21 octobre 2020

Nantes : concertation sur les nouveaux tramways

Alors que le contrat avec Alstom portant sur le renouvellement des TFS du réseau de Nantes a été signé, la Métropole ouvre le 26 octobre - et jusqu'au 18 décembre - une phase de concertation sur le développement du réseau de tramways à horizon 2035 : outre les 5 km déjà annoncés pour améliorer la desserte de l'île de Nantes, notamment avec la création du nouveau centre hospitalier sur les terrains de l'ancienne a gare de Nantes Etat, le dossier présenté envisage un nouveau schéma d'exploitation du réseau de tramways, en partie maillé avec les lignes existantes. De nouvelles extensions sont également esquissées.

150606_1duchesse-anne2

Nantes - Allée du port Maillard - 15 juin 2006 - Passant au pied du château, la rame 334 dans son aspect actuel, après rénovation. La rame circule bien en direction de Haluchère, le conducteur a oublié de modifier sa girouette. © ortferroviaire

Du dossier de concertation, transporturbain a extrait les 6 variantes proposées : on notera que dans le scénario C, la ligne 8 est envisagée non pas en tramway mais en BHNS, alors que les 5 autres schémas ne prévoit que du tramway.

Extensions-tram-Nantes-scenarioA

Extensions-tram-Nantes-scenarioB

Extensions-tram-Nantes-scenarioC

Extensions-tram-Nantes-scenarioD

Extensions-tram-Nantes-scenarioE

Extensions-tram-Nantes-scenarioF

Il apparaît donc que la ligne 6 doublerait la ligne 1 dans la traversée du centre de Nantes et assurerait la fonction de jonction avec ligne 2 entre Babinière et les universités. La ligne 7 assurerait la même complémentarité sur la partie ouest de la ligne 1, avec une nouvelle desserte de Saint Herblain. On note aussi la réutilisation de l'ancien tracé de la ligne 1. La ligne 8 a vocation à devenir une diagonale dans l'île de Nantes vers le quartier Malakoff.

Les questions portent surtout sur la desserte de l'ouest de Rezé, une extension vers Bouguenais, voire même l'aéroport et le maillage avec les branches sud du réseau existant, mais aussi sur la modification de la ligne 2 qui pourrait abandonner le terminus de la gare de Rezé pour rejoindre la ligne 4 à Greneraie. Quoi qu'il en soit, le projet proposé à la concertation ouvre la voie à un maillage serré dans le coeur de la métropole. S'il fallait se prononcer sur ces 6 scénarios, on pourrait suggérer :

  • le scénario F pour la ligne 6 (terminus Rezé Espace Diderot)
  • le scénario E pour la ligne 7 (terminus Greneraie via Pirmil)
  • les scénarios A, E ou F pour la ligne 8 (liaison Doulon - Californie via Mangin)

L'intérêt d'une gare TER à la station Mangin, contribuant à un RER nantais, en sort d'autant plus renforcée. Et il faut le dire : nos réflexions sur l'extension du réseau sont - une fois n'est pas coutume - dépassées !

Posté par ortferroviaire à 20:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 juin 2020

Nantes : de nouveaux tramways signés Alstom

Ce n'est pas franchement une surprise, mais avec un petit côté symbolique : on serait tenté de dire qu'il s'agit d'un retour aux sources. Après avoir diversifié ses fournisseurs, d'abord avec Bombardier (à l'époque, encore ADTranz) puis avec CAF, les tramways nantais renouent avec Alstom. Le marché destiné à préparer le renouvellement des TFS de première génération et couvrir les développements annoncés du réseau a donc été attribué au Citadis. Il comprend 76 rames, au gabarit de 2,40 m mais avec une longueur inédite : 48 m. La tranche ferme devrait comprendre 46 rames.

