Le projet vit toujours, la preuve : la concertation a débuté cette semaine et jusqu'à la fin du mois.

Rappelons qu'il s'agit de réutiliser l'ancienne voie ferrée dite de Valdonne pour prolonger le tramway d'Aubagne jusqu'à La Bouilladisse, sur un axe emprunté par 18 000 véhicules par jour. D'une longueur de 14,4 km avec 11 stations, le tramway devrait assurer le trajet en 25 minutes. Le montant des travaux est estimé à 125 M€ et la mise en service devrait avoir lieu en fin d'année 2025.

La Métropole prévoit l'acquisition de 4 nouvelles rames similaires à celles déjà présentes à Aubagne (des Citadis 205), pour assurer un service toutes les 10 minutes qui devrait accueillir 15 000 voyageurs par jour.

Ce projet a succédé à l'idée de réaliser un tram-train direct depuis Marseille, mais qui aurait été incompatible avec le trafic entre Marseille et Aubagne. Victime de turpitudes politiques avec la promotion d'un BHNS sur l'emprise ferroviaire, la solution par tramway s'est finalement imposée. Le projet pourrait faire école, car il viendrait illustrer l'une des possibilités de valorisation de voies ferrées inutilisées ou dont l'usage n'est pas adapté à la nature des besoins. On pensera évidemment au projet havrais d'intégration de la ligne Le Havre - Rolleville, aux perspectives lilloises d'utilisation de Lille - Comines, aux actions en faveur d'un tramway ou d'un tram-train le long du lac d'Annecy, et naturellement à la ligne Sathonay-Trévoux en région lyonnaise.