08 mars 2022

Tarragone réenvisage le tram-train

Agglomération de 325 000 habitants au sud de Barcelone, Tarragone s'est en partie retrouvée à l'écart des dessertes Grandes Lignes en Espagne, puisqu’une section nouvelle contourne la ville avec une gare à Camp de Tarragona à l’est de la bifurcation entre la ligne à grande vitesse Madrid – Barcelone et la ligne rapide vers Valence. Tarragone est desservie par les services régionaux de Barcelone à destination de Reus via Vilaseca d'une part, et vers Tortosa via Salou d'autre part. En complément, il y a quelques Renfe Intercity Barcelone - Alicante / Cartagène s'ajoutant aux Euromed passant par Camp de Tarragona, ainsi que quelques trains épars vers Lleida ou Saragosse.

Il y a donc des emprises ferroviaires à réutiliser et à ne pas laisser tomber entre les mains des promoteurs de nouvelles voies routières. L’objectif est donc au contraire d’engager une démarche de relance de l’offre de transports en commun dans une ville avec un tram-train desservant plusieurs localités de l’agglomération. Le projet n’est pas nouveau, initié en 2000, mais a été parmi les victimes de la crise économique de 2008.

Ironie de l’histoire, Tarragone n’a connu le tramway que de façon très éphémère entre 1883 et 1896. On notera aussi l’existence d’un service de trolleybus interurbain de 1952 à 1973 entre Reus et Tarragone, exploité avec Vétra VBRh. Il existait aussi un chemin de fer secondaire entre Reus et Salou jusqu’en 1975

Ainsi, un réseau de 46 km desservant 34 arrêts a été étudié dans un triangle Cambrils – Reus – Tarragone. La section prioritaire entre Cambrils et Vila-seca est évaluée à 150 M€ dans un schéma global à 550 M€, incluant la création d'une nouvelle gare (Estació Central), sur l'axe Barcelone-Valence (alors que Camp de Tarragona est doublement sur Barcelone - Valence et Barcelone - Madrid), mais plus proche de Tarragone et Reus que ne l'est Camp de Tarragona. Il est aussi prévu de desservir l'aéroport, par une antenne.

tram-train-tarragone

Début 2020, la section classique à voie unique de Vila-Seca à la centrale nucléaire de Vandellos a été remplacée par une ligne nouvelle, à double voie et double écartement. Le gain de temps et de capacité est intéressant, mais Salou a perdu sa desserte ferroviaire et Cambrils a une nouvelle gare un peu plus excentrée. L'idée de la section jaune du tram-train est de réutiliser l'emprise abandonnée par ADIF, plus de remonter jusqu'à la gare nouvelle de Cambrils.

L'antenne Tarragone - Reus est toujours en service mais devrait disparaître à moyen terme pour laisser place au tram-train (mais pas avant que la gare Estació Central ne soit mise en service).

La section Barcelone - Tarragone à écartement ibérique devrait continuer avec un service des Rodalies de Catalunya jusqu'à Tarragone (il faut bien desservir les villes de la côte à l'Est de Tarragone, ce que ne permet pas la LAV) ainsi que pour la desserte fret du port de Tarragone (premier port d'Espagne pour les hydrocarbures).

Les FGC seront l’exploitant de ce service, amplifiant au passage la diversité des activités de cette entreprise, et l’infrastructure, entièrement remplacée, sera établie à l’écartement de 1435 mm. Il ne sera donc pas possible de circuler sur les lignes ADIF, sauf éventuellement les sections à double écartement... mais avec une complexité de plus liée à l'interface quai-train du fait d'une hauteur d'accès plus basse.

Posté par Redaction TRUP à 11:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2021

Madrid : la fin des bus Diesel dès 2022

Ce devrait être l'une des premières grandes villes européennes à se débarrasser totalement des autobus Diesel : dans 2 ans, les 2000 autobus de l'EMT seront à motorisation gaz, hybride ou électrique. L'opération est déjà largement engagée, principalement avec des véhicules au gaz naturel comprimé (plus de 900 actuellement au parc), et il reste 626 véhicules à acquérir d'ici là. Un marché de 520 bus au gaz va être prochainement attribué, pour un montant de 161,2 M€ et 106 autobus électriques doivent également être commandés. Le choix de la motorisation au gaz est assez ancien ce qui explique en partie le délai assez rapide d'élimination du gasoil. Le gaz naturel comprimé est aussi adopté sur les véhicules hybrides. Parallèlement, l'essor des autobus électriques à batteries reste assez modeste puisqu'ils ne représentent que 4% du parc. Exception faite de certains minibus, on ne compte actuellement que 50 véhicules électriques (15 BYD et 35 Irizar).

