12 octobre 2013

Dossier Citadis

C'est la référence en matière de tramway en France : une référence qui n'est pas exempte de quelques défauts - la perfection n'est pas de ce monde - mais qui a su crédibiliser le retour de ce mode de transport dans nos villes. Véritable succès commercial au delà de toutes les espérances initiales d'Alstom, le Citadis méritait bien que transporturbain lui consacre un dossier, 15 ans après le premier marché remporté, celui de Montpellier.

Posté par ortferroviaire à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 octobre 2013

Metz lance Mettis, un BHNS nouvelle génération

Samedi 5 octobre a été inauguré Mettis, son réseau de 2 lignes de BHNS totalisant 18,5 km dont 90% en site propre. L'investissement a atteint 230 M€ pour l'infrastructure, le matériel et les nombreux réaménagements urbains, marqués par la plantation de 1200 arbres remplaçant les 900 arrachés pour les travaux.

Mettis-ville-MetzLes Exquicity de Metz portent 4 couleurs (rose, vert, bleu, orange) assez inspirées du tramway de Reims. Bien que reposant sur une plateforme d'autobus, ce matériel rompt complètement avec son allure traditionnelle : Mettis est un BHNS haut de gamme. (cliché Ville de Metz)

Les deux lignes circulent en tronc commun dans la traversée du coeur de la cité lorraine. La ligne A relie le centre commercial de Woippy, au nord de l'agglomération, à la station Jules Michelet située à Borny, à l'est. La ligne B débute au campus de Saulcy et aboutit à l'hôpital de Mercy, au sud-est de l'agglomération. Les deux lignes desservent évidemment la gare de Metz et ont 10 stations communes. Ces deux lignes devraient transporter au moins 36 000 voyageurs par jour à une vitesse moyenne de 20 km/h.

MettisLe plan du réseau dans l'agglomération. En pointillés noirs apparaissent les sections aménagées du réseau complémentaire : de futurs territoires pour Mettis si le succès est au rendez-vous ?

Mettis est exploité à l'aide de 27 autobus hybrides bi-articulés Exquicity fournis par Van Hool. Présenté au salon du transport public en 2012, ces autobus avaient fait sensation par leur aménagement intérieur en nette progression par rapport à tous les autres BHNS jusqu'à présent connu, y compris le Busway nantais alors pris en référence. La chaine de traction hybride transforme le moteur Diesel en génératrice de courant ce qui a permis de réduire son encombrement.

Surtout, le matériel roulant s'inspire de l'architecture d'un tramway : les 4 portes pratiquement équiréparties donnent accès à de vastes plateformes, l'intercirculation a été correctement travaillée et la circulation des voyageurs dans le véhicule permet d'optimiser l'usage des 150 places disponibles.

coupe-mettis1Eclaté d'un Exquicity permettant de comprendre l'aménagement du véhicule : une grande plateforme sur le premier module doté de deux portes, un poste de conduite isolé des voyageurs comme sur un tramway, une caisse centrale plutôt destinée aux longs trajets maximisant la capacité assise, et un module arrière avec le bloc-moteur compact de la chaîne de traction hybride. (document Mettis)

Parallèlement, le réseau de bus est restructruré et l'offre augmente de 15%, notamment par la mise en place de lignes complémentaires, cadencées aux 10 min comme les 2 lignes de BHNS. Ces lignes bénéficient de voies réservées complémentaires pour gagner en efficacité et éviter l'effet de réseau à 2 vitesses. Pour le rabattement, 3 parcs-relais ont été érigés le long des lignes A et B.

Posté par ortferroviaire à 12:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Strasbourg : les Citadis auscultés

Depuis le début du mois de septembre, les Citadis 403 sont proscrits sur la ligne A Hautepierre - Illkirch, manifestement en raison d'un problème de fixation du bandage de la roue. Détecté d'aborsd sur la ligne B cet été, où la même mesure avait été pratiquée pendant l'été, il a été aussi rencontré sur la ligne A. Plusieurs vis d'assemblage auraient été perdues en ligne, obligeant l'exploitant à retirer du service les rames engagées sur la ligne A en attendant une expertise approfondie.

