28 octobre 2020

Bruxelles : les travaux du métro 3

Ils ont commencé dès le mois de mars et commencent à devenir de plus en plus visibles : les premiers chantiers de la ligne 3 du métro, par la transformation du tunnel du prémétro entre Albert et la gare du Nord pour un véritable métro - automatique de surcroît - concrétisent un projet devenu de plus en plus justifié par la congestion des tramways.

Près de la gare du Midi, il s'agit ainsi de décroiser le réseau actuels de tramways et le tunnel Nord-Midi de sorte à réserver ce dernier au futur métro. Un peu plus au nord, une nouvelle station Toots Thielemans sera établie en parallèle à l'actuelle station Lemonnier, qui ne peut être transformée. En réalité, la reprise de l'ouvrage actuel entre les gares du Midi et du Nord concerne d'abord la section Anneesens - Rogier.

A la gare du Nord, les ouvrages sont aussi complexes puisqu'il va falloir décroiser l'ouvrage souterrain existant et l'émergence en voirie : le futur métro desservira les quais extérieurs de l'actuelle station alors que les tramways allant vers la station Rogier (niveau -2) desserviront les quais centraux

Au terminus sud, Albert, les travaux prévoient la reprise de la trémie de l'avenue Jupiter de sorte à pouvoir aménager au premier sous-sol la station de tramway pour accueillir les rames venant de Van Haelen (actuelle ligne 51), et au second le terminus de métro. La trémie de l'avenue Albert sera modifiée pour prédisposer une future traversée par la ligne 7 prolongée de la place Vanderkindere vers le parc de Forest.

La section sud Albert - Gare du Nord était initialement annoncée en 2024, mais entre les autorisations de chantier tardives et l'impact encore non totalement stabilisé de la pandémie, la STIB a d'ores et déjà intégré un décalage à mi-2025 de cette première séquence. L'extension à Bordet reste prévue en 2030.

Posté par ortferroviaire à 17:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2020

Bruxelles : la conversion au tramway de la ligne 95 ?

Si la conversion au tramway de la ligne 71 Place De Brouckère - Delta a été pendant de nombreuses années un feuilleton bruxellois qui a fini par aboutir à un abandon, alors que c'est la ligne d'autobus la plus chargée, espérons que cette autre conversion de ligne d'autobus qui semble se confirmer aboutisse à autre chose qu'un échec.

040519_71flagey2

Ixelles - Place Flagey - 4 mai 2019 - Pour la ligne 71, à défaut de tramway, il est désormais question de bus bi-articulés, au moins hybrides voire totalement électriques. Un feuilleton qui a animé la chronique bruxelloise... en vain. © transporturbain

La ligne 95 Bourse - Wiener va faire l'objet d'une étude d'insertion d'un tramway sur la majorité de son parcours, dans l'écusson central, sur la rue du Trône et l'avenue de la Couronne. Au-delà, le terminus pourrait être situé à l'Université Libre de Bruxelles ou à la station de métro Delta (tiens, comme le 71 !). Elle viendrait améliorer un maillage qui fait aujourd'hui défaut sur le réseau de tramways, avec une liaison à grande capacité Bourse - Gare Centrale - Place Royale - Trône, qui prendrait la succession d'un autre sujet qui a hanté l'actualité bruxelloise, à savoir la boucle de desserte de la gare centrale depuis la rue Royale, longtemps évoquée, jamais concrétisée...