170213_50jacinto-benavente1

Madrid - Plaza Jacinto Benavente - 17 février 2013 - Un des 10 autobus hybrides gaz naturel comprimé de Tata Hispano Area TML hybride : l'EMT a fait le choix d'une motorisation au gaz y compris pour les véhicules hybrides. La part de véhicules purement électriques semble avoir vocation à demeurer limitée. © transporturbain

061215_41virgen-del-puerto

Madrid - Paseo de la Virgen del Puerto - 6 décembre 2015 - L'un des 13 autobus Castrosua Tempus, une petite flotte partagée entre une version électrique et une version hybride dont la partie thermique fonctionne au gaz naturel comprimé, ici illustrée : ces véhicules ont un gabarit assez particulier, avec une longueur de 11,33 m et une largeur de seulement 2,40 m soit 15 cm de moins que les bus standards habituels et 10 cm de plus que les midibus classiques. © transporturbain

170213_10atocha

Madrid - Plaza del Emperador Carlos V - 17 février 2013 - Carrossé par Tata-Hispano, cet autobus portant le dauphin Iribus repose bien sur le châssis et la motorisation d'un Citélis au gaz naturel comprimé. La réalisation des caisses par des constructeurs locaux est toujours d'actualité, mais ne concerne plus systématiquement les commandes. © transporturbain

170212_52cibeles

Madrid - Plaza Cibeles - 17 février 2012 - Les autobus au gaz ont fait leur apparition voici maintenant une vingtaine d'années dans les effectifs de l'EMT. Voici un MAN NL263 avec sa carrosserie habituelle. Ces véhicules ont été depuis réformés. © transporturbain

180212_64cuatro-caminos

Madrid - Glorieta de Cuatro Caminos - 18 février 2012 - Les Citaro de l'EMT ont tous été livrés avec leur carrosserie habituelle. Voici un modèle au gasoil, carburant qui vit ses derniers mois dans la capitale espagnole. © transporturbain

Posté par ortferroviaire à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 septembre 2020

Madrid : 4 prolongements pour le métro

A horizon 2024 - ce qui est un objectif ambitieux - et pour un coût de 800 M€, le métro de Madrid devrait gagner 14 km au moyen de 4 opérations dont 3 sont destinées à améliorer le maillage du réseau dans la première couronne de la capitale.

  • ligne M3 de Villaverde Alto à El Casar pour rejoindre la ligne M12 : 2,5 km et 2 stations ;
  • ligne M5 de Alameda de Osuna à l'aéroport de Barajas, pour rejoindre la ligne M8 : 1,5 km et une seule station nouvelle ;
  • ligne M8 avec une antenne Feria de Madrid - Valdebebas : 4 km et 3 ou 4 stations avec cette fois pour objectif la connexion à la gare Cercanias ;
  • ligne M11 de Plaza Eliptica à Conde de Casal pour rejoindre la ligne M6 : 6 km et 5 stations.

En octobre 2018, le réseau avait aussi annoncé une future commande de 60 rames pour couvrir ces extensions et procéder pour moitié au renouvellement des rames les plus anciennes en circulation.

Posté par ortferroviaire à 20:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2020

Valence : vers la mise en service du tramway fantôme

C'est l'histoire d'une ligne de tramway, en partie souterraine, dont la quasi-totalité du génie civil et de la voie sont réalisés... et qui attend toujours sa mise en service depuis 2012. Certains penseront à une partie du métro de Charleroi, mais non, c'est en Espagne que nous vous emmenons à Valence.

Conséquence directe de la crise économique en Espagne à partir de 2008, les travaux n'ont pas été achevés sur ce qui est désormais considéré comme la future ligne 10, et dont la mise en service est désormais espérée en 2021, après l'obtention d'un financement de 50 M€.

La première section entre le quartier de Nazaret, près du port, et la gare du Nord (station Alicante / Alacant), est longue de 5,3 km. Elle comprend un tunnel de 2 km et devra desservir dont 3 souterraines.

plan-tram-10-valencia

Dans un deuxième temps, la ligne 10 sera prolongée sous le quartier historique de Valence, jusqu'à la station Mercat.Il est ensuite prévu de prolonger la ligne, toujours en tunnel, jusqu'à la station Museus, pour rejoindre.... Enfin, la dernière étape opérera la jonction avec les lignes 4 et 6 des tramways à la station Pont de Fusta, pour rejoindre in fine le terminus Tossa del Rei. Enfin, une jonction avec la Marina est prévue depuis le quartier de Nazaret, pour rejoindre la minuscule ligne 8 faisant actuellement la navette entre Maritim Serreria et Marina Real. La ligne 10 devrait être doublée par une ligne 11, avec une antenne vers l'hôpital La Fe, amorcée à la station Hermanos Maristas, à l'émergence sud du tunnel.

