06 septembre 2019

Bordeaux : le BHNS encore retardé

Décidément, les projets de développement des transports en commun à Bordeaux sont toujours aussi bousculés et les procédures judiciaires jouent manifestement souvent la carte des intérêts particuliers contre l'intérêt général. Ce n'est pas comme si nos villes souffraient de la pollution générée par le trafic automobile, ses nuisances sonores, olfactives sans compter la dépendance aux énergies fossiles, demain remplacées par la dépendance aux terres rares, toutes deux importées.

Nouvel épisode dans ces conflits systématiques contre les projets de transports en commun : la Cour administrative d'appel de Bordeaux a confirmé l'annulation de la déclaration d'utilité publique, survenue en juillet 2018, du BHNS prévu entre la gare Saint Jean et Saint Aubin du Médoc pour un déficit d'information et de concertation. La critique étant assez systématique sur les projets, on pourrait d'abord penser que les services de la Métropole sont fautifs... mais à force de voir ce même grief reproché sur la plupart des projets, on peut surtout penser que c'est un jeu d'acteurs, comme dans une mauvaise pièce... de boulevard évidemment !

Satisfaction parmi les riverains à l'origine de ce recours, qui ont fondé leur contestation sur des points qui méritent d'être exposés car ils valent leur pesant de cannelés :

  • un projet décidé par les maires de la banlieue qui imposent leurs besoins à la population du centre de Bordeaux ;
  • des bus de 24 mètres qui vont passer dans des rues étroites (et les Mégabus sur le 7/8, ça ne vous rappelle rien ?);
  • des bus électriques de 24 mètres qui n'existent pas (à Bordeaux, certes... mais à Nantes...) ;
  • le coût de réalisation : 104,6M€, incluant le matériel roulant (25 bus bi-articulés), soit probablement de l'ordre de 70 M€ pour les aménagements urbains, sachant qu le BHNS sera en site propre sur la moitié du parcours, ce qui ramène à environ 3,3 M€ le coût du kilomètre d'infrastructure, ou à 6,6 M€ si on se limite au kilomètre prévu en site propre.

La Métropole devrait prochainement relancer la procédure pour obtenir la déclaration d'utilité publique de cette ligne de 21 km qui, dans le centre de Bordeaux, devrait notamment proposer une liaison directe entre la gare Saint Jean, la place de la Victoire et Mériadeck, qui soulagerait considérablement le réseau de tramways.

 

Posté par ortferroviaire à 08:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 août 2019

Bordeaux : la ligne C coupée par l'incendie d'un parking

Nous l'avons évoqué dans notre précédent article sur les essais de la ligne D du tramway bordelais et l'un de nos lecteurs nous a judicieusement mis la puce à l'oreille. L'incendie du parking des Salinières sur les quais de la Garonne, le 18 mai dernier, provoque une belle pagaille sur le réseau de tramways. L'ouvrage a été ravagé et ses structures lourdement atteintes, au point qu'il menace de s'effondrer : la température est montée jusqu'à 1000 degrés pendant 2 jours, du fait de la présence de nombreuses voitures. Il y a d'ailleurs encore 150 carcasses calcinées à dégager mais pénétrer dans le parking reste dangereux.

220418_Ctauzia

Bordeaux - Rue Tauzia - 22 avril 2018 - L'interception de la ligne C pour une durée encore indéterminée entre la gare Saint Jean et les Quinconces met une jolie pagaille sur le réseau TBM et complique la vie des bordelais comme des visiteurs. A quand un deuxième itinéraire d'accès en tramway à la gare ? © transporturbain

Le problème, c'est que la ligne C passe au-dessus de ce parking. Il a d'abord fallu que TBM rappatrie une partie des rames qui se retrouvaient prisonnières au sud du parking, ne maintenant que l'effectif nécessaire à une exploitation isolée entre la Gare Saint Jean et Villenave d'Ornon... en espérant qu'aucune rame ne flanchera ou ne sera accidenté, car le transport par camions en 3 segments n'est pas une opération à réaliser fréquemment.