010514_95palais-royal1

Bruxelles - Place Royale - 1er mai 2014 - Le 95 Bourse - Wiener converti pour partie en tram viendrait redonner de la consistance au réseau de tramways dans l'écusson central en intégrant la connexion à la gare centrale et avec une structuration de la jonction avec l'axe Nord-Midi. © transporturbain

Rappelons que d'autres projets sont déjà décidés pour étendre les tramways avec :

  • la jonction au nord-ouest de Bruxelles entre Esplanade et Arbre Ballon, maillant les lignes 3, 7, 51, 93 et 9, avec en sus une correspondance possible avec la ligne 6 du métro ;
  • le prolongement de la ligne 62 vers l'aéroport, qui est cependant tributaire d'un accord avec le gouvernement flamand ;
  • la conversion - une autre - de la ligne 47 entre la place Rogier et l'hôpital militaire de la Reine Astrid ;
  • la section entre la place Rogier et le quartier d'affaires Tours et Taxis.

Autres sujets qui semblent-t-il commence à prendre corps, mais à des rythmes encore variables :

  • le prolongement de la ligne 7 de la place Vanderkindere vers Albert et le parc de Forest pour rejoindre le carrefour des avenues du Roi et du Parc ;
  • la conversion de la ligne 49 Gare du Midi - Simonis pour constituer une rocade sud-ouest ;
  • la déviation de la ligne 8 depuis Hermann-Debroux vers la forêt de Soignes, dans le cadre de la transformation de l'autoroute en boulevard urbain, et de Roodebeek vers Evere.

160110_49basilique

Koekelberg - Avenue Emile Bossaert - 16 janvier 2010 - Autre cas de conversion qui émerge : la ligne 49, vue ici avec un matériel qui est en train de disparaître, les Van Hool A330 série 8101-8227 sont en cours de réforme, après 13 à 14 ans de service. © transporturbain

En revanche, les projets flamands avec De Lijn ont bien du mal à prendre corps : pour l'instant, une seule réalisation a été concrétisée... mais en BHNS avec la ligne 820 entre l'hôpital de Jette et l'aéroport de Zaventem, exploitée avec des Exqui.city bi-articulés hybrides.

Posté par ortferroviaire à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2020

Bruxelles : nouvelle génération de métros

Elle s'appelle M7 : la nouvelle génération de rames du métro de Bruxelles, construite par CAF, commence à arriver au dépôt de Haren. Au total, 43 rames ont été commandées, destinées en partie à remplacer le matériel historique, mais aussi accompagner le développement du réseau avec notamment la transformation des lignes 3 et 4 de tramways pour intégrer la nouvelle ligne 3 du métro, qui devrait être la première en pilotage automatique sans conducteurs de la capitale belge. Un premier lot de 22 unités va arriver d'ici 2022.

metro-M7-bruxelles

Si la première rame M7 est arrivée au dépot de Haren de la STIB, les maquettes sont déjà à Woluwe, au musée des transports urbains ! (document MTUB)

Longues de 94 m et larges de 2,70 m comme les rames M6 précédemment livrées par CAF, elles disposent de 716 places et de 728 en version automatique : comme à Vienne, ces éléments pourront évoluer en escamotant les postes de conduite.

Les rames M7 seront d'abord affectées aux lignes 1 et 5 pour décaler des rames M6 vers les lignes 2 et 6, avec un resserrement de l'intervalle de 3 minutes à 2 minutes 30 sur la section Gare de l'Ouest - Mérode. Le complément du parc sera destiné à la nouvelle ligne 3 et à une nouvelle étape d'augmentation de l'offre sur les lignes 1 et 5 pour atteindre un intervalle de 2 minutes.

Posté par ortferroviaire à 18:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 novembre 2019

Les tramways bruxellois

Chose promise, chose due... même un peu tard !