Posté par ortferroviaire à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 octobre 2019

100 ans de métro à Madrid

Le métro de Madrid a fêté hier ses 100 ans. La première section entre Sol et Cuatro Caminos était inaugurée le 17 octobre 1919 par le roi Alphonse XIII.

Pour marquer cet anniversaire, le métro madrilène a choisi de retracer son évolution technique avec la restauration complète de voitures historiques : pas moins de 6 doublets, soit 12 voitures de la période 1919 - 1949 ont été traitées. Certaines avaient été exposées en avril dernier sur les voies inutilisées de la station Plaza de Castilla. Une exposition se tient désormais à la station Chamartin. Metro Madrid a également créé un site Internet événementiel.

metro-madrid-historique1

metro-madrid-historique2

metro-historique-madrid3

Rénovations réussies du matériel historique du métro de Madrid. Les rames rouges d'origine ne manquent pas de rappeler les analogies de conception avec le métro parisien, mais on remarque aussi la hauteur importante des vitrages... et la faible hauteur totale des caisses. D'ailleurs, le roi a dû courber le dos pour pouvoir entrer dans les rames lors de leur présentation en avril dernier. Ci-dessus, les rames dites Salamancas, datant des années 1960 mais à l'allure pour le moins désuète pour l'époque. (clichés Metro Madrid)

Posté par ortferroviaire à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2019

Barcelone : nouvelles rames de métro et extension du tram

Métro : 42 nouvelles rames pour Alstom

Eté plutôt prolifique pour Alstom qui vient d'engranger en France de multiples commandes dont 12 TGV pour la SNCF, 13 Régiolis pour CDG Express et 5 Régiolis pour Occitanie. En Espagne, TMB confie à Alstom le marché portant sur la construction de 42 rames de 5 voitures pour remplacer 2 séries du métro : 24 rames à l'écartement inhabituel de 1674 mm pour la ligne 1 et 18 rames à écartement européen pour la ligne 3, qui succèderont aux rames séries 3000 et 4000 livrées à la fin des années 1980. Un marché de 268 M€, soit 6,38 M€ par rame incluant 2 ans de maintenance.

TMB avait préalablement confié à Alstom une commande complémentaire de 2 rames série 9000 pour la ligne 4, et à CAF un ensemble de 12 rames dont 4 à écartement de 1674 mm pour la ligne 1.

Tramway : confirmation du tramway sur la Diagonal

Le projet de jonction entre les deux réseaux de tramway de Barcelone avait été rejeté par référendum en 2010. Le voici remis sur les rails par la municipalité dans un plan de réduction de la circulation automobile. La section de 4 km doit évidemment unifier l'exploitation des deux ensembles totalisant 6 lignes dans les communes périphériques et symboliquement réintroduire le tramway au centre de la capitale de la province de Catalogne d'où il a été éliminé en 1971.

Posté par ortferroviaire à 11:27 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 février 2018

Retour à Séville

Coup de froid sur la France ? Allons chercher un peu de douceur en Andalousie.

Cinq ans après son premier passage, transporturbain est retourné à Séville, occasion d'actualiser le dossier que nous avions déjà consacré à ce réseau. A vrai dire, peu de nouveautés, hormis une nouvelle évolution du dispositif de captage du courant du tramway Metrocentro. Initialement alimenté par fil aérien sur la totalité du parcours, celui-ci avait été déposé sur l'avenue de la Constitution grâce à l'emploi de rames munies de batteries, sauf au droit des stations. Désormais, les trois stations de la plaza Nueva, de l'avenue et de la puerta de Jerez sont munies d'un simple profilé aérien de contact. Cette petite ligne continue de servir de laboratoire pour le réseau urbain et le constructeur CAF.

020218_TRAMconstitucion

Sevilla - Avenida de la Constitucion - 2 février 2018 - Une des motrices Urbos3 de la courte ligne MetroCentro passe devant l'Ayuntamiento pour atteindre son terminus sur la plaza Nueva. © transporturbain

050218_METROsan-juan-bajo2

San Juan Bajo - 5 février 2018 - Une rame Urbos2 du Metro Sevilla sur le long viaduc franchissant le Guadalquivir : les coins photos sont rares sur cette ligne de métro exploitée avec des tramways munis d'un pilotage automatique... © transporturbain

Aucune évolution du côté du Metro ni sur le Metrocentro dont le prolongement à la gare Santa Justa n'est toujours pas engagé. En revanche, les travaux ont débuté sur la ligne de tramway qui desservira Alcala de Guadaira, qui se rabattra sur le Metro à l'université Pablo de Olaveide.

Posté par ortferroviaire à 19:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 septembre 2017

Métros et tramways de Valence

... précisons tout de suite : il s'agit de Valence (Espagne) et non de la préfecture de la Drôme !