TBM et Bordeaux Métropole espèrent donc rétablir l'exploitation fin octobre, juste avant le début de la marche à blanc pour la mise en service de la ligne D entre Carle-Vernet et Le Bouscat... mais pour l'instant, il est encore trop tôt pour fiabiliser cette date, tant que le parking n'aura pas été vidé et inspecté. Ce n'est qu'à ce moment qu'on pourra définir précisément la date de remise en service de la section Gare Saint Jean - Quinconces.

En attendant, une navette de bus circule sur les quais, mais évidemment, elle ne peut remplacer le défilé de tramways circulant toutes les 3 à 5 minutes sur cette section. Cet incident, extérieur au tramway, met aussi en évidence la fragilité d'un réseau à la française, avec très peu de maillage. Dans le cas précent, comme transporturbain l'a suggéré dans son dossier sur le développement du réseau, l'absence d'un barreau de jonction entre la gare Saint Jean et la place de la Victoire fait cruellement défaut !

Posté par JJ_Socrate à 21:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2019

Bordeaux : premiers essais sur la ligne D

C'est bientôt la fin de ce chantier qui aura duré un peu plus de 3 ans et qui animait les débats bordelais depuis une bonne décennie : la ligne D sera mise en service en décembre prochain jusqu'au Bouscat et en février 2020 jusqu'au terminus d'Eysines. Si les infrastructures nouvelles s'achèvent sur l'esplanade des Quinconces, le service de la ligne D sera lui prolongé jusqu'à la station Carle-Vernet, proposant un tronc commun avec la ligne C sur les quais de la Garonne et vers la gare Saint Jean. La desserte de la ligne C sera d'ailleurs modifiée pour insérer les rames de la ligne D, ce qui impactera notamment la desserte de la branche de Blanquefort.

D'une longueur de 9,9 km, la nouvelle section est équipée en alimentation par le sol des Quinconces à la station Courbet. La Métropole attend 40 000 voyageurs sur cette section et une fréquentation totale de 62 000  voyageurs par jour sur la ligne D, qui proposera en février prochain un tramway toutes les 7 min 30 jusqu'au Bouscat et au quart d'heure vers Eysines. Le coût de la ligne D atteint 250 M€, soit 25 M€ / km, en dépit d'un tracé assez central dans des rues de largeur limitée jusqu'aux boulevards.

La mise en service de la ligne D devrait suivre de peu la réouverture de la ligne C entre Quinconces et Saint Jean : en mai dernier, un incendie dans le parking des Salinières, au-dessus duquel passe le tramway, a conduit la Métropole à interrompre l'exploitation en raison de la fragilisation de la plateforme. La consolidation ne sera terminée qu'à la Toussaint. En attendant, une navette d'autobus remplace - comme elle le peut ! - les tramways, ce qui coûte à la Métropole pas moins de 110 000 € par semaine...

Notre dossier sur les tramways bordelais.

Posté par ortferroviaire à 11:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
28 avril 2019

Bordeaux : une étude sur un métro qui serait un RER...

Le réseau de tramways de Bordeaux est un succès... et même plus, au point qu'il est victime de saturation et, conséquence logique, sa vitesse commerciale s'en ressent du fait de l'allongement des temps d'échanges en station. Malgré le renforcement de la desserte avec la création de terminus partiels, procurant une capacité importante avec un intervalle de 2 min 30 dans l'hypercentre, le tramway est considéré aux limites de ses possibilités. Est-ce si vrai que cela ?

Pour transporturbain, les problèmes du tramway bordelais sont d'abord liés à la configuration du réseau, uniquement radiale. Les trois lignes se croisent dans un triangle formé par la porte de Bourgogne (lignes A et C), l'esplanade des Quinconces (lignes B et C) et la place Pey-Berland (lignes A et B). L'arrivée de la ligne D cette année ne changera pas grand-chose à l'architecture du réseau puisqu'elle arrivera aux Quinconces et empruntera les voies de la ligne C jusqu'au terminus intermédiaire Carle-Vernet, afin d'assurer une liaison directe avec la gare Saint Jean.