exterieur-citadis-nantes

Allure assez futuriste pour le Citadis nantais, qui n'est pas sous certains aspects sans rappeler la version tourangelle. Cependant, encore une fois, une allure sombre risque de se dégager du matériel. C'est assez regrettable pour l'image du transport public, qui n'est pas qu'un objet de designer et doit aussi véhiculer une image positive. Tant de gris procure un sentiment d'austérité... et un certain manque d'imagination... (document Alstom)

nouveaux-tram-nantes

Observez les différences entre ces deux images de synthèse pour découvrir les différences entre la première visualisation (de juin) et celle de décembre (actualisation de cet article le 12 janvier 2021), en particulier disparition du bogie entre les 2 portes avant. Le nouveau Citadis nantais reprend l'architecture du type 405 développé pour Strasbourg. Confirmation sur ce film... (document Nantes Métropole)

interieur-citadis-nantes

Encore du gris à l'intérieur, certes marié avec du blanc et des revêtements façon bois, qui donne une ambiance pour le coup un peu plus chaleureuse et cosy. Reste à apprécier le confort des assises... (document Alstom)

Leur arrivée sera accompagnée de la construction d'un nouveau site de maintenance à La Babinière, en lien avec le projet de jonction entre les lignes 1 et 2 au nord de l'agglomération.

On en profite aussi pour souligner que la transformation de la gare de Nantes va bon train et que le parvis devant l'entée Nord a été débarrassée de toute circulation automobile. Le jardin botanique situé face à la gare devient donc la salle d'attente la plus agréable de France (surtout quand il fait beau).

En revanche, le nouveau mobilier de la station de tramway, si esthétique soit-il, peine à être qualifié d'abri...

190620_1gare

Nantes - Boulevard de Stalingrad - 19 juin 2020 - Le TFS nantaise connaît donc désormais leur successeur, qui devrait arriver d'ici 12 à 18 mois pour les premiers essais. Le nouveau mobilier ne doit en effet pas abriter grand-monde en cas de pluie, que ce soit ceux qui attendent le tram ou ceux qui le quittent. L'esthétique a primé sur l'usage. Dommage ! © transporturbain


 

MISE A JOUR - 12.02.2021

Les nouvelles rames nantaises reprendront l'architecture strasbourgeoise avec un premier bogie placé sous le poste de conduite, ce qui doit se traduire par une augmentation de la longueur du premier module pour arriver à la longueur requise.

Posté par ortferroviaire à 21:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 septembre 2019

Nantes : premières démonstrations pour le e-busway

E-busway, c’est le nouveau nom donné à la deuxième génération du BHNS nantais entre la cathédrale et le porte de Vertou. Les LighTram acquis auprès de Hess sont en essai sur la ligne 4 et l’un d’eux prend des voyageurs à son bord pour mesurer les réactions du public à ces bus électriques bi-articulés, une première en France pour ce modèle. A ce jour, seule l'agglomération de Metz exploite des bus bi-articulés, mais hybrides, pour Mettis.

e-busway-porte-de-vertou

Blanc étincelant (qui promet d'être difficile à photographier) pour la nouvelle génération du Busway nantais : plus capacitaire et électrique, avec ces imposants véhicules venus de Suisse, disposant d'un système de recharge intermédiaire. On se rapproche petit à petit du tramway car la croissance du trafic ne se dément pas sur cette ligne. En arrière-plan, un Citaro G d'origine sur cette ligne, qui vont connaître une seconde carrière sur la ligne 5, elle aussi labellisée Busway. (cliché Nantes Métropole)

Outre la capacité accrue, les voyageurs apprécient la décoration plus claire, les 5 portes dont 4 doubles... mais semblent etonnés par le niveau sonore du véhicule : en dépit de la trace sonore très faible de la motorisation, restent les bruits de roulement des pneus sur le bitume. Les habitués des trolleybus le savent bien...