050519_150ans-984place-royale1

Bruxelles - Place Royale - 5 mai 2019 - Grâce au MTUB, remonter le temps dans les tramways est possible... surtout lors de grandes festivités, en particulier quand leur objet principal n'est autre que lui-même, comme ici pour leurs 150 ans. La motrice n°984 des Tramways Bruxellois fait partie de cette collection complète. © transporturbain

280712_3de-brouckere1

Bruxelles - Station De Brouckère - 28 juillet 2012 - Les 4000 constituent le matériel le plus récent du réseau et une grande réussite technique proposant un très bon niveau de confort aux voyageurs. Elles vont être délogées du tunnel Nord-Midi-Albert qui sera converti en métro à grand gabarit. © transporturbain

En mai dernier, Bruxelles a célébré les 150 ans de son réseau de tramways : transporturbain prolonge cet anniversaire avec un grand dossier consacré à leur histoire, particulièrement riche et souvent complexe. Celui dont on disait jusqu'au début des années 1950 qu'il était présent dans toutes les rues de Bruxelles n'a pas échappé aux conséquences de la mode automobile. Maintes fois restructuré avec des coupes très sévères, l'actuel réseau, bien que l'un des plus importants en Europe, n'est que l'ombre de ce qu'il fut. Naturellement, le métro est passé par là et c'est heureux : l'évolution progressive du tramway au métro est une spécialité locale qui mérite qu'on s'y attarde. D'autres mouvements de contraction ont impacté la consistance du réseau au profit des autobus, mais la tendance depuis le début des années 2000 est plutôt aux extensions. Certes, elles sont modestes car l'organisation administrative de Bruxelles ne simplifie pas les procédures. Elle n'est pas la capitale du surréalisme pour rien !

Au travers de 4 chapitres, auxquels s'ajoute l'histoire du métro, transporturbain vous fait remonter dans ce temps où Bruxelles bruxelait dans ces nouvelles pages...

26 mai 2019

Bruxelles : première levée d'options pour le nouveau Flexity

Alors que la nouvelle génération de matériel a été présentée en maquette au cours des cérémonies des 150 ans des tramways bruxellois, une première levée d'options a été notifiée à Bombardier par la STIB. La commande est ainsi portée de 60 à 90 rames et son coût porté de 169 à 236 M€. Pour mémoire, le volume maximal du marché est de 175 rames. Si les premières livraisons sont attendues mi-2020, la première rame de cette tranche optionnelle devrait arriver vers 2023. Assurément, les PCC n'y survivront pas, et on peut se demander si les 2000, mal aimées de l'exploitant, ne vont pas elles aussi être impactées...

Posté par ortferroviaire à 19:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 février 2019

Bruxelles : deux nouvelles lignes de tramway

Le 14 décembre dernier, le gouvernement de la Région de Bruxelles adoptait le principe de deux nouvelles sections de tramway.

La première est une réalisation attendue de longue date : la liaison de 2,5 km entre la place Rogier et la station de métro Belgica, sur la ligne 6, via le quartier Tour & Taxis (déformation de Thurn und Tassis, famille autrichienne propriétaire de ces terrains au 17ème siècle), a pour objectif de mieux desservir un important quartier d'affaires, accueillant le siège de l'administration flamande, un grand parc urbain, plusieurs entreprises, et qui doit aussi évoluer avec la transformation des vastes terrains de l'ancienne gare maritime autour de laquelle émergeront de nouveaux immeubles d'habitations. Cette section serait connectée à l'actuelle ligne 51, et on peut supposer que la nouvelle ligne sera envoyée vers Jette voire le Stade...

nouveaux-trams-bruxelles

La seconde, entre la place Rogier et l'hôpital militaire de la Reine Astrid, constituera une antenne aux actuelles lignes 3 et 7 avec un débranchement prévu soit à hauteur du pont Van Praet soit plus au nord, le tracé n'étant pas encore figé, d'autant qu'est intégrée au projet la desserte du site de Solvay, d'où le tracé en boucle représenté dans la presse locale (et ci-dessous).

nouveaux-trams-bruxelles2

En revanche, le réaménagement de la chaussée d'Ixelles a mis fin aux réflexions sur la conversion de la ligne 71 au tramway, en dépit de son statut de ligne la plus chargée de toute la Région capitale. Le débat homérique entre partisans et adversaires n'a pas permis d'aboutir à un consensus entre l'amélioration des transports en commun et la préservation de la circulation routière. Bilan, il n'y a plus de circulation automobile entre la porte de Namur et la place Fernand Cocq puisque la solution retenue a rendu l'artère semi-piétonne : seuls les autobus et les livraisons sont admises sur cette section.