Etonnant réseau : Valence, avec 1,1 millions d'habitants, fut la première ville espagnole à réintroduire le tramway, en 1994 après l'avoir démantelé en 1970. Officiellement, le réseau comprend 3 lignes, organisées autour d'un seul axe comprenant à chaque extrémité deux antennes. Elles assurent essentiellement la desserte des quartiers nord-ouest de la ville et de l'important domaine universitaire avant de rejoindre les plages. La troisième ligne de tramway n'est qu'une courte extension d'une ligne de métro pour laquelle la solution souterraine fut écartée.

190212_4eugenia-viñes2

Valence - Carrer d'Eugenia Viñes - 19 février 2012 - Le tramway s'approche de la plage mais ne la longe pas directement : la boucle de terminus initial permet néanmoins de profiter de la côte. Le matériel Siemens-Duwag est très marqué "années 1990" mais on note qu'il circule en unité multiple. © transportrail

190212_3benimaclet3

Valence - Station Benimaclet - 19 février 2012 - Rares sont les métros à voie métrique, puisqu'il s'agit ici de la diamétralisation de lignes suburbaines historiques. Comme d'habitude en Espagne, la propreté des stations et du matériel est remarquable. © transportrail

Le tramway vient donc compléter un réseau baptisé métrovalencia, constitué après la modernisation des lignes secondaires à voie métrique des FEVE. Dans un état de délabrement avancé au début des années 1980, ces lignes ont été sauvées et transformées pour constituer deux diamétrales nord-sud et est-ouest au moyen de tunnels assurant une desserte assez fine de la ville. Ce métro léger est un cas intéressant, d'autant plus dans un contexte d'urbanisation assez particulier,  relativement concentré, Valence étant coincée entre la mer et les montagnes, situées à peine à 25 km de la ville.

transporturbain vous invite à parcourir son nouveau dossier qui attend vos commentaires !

 

Posté par JJ_Socrate à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 décembre 2016

Regard sur les transports de Séville

200213_TRAMpuerta-de-jerez2

Séville - Puerta de Jerez - 20 février 2013 - Avec le somptueux hôtel Alfonso XIII en arrière-plan, une des 5 motrices Urbos3 dédiées à la courte ligne de tramway MetroCentro. Des prolongements sont envisagés depuis son ouverture mais ne sont toujours pas mis à l'étude. © transporturbain

C'est l'hiver alors cherchons un climat un peu plus doux et ensoleillé en Andalousie : transporturbain vous propose de partir pour Séville. Ce n'est pas la ville de prédilection des amateurs de tramways, c'est un fait, mais l'évolution du réseau de transport public est assez singulière par rapport aux autres grandes métropoles du pays. Avec 700 000 habitants, Séville, première ville du sud de l'Espagne, souffre encore d'un important retard en matière de transport rapide et de grande capacité. En guise de modes lourds, elle ne dispose que d'une ligne de métro léger de 18 km ne faisant que tangenter le centre de la cité et d'une micro-ligne de tramway de 2200 m à l'utilité pas encore franchement avérée. Bref, l'autobus y règne en maître et la circulation automobile y reste importante, même de nombreuses rues centrales sont réservées aux piétons.

A découvrir dans notre nouveau dossier qui attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 août 2016

Le métro de Madrid

En cette période estivale d'actualité au repos, transporturbain vous emmène en Espagne prendre le frais dans les couloirs du métro de Madrid. Mise en service en 1919, la première ligne a amorcé la constitution d'un premier réseau de 3 lignes, mais le contexte politique intérieur, la deuxième guerre mondiale et l'appauvrissement du pays sous la dictature ont considérablement fragilisé l'économie du pays, si bien que le rythme de développement du réseau fut très lent. La restauration de la démocratie, la relance économique et l'adhésion à l'Union Européenne ont favorisé une politique de grands travaux destinés à rattraper le retard du pays, dont a bénéficié le réseau de la capitale, qui avoisine désormais les 300 km.

160213_1sol2

Station Sol - Ligne 1 - 16 février 2012 - A tout seigneur tout honneur : la ligne 1 annonce notre nouveau dossier sur le métro de Madrid. Elle est desservie par des rames série 2000A composées de deux voitures motrice + remorque en UM3. Les lignes 1 à 5 sont à gabarit étroit (2,30 m) tandis que les lignes 6 à 12 sont à grand gabarit (2,80 m) mais ce n'est pas la moindre des particularités du réseau madrilène. © transporturbain

De ses origines ne cachant pas quelques filiations parisiennes aux réalisations les plus modernes, le métro de Madrid est le fruit d'une histoire politique, économique, technique des plus riches, que transporturbain vous propose de découvrir dans ce nouveau dossier en trois chapitres.

Posté par ortferroviaire à 18:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,