En revanche, les voyageurs notent l´absence de climatisation... mais l’exploitant ne manque pas de rappeler qu’avec un véhicule électrique sur batteries rechargées aux terminus et à 2 stations intermédiaires, les équipements auxiliaires doivent être rigoureusement sélectionnés au regard de leur impact sur l’autonomie du vehicule. Qui plus est, avec en moyenne une alternance entre une minute de roulage et 20 à 30 secondes d’arrêt portes ouvertes, l´effet réel est assez limité (sauf sur la sollicitation des batteries). Les véhicules similaires en service à Genève et Berne sont climatisés mais il s'agit de bus articulés de 18 m et non de 24 m, ce qui peut être un début d'explication...

D’ailleurs, les constructeurs planchent sur ce sujet de dimensionnement et de consommation des auxiliaires sur les bus électriques sur batteries exclusivement. Le sujet n’est pas mis de côté pour les nouveaux trolleybus à recharge en ligne, mais il peut sembler un peu moins dimensionnant, du moins pour un usage relativement limité en autonomie. 

Posté par ortferroviaire à 09:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 juin 2019

Nantes précise ses prochains développements

En 2017, au moment de ses voeux, la maire de Nantes avait annoncé la mise à l'étude de deux nouvelles lignes de tramway notamment destinées à la desserte de l'île de Nantes. L'enquête publique en cours sur le prolongement de Ranzay à Babinière de la ligne 1 est un autre projet, déjà ancien, destiné à terme à réunir les lignes 1 et 2 dans le secteur des facultés.

Le plan de la Métropole se précise et l'histoire du tramway nantais devrait véritablement entamer une nouvelle période. On y trouve d'abord une extension de la ligne 4 (Busway) pour la desserte de Vertou, afin d'accompagner le développement de la ville et augmenter les capacités de rabattement avec un nouveau parc-relais. La ligne sera prochainement exploitée à l'aide de Light Tram 24 m fournis par Hess. L'actuelle ligne Chronobus C5 sera transformée en Busway, avec extension des zones en site propre et réutilisation des autobus articulés Citaro actuellement sur la ligne 4.

schema-developpement-TCSP-nantes

290216_C5quai-malakoff

Nantes - Quai de Malakoff - 29 février 2016 - La ligne C5 assure une liaison rapide entre la gare de Nantes et l'île enserrée entre les deux bras de la Loire, territoire connaissant un net développement urbain depuis une vingtaine d'années. Sa conversion en Busway est intéressante mais le projet de ligne 8 de tramway semble imposer une réflexion sur la cohérente entre les deux démarches. © transporturbain

Au chapitre des tramways, on y trouve 3 nouvelles lignes :

  • la ligne 6 reliera Babinière à Rezé, en tronc commun avec la ligne 1 jusqu'aux chantiers navals, et la desserte de la partie occidentale de l'île de Nantes ;
  • la ligne 7 reliera François Mitterrand à Rezé, également en tronc commun avec la ligne 1 jusqu'aux chantiers navals, mais en passant par le tracé historique (Jamet) et en envisageant un prolongement à Saint Herblain ;
  • la ligne 8 assurera la liaison entre Rezé et l'île de Nantes (secteur Bellevue) et pourrait être prolongée jusqu'au boulevard de Doulon avec desserte du quartier de Malakoff.

Nantes Métropole annonce également une ligne structurante, non précisée, en rive gauche, entre Bouguenais, Rezé, Pirmil et Greneraie. Cependant, on peut supposer que la consistance de cette ligne dépendra du tracé retenu pour les lignes 6 et 7 en rive gauche : transporturbain vous propose de relire son dossier sur les possibilités d'extension du réseau nantais. Il serait envisageable d'envoyer la ligne 6 vers Bouguenais et la ligne 7 vers le centre de Rezé pour rejoindre l'actuelle ligne 3. Dans ce cas, la ligne structurante se confondrait avec le développement du tramway.