En revanche, les trois lignes projetées par De Lijn qui devaient desservir Bruxelles, sont au point mort : un accord avait été trouvé entre les ministres bruxellois et flamands des transports pour autoriser leur circulation sur les voies du réseau de la STIB (puisque ces nouvelles lignes auraient été conçues à voie normale et non à voie métrique comme les autres lignes De Lijn). Le surréalisme est bien une spécialité belge car le projet d'une liaison entre la Gare du Nord et l'aéroport de Zaventem a été différé en prétextant de l'incompatibilité entre les nuisances du trafic aérien et la réalisation du tramway. Plus concrètement, le gouvernement flamand n'a toujours pas débloqué les crédits pour engager ces projets...

Posté par ortferroviaire à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2018

Bruxelles : quand le 94 devient le 8

Coup double pour le réseau de tramways bruxellois. Vendredi 28 septembre, la station Roodebeek est devenue un pôle d'échanges dans l'est bruxellois, avec une nouvelle correspondance métro-tram. Ce devait être initialement la ligne 94 Place Louise - Musée du Tram... mais c'est finalement la ligne 8, nouvelle appellation destinée à classer l'itinéraire parmi les axes structurants. C'est la deuxième extension du réseau cette année après la création de la ligne 9 au début du mois.

280912_8roodebeek_scheemaekers

Woluwe Saint Lambert - Avenue Paul Hymans - 28 septembre 2018 - La nouvelle ligne 8 assure notamment la desserte du centre commercial de Woluwe. Elle a aussi été l'occasion de transformer le boulevard de Woluwe. C'est aussi une nouvelle connexion pour faciliter l'accès au Musée du Tram... © Ch. Scheemaekers

Ces 2,8 km comportent 4 nouvelles stations. Le coût de l'opération atteint 24,5 M€ dont 10 M€ pour l'infrastructure ferroviaire proprement dite. La réalisation de ce court tronçon n'a pas été de tout repos car toute la procédure administrative avait dû être reprise depuis le début alors que les premiers travaux avaient débuté. Le contexte institutionnel bruxellois n'étant pas de tout repos, le prolongement à Roodebeek a souffert de ce retard qui a quelque peu bousculé le gouvernement de la capitale mais aussi la STIB.

En revanche, 8 ou 94, l'itinéraire entre la place Louise et Roodebeek semble atteindre les limites fixées par la STIB pour préserver les conditions d'exploitation des lignes avec un longueur maximale de 15 km. Le 31 août 2013, la ligne 94 perdait sa section entre Stade et la place Louise pour faciliter sa régulation, avec la restauration d'une ligne 93. Le prolongement à Roodebeek rallonge donc son parcours, du tiers de ce qui lui avait été ôté. Alors même qu'au cours de l'inauguration, il était évoqué un nouveau prolongement de la ligne (certains suggèrent qu'elle atteigne l'aéroport), il va peut-être falloir mettre à l'étude une nouvelle séance de reformatage de cet itinéraire au parcours en U assez particulier.

Posté par ortferroviaire à 22:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2018

Bruxelles inaugure une nouvelle ligne de tram

Inauguration royale samedi dernier à Buxelles avec la nouvelle ligne 9 entre les stations Simonis et Arbre Ballon. Le trajet de 4 km et 10 stations dure 15 minutes et dessert notamment le centre hospitalier du nord-ouest de la capitale belge. La ligne 9 propose un service toutes les 6 minutes en pointe, 10 minutes en journée et 15 minutes le week-end. Elle est assurée avec les motrices Bombardier Flexity série 3000.

tram9-bruxelles

Le tracé est intégralement en site propre, débutant en souterrain dans une des réservations prédisposées dans les années 1970 lors de la construction des ouvrages souterrains (prémétro - métro) de la Ceinture. La ligne 9 débute son parcours en tronc commun avec la ligne 19 jusqu'à la station Miroir. La nouvelle ligne dispose néanmoins de son propre terminus à 3 voies dans les installations souterraines du complexe Simonis.