Pour en savoir plus :

Posté par ortferroviaire à 00:08 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2018

Bordeaux : nos réflexions sur la ceinture ferroviaire

En lien avec les dossiers de transportrail sur la ligne du Verdon et les perspectives d'une desserte périurbaine type RER, nous avons envisagé la valorisation de la ligne de ceinture de Bordeaux sous la forme déjà mise en oeuvre pour la branche de Blanquefort de la ligne C (alias tram-train du Médoc) : mettre à voie unique la partie ferroviaire et jouer des coudes sur l'emprise pour insérer deux voies de tramway, avec au passage la récupération du raccordement des Echoppes vers Pessac. A la clé, une ligne de tramway rapide entre Pessac et Cenon via Mérignac, Le Bouscat, croisant donc toutes les autres lignes du réseau :

  • la ligne B à Pessac Centre mais aussi à la Cité du Vin
  • la ligne A à Mérignac Arlac (station sur l'emprise ferroviaire) et à la gare de Cenon
  • la ligne D au Bouscat Sainte Germaine (nouvelle station en projet)
  • la ligne C aux stations La Vache et Cracovie
  • le BHNS Bordeaux - Saint Médard en Jalles à condition d'ajouter une station

A retrouver dans le dossier de transporturbain consacré aux tramways bordelais.

Posté par ortferroviaire à 13:38 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2018

Bordeaux : une étude pour mieux comprendre les besoins de mobilité

Keolis, délégataire du réseau urbain bordelais, a réalisé avec Netexplo une étude sur les comportements et besoins liés à la mobilité dans la métropole bordelaise et le moins qu'on puisse dire, c'est que ses résultats confirment une nette remise en cause des idées reçues. Elle prolonge une démarche engagée en 2015 dont les résultats faisaient apparaitre des tendances similaires. Le millésime 2018 montre qu'elles s'amplifient.

200418_Apont-de-pierre11

Bordeaux - Pont de Pierre - 20 avril 2018 - Délivré de la circulation automobile, le pont de Pierre est donc réservé désormais aux piétons, aux cyclistes, aux bus et aux tramways. L'enquête effectuée par Keolis montre que l'époque du métro-boulot-dodo est belle est bien révolue ! © transporturbain

Premier chiffre, particulièrement révélateur : alors que les réseaux pensent d'abord aux déplacements domicile - travail, ceux-ci ne représentent qu'un déplacement sur 5 dans la métropole.

Le deuxième n'est pas mal non plus : 70 à 75% des déplacements sur ce territoire ne s'effectuent pas durant les heures de pointe de semaine, mais en revanche :

  • un tiers des déplacements ont lieu en heures creuses en semaine ;
  • 17% pendant les vacances scolaires ;
  • 15% pendant le week-end ;
  • 11% durant les grandes vacances d'été.

Autre élément très instructif, en dépit d'un trafic à l'heure de pointe du matin assez stable, entre 42 000 et 46 000 voyageurs, ce ne sont pas systématiquement les mêmes individus selon les jours : 40% des personnes se retrouvant sur le réseau urbain à l'heure de pointe du matin du lundi n'y seront pas le mardi à la même heure. En soirée, si le trafic est lui aussi stable après 21 heures, la diversité des individus est très importante puisque pour 1 validation, on compte en moyenne 5 titulaires d'abonnement différents, donc 5 personnes. Il y a donc une versatilité des individus derrière une relative stabilité du flux. Sur une semaine, le réseau TBM enregistre ainsi autant d'utilisateurs locaux (habitants de la Métropole) que de visiteurs venant d'une autre région.

Autres chiffres, plus surprenants : 12 millions de voyageurs ont du mal à se repérer dans l'espace et à comprendre l'organisation d'un réseau et un tiers du public reconnaît être vraiment à l'aise avec les outils numériques.

Cette étude illustre donc ce qui était jusqu'à présent un ressenti, celui d'une trop forte focalisation sur les seuls besoins de la pointe et de la clientèle abonnée, alors que celle-ci ne représente d'un fragment minoritaire du volume d'individus empruntant le réseau, et de surcroît peu génératrice de recettes. Il y a donc matière à réflexion, non seulement sur la consistance du service hors du créneau à forte visibilité des heures de pointe, mais aussi sur l'angle économique afin d'accompagner l'évolution de l'offre dans la mesure des moyens disponibles sans recourir à la facilité d'un dégraissage de la pointe au profit des autres périodes horaires.

En revanche, cette étude ne semble pas aborder d'autres points qui semblent assez essentiels comme la multimodalité et la communauté tarifaire, notamment entre le réseau urbain et le réseau ferroviaire régional, surtout avec la persective devenue - enfin - en vogue de RER dans les grandes métropoles régionales.

A lire également, notre dossier sur le tramway bordelais.

Posté par JJ_Socrate à 20:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
03 avril 2018

Bordeaux esquisse une nouvelle ligne de tram

A Bordeaux, le tramway poursuit sur sa lancée. Le prolongement de la ligne C de Bègles à Villenave d'Ornon et la réalisation de la ligne D entre les Quinconces et Eysines parachèveront dans les trois années à venir la troisième phase du réseau de tramways bordelais. Inutile de rappeler le plein succès de celui-ci, au point d'être aujourd'hui victime de sa réussite.

250915_Bquinconces1

Bordeaux - Esplanade des Quinconces - 25 septembre 2015 - La réussite du tramway n'est plus à démontrer et il faut désormais gérer la saturation du réseau ce qui implique le développement du maillage et la création d'une première ligne de rocade pour faciliter les déplacements sans transiter par les points de correspondance de Pey-Berland et de la porte de Bourgogne. © transporturbain

Une quatrième phase est déjà engagée avec la branche de la ligne A entre la station Quatre Chemins et l'aéroport de Mérignac et devrait prendre une toute autre ampleur avec la mise à l'étude confirmée d'une cinquième ligne, qui sera la première à ne pas desservir le centre historique de Bordeaux. Le principe de base, évoqué de longue date, consiste en une liaison entre Gradignan et l'hôpital Pellegrin (ligne A), qui sera prolongée sur la partie nord des Boulevards, pour rejoindre la place Ravezies puis la Cité du Vin. La prévision de trafic est élevée : 74 000 voyageurs par jour.

291113_8hopital-pellegrin

Bordeaux - Place Amélie Raba-Léon - 29 novembre 2013 - La liaison Gradignan - Hôpital Pellegrin est actuellement assuré par la ligne 8 bénéficiant du statut de Lianes+ avec un service renforcé et des aménagements pour faciliter la circulation des bus (ici un GX427). © transporturbain

Au-delà, le propos est encore un peu ambigu car il est à la fois fait mention d'un prolongement par le pont Chaban-Delmas pour rejoindre la gare de Cenon, mais aussi d'un BHNS faisant la jonction avec le nouveau pont Simone Veil (anciennement pont Jean-Jacques Bosc, dans l'axe du boulevard du même nom).

Dans le dossier de transporturbain consacré aux évolutions du tramway bordelais, figurait la liaison Gradignan - Pellegrin - Ravezies - Cenon en correspondance avec les 4 autres lignes du réseau et les TER en gare de Cenon, et il nous semblait cohérent de conserver le tramway pour rejoindre le pont Simone Veil en utilisant notamment l'emprise ferroviaire disponible.

La phase 4 prévoit également le prolongement de la ligne D d'Eysines à Saint Médard en Jalles. D'une longueur de 5,2 km, le projet est estimé à 100 M€ : c'est cher, mais la Métropole a cherché le compromis entre les différentes positions. Le tracé initial était évalué à 50 M€ mais il empruntait l'emprise de la piste cyclable Bordeaux - Lacanau, à reconstituer par ailleurs. Résultat, une sévère inflation des coûts qui est de nature à susciter des critiques, au hasard de la Chambre Régionale des Comptes, ou des associations locales très en verve dès qu'il s'agit de malmener des projets déclarés d'utilité publique...

... comme c'est le cas du BHNS entre la gare Saint Jean et Saint Médard en Jalles : la Métropole attend le verdict de l'appel devant le Conseil d'Etat qui, comme pour les précédents recours, a toujours donné son aval aux projets présentés par la collectivité. Cependant, le retard s'accumule et la mise en service en 2019 est évidemment impossible. Autre conséquence, la Métropole prévoit de débuter par une exploitation en bus articulés au GNV ou hybride et de basculer ensuite vers des mégabus de 24 m à traction électrique.