120311_1commerce1

Nantes - Place du Commerce - 12 mars 2011 - Affluence place du Commerce qui constitue le point central du réseau. La Métropole souhaite diluer les flux avec de nouvelles mailles et liaisons directes entre les deux rives de la Loire. © transporturbain

Assurément, l'objectif recherché est de délester les lignes 1 et 2 existantes et soulager- il y en a grand besoin - le noeud de la place du Commerce en proposant d'autres itinéraires vers l'îe de Nantes et la rive gauche. En rive droite, les lignes 6 et 7 devraient entraîner la recomposition de la desserte de la ligne 1, probablement avec ces trois lignes cadencées à 6 minutes d'intervalle, et une ligne 1 concentrée sur le terminus de La Beaujoire.

En revanche, semble émerger une forme de doublon entre l'évolution de l'actuelle ligne C5 et le projet de ligne 8 de tramway : transporturbain privilégierait plutôt, comme dans notre dossier, l'évolution de la ligne C5 en tramway, en adoptant le tracé par la porte sud de la gare. Il serait ensuite envisageable de rejoindre Doulon, comme dans le schéma présenté par la Métropole.

290216_C4greneraie2

Nantes - Côte Saint Sébastien - 29 février 2016 - Quelle desserte en rive gauche de la Loire ? Entre bus structurant au statut indéterminé et les hypothèses de tracé des nouvelles lignes de tramway, il y a assurément matière à réflexion. © transporturbain

Enfin, cette carte fait apparaître le projet d'expérimentation de navettes autonomes entre la ligne 1 du tramway et Carquefou par l'emprise ferroviaire abandonnée. Disons-le tout net, ce gadget à la mode nous semble totalement inadapté aux besoins de ce secteurs pour lequel nous avons envisagé à transportrail un projet de tram-train, associé à la ligne de Châteaubriant, et complété d'un tracé urbain vers la place du Commerce. En alternative, il serait possible de brancher la ligne de Carquefou sur la nouvelle ligne 8 de tramway, mais en validant le principe d'un accès à l'hypercentre par correspondance, avec les lignes 1 et 6 à Doulon, ou avec la ligne 4 dans le secteur de Beaulieu ou avec les lignes 6 et 7 à hauteur du futur hôpital. Dans ce cas, le recours au tram-train pourrait devenir superflu (mais à vérifier compte tenu de la configuration du site)... Au moins, si cette expérimentation de navette autonome est menée, le tramway disposera d'une voie sur plateforme bitumineuse sur laquelle il sera aisée de poser rails et traverses !

Posté par ortferroviaire à 20:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2019

Nantes : la jonction des lignes 1 et 2 avance... doucement

Jusqu'au 14 juin, la métropole nantaise mène une phase de concertation sur un projet déjà ancien prévoyant la jonction au nord de l'agglomération entre la ligne 1 et la ligne 2 des tramways. Déclaré d'utilité publique en 2010, il a été instruit conjointement au tram-train Nantes - Châteaubriant. Sur la ligne 1, une première étape a été réalisée avec l'antenne Haluchère - Ranzay, en service depuis 2012.

La concertation engagée porte sur une nouvelle étape de ce projet, prolongeant l'antenne Ranzay de la ligne 1 jusqu'au pôle d'échanges de La Babinière, déjà desservi par la liaison Nantes - Châteaubriant, en empruntant le pont de La Jonelière prédisposé pour accueillir la ligne de tramway à côté du tram-train. Il est aussi prévu de réaliser un nouvel atelier de maintenance, car les sites de Dalby, Saint Herblain et La Trocardière sont en limite de capacité. Le développement du réseau et le renouvellement des TFS par de nouvelles rames de 48 m nécessite donc un nouveau site, solution privilégiée à l'adaptation des ateliers existants.

Le prolongement de la ligne 1 à La Babinière est évalué à 29 M€ et la réalisation du complexe comprenant le pôle d'échanges, le parc-relais et l'atelier de maintenance à plus de 95 M€.

