Le 26 novembre, 2 nouvelles sections ont été inaugurées sur les tramways de Graz, totalisant 3,1 km et desservant 8 stations. Leur coût atteint 72,5 M€.

Elles sont situées en rive droite de la Mur, à l'ouest de la gare centrale. La ligne 6, depuis Asperngasse, rejoint quant à elle le nouveau Smart City, avec un teminus dans une grande boucle.

La ligne 4 assure la desserte de l'Alte Poststrasse jusqu'au nouveau terminus Reininghaus, desservant l'un des projets d'aménagement urbain de la ville, autour d'une ancienne brasserie. Ce nouveau quartier doit aussi être desservi d'ici 2027 par la nouvelle ligne 8, desservant Strassgang, Wetzelsdorf, Reininghaus avant de rejoindre Jakominiplatz par un nouvel itinéraire franchissant la Mur par le Radestzkybrücke.

BIGProbefahrten088-HDR

BIGProbefahrten092-HDR-Foto-Stadt-Graz-Fischer

Illustration des nouvelles sections du réseau de Graz. On remarque la voie banalisée avec le trafic général pour passer sous la voie ferrée afin de limiter la taille de l'ouvrage. (clichés Stadt Graz)

En attendant, la création d'un second itinéraire entre Annenstrasse et Jakominiplatz a été matérialisé par des bandes peintes sur la chaussée sur une partie du parcours, qui empruntera successivement Vorbeckgasse, Belgierstrasse, Tegetthoffbrücke et Radetskystrasse, reprenant pour partie le tracé de l'actuelle boucle de terminus partiel, utilisée notamment par certains services de soirée.

Au-delà, le réseau devrait s'enrichir d'une ligne 9 au nord-ouest pour la desserte de Gösting, et d'une ligne 2 entre la gare centrale et Leonhardstrasse en contournant par le nord la butte du château.

original_strassenbahnausbau

Ajoutons quand même que suite aux élections municipales, des études ont été engagées pour envisager un nouveau réseau de transport souterrain, avec 2 lignes, qualifiées de métro, mais qui pourraient être exploitées par des tramways souterrains circulant en solo ou en unité multiple. Cependant, le plan directeur des tramways est maintenu, ce qui laisse à penser que l'étude sur le métro demeure un exercice soit théorique soit prospectif à très long terme : le développement du maillage procurera de nouvelle capacité au réseau, limitant probablement la portée d'un réseau souterrain. Qui plus est, la liste proposant ce projet de métro n'a pas été élue...