06 avril 2020

Prague va encore moderniser certaines T3

L'actualité en France étant confinée, les colonnes de transporturbain s'ouvrent plus que d'habitude aux réseaux étrangers. Nous avions récemment publié notre dossier sur le réseau de Prague. L'arrivée de 250 rames Skoda 15T nous avait fait forte impression mais pour autant, nous nous posions la question de la poursuite du plan de modernisation du matériel roulant.

Un élément de réponse apparaît au travers de ce contrat-cadre attribué à Pragoimex pour la fourniture de nouvelles caisses pour des Tatra T3. Au moins 11 motrices seront modifiées et le marché pourrait porter jusqu'à 65 unités. L'objectif est de mettre en accessibilité un parc de T3 qui seront utilisées pour le service de nuit du réseau : la régie des transports explique qu'elle ne souhaite pas engager des rames de grande capacité par rapport aux besoins. Avec les 35 unités déjà modifiées (mais qui ont globalement conservé leur carrosserie d'origine), la régie disposerait ainsi de 100 motrices pour un besoin de 91 en exploitation.

Cette opération prolongera la carrière des T3 de 20 à 25 ans... certes sous une forme nouvelle. Nul doute qu'on les verra aussi de jour en complément, du moins tant qu'une nouvelle commande n'est pas passée.

Posté par ortferroviaire à 15:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 février 2020

Les transports urbains à Prague

Sur le plan géographie, Prague est une des capitales européennes en position de carrefour des influences européennes. Dans cette capitale chargée d'histoire, y compris dans la période récente, il y a une valeur sûre, une icône à laquelle le touriste a du mal à échapper : les tramways, et plus particulièrement un modèle, la motrice Tatra T3, qui constitue à elle seule la moitié d'un parc de plus de 800 rames. Ceci dit, le matériel le plus récent, les Skoda 15T Alfa, si elles n'en ont pas le charme, ont de sérieux atouts à faire valoir, comme leur capacité, leur nervosité et une excellente qualité de roulement qui nous a impressionnés.

300519_15malostranske-namesti2

Prague - Malostranské náměstí - 30 mai 2019 - Elles sont l'icône des transports en commun de Prague et, en matière d'évolution du tramway électrique depuis 120 ans, l'une des séries les plus abondamment produites. Ajoutez qu'elle incarne les réseaux des pays d'Europe de l'Est... en reposant sur une conception américaine des bogies et de la chaîne de traction ! © transporturbain

290519_16namesti-miru1

Prague - Náměstí Míru - 29 mai 2019 - La T6A a constitué le dernier matériel monocaisse produit par Tatra, toujours sur bogie PCC mais avec une nouvelle motorisation. Ce couplage sur la ligne 16 dessert un agréable quartier à l'écart du centre touristique, dans une courbe aux voies en excellent état, comme sur la quasi-totalité du réseau. © E. Fouvreaux

310519_17trojska10

Prague - Trojská - 30 mai 2019 - Les 14T et leur face rondouillarde ont connu de sérieux déboires de jeunesse aujourd'hui corrigés, mairs l'architecture intérieure n'est pas des plus commodes. Cette série reste donc marginale et a été rapidement supplantée par les 15T. Mais cela ne les empêche pas d'affronter sur la ligne 17 un passage à 8,5% (qui débute à l'arrière-plan, vous verrez la suite dans nos dossiers !). © transporturbain

300519_18na-slupi2

Prague - Na Slupi - 30 mai 2019 - Etonnantes 15T, qui s'imposent assurément comme la nouvelle référence sur le réseau : des intercirculations assez longues sur les bogies centraux, porte-à-faux nul pour une insertion optimale dans les courbes, adhérence totale, silence et confort. De quoi rivaliser avec les productions des grands constructeurs européens. Au demeurant, la livrée de la première série, gris-noir-rouge, est assez réussie. On notera les bandes blanches au sol qui matérialisent l'espace réservé aux tramways. © transporturbain

280519_Amustek1

Prague - Station Můstek ligne A - 28 mai 2019 - Le métro de Prague ne peut renier ni ses origines russes ni son âge : la conception des stations, généralement à grande profondeur et à large quai central, l'esthétique et les matériaux de décoration des voûtes, la géographie du réseau à 3 lignes connectées en triangle plutôt qu'en un unique point central et jusqu'au matériel roulant, rappellent les considérations politico-industrielles d'une autre époque... mais il n'en demeure pas moins que le métro de Prague est à la fois performant, confortable et plutôt bien entretenu. © transporturbain

Son métro est intéressant car sa réalisation avait à l'époque revêtu un fort aspect politique, incarnant la solidarité de l'URSS et du peuple russe avec la Tchécoslovaquie et son peuple frère (selon la terminologie de l'époque, bien entendu). Il est ainsi à appréhender aussi sur le plan architectural, le design de ses stations étant le reflet d'une esthétique particulière.

Le rôle des autobus est assez marginal, cantonné aux quartiers périphériques. Les français ne seront pas trop perdus avec la présence d'Agora et de Citélis, produits par les usines Karosa, filiale du groupe Irisbus à l'époque de leur construction. Cependant, les SOR NB12 et NB18 méritent une attention particulière avec leur configuration à 4 portes en version standard et 5 portes en version articulée.

Nous évoquerons plus tard le petit funiculaire, mais en attendant, transporturbain vous propose pas moins de 4 dossiers :

En espérant que cela vous donne envie de vous rendre à Prague, ville au-demeurant justement renommée pour son patrimoine culturel et architectural !

Posté par ortferroviaire à 17:48 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,