06 décembre 2013

Lyon : ouverture du nouveau tunnel de la Croix Rousse

Le deuxième tunnel de la Croix Rousse a été inauguré et mis en service hier 5 décembre. Parallèle à l'ouvrage historique mis en service en 1952, le nouvel ouvrage permet non seulement de mettre aux normes de sécurité l'ouvrage existant en créant une galerie d'évacuation des automobilistes, mais sera utilisé en régime nominal pour les piétons et cyclistes d'une part et par les autobus de la ligne C6 Part Dieu - Le Perrolier d'autre part. Toutefois, les autobus n'utiliseront le nouveau tunnel que dans un sens (direction Le Perrolier). En direction de la Part Dieu, ils continueront de circuler dans le tunnel existant pour d'évidentes questions d'organisation de la circulation (impossibilité de couper les accès au tunnel existant). Parallèlement à ces travaux, l'ouvrage historique a été rénové. Le coût total de l'opération atteint 280 M€.

tunnel-de-la-croix-rousse-5-films

Perspective de l'entrée des deux tunnels côté Rhône.

Posté par ortferroviaire à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2013

GART 2013 : des inquiétudes sur le financement

Les Rencontres Nationales du Transport Public organisées par le Groupement des Autorités Responsables de Transport se tenait cette année à Bordeaux. Les sujets centraux furent évidemment celui de l'évolution de la fiscalité et les ressources pour développer les réseaux. Sur le premier point, la visite du Minsitre des Transports n'a pas convaincu les élus locaux : la TVA passera bien à 10% sur les transports en commun. Ou quand l'Etat prend le contre-pied de la politique qu'il promeut... du moine en apparence. Par conséquent, le climat était déjà quelque peu tiède.

Il s'est encore un peu plus rafraichi lorsque furent évoqués les sujets de ressources : le climat fiscal ambiant n'étant pas propice à une augmentation du Versement Transport, les marges de manoeuvre sont désormais nulles. Qui plus est, l'appel à projets du Grenelle Environnement, troisième de la série, doit se contenter de 450 M€ à allouer entre différents projets, mais l'Etat s'est déjà engagé sur 60M€ pour la seule agglomération de Marseille. Ne restent donc que 390 M€ à ventiler dans les autres villes. Le nombre de projets retenu risque donc d'être quelque peu réduit et on peut redouter un coup d'arrêt au développement des TCSP, qu'il s'agisse de tramway ou de BHNS.

Qui plus est, une large partie de ces 450 M€, pour ne pas dire la totalité, devaient provenir des recettes... de l'écotaxe !

Le mot d'ordre restait celui de la productivité des ressources existantes par l'optimisation de l'exploitation : l'amélioration de la vitesse commerciale des réseaux de bus reste un gisement, assez mal valorisé aujourd'hui. Les aménagements, parfois ponctuels, pour faciliter la circulation des autobus, de même qu'une bonne gestion des feux tricolores, doit être encouragée et généralisée. Chaque km/h gagné sur la vitesse commerciale représentent des centaines de milliers d'euros pour les collectivités.

Or cet objectif n'est atteignable qu'à condition de mener une politique extrêmement répressive à l'égard des infractions des automobilistes et livreurs : stationnement en double file, sur les couloirs de bus, sur ou à l'approche immédiate des arrêts...

Dans l'exposition, il fallait d'abord retenir la présence d'une motrice Urbos3 du tramway de Besançon : CAF occupait ainsi le devant de la scène sur le plan ferroviaire, alors que, comme à l'accoutumée, les autobus étaient présent à l'entrée, avec notamment l'Urbanway d'Iveco Bus (ex-Irisbus), nouvelle évolution du Citélis. L'hybridation était le leïtmotiv des constructeurs puisque tous, à l'exception de Mercedes et de Solaris, présentaient des modèles hybrides. Mercedes était présent avec son Citaro Euro6, tandis que Solaris exposait l'Urbino électrique avec un système de rechargement en ligne par induction, concurrent du projet TOSA de Hess.

Notre page consacrée à l'exposition et aux matériels exposés, à découvrir ici.

Posté par ortferroviaire à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2013

Saint Etienne : appel à candidatures pour le tramway

La Communauté d'Agglomération de Saint Etienne a lancé un appel à candidatures le 6 novembre dernier en vue de l'acquisition de nouvelles rames de tramway. En tranche ferme, 3 rames sont destinées à gérer l'augmentation du trafic depuis la restructuration du réseau. Au-delà, 13 rames figurent en option pour engager le renouvellement des éléments Alsthom-Vevey livrés à partir de 1991. 