010918_9reine-astrid_de-coster

Jette - Place de la Reine Astrid - 1er septembre 2018 - La rame inaugurale, avec livrée spéciale au rose pour le moins visible et le blason royal, puisque le Roi des Belges l'a lui-même conduite. © R. de Coster

Lancé en septembre 2015, le projet d'un coût de 76 M€ n'est que la première phase d'une opération de maillage du réseau de tramways autour du le plateau du Heysel. Ainsi, la seconde phase prévoit de créer de nouvelles voies en prolongement de l'actuelle ligne 9 pour rejoindre l'actuel terminus Stade des lignes 51 et 93, puis de remonter vers le terminus du métro 6 Roi Baudouin, le terminus de la ligne 7 au Heysel et enfin celui de la ligne 3 à Esplanade. Il s'agit d'accompagner la création (en 2013 déjà) d'une salle de spectacle de 12 000 places au sein du complexe Palais 12 situé entre les terminus Heysel et Esplanade et les perspectives d'aménagement du plateau par la Ville de Bruxelles, avec quelques frictions sur leur consistance (notamment à propos de la réalisation d'un nouveau stade de football de 62 000 places)... mais aussi d'intégrer les projets de tramways de la Région Flamande qui desserviront le Brabant flamand en interconnexion avec les tramways bruxellois.

Annoncée comme une première depuis de très nombreuses années par le ministre bruxellois de la mobilité, il faut tout de même rappeler que la dernière création d'une ligne de tramway (excluons restructurations et prolongements) remonte au 1er septembre 2011 avec la création de la ligne 62.

Posté par ortferroviaire à 20:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
06 février 2018

Bruxelles : nouvelles commandes massives de tram et bus

Tramway : la STIB fait toujours confiance à Bombardier

Sans réelle surprise, le marché-cadre portant sur 170 tramways Flexity, dont 60 en tranche ferme, a été attribué par la STIB à Bombardier, qui avait déja fourni 220 rames de 32 et 43 m. Mêmes variantes de longueur pour ce nouveau marché. Ces rames sont destinés au remplacement des PCC doubles (série 7700) et triples (série 7900) et à couvrir les besoins générés par les futures extensions du réseau. D'après la revue Tram 2000, il est probable que les 7900 soient réformées avant les 7700, bien que ces dernières soient plus anciennes, mais la rénovation des 7900 a été plus légère. Au total, les PCC auront donc circulé à Bruxelles pendant près de 70 ans. La STIB et le MTUB (ainsi que transporturbain) avaient célébré leurs 60 ans.

010514_81victor-jacobs3

Bruxelles-Etterbeek - Avenue Victor Jacobs - 1er mai 2014 - Une PCC triple, série 7900, sur la ligne 81 qui compte parmi leurs terrains de prédilection, dont elles sont progressivement chassées par des 3000 (Flexity 32 m). © transporturbain

110509_92parc4

Bruxelles - Rue Royale - 11 mai 2009 - Journée sans voiture qui facilite bien le travail du photographe qui peut s'en donner à coeur joie avec cette perspective sur l'église Sainte Marie. La 7702, deuxième de la série livrée à partir de 1967, est ici vue alors qu'elle assurait un service sur la ligne 92 aujourd'hui confié à des 3000. Cette série devrait refermer près de 70 ans d'exploitation commerciale des PCC à Bruxelles sous leurs diverses formes. © transporturbain

Bus : un engagement tardif sur l'hybride, livraisons et commandes de bus électriques