Résultat, le service est passablement perturbé puisque la CTS doit jongler entre les Eurotram courts et longs, affectant la capacité offerte. Il semble que le problème soit circonscrit aux seules rames strasbourgeoises : aucun autre réseau équipé de Citadis n'a constaté les mêmes avaries. 

Posté par ortferroviaire à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2013

Toulouse : le prolongement du tram en essais

Le prolongement de la ligne T1 Aéroconstallation - Arènes jusqu'au Palais de Justice devrait être mis en service commercial le 20 décembre prochain. Les travaux d'infrastructure sont quasiment terminés, ce qui permettra à une première rame d'être exposée présentation aux élus toulousains. Ensuite, le 17 octobre, une circulation vérifiera la parfaite compatibilité des installations. Le franchissement de la Gareonne sur le pont Saint Michel a constitué la principale difficulté du fait de l'état de l'ouvrage nécessitant une consolidation.

Le 20 décembre prochain, le tramway pénétrera donc en rive droite de la Garonne, dans le centre de Toulouse et proposera ainsi un accès direct à la ligne B du métro, évitant de surcharger la ligne A entre Arènes et Jean Jaurès.

Quant à l'antenne destinée à rejoindre l'aéroport de Blagnac, elle devrait être mise en service à la fin de l'année prochaine.

Posté par ortferroviaire à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2013

Besançon : place aux essais techniques

Depuis le 19 septembre, une première rame Urbos3 construite par CAF destinée à Besançon doit effectuer 10 000 km afin d'être homologuée. Elle circule donc sur une partie de cette ligne pouvant être pratiquée. Ensuite, les 17 autres rames devront effectuer chacune 500 km. Livrées d'ici mars 2014, les essais pourront ensuite se dérouler de façon plus intensive dans le cadre de la marche à blanc avant la mise en service commerciale.

Posté par ortferroviaire à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2013

Un tramway au Luxembourg en 2017

230,5 M€ : c'est le budget confirmé par le gouvernement du Grand Duché du Luxembourg pour créer sa première ligne de tramway - Luxtram - entre la gare et le Kirchberg. Ce montant représente les deux tiers du coût du projet, le tiers restant étant à la charge de la Ville de Luxembourg. C'est en 2005 que l'idée de recourir au tramway est apparue face aux difficultés de circulation dans la capitale ducale, notamment par la topographie de la ville, mais aussi l'intense trafic lié aux institutions européennes.

En 2007, le Groupement d'Intérêt Economique Luxtram a été constitué par le Gouvernement et la Ville, et les premières études sont réalisées dès l'été, se poursuivant au cours des trois années suivantes. Dès lors, le plan de financement désormais en place devrait permettre le début des travaux l'année prochaine.

La ligne sera mise en service en 2017. Longue de 7,5 km, elle comprendra 15 stations et assurera notamment la desserte du centre-ville depuis la gare des CFL, avant de rejoindre le quartier des institutions européennes et aboutir au parc des expositions. La vitesse moyenne devra atteindre 20 km/h

L'exploitation devrait d'emblée être assurée par des rames doubles de 2 x 32 m au gabarit de 2,65 m, afin d'offrir une capacité de 9000 places par heure et par sens avec un intervalle de 3 minutes. Des extensions sont d'ores et déjà en pointillés, et envisagées dans la prochaine décennie.

Posté par ortferroviaire à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2013

Dossier trolleybus

La rubrique "trolleybus" de transporturbain se remplit ! Au chapitre de l'histoire des réseaux : Lyon, la capitale française de ce mode de transport. Les trois types de matériel contemporains (ER100, NMT222 et Cristalis) vous sont présentés, et ils seront rejoints par le Swisstrolley très prochainement. Enfin une approche sur l'intérêt du trolleybus, dans la rubrique "études".