Posté par ortferroviaire à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2013

Strasbourg : un BHNS et deux extensions de tram

Ligne G : le premier BHNS strasbourgeois

L'agglomération strasbourgeoise est la seule en France à disposer d'un réseau de tramways véritablement maillé avec 6 lignes recourant à de nombreux troncs communs, dont une ligne de rocade entre le sud et l'est de la ville. Si une 7ème ligne de tramway est en projet (elle a failli se retrouver en Translohr pour d'obscures raisons de patriotisme industriel alsacien), l'agglomération a souhaité développer une offre de BHNS sur des axes complémentaires ne nécessitant pas une solution à grande capacité comme le tramway.

Ainsi, la nouvelle ligne G a été mise en service ce 30 novembre. Longue de 5,2 km et comprenant 12 stations, elle circule à 80% en site propre entre la gare de Strasbourg et l'Espace Européen de l'entreprise, au nord de la ville, à la limite avec Niederhausbergen. Le temps de trajet prévu est de 14 minutes. Le service propose un intervalle de 6 min en heures de pointe et de 8 min en journée. Le trafic journalier attendu est de 18 000 voyageurs par jour. Un parc relais est établi au terminus de la ligne.

La desserte est assurée par 10 autobus articulé Mercedes Citaro G fonctionnant au gaz naturel, offrant une capacité de 120 places avec une livrée spécifique à base de noir et de formes géométriques colorées, oeuvre de Théo van Doesburg.

Cette inauguration fera-t-elle oublier les difficultés rencontrées dans l'exploitation du tramway avec les problèmes survenus sur les Citadis 403, déréglant le service en contraignant la CTS à n'utiliser que des Eurotram, y compris en version courte, sur la ligne A ?

Extension des lignes A et D

Parallèlement, les lignes A et D ont été prolongées. Depuis le terminus Hautepierre Maillon, rebaptisé Cervantès, la ligne A dessert désormais 2 nouvelles stations dont le teminus du parc des sports. La ligne D est prolongée depuis Rotonde par les voies de la ligne A jusqu' la station Dante et met le cap vers le sud pour une première desserte par le tram de Koenigshoffen et le quartier des Poteries. Cette extension améliore en outre la desserte de l'hôpital de Hautepierre.

Posté par ortferroviaire à 20:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2013

Avignon : le tramway déclaré d'utilité publique

Le Préfet du Vaucluse a signé la déclaration d'utilité publique du projet de tramway d'Avignon, confirmant ainsi les 30 M€ de subvention de l'Etat au titre du Grenelle Environnement. Les travaux préliminaires de déviation de réseaux souterrains peuvent débuter.

Posté par ortferroviaire à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2013

Les SC10 circulent toujours à Bastia

SC10bastia

Cette photo n'a quelque quelques jours : seules les plaques d'immatriculation et les voitures en arrière-plan trahissent une photo prise en 2013, car la fourgonnette Master derrière le second autobus pourrait faire croire que nous sommes 25 ans en arrière. Bastia, ultime terrain pour les SC10 en France... et un nouveau trésor (pour amateurs uniquement !) dans l'île de Beauté ? © T. Assa

Un cahier des charges rédigé en 1958, un début de production en 1964 et un dernier véhicule sorti des chaînes d'Annonay en 1988. On pourrait croire que 25 ans plus tard, plus aucun SC10 ne circule en France en service régulier. Et pourtant, à Bastia, une poignée de ces autobus à la carrière impressionnante, continue de circuler sur deux lignes du réseau.

Posté par ortferroviaire à 13:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2013

Les trolleybus à Limoges

C'est le seul réseau qui n'a jamais cessé de croire au trolleybus depuis leur mise en service voici 70 ans, à l'été 1943. Limoges fait figure d'exception en France, accentuée cette année par la mise en exploitation des Swisstrolley, premiers trolleybus articulés du réseau et surtout première apparition de ce modèle bien connu des réseaux suisses sur le territoire français.

transporturbain vous propose son dossier sur l'histoire du réseau de trolleybus de Limoges, et une page consacrée au Swisstrolley afin de compléter la présentation des véhicules exploités en France.

Posté par ortferroviaire à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2013

Lyon inaugure LEOL

LEOL : Ligne Express de l'Ouest Lyonnais. Ce projet de 13,5 M€ est destiné à diminuer le temps de parcours entre la station Gorge de loup du métro D et Craponne, en utilisant un nouvel itinéraire entre Alaï et Craponne. Une première phase avait été mise en service afin de shunter les lacets de Francheville. La seconde étape sur les communes de Francheville et Craponne a été inaugurée ce matin.