Après plusieurs essais d'autobus hybrides avec des véhicules d'Iveco, Volvo et Solaris, la STIB a décidé de lancer un appel d'offres pour la fourniture de 235 véhicules. Il est assez étonnant de constater le décalage avec lequel le réseau de la capitale belge s'engage dans cette voie alors que les deux autres opérateurs De Lijn et TEC ont déjà reçu de nombreux véhicules (fournis par Volvo, Solaris, VDL notamment), et alors même que plusieurs réseaux européens semblent perplexes quant à la viabilité technico-économique de cette solution (Paris, Lyon par exemple, sans compter les villes suisses).

essais-hybrides-stib

Urbanway (Iveco), Urbino (Solaris) et 7900 (Volvo) : trois modèles d'autobus hybrides ont été essayés en 2017 sur le réseau bruxellois. Qui sera lauréat de l'appel d'offres lancé par la STIB ? (cliché STIB)

En revanche, la STIB recevra prochainement 7 midibus électriques fournis par Solaris, issus de la gamme Urbino, pour assurer une navette dans l'hypercentre, lié à la piétonnisation partielle du centre historique. Parallèlement, 5 autobus standards Bluebus vont être testés grandeur nature sur une ligne de proche banlieue. Urbino et Bluebus ont été retenus dans la version à charge nocturne uniquement.

Enfin, 25 autobus articulés ont été commandés à Solaris, avec l'Urbino 18 avec charge nocturne et aux terminus, à l'aide d'un pantographe venant au contact d'une borne de recharge.

Bref, avec le lancement du projet M7 pour le métro, l'ensemble des modes de transports urbains bruxellois est donc concerné par ces investissements massifs sur le matériel roulant.

Posté par ortferroviaire à 21:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
21 janvier 2018

Bruxelles : présentation des M7

Les M7, ce sont les nouvelles rames du métro bruxellois, qui arriveront en 2019. La STIB a en effet engagé un plan d'amélioration de l'offre sur les 4 lignes de métro, centré sur l'automatisation de l'exploitation.

http://plus.lesoir.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2018/01/18/node_134747/12672110/public/2018/01/18/B9714453679Z.1_20180118113116_000+GN8AH4TO2.1-0.jpg?itok=k294V9UT

Déjà surnommées "Dark Vador", les futures M7 bruxelloises viendront renforcer l'offre en attendant l'automatisation du réseau et la transformation de l'axe Nord - Albert. Les cabines seront escamotables afin de conserver le matériel avant et après l'installation des automatismes. (document STIB)

Le projet semble devoir quelque peu patienter, mais une première étape de renforcement du service pourra être engagé avec l'arrivée de ces 43 rames à poste de conduite escamotable, pouvant ainsi être utilisées avant et après l'automatisation du réseau. En outre, ces rames pourront circuler sur la nouvelle ligne 3, résultat de la conversion au métro du prémétro entre les stations Albert et Gare du Nord, avec prolongement du tunnel à la gare de Bordet.

Ainsi, dans un premier temps, l'intervalle sur le tronc commun des lignes 1 et 5 (Gare de l'Ouest - Mérode) passera de 2 min 30 à 2 min, soit 30 trains / heure / sens au lieu de 24. Sur les lignes 2 et 6, la cadence sur la petite ceinture passera de 3 min à 2 min 30 soit 24 trains / heure / sens au lieu de 20. Fréquence accrue et capacité augmentée à bord procureront 30% de places en plus qu'actuellement. Sur la ligne 3, rappelons que le métro devrait circuler, à horizon 2028, à la cadence de 90 secondes.

Ces nouvelles rames de 94 m au gabarit de 2,70 m sont produites par CAF. Elles offriront 758 places. La largeur des portes passe de 1,45 m (matériel existant) à 1,60 m. Une maquette est présentée au salon automobile de Bruxelles avant d'être installée au Musée du Tram (une raison de plus d'y aller).

Posté par ortferroviaire à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :