12 octobre 2019

Pau : le funiculaire des pas pressés

Avec 103 m de trajet, le funiculaire de Pau compte parmi les plus petits chemin de fer du monde. Zagreb, avec 66 m, semble détenir la palme. Assurant la liaison entre la gare - plutôt le jardin situé face à celle-ci - et le boulevard des Pyrénées, il a connu deux périodes d'existence. La première a débuté en février 1908 et s'est achevée juste après le Nouvel An de 1970. La seconde a débuté en 1978 et se poursuit encore aujourd'hui.

Si Pau va être sous le feu des caméras avec la mise en service d'un BHNS fonctionnant avec de l'hydrogène, n'oublions pas ce court élément du folklore palois qu'est ce funiculaire, objet de ce nouveau - et bref - dossier de transporturbain.

Posté par ortferroviaire à 10:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2016

Laon abandonne son POMA2000

Mis en service en 1989, le POMA2000,  va cesser son service cet été. D'une longueur de 1500 m, ce funiculaire sur pneumatiques relie en 3 minutes 30 et avec une fréquence de 10 minutes la gare de Laon, située en contrebas de la villle historique située sur un plateau avec un arrêt intermédiaire. Les deux cabines transportent jusqu'à 33 voyageurs, avec une vitesse moyenne de 35 km/h.

La ville met en avant les 15 M€ nécessaires à sa rénovation pour en assurer le maintien, mais aussi la réorganisation du réseau de bus et la chute du trafic : le funiculaire ne transporte plus que 400 000 voyageurs par an contre 800 000 à sa mise en service. Néanmoins, la ville a dépensé 9,6 M€ en 2009 pour le moderniser.

POMA2000

Le POMA2000 à l'approche du terminus de la ville haute, après avoir très majoritairement réutilisé l'emprise de l'ancien tramway à crémaillère. Les Transports Urbains de Laon privilégient une nouvelle fois l'autobus. (cliché X)

Le POMA2000 avait succédé au tramway à crémaillère qui avait cessé son service en 1971, remplacé par des autobus. Le POMA2000 de l'entreprise grenobloise Pomagalski faisait partie des innovations de la fin des années 1970 avec le VAL et ARAMIS.

La ville devra cependant débourser 3 M€ pour le démontage des installations.

Posté par ortferroviaire à 21:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,