 

Posté par ortferroviaire à 20:37 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2018

Bordeaux : 10 Citadis supplémentaires

270317_Amerignac-utrillo2

Mérignac - Rue Maurice Utrillo - 27 mars 2017 - La métropole bordelaise continue l'extension du réseau de tramways et la standardisation du parc avec la prédominance désormais de rames de 43 m de long pour répondre au fort trafic sur les trois lignes. La quatrième ligne est attendue dans le quart nord-ouest de l'agglomération. © transporturbain

Le réseau bordelais continue son développement et nécessite l'acquisition de nouvelles rames. C'est déjà - hors Ile de France - la plus importante flotte de Citadis de France, avec actuellement un effectif de 105 rames de 32 et 43 m. Le marché en cours a été contracté avec Alstom en 2011. Il comprenait une tranche ferme de 26 rames dont la livraison s'est achevée en 2016, portant l'effectif de 74 à 100 unités. Une première option de 5 rames a été levée en 2015 et une deuxième de 10 rames en 2016. Une troisième option vient d'être levée avec 10 rames, ce qui portera à 125 le parc de tramways bordelais, ce qui permettra de couvrir les prochaines extensions et notamment l'ouverture de la ligne D. Précision, il s'agit toujours de rames munies de bogies Arpège.

Posté par JJ_Socrate à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 novembre 2017

Bordeaux : encore une DUP annulée

Cela devient une habitude. Le Tribunal Administratif de Bordeaux a annulé la déclaration d'utilité publique du BHNS devant relier la gare Saint Jean à Saint Aubin de Médoc, suite à la requête d'une association opposée au projet. Le projet est considéré comme une atteinte à la propriété privée et jugé trop onéreux par rapport aux avantages qu'il pourrait procurer. La justice valide la position des opposants considérant que les prévisions de trafic ne sont pas cohérentes avec la fréquentation actuelle des autobus desservant le corridor concerné par le BHNS. En outre, ce BHNS est considéré redondant avec la ligne D du tramway actuellement en construction et qui avait déjà fait l'objet d'un recours en annulation.

Le Tribunal Administratif de Bordeaux semble assez enclin à retarder les projets de transports en commun dans l'agglomération bordelaise, puisque la DUP du prolongement de la ligne C à Blanquefort et de la ligne D avaient aussi subi le même sort.

Pas de quoi inquiéter sur le fond Bordeaux Métropole, qui fait appel en cassation de cette décision afin de poursuivre le projet, non sans faire remarquer que ce retard pénalisera les utilisateurs des transports en commun et aura mécaniquement un coût pour la collectivité, et que la croissance de la population dans l'agglomération est une réalité déjà perceptible, justifiant une politique des déplacements essayant de proposer un maximum de fonctionnalités pour le réseau de bus et tramways.

 

Posté par ortferroviaire à 14:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
19 janvier 2017

Bordeaux : quelles extensions pour le tramway ?

transporturbain vous avait déjà proposé une première réflexion sur ce sujet. La mise en service de la ligne C, les travaux de la ligne D, le projet de BHNS et surtout validation du Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains ont constitué autant d'informations motivant une mise à jour du dossier, l'occasion de noter que nous n'étions pas si idéalistes que celà. Le projet est ambitieux, il pourrait faire de Bordeaux l'une des villes-phares en matière de planification des réseaux de transport. Reste évidemment à voir quel urbanisme est conçu autour de ces réseaux, mais les 15 premières années du tramway bordelais ont montré la capacité à mieux organiser la ville autour de réseaux structrurants, plutôt que de devoir "courir" après un développement urbain non contrôlé.

171216_Craccordement-medoc_de-coster

Bruges - Station Ausone - 17 décembre 2016 - Franchissant la ligne ferroviaire du Médoc, un tramway de la ligne C en provenance de Blancfort circule sur la section nouvelle en voie unique du "tram-train du Médoc". © R. de Coster

Mise à jour du dossier avec quelques nouvelles réflexions et illustrations !

Posté par ortferroviaire à 20:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,