24 février 2019

Et on reparle d'un tramway à Annecy

Dans une agglomération de 205 000 habitants et un bassin de vie de 320 000, dans un contexte dominé par l'environnement montagneux, la maîtrise du flux automobile devient un sujet de préoccupation grandissant : mieux vaut tard que jamais.

L'agglomération d'Annecy va donc lancer les études pour évaluer la faisabililté d'un réseau de tramways, semblant mettre de côté la perspective d'un BHNS dont il était question depuis plusieurs années. Néanmoins, ce n'est pas la première fois qu'Annecy évoque l'hypothèse d'un tramway sur son territoire. Il était un des sujets de la campagne électorale en 2008, en lien avec la candidature de la ville aux Jeux Olympiques, mais encore récemment, le maire de la ville le considérait comme surdimensionné, privilégiant la solution par BHNS. Une première section a été aménagée en 2016 avec une nouvelle ligne 7 reliant la gare d'Annecy à la zone commerciale Grand Epagny.

Un autre projet a été soumis l'automne dernier à une phase de concertation publique, prévoyant un BHNS sur la rive Ouest du lac d'Annecy, vers Sevrier et Faverges, circulant majoritairement en site propre jusqu'à Duingt, couplé à un tunnel routier sous le Semnoz. Le BHNS proposerait un service toutes les 10 minutes jusqu'à Duingt (service urbain du réseau Sibra) couplé à la ligne régionale Annecy - Albertville. Le temps de parcours de la gare d'Annecy à Duingt serait de l'ordre d'une demi-heure pour 12 km. Le coût de cet aménagement est évalué à 68 M€. Le tunnel sous le Semnoz atteindrait pour sa part 350 M€.

Le débat autour de ce projet de tunnel est assez vif. Le trafic routier est important sur la RD1058, supérieur à 25 000 véhicules / jour, et la réduction de l'espace dévolu à la voiture suscite des crispations, avec pourtant des enjeux de qualité de l'air dans cette région montagneuse et de surcroît dans une ville très touristique. Le développement des transports en commun autour du lac d'Annecy est donc un enjeu environnemental, de qualité de vie et de santé publique. Comme dans bien d'autres agglomérations de taille moyenne, leur pertinence est remise en cause, malgré les difficultés croissantes de circulation et les dérives d'une fuite en avant par de nouvelles infrastructures.

130818_7gare1

Annecy - Place de la gare - 13 août 2018 - La ligne 7 bénéficie d'aménagements réservés, constituant le premier BHNS de l'agglomération. Cependant, l'appréciation est assez mitigée. Le choix d'un axe vers une grande zone commerciale n'était peut-être pas le plus judicieux. © transporturbain

Il n'y a pas à ce stade de projet stabilisé, mais la recherche de corridors qui pourraient être équipés. L'agglomération s'intéresse notamment à un axe nord-est - sud-ouest entre la zone d'activités des Glaisins et Seynod passant par l'IUT. Il est aussi question d'un axe vers le nord, vers Pringy, afin de desservir le pôle hospitalier.

L'expérience de Besançon semble intéresser l'agglomération, mais compte tenu des précédents, il semble totalement prématuré de conclure sur l'engagement d'un projet de tramway à Annecy.

130818_6pont-chappuis2

Annecy - Quai Chappuis - 13 août 2018 - Un Urbanway sur la ligne 6 franchit le Thiou. Le désengorgement de la rive Ouest du lac d'Annecy est un enjeu fort avec des crispations quant aux solutions à mettre en oeuvre : l'attachement à la voiture reste encore très prégnant... © transporturbain

En revanche, le projet localement soutenu par l'Association Rail Dauphine Savoie Léman d'une ligne de tramway interurbaine sur l'emprise de l'ancienne voie ferrée Annecy - Albertville, en partie reconvertie en piste cyclable, ne semble pas intéresser l'agglomération. L'association rappelle que son projet coûte moins cher que l'addition tunnel du Semnoz + BHNS (270 M€ contre 418 M€) pour une capacité bien supérieure.

Posté par ortferroviaire à 20:41 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,