09 janvier 2020

Nîmes se dote d'un second BHNS

Quelques jours après l'extension de la ligne T1 à Caissargues, la première ligne de BHNS nîmoise, parachevant cette liaison de 7,2 km et 15 stations entre le centre-ville et le sud de l'agglomération, une seconde ligne a été inaugurée le 7 janvier dernier. On rappellera pour l'anecdote qu'il fut un temps question que cet itinéraire soit assuré par un tramway, mais il fallut battre en retraite compte tenu de la différence de coût et des capacités limitées de financement de l'agglomération. La genèse de la ligne T2 a cependant été moins mouvementée que celle de la ligne T1 qui avait connu quelques péripéties suite à des recours devant le Tribunal Administratif contre l'abattage de certains arbres ou le tracé autour de l'écusson dans le centre-ville, conduisant à différer l'achèvement complet de la ligne, entièrement opérationnelle en septembre 2016, soit 4 ans après l'ouverture de la première section.

La première section de T2 a donc été mise en service entre la gare centrale de Nîmes et le centre hospitalier Carémeau, soit la moitié Ouest des 13 km du parcours, pour un coût de 70 M€. Les travaux ne sont pas encore totalement finis : l'aménagement des stations est loin d'être achevé et le bitume est parfois tout frais. L'approche des élections municipales explique probablement ce calendrier

La section Est jusqu'à La Paloma sera en principe mise en service en 2022, achevant un projet de 118 M€, dont 80 M€ pour les modifications de la voirie afin d'aménager les voies réservées. Cette ligne devrait être la plus importante du réseau nîmois avec une prévision de trafic de 28 000 voyageurs par jour.

BHNS2nimes-version-finale

Plan de la ligne T2 du réseau Tango. Pour l'instat, seule la section Gare - Carémeau est en service dans l'attente de la fin des travaux de la section Est.

P1280189

En attendant des images en ligne, voici donc notre illustration de l'Exquicity biogaz hybrides de Nîmes, dans leur livrée bigarrée, vu au salon du GART à Nantes à l'automne dernier. © transporturbain

Dans un premier temps, le service est assuré avec un intervalle de 10 à 12 minutes, mais l'objectif à terme est le réduire à 7 à 8 minutes en pointe et toutes les 10 minutes en journée. La ligne T2 bénéficie sur les 6 premiers kilomètres exploités d'un site propre sur 90% du parcours, permettant d'effectuer la liaison entre l'hôpital et la gare en un quart d'heure. Elle est exploitée avec 13 autobus bi-articulés Van Hool Exquicity hybrides fonctionnant au biogaz et donc dotés de batteries. Après Metz, Nîmes est donc la deuxième agglomération française à adopter ces autobus de 24 mètres sur son réseau. Initialement, la commande devait porter sur 16 véhicules. En outre, un prolongement à l'ouest vers Saint Césaire n'est pas écarté, ce qui permettrait un accès complémentaire au pôle hospitalier dans une dimension interurbaine en créant une nouvelle correspondance avec les trains régionaux, sans transiter par la gare centrale de Nîmes.

Posté par ortferroviaire à 18:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mars 2018

Nimes : premiers essais du Trambus2

Nîmes Métropole dispose d'une première ligne de BHNS de 7,2 km et 14 stations reliant l'écusson central à l'échangeur de Caissargues donnant accès à l'A54. Le projet avait été initié en 2004, un an après l'adoption du Plan de Déplacements Urbains. Le processus fut assez laborieux car la mise en service n'est intervenue que le 29 septembre 2012 sur une première section entre les Arènes et Caissargues : en cause, des réticences, des oppositions et un recours contre la Déclaration d'Utilité Publique obtenue en 2010 devant le Tribunal Administratif à propos de l'abattage de certains arbres sur le boulevard Gambetta. Il fallut phaser le projet si bien que la boucle autour de l'écusson ne fut relancée qu'en 2014 pour une mise en service le 3 septembre 2016.

BHNS1nimes

Tracé actuel de la ligne T1 de BHNS de l'agglomération nîmoise.

090813_T1arenes2

Nîmes - Arènes - 9 août 2013 - En attendant la réalisation de la boucle autour de l'écusson, les BHNS faisaient le tour des Arènes. Les Crealis disposent d'emplacements pour le guidage optique pour l'accostage en station. © transporturbain

Cette première réalisation transporte 12 000 voyageurs par jour, soit 20% du trafic du réseau nimois : c'est peu eu égard au service proposé, avec un intervalle de 5 minutes en pointe, une vitesse commerciale de 18 km/h et 11 bus articulés Iveco Créalis. Qui plus est, l'exploitation semble ces derniers temps perturbée par des problèmes de priorité aux carrefours.

Initialement, la métropole avait envisagée une ligne de tramway pour le second axe de TCSP, mais l'alternance politique et le maigre budget de l'agglomération entrainèrent l'abandon de cette hypothèse au profit d'une solution par BHNS : longue de 11,5 km, avec 21 stations, cette ligne reliera l'IUT au Mas de Mingue et la Paloma, la nouvelle salle de spectacles. Cette nouvelle ligne sera complétée d'une navette pour la desserte du centre hospitalier Carémeau.

BHNS2nimes

Tracé de la nouvelle ligne T2 dite Diagonal.

La première phase entre la gare et le terminus Laennec sera mise en service en fin d'année 2019, tandis que le Mas de Mingue sera desservi à partir de 2021. Le coût total de cette opération atteint 118 M€, soit 110 M€ de moins que l'estimation initiale du tramway. Il serait ensuite question de rejoindre les gares de Saint Césaire, au sud-ouest, et de Marguerittes, au nord-est de l'agglomération.

Compte tenu d'une prévision de trafic de 25 000 voyageurs par jour, la métropole a renoncé à l'exploitation par bus articulés de 18 m et commandé 16 autobus bi-articulés de 24 m : lauréat de l'appel d'offres, Van Hool propose son Exquicity en version hybride électrique - GNV. Le premier véhicule est actuellement en essais.

Par ailleurs, le prolongement de la ligne T1 de l'échangeur de l'A54 au centre de Caissargues est engagé, pour un coût de 16 M€ avec 4 stations supplémentaires.

Posté par ortferroviaire à 22:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 décembre 2014

Nîmes : le BHNS plutôt que le tram

Financièrement contrainte, c'est sans réelle surprise que l'agglomération nîmoise privilégie désormais le BHNS et non plus le tramway pour sa liaison en site propre est-ouest. Cependant, les tensions politiques nées des dernières élections municipales n'y sont pas étrangères. Pour l'instant, il n'est pas encore question de tracé précis, de financement et encore moins de calendrier. Jusqu'au prochain rebondissement ?

Posté par ortferroviaire à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,