Les autobus disposent d'aménagements sur 4,5 km entre La Patelière et Bel Air, soit en site propre, soit par des voiries réaménagées. Le tracé reprend d'ailleurs l'ancienne plateforme du tramway Fourvière Ouest Lyonnais démantelé en 1954. A cette occasion, 5 arrêts sont créés.

LEOL

Toutefois, ces aménagements ne sont pas utilisés en permanence mais seulement en heures de pointe entre 6h30 et 9h30 le matin, ainsi qu'entre 16h30 et 19h30 le soir, pour les lignes C24E (Gorge de loup - Grézieu la Varenne),  73E (Gorge de loup - Brindas) du réseau TCL et la ligne 2EX du réseau départemental du Rhône (Gorge de loup - Chazelles sur Lyon).

Posté par ortferroviaire à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Marseille : le développement du tram se profile enfin ?

6 rames supplémentaires pour la nouvelle ligne T3

Dotée de 26 rames Bombardier Flexity Outlook, initialement longues de 32 m et portées à 43 m devant le succès du tramway, la RTM a pris possession aujourd'hui de la première des 6 rames destinées à l'extension de 1200 m du réseau sur la rue de Rome entre la Canebière et la place Castellane, dont les travaux sont en cours de réalisation. La mise en service est espérée en juin 2014 après 3 années de travaux.

Ces rames seront engagées sur une 3ème ligne qui reliera Arenc à la place Castellane, formant certes un réseau maillé, puisqu'en tronc commun avec la ligne T2 Arenc - Blancarde, mais parfaitement redondante avec un métro encore sous-utilisé.

Lancement des études pour le développement du réseau

Pendant ce temps, la question de la desserte des quartiers périphériques, manquant cruellement de transports performants, continue de trainer. Cependant, la Communauté Urbaine devrait désigner très prochainement son assistant à maîtrise d'ouvrage pour conduire les études sur plusieurs extensions du réseau :

  • 4,9 km entre Arenc et le lycée Saint Exupéry, par la rue de Lyon et le chemin de la Madrague, amorçant une desserte du nord de la ville avec 9 à 11 nouvelles stations
  • 5,5 km entre la place Castellane et La Rouvière, vers le sud-est par l'avenue Cantini, le terminus du métro à Sainte Marguerite Dromel, l'avenue Viton et le boulevard du Redon, créant 13 à 14 nouvelles stations
  • 3,2 km entre la gare de La Blancarde et Sainte Marguerite Dromel, en utilisant l'ancienne plateforme ferroviaire Blancarde - Prado jusqu'au boulevard Rabateau

Ces trois nouvelles sections pourraient amorcer un tournant dans le développement du réseau marseillais. Nécessitant 370 M€, la Communauté Urbaine espère obtenir un crédit important de l'Etat au travers de l'appel à projets du Grenelle Environnement.  Ces 13,6 km supplémentaires viendraient donc doubler à horizon 2020 le réseau de tramways. Compte tenu du retard considérable de Marseille en matière de transports en commun, il est plus que temps de concrétiser ces projets.

Posté par ortferroviaire à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2013

Lausanne : 5 ans de métro et déjà la saturation

La ligne M2 de Lausanne constitue un véritable succès depuis sa mise en service : 120 millions de voyageurs ont été transportés par cette ligne de 5,9 km et 14 stations qui a succédé au funiculaire Lausanne - Ouchy mis en service en 1877.

300713_M1lausanne1Lausanne - 30 juillet 2013 - Le tracé de la ligne M2, sur l'emplacement de l'ancien funiculaire Lausanne - Ouchy, offre une section aérienne. Le MP89 n°248 circule en direction d'Ouchy. © J. Sivatte

Mise en service le 27 octobre 2008, la ligne M2 est exploitée à l'aide de 15 rames de 2 voitures de type MP89, automatiques et à roulement sur pneumatiques comme leurs cousines parisiennes. Les rames sont munies d'un rapport de réduction spécial pour franchir une pente de 12%, la plus importante sur un métro à adhérence.

Malgré un intervalle de 2 min 50 sur la section la plus urbaine de la ligne, la capacité ne suffit plus puisque des pointes à 6600 voyageurs par heure sont rencontrées. Aussi les Transports Lausannois ont décidé de modifier l'aménagement intérieur pour augmenter la capacité debout, et de resserrer l'intervalle en engageant non plus 12 mais 14 des 15 rames, soit une exploitation quasiment sans filet, pour atteindre un intervalle de 2 min 30. Il faudra également modifier les automatismes pour augmenter la vitesse commerciale. Au-delà, les TL comptent sur la ligne M3 qui circulera en tronc commun entre Grancy et Flon, via la gare CFF de Lausanne pour délester M2. Mais il faudra attendre 2020...

Posté par ortferroviaire à 13:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,