 25 rames CityVal, la nouvelle génération de métros automatiques de Siemens, avec une conception singulière, bien plus routière, incluant un système de guidage fondé sur les principes développés par Lohr pour le Translohr.

La nouvelle ligne de 13,4 km comprend 15 stations : elle est établie en tunnel sur 11 km. Envisagée alors que les travaux de la ligne A n'étaient pas encore achéves, elle a été déclarée d'utilité publique le 31 août 2012 et les travaux ont débuté en janvier 2014. Son tracé assez sinueux dans le centre de Rennes dispose de 2 correspondances avec la ligne A, à la gare et place Sainte Anne. L'intervalle à la mise en service devrait être de 2 min 30, mais le système d'exploitation est compatible avec un resserrement jusqu'à 67 secondes, du fait aussi des véhicules de faible longueur composés de 2 voitures.

Les modules comprennent 2 larges portes sur une caisse très largement vitrée, avec la concentration des équipements sous un châssis routier reposant sur 2 essieux et des pneumatiques de grande largeur. Les rames disposent d'un gabarit bien plus généreux que la première ligne : 2,65 m. Les lignes A et B sont donc totalement incompatibles.

essais-metro-b-rennes_1

Une rame Cityval dans l'atelier de maintenance. (cliché Rennes Métropole)

essais-metro-b-rennes_2

Premières circulations sur la section en viaduc : on voit le rail central, assez maigre, enchâssé par les galets de guidage. Il n'y a pas de voie mais une large piste en béton. (cliché Rennes Métropole)

En outre, le projet de restructuration du réseau d'autobus est présenté sur un site Internet dédié : la nouvelle ligne de métro autorisera une importante réorganisation avec une nette réduction de leur présence dans l'hypercentre, notamment autour de la place de la République.

Posté par ortferroviaire à 08:41 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2020

Rennes : premier marché français pour l'e-Citaro

92 autobus : 33 standards et 59 articulés, pour un coût total de 60,5 M€. La métropole de Rennes a notifié à Mercedes cette importante commande d'autobus électriques : c'est la première remportée en France pour l'e-Citaro. Elle est assez massive et il semblerait que ce soit la plus importante, hors Ile de France, pour ce type de véhicules. Cette annonce fait grincer des dents en Bretagne car le constructeur finistérien Bolloré avait placé en essais 7 véhicules depuis 2015. Mais c'est le principe des appels d'offres européens... et le réseau rennais avait déjà passé plusieurs commandes de Citaro thermiques par le passé.

210815_1champ-jacquet1

Rennes - Rue du Champ Jacquet - 21 août 2015 - Les autobus Mercedes sont déjà très présents sur le réseau rennais : l'arrivée des e-Citaro s'inscrit donc plutôt dans une certaine continuité d'achat. Certes, les versions électriques ne seront pas produites à Ligny en Barrois mais à Mannheim... © transporturbain

Pour aller plus loin, consultez notre dossier sur les autobus électriques.

Posté par ortferroviaire à 10:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2018

Rennes : fin des travaux pour le tunnelier de la ligne B

Une étape importante pour la construction de la deuxième ligne du métro de Rennes. Le tunnelier baptisé Elaine a achevé le percement des 8,57 km qui lui avaient été confiés en 3 années et 40 jours. L'ouvrage de 9 m de diamètre a été réalisé à une profondeur moyenne de 25 m. Il va maintenant falloir démonter le tunnelier, ce qui va prendre pas moins de 3 mois, avant que Siemens ne puisse débuter l'installation des équipements du métro, à commencer par la voie. Le reste de la ligne de 13 km est réalisé à l'air libre. La mise en service est toujours programmée à l'été 2020.

Posté par JJ_Socrate à 11:54 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 janvier 2014

Le métro de Rennes

Pour commencer cette nouvelle année, que nous vous souhaitons excellente à tous points de vue, transporturbain vous propose son dossier consacré au métro de Rennes. La ville avait surpris à la fin des années 1980 en optant pour la construction d'un VAL, mais le succès de la première ligne a rapidement refermé le débat entre les partisans du métro et du tramway. L'année 2014 va marquer le début des travaux de la deuxième ligne.

 

 

Posté par ortferroviaire à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,