La dernière section entre La Babinière et la station Recteur Schmitt de la ligne 2 n'est pas encore programée. Elle est pourtant nécessaire pour faciliter l'accès aux universités sans avoir à transiter par la place du Commerce en venant de l'est de l'agglomération.

Posté par ortferroviaire à 21:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 décembre 2018

Nantes : bientôt le nouveau Busway

Pour faire face à la saturation de la ligne 4, appelée Busway, entre la cathédrale de Nantes et le terminus de la porte de Vertou, la métropole nantaise a décidé de passer du bus articulé de 18 m et 110 places au bus bi-articulé de 24 m et 150 places... en ajoutant un volet supplémentaire : la traction électrique. Ces véhicules fournis par Hess avec une chaîne de traction conçue par ABB, dérivés du Swisstrolley, sont donc munis de batteries qui seront rechargées au dépôt, aux terminus et à certains arrêts par un dispositif de biberonnage rapide. Bref, Nantes adopte pour sa première ligne de BHNS le projet TOSA exploité à Genève sur la ligne 23.

Light-tram-nantes

Présentation du e-Busway devant le château de la duchesse Anne. (cliché Nantes Métropole)

Le premier des 22 e-Busway est arrivé à Nantes. La mise en service de la flotte aura lieu au premier trimestre 2019. Les actuels autobus articulés fonctionnant au GNV seront ainsi remplacés après 12 années de service intensif sur une ligne dont la fréquentation a largement dépassé les prévisions avec près de 40 000 voyageurs par jour sur un parcours de seulement 7 km.

Posté par ortferroviaire à 17:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 septembre 2018

Nantes : appel d'offres pour remplacer les TFS

Nous en parlions déjà dans un billet du 26 janvier 2017. L'appel d'offres est donc désormais lancé. Il prévoit l'acquisition en tranche ferme de 46 rames destinées à remplacer les TFS livrées entre 1984 et 1992, mais également 2 tranches optionnelles de 15 rames chacune pour les extensions du réseau notamment dans l'île de Nantes.

290216_2cinquante-otages7

Nantes - Cours des Cinquante Otages - 29 février 2016 - Pionniers de la renaissance à grande échelle du tramway en France, les TFS de première génération sont dans la ligne de mire de ce nouvel appel d'offres. © E. Fouvreaux

Devant le succès de fréquentation du réseau, la SEMITAN s'interroge sur la stratégie capacitaire avec une contrainte de longueur maximale fixée à 48 m. La question à régler au cours de la procédure est la suivante : faut-il acquérir d'emblée des rames d'une telle longueur ou commencer avec des rames plus courtes tout en prévoyant leur allongement dans le cadre du marché ? La première alternative nous semble tout de même plus logique, avec affectation du matériel neuf prioritairement sur les lignes 1 et 2, les Incentro et les Urbos allant sur la ligne 3 et sur les futures lignes.

Une fois n'est pas coutume en France, le marché devrait être assez ouvert puisque les 3 principaux constructeurs sont déjà présents : Alstom, Bombardier, CAF.

Posté par ortferroviaire à 15:42 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 juillet 2017

Nantes : le Busway roulera suisse

Victime de son succès, le Busway recevra l'année prochaîne ses nouveaux autobus plus capacitaires : 20 LighTram électriques bi-articulés, longs de 24 m et offrant 150 places, remplaceront les Citaro G fonctionnant au GNV. La capacité sera ainsu accrue d'un tiers.

241109_Light-tram-nantes_scoic-V2

Nantes - Place Foch - 24 novembre 2009 - Le Light Tram de Hess était déjà venu en essais en 2009 sur la ligne 4. Il sera donc engagé dès l'année prochaine pour augmenter la capacité de transport de cette ligne saturée. © S. Coïc

Ces autobus seront munis d'un dispositif de rechargement aux terminus et en ligne afin de limiter l'encombrement et le poids des batteries.

Cout de l'investissement : 43,2 M€ soit le prix d'un tramway classique de 32 m offrant 220 places... Mais cette enveloppe intègre aussi le cout des installations de rechargement des batteries. 

 

Posté par ortferroviaire à 10:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 février 2017

Tramways de Nantes : quelles extensions ?

290216_2cinquante-otages

Nantes - Cours des Cinquante Otages - 29 février 2016 - Croisement de deux TFS "version d'origine" à hauteur de la bifurcation avec la ligne 3. Autrefois, cette artère était entièrement dévolue à l'automobile avec un vaste parking en plein air. Une des images les plus fortes de la transformation de la ville amorcée avec le tramway. © E. Fouvreaux

Plus de 30 ans d'exploitation et quasiment une décennie sans grand projet de tramway. Nantes la pionnière a privilégié l'amélioration du réseau de bus pour réduire l'écart de qualité de service entre bus et tramway, mais aussi pour digérer les investissements passés. La décennie 2020 pourrait être marquée par plusieurs projets récemment annoncés par la Métropole en lien notamment avec la transformation des anciens terrains ferroviaires de l'ïle de Nantes, objet d'un vaste programme de transformation urbaine.

transporturbain s'est donc penché sur les possibilités d'extensions du réseau de tramways de Nantes en s'appuyant sur les études en cours. A cette occasion, notre dossier sur l'histoire du réseau a été restructuré. Bonne lecture !

Posté par ortferroviaire à 14:48 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 janvier 2017

Nantes : le renouvellement des TFS en vue ?

Outre le lancement des études d'une nouvelle ligne de tramway traversant l'île de Nantes du nord au sud, dont nous avons déjà parlé le 12 janvier dernier, la métropole nantaise a annoncé d'autres orientations pour l'évolution du réseau de transports en commun.

La première concerne la relance du projet de jonction des lignes 1 et 2 entre Ranzay et le domaine universitaire (station Recteur Schmitt), qui avait été mis en sommeil ces dernières années. Une mesure qui s'avère d'autant plus nécessaire qu'avec l'augmentation du trafic, la ligne 2 est en limite de capacité et le flux de correspondance place du Commerce s'avère de moins en moins gérable. Ainsi, une liaison directe par l'est connectera la gare et l'université.

290216_2facultes2

Nantes - Boulevard Guy Mollet - 29 février 2016 - Un TFS sur la ligne 2, dans le quartier des Facultés. Le renouvellement du matériel apportera une capacité accrue et la future liaison Ranzay - Recteur Schmitt diversifiera les modalités d'accès au domaine universitaire. © transporturbain

La deuxième prévoit le lancement d'un prochain appel d'offres pour engager le renouvellement des 46 rames TFS livrées entre 1984 et 1993, avec une commande qui pourrait porter sur 61 éléments, afin de couvrir les besoins liés aux deux extensions programmées du réseau. Il est aussi prévu de créer un nouveau dépôt pour accueillir ces nouvelles rames annoncées d'une longueur de 45 à 48 m, afin de proposer une cinquantaine de places supplémentaires par rapport aux TFS. Il sera situé à La Chapelle sur Erdre, sur

Peut-être l'occasion d'une véritable concurrence entre constructeurs puisque le réseau nantais dispose aujourd'hui de matériels Alstom (TFS), Bombardier (Incentro) et CAF (Urbos3)...

La troisième porte sur le Busway, qui devrait être prolongé au delà de l'actuel terminus Porte de Vertou, en franchissant le boulevard périphérique sud en direction du quartier des Clouzeaux à Vertou, où sera implanté le dépôt destiné à l'accueil des futurs mégabus électriques de 24 m dont l'appel d'offres est en cours, pour remplacer les Citaro 18 m fonctionnant au GNV, dont la capacité de 110 places est insuffisante compte tenu de la fréquentation de la ligne 4.

Posté par ortferroviaire à 09:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,