03 mai 2022

Saint Denis de la Réunion : le Papang en service

Papang, c'est le surnom donné au téléphérique de Saint Denis de la Réunion, mis en service le 15 mars dernier. Long de 2,7 km, il relie en 14 minutes les quartiers du Bois de Nèfles et du Chaudron en desservant 3 stations intermédiaires (Bancoul, Moufia et Campus). Les cabines évoluent en moyenne à 30 mètres au-dessus du sol, et la ligne comprend 26 pylônes. Le coût de ce projet atteint 54 M€.

téléphérique-réunion

papang-réunion

Non le téléphérique ne va pas jusqu'à la mer... (cliché AFP)

Consruit par Poma, spécialiste en la matière, il rattrape 272 m de dénivelé. Son débit est de 1200 voyageurs par heure et par sens avec 46 cabines de 10 places se succédant à un intervalle minimal de 36 secondes, de 6 heures à 20 heures. L'usage du téléphérique est possible avec les titres de transport valables pour les autobus.

Un deuxième téléphérique est envisagé, cette fois entre les quartiers de La Montagne et de Bellepierre, mais pas encore de calendrier précis.

Posté par Redaction TRUP à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2019

La Réunion : tramway et téléphériques à l'étude

Voici une dizaine d'années, un projet de tram-train sur le littoral de l'île de La Réunion avait été envisagé, avec un montage particulier en PPP dans lequel figurait le groupe Vinci. Sans lendemain en raison du coût du projet, le revoici.

Le Conseil Régional de la Réunion organise ce mois-ci la concertation sur une première section entre Sainte Marie et Saint Denis, longue de 10 km, pour laquelle une mise en service est envisagée en 2024, pour assurer ce trajet en 20 minutes, avec une vitesse commerciale de 25 km/h, alors qu'en voiture, le même parcours nécessite entre 35 et 90 minutes. Le potentiel de trafic sur cette section baptisée RunRail oscillerait entre 30 000 voyageurs par jour à la mise en service et 50 000 en régime de croisière. Le coût prévisionnel du projet oscille entre 275 et 300 M€.

rrtg-section-nord-region-reunion-bertin-duparc

Le tracé du tramway : 10 km et 10 stations, organisé en liaison avec les autres réseaux de transport public de l'île, qu'il s'agisse des autobus, des autocars mais aussi des projets de téléphérique.

La Réunion envisage de se doter d'une système de transport en site propre, en tramway et en bus, voire en monorail (!) qui ferait le demi-tour de l'île par l'ouest, sur 150 km, dans une démarche assez similaire à celle précédemment envisagée, de partenariat public-privé regroupant la conception, la réalisation, l'exploitation et la maintenance du système de transport.

Le tramway sera aussi connecté aux projets de téléphérique : l'enquête publique sur deux lignes s'est achevée en janvier dernier. Elle portait sur une première liaison Bois de Nèfles - Le Chaudron (2,5 km), avec 3 stations intermédiaires dont celle de l'université en correspondance avec le tramway, évaluée entre 47 et 55 M€ et qui devrait transporter jusqu'à 6000 voyageurs par jour avec un temps de trajet de 15 minutes. Un second téléphérique Bertin - La Montagne a également été présenté, d'une longueur de 1300 m et deux stations intermédiaires, mais non encore évalué. Son coût devrait cependant avoisiner les 30 M€.

Espérons que cette évolution du projet initial déboucher plus favorablement que le premier projet...

Posté par ortferroviaire à 10:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,