Posté par ortferroviaire à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2013

Tram ou BHNS ?

On entend encore souvent dire que le tramway est un investissement trop élevé et que l'amélioration des dessertes par bus est une solution équivalente et de moindre coût. L'essor du bus à haut niveau de service (BHNS) a indéniablement permis de montrer que le bus avait des possibilités pour casser son image de mode de transport lent et inconfortable. Néanmoins, toute chose ayant ses limites, le BHNS n'est pas une solution pouvant se substituer au tramway en toutes circonstances.

transporturbain lance donc cette étude sur les coûts comparatifs entre le tramway et le BHNS, dans les différentes conceptions qu'il peut recouvrir. Elle s'intéresse d'abord aux coûts d'investissements et aborde la question plus délicate des coûts d'exploitation.

La vocation de cette étude est d'être enrichie : si vous souhaitez réagir ou y contribuer, apportez vos commentaires ici !

Posté par ortferroviaire à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2013

Karlsruhe : Bombardier livre ses trams-trains

C'était il y a 4 ans : le 18 septembre 2009, 30 rames de tram-train étaient commandées par les exploitants VBK et AVG de Karlsruhe à Bombardier qui avait proposé son Flexity Swift. Le montant de cette opération atteint 129 M€ soit 4,3 M€ par rame.

Composées de 3 voitures formant une rame de 37,5 m, les rames offrent 244 places dont 93 assises et sont bimodes : elles sont en effet aptes à circuler sur le réseau urbain et sur les lignes DB interconnectées. Baptisées localement ET2010, ces 30 rames sont prédisposées pour la circulation dans le futur tunnel sous le centre-ville, destiné à délester la Kaiserstrasse de son colossal trafic de tramways et trams-trains, et débutent leur service sur la ligne S2.

Karlsruhe - 9 juillet 2013 - Présentation dans le dépôt de l'AVG de la rame 923, première officiellement homologuée pour la circulation sur les réseaux ferrés d'un réseau toujours cité en référence... © AVG

Posté par ortferroviaire à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Appel à projets Grenelle : avalanche de candidats

En réponse au troisième appel à projets du Grenelle Environnement, plus de 110 candidatures ont été déposées par les différentes villes, totalisant 6 MM€ d'investissement alors que l'enveloppe n'est que de 450 M€. Autant dire que l'Etat devra faire des choix et qu'il y aura peu de lauréats.

Pour le métro, 2 projets occupent le devant de la scène : le prolongement de la ligne B de Toulouse à Labège, et de la ligne B - aussi - à Lyon, jusqu'aux hôpitaux sud. Figurent également les augmentations de capacité à Lyon et Marseille via des projets d'automatisation.

Pour le tramway, 16 projets ont été déposés, avec Amiens, Nîmes et la Guadeloupe au titre des nouveaux réseaux, Caen avec la conversion du TVR et la deuxième ligne, le début de la deuxième ligne à Angers, la septième ligne de Strasbourg (revenue à la raison en abandonnant les idées farfelues de Translohr) l'extension des lignes T1 de Toulouse, A de Grenoble, T5 de Lyon, la création d'une sixième ligne à Lyon (probablement Gerland - Grange Blanche). Le tram-train est lui concerné par 2 projets à Aubagne et à Forbach.

Il est aussi question de funiculaires et autres téléphériques à Brest, Aix en Provence, Marseille, Boulogne sur Mer, Orléans, Beauvais et Toulon).

Mais c'est surtout le BHNS qui se distingue avec pas moins de 52 projets concernant à la fois des grandes villes (Nantes, Toulouse, Dijon, Lille), des villes de taille intermédiaire (Nîmes, Lens, Dunkerque, La Rochelle, Chalon sur Saône), mais aussi un florilège de petites agglomérations comme Nevers, Chartres, autour de l'étang de Berre... où la demande de transport public ne justifie pas des modes lourds mais ne peut se satisfaire de réseaux de bus manquant encore de visibilité.

 

Posté par ortferroviaire à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :