27 mars 2014

Valenciennes : le service du tram à moindre coût

Mise en service voici un mois, la deuxième ligne du tramway de Valenciennes prend son rythme de croisière. Sa réalisation est intéressante à plus d'un titre puisqu'elle est établie à voie unique pour réduire les coûts de réalisation, sans pour autant contrarier l'objectif de desserte puisque le service est cadencé aux 10 minutes. Les rames se croisent en station, grâce aux évitements aménagés dans chacune d'elles, solution en apparence plus coûteuse puisqu'elle multiplie le nombre d'aiguillages, mais qui préserve la possibilité de resserrer l'intervalle selon les besoins.

080314_T2fresnes-sur-escaut-vaillant-couturier_marinier

Fresnes sur Escaut - 8 mars 2014 - Le caractère interurbain de la deuxième ligne est très affirmé, tout en s'insérant dans le centre des localités de première et deuxième couronne de Valenciennes. © J. Marinier

DSC_0997

Fresnes sur Escaut - 8 mars 2014 - En voie unique sur la totalité des 15 km du parcours, hors stations, la deuxième ligne présente des allures atypiques pour un tramway français moderne. © J. Marinier

080314_T2vieux-conde_marinier

Vieux Condé - 8 mars 2014 -Préservation du patrimoine avec ce vieux poste d'aiguillages de l'ancienne ligne ferroviaire qu'emprunte la deuxième ligne valenciennoise. La sous-station alimentant le tramway lui est accolée. © J. Marinier

A l'heure où les agglomérations cherchent à optimiser l'efficacité de leurs investissements en période de ressources tendues, la solution valenciennoise n'est pas à écarter. Si elle est difficilement transposable pour une ligne structurante de centre-ville, elle peut être applicable sur des sections de banlieue : on le sait, l'enjeu des transports urbains n'est plus tant dans le coeur des agglomérations que dans les quartiers périphériques de première et deuxième couronne.

Posté par ortferroviaire à 21:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Siemens présente l'Avenio de La Haye

Siemens présentait aujourd'hui le premier Avenio, sa nouvelle gamme de tramways, destiné au réseau de La Haye, commandé au total à 60 exemplaires (une option de 20 unités ayant été levée au début de ce mois). Le coût total d'acquisition de ces 60 rames est de 155 M€, soit 2,58 M€ par élément de 35 m. Les Avenio circuleront sur le réseau urbain et plus particulièrement sur les lignes 1, 9, 11, 15 et 17.

Image de synthèse de l'Avenio de La Haye : les faces grises surprennent.

L'Avenio de La Haye comprend 4 caisses, à plancher bas intégral, reposant chacune sur un bogie. La rame bidirectionnelle comprend 4 portes doubles et une porte simple par face. Long de 35 m et au gabarit de 2,55 m, l'élément propose 232 places dont 64 assises. Apte à 80 km/h avec des accélérations de 1,2 m/s², l'Avenio peut franchir des rampes de 8% avec une puissance de 720 kW,

L'Avenio a également été retenu par le réseau de Munich, dans une version longue de 36,8 m, toujours avec 4 caisses, mais formant une rame unidirectionnelle et comprenant 2 portes doubles par face, soit une disposition très adaptée aux grands trafics. Une première livraison de 8 rames est prévue en 2014.

Posté par ortferroviaire à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mars 2014

Elections municipales : des projets inquiétés ?

A l'issue du 1er tour des élections municipales, 3 situations méritent d'être signalées.

A Amiens, le candidat UMP arrivé en tête, opposé au projet de tramway, pousse le candidat PS, actuel adjoint aux transports, à annoncer un référendum sur le projet, afin d'essayer de calmer le jeu. Un recul d'Amiens aurait immanquablement des conséquences à Caen puisque les 2 villes avaient décidé de s'associer sur l'achat de leur matériel roulant. Caen où le projet de destruction du TVR n'est pas remis en cause, mais où en revanche, l'axe est-ouest est aussi mis sur la sellette par le candidat UMP face au socialiste Philippe Duron, qui a signé l'alliance avec les écologistes pour rattraper son retard face à son opposant.

A Avignon, la candidate PS avait fait campagne contre le tramway et annoncé qu'elle abandonnerait le projet au profit d'un réseau de BHNS moins onéreux pour l'agglomération. Reste que Cécile Helle n'a manifestement pas intégré que le projet avait été déclaré d'utilité publique avec un tramway, qu'un changement de mode de transport impliquerait une nouvelle enquête publique... et que le marché du matériel roulant était déjà signé, entrainant un dédit important en cas d'annulation.

Dans les autres agglomérations, citons notamment le cas de Grenoble où le candidat écologiste est arrivé en tête, devant son compétiteur socialiste. Son programme prévoit le prolongement des lignes A, D et E du tramway, la réalisation de 3 tram-trains dans chacune des vallées et la réintroduction des trolleybus sur le réseau.

A Lyon, situation un peu plus complexe pour le maire sortant Gérard Collomb, puisqu'on sait que les écologistes contestent nombre de décisions de l'agglomération, notamment le grand stade ou le périphérique ouest. Dans le programme, figurera probablement le prolongement du métro B d'Oullins aux Hôpitaux Sud et une liaison en tramway de Gerland aux Hôpitaux Est. En revanche, la question de la présidence du SYTRAL pourrait être posée selon les résultats à Vénissieux, ville où son actuel président figurait sur la liste socialiste.

A Toulouse, la situation est plus indécise et les débats sur les transports ont porté sur des tactiques politiciennes, façon billard à 3 bandes, avec au centre des débats une 3ème ligne de métro ou la poursuite des projets de tramway et de BHNS.

A Strasbourg, le second tour sera serré entre deux spécialistes du transport : Roland Ries, PS et président du GART, et Fabienne Keller, UMP et qui avait notamment conduit le rapport sur la gouvernance des gares françaises.

En revanche, pas d'inquiétude à Bordeaux où Alain Juppé a été largement réélu dès le 1er tour. A Marseille enfin, l'enjeu des transports est passé au second plan des débats.

A suivre la semaine prochaine...

Posté par ortferroviaire à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2014

Nord Isère : le projet de tramway mal en point... pour l'instant

Les élus du Nord Isère ont rejeté le projet de tramway express reliant Crémieu et Pont de Chéruy à Lyon destiné à poursuivre la renaissance du Chemin de Fer de l'Est de Lyon entamée en 2006 avec le tramway lyonnais T3 et poursuivi avec le service Rhônexpress. La majorité s'est prononcée en faveur d'une solution plus légère en BHNS : selon le collectif PARFER qui soutient une solution en tramway, certains éléments d'analyse ont été surestimés afin de discréditer une solution ferroviaire.

On peut aussi souligner que le Département de l'Isère est peu moteur : la constitution de la Métropole lyonnaise, actuellement en cours, est peut-être une opportunité : en intégrant ces territoires, le Département se retirerait de ce territoire, laissant le champ libre à une Métropole disposant de la compétence transport et qui pourrait étudier le sujet sous un autre angle.

Notre dossier sur la réactivation du CFEL en Nord Isère.

Posté par ortferroviaire à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2014

Bolloré : un tram sans fils et sans rails... et électrique !

Alors que la pollution automobile continue d'étouffer nombre de grandes villes françaises, le groupe français Bolloré, qui s'est distingué par le lancement du service d'automobiles électriques en libre-service à Paris (Autolib' avec la Bluecar), a annoncé durant ce week-end son nouveau projet baptisé Bluetram.

Il s'agit de construire un tramway électrique (quelle innovation, il existe depuis 1881 !), sans rails et sans caténaires. Rappelons quand même la définition du terme tramway que nous donne le Larousse :

  • Autrefois, chemin de fer établi sur la chaussée d'une route ou d'une rue au moyen de rails sans saillie (rails à ornière) ; voie ferrée d'intérêt local établie en totalité ou en partie sur la voie publique ou en accotement de route.
  • Aujourd'hui, chemin de fer électrique destiné au transport urbain et suburbain des voyageurs et implanté en totalité ou en partie sur la chaussée des rues empruntées.

En réalité, Bolloré planche sur un autobus électrique disposant d'une autonomie lui permettant de faire jusqu'à 1,5 km sans avoir besoin de recharger. L'entreprise travaille donc sur un système similaire au TOSA développé par Hess, et qui va être mis en service "grandeur nature" sur la ligne 23 du réseau de Genève Pour l'instant, l'industriel a conçu un prototype de 30 à 40 places. On est loin de la réalité des besoins pour les agglomérations européennes...

