07 août 2014

Dossier métros et tramways en Afrique du Nord

Il n'y a pas qu'en France que le tramway a le vent en poupe. De l'autre côté de la Méditerranée aussi. En Algérie, la plupart des villes sont en chantier ou s'apprêtent à voir arriver les engins de travaux publics. Le succès des tramways d'Alger, Oran et Constantine fait des émules. Au Maroc, après la création des réseaux de Rabat-Salé et de Casablanca, l'heure est aux extensions. A Casablanca, le développement du tramway va même remplacer un projet de métro aérien trop onéreux : au lieu de 15 km, la ville va pouvoir développer près de 80 km de transports en commun supplémentaires.

Dans ces villes très peuplées et à la forte densité d'habitat, la voiture a atteint ses limites et les municipalités engagent des politiques de mobilité fondées sur le renouveau de ces réseaux. Il ne faut pas oublier que par le passé, ces villes ont été dotées de tramways à la fin du 19ème siècle. A Alger, les premières études du Métro ont été lancées dès les années 1930 sur le modèle parisien, puisqu'étudié par la CMP.

Comme en France, le retour du tramway est puissant et massif. Il repose notamment sur une forte implication d'entreprises françaises (Alstom, Vinci, RATP Dev), européennes (Siemens, CAF), et locales, notamment pour le génie civil. RATP Dev s'est d'ailleurs taillé la part du lion pour l'exploitation.

transporturbain vous propose son nouveau dossier sous forme de panorama des réseaux en Algérie, au Maroc et en Tunisie. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 juillet 2013

Algérie : Constantine met en service son tramway

Après Alger et Oran, c'est cette fois-ci Constantine qui met en service ce 5 juillet sa première ligne de tramway : 8,1 km et 10 stations, exploitées par RATP Dev par le biais de la Setram (intégrant également la société du métro d'Alger et l'entreprise de transport urbains de la même ville). 70 000 voyageurs par jour sont attendus sur cette ligne qui dessert une ville de 900 000 habitants. La fréquence de 5 min en journée descend à 3 min en pointe. Le service est assuré par 27 rames Citadis larges de 2,65 m et longues de 45 m.

Reste que le budget a quelque peu explosé puisque le coût final atteint 44 milliards de dinars contre environ 15 initialement prévus.

Troisième réseau de tramways algérien, c'est aussi un projet de plus à l'actif de RATP Dev qui s'est imposé non seulement dans les trois principales villes du pays, mais aussi au Maroc à Rabat et à Casablanca.

Posté par ortferroviaire à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mai 2013

Algérie : Oran met en service son tramway

Deux ans après la mise en service du tramway d'Alger, c'est à Oran qu'est mis en service le deuxième réseau de tramway algérien. Long de 18,7 km et comprenant 32 stations, il a été ouvert le 1er mai dernier et exploité par une filiale du groupe RATP à l'aide de 30 rames Citadis 302. Il relie Es-Senia à Sidi-Maarouf.

Posté par ortferroviaire à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mars 2013

Maroc : trois mois de tramway à Casablanca

Il y a trois mois, la première ligne de tramway de Casablanca était mise en service, bénéficiant d'une inauguration fastueuse par le roi du Maroc en présence du Premier ministre français, partenariat économique et industriel oblige. En effet, Alstom y a placé son Citadis et l'exploitation est assurée par une filiale du groupe RATP Dev. Rappelons pour mémoire que la première ligne de Sidi Moumen à Hay Hassani et à l'université est longue de 31 km et comprend 48 stations. Le service est assuré avec 37 convois doubles de 64 m de long et larges de 2,65 m, comprenant 2 Citadis 302 monocabine assemblés tête bêche.

1 Casablanca 03_03_13 Gare Casa VoyageursCasablanca - Place de la gare - 3 mars 2013 - Les stations du tramway de Casablanca sont équipées de portillons d'accès aux extrémités, afin d'inciter les voyageurs à payer leur titre de transport. Cependant, il est possible d'accéder aux quais par les voies sans grande difficulté... © Ph. Nemery

3 Casablanca 03_03_13 Place Al YassirCasablanca - Place al Yassir - 3 mars 2013 - Les aménagements urbains retenus pour l'insertion du tramway rappellent les réalisations françaises. On notera tout de même l'insertion en milieu urbain de ces rames de grande longueur. © Ph. Nemery

10 Casablanca 03_03_13 Station LittoralCasablanca - station Littoral - 3 mars 2013 - Tablant sur 250 000 voyageurs par jour, le tramway doit toutefois composé avec des aménagements classiques, et les quais des stations apparaissent parfois quelque peu étroits par rapport à la densité du trafic. © Ph. Nemery

Posté par ortferroviaire à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 décembre 2012

Maroc : inauguration du tramway de Casablanca

Alors que le tramway continue son retour avec succès dans nos agglomérations, l'ingénierie française remporte également des succès à l'étranger. Après la mise en service du tramway à Alger, c'est maintenant Casablanca qui renoue avec ce mode de transport, inauguré aujourd'hui par le roi du Maroc, en présence du premier ministre français en visite officielle. Le tramway sera ouvert au public à compter de demain.

La ligne, longue de 31 km et comprenant 48 stations, forme un Y avec à l'est un terminus unique à Sidi Moumen et deux terminus à l'ouest, dans le quartier Hay Hassani et aux facultés, qui se séparent après les hôpitaux et la faculté de médecine. La ligne est exploitée à l'aide de 37 rames Citadis, larges de 2,65 m, composées de deux éléments ne comprenant qu'une seule cabine de conduite, assemblés tête-bêche pour former une rame réversible. La capacité approche les 450 places en charge normale et 600 en charge exceptionnelle, pour cette ligne qui devrait transporter 250 000 voyageurs d'est en ouest de la capitale économique du pays.

Le réseau de transports urbain de Casablanca est désormais exploité par RATP Dev pour cinq années renouvelables. CasaTransport va donc devoir "éduquer" la population et les automobilistes avec ce nouveau mode de transport, en site propre, prioritaire aux carrefours : il est déjà prévu d'installer un agent de police à chaque carrefour pour discipliner la circulation. L'objectif de CasaTransport est d'atteindre une vitesse commerciale de 19 km/h.

Une deuxième ligne est déjà envisagée à court terme, d'une longueur de 17 km : elle reprendra la branche Hay Hassani de la première ligne et ira irriguer le sud-ouest de la capitale écononomique, jusqu'au quartier Hay Mohammadi.

Trois autres villes du Maroc (Fes, Marrakech et Meknès) étudient actuellement la construction d'un réseau de tramways et ont décidé de faire appel à l'ingénierie française : ces villes ont pris la mesure du risque d'une circulation automobile excessive et s'orientent progressivement vers une stratégie de modification des comportements par la mise en oeuvre d'un service de transport en commun moderne, et plus efficace que les autobus, souvent rustiques, qui assurent aujourd'hui un service au fonctionnement erratique.

Posté par ortferroviaire à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2011

Algérie : mise en service du tramway d'Alger

Disparus en décembre 1959, n'échappant donc pas à la vague de démantèlement emportant l'ensemble des réseaux français, les tramways sont revenus à Alger ce 8 mai avec la mise en service d'une première ligne longue de 7,2 km  entre Bordj el Kiffan et la cité Mokthar Zerhouni. Une extension à la place des Fusillés est prévue pour l'été 2012 pour achever une ligne de 16,2 km et comprenant 28 stations.

L'exploitation est assurée par une filiale du groupe RATP, la Setram (Société d'Exploitation des Tramways) avec 41 rames Citadis 302.

Posté par ortferroviaire à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,