Posté par ortferroviaire à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2014

Pollution : transports gratuits dans plusieurs villes

La semaine particulièrement chaude pour la saison et peu ventée conduit à une augmentation du niveau de pollution. En dépit des signaux d'alarme sanitaire des dangers d'une mauvaise qualité de l'air dans les villes, la situation reste au statu quo. D'une pollution avant tout industrielle dans les années d'après-guerre, on est passé à une pollution d'abord liée à la circulation automobile.

A Paris, Rouen, Grenoble, Le Mans, Reims et Bordeaux, la gratuité des transports en commun a été décrêtée par les autorités organisatrices. A Paris, la mairie a également décidé de rendre gratuit les vélos et voitures en libre-service. On s'amusera d'ailleurs des conseils recommandant de ne pas pratiquer d'activité sportive et de l'incitation à l'usage du vélo.

Si louable soient ces mesures, leur effet sur la pollution sera anecdotique. Les mesures de fond restent invariablement la maîtrise de la circulation automobile et l'amélioration des performances des transports en commun. La première implique une meilleure régulation du trafic par une gestion intelligente et fluide (donc moins consommatrice de carburant) des feux tricolores d'une part et une dissuasion par l'offre de stationnement public, en nombre de places et par le tarif horaire. La seconde suppose, hors grands investissements, l'augmentation du linéaire de voies réservées aux autobus et surtout leur respect scrupuleux, afin d'améliorer la vitesse commerciale et donc la fréquence à moyens constants.

Autant de mesures de bonne gestion qui pour l'instant échappent aux autorités organisatrices de transport en commun en demeurant des prérogatives des municipalités et départements.

 

Posté par ortferroviaire à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2014

Aubagne reçoit son premier Citadis compact

Alstom a livré le 2 mars dernier le premier Citadis compact destiné au réseau d'Aubagne et qui est le premier tramway de cette nouvelle série de motrices courtes. Il ne s'agit pourtant pas d'une nouveauté chez le constructeur puisque des rames courtes de 20 m ont déjà été produites - les Citadis 202 - pour le réseau australien de Melbourne. Cependant, le Citadis compact intègre plusieurs évolutions comme les doubles portes en extrémité et le bogie Ixège qui fait son apparition sur du matériel urbain français.

La mise en service du premier tronçon du tramway d'Aubagne, à la livrée disons... spéciale... est toujours prévue l'été prochain.

Posté par ortferroviaire à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mars 2014

Le tramway de Marseille

Ce sera une des nouveautés de l'année 2014 avec la création d'une 3ème ligne de tramway par la mise en service de la section Canebière - Castellane sur la rue de Rome à Marseille. Les travaux avancent à un rythme très marseillais, et la Communauté Urbaine annonce une mise en service en octobre prochain.

En attendant, transporturbain vous propose son dossier consacré aux tramways marseillais en commençant par le nouveau réseau. Le volet historique sera prochainement publié.

Posté par ortferroviaire à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 février 2014

L'Eurotram

Sa carrière européenne mérite d'être soulignée même si elle se limite à 3 réseaux : Strasbourg, Milan et Porto. L'Eurotram, né chez ABB, repris par ADTranz avant d'être intégré à la gamme de Bombardier, a été le premier tramway à plancher bas intégral. En France, il a entraîné un coup d'arrêt au TFS chez Alsthom.

transporturbain lui consacre son nouveau dossier. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 21:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2014

Valenciennes : la 2ème ligne de tram ouverte au public

La 2ème ligne de tramway de Valenciennes a été mise en service ce matin. Longue de 15 km, elle dessert le pays de Condé entre le centre de Valenciennes et Vieux Condé. Le terminus valenciennois a finalement été implanté à la station Famars Université, créant donc un tronc commun entre les deux lignes jusqu'à la croix d'Anzin. D'ailleurs, la ligne A devient T1 et la ligne B - tel que désignée dans le projet - devient T2. Le service est assuré toutes les 12 minutes sur cet itinéraire à caractère interurbain qui comprend une infrastructure en voie unique avec point de croisement à toutes les stations.

Posté par ortferroviaire à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,