Alors que le tramway de Luxembourg sera prolongé de la station Etoile à la gare centrale le 13 décembre prochain, le Grand Duché semble vouloir donner forme à une idée apparue avec la création de ce premier axe. Une nouvelle ligne viendrait compléter le maillage assuré par le réseau ferroviaire pour relier directement la ville de Luxembourg au bassin urbain de l'Alzette. Dans un premier temps, il s'agirait d'une extension de la ligne actuellement en cours de construction, depuis le futur terminus Cloche d'Or, pour rejoindre l'autoroute A4 qui serait réaménagée. Le tramway serait implanté à côté de cette voie rapide où une voie serait réservée aux transports en commun et aux taxis. Sur une dizaine de kilomètres et sans station intermédiaire, les rames circuleraient à 100 km/h avant de d'arriver à Foetz, Esch sur Alzette et Belvaux.

plan-developpement-tram-Luxembourg

Si dans un premier temps, cette desserte viendrait intégrer la section sud actuellement en construction, il est également envisagé de compléter le maillage de la ville de Luxembourg par l'ouest, avec un barreau rejoignant la gare centrale.

Enfin, ce tramway rapide serait connecté au projet de BHNS franco-luxembourgeois desservant le bassin urbain de Esch sur Alzette, entre Dudelange et Differdange. Sur une longueur de 34 km avec 28 stations, il pourrait transporter près de 28 000 voyageurs par jour avec un départ toutes les 7 minutes. L'axe nord-sud vers Luxembourg était initialement envisagé lui aussi en BHNS comme l'indique le schéma ci-dessous.

BHNS Esch sur Alzette

En revanche, le maillon sud devrait être maintenu en BHNS avec la perspective d'une desserte du versant français de ce bassin transfrontalier.

L'articulation entre ce BHNS, le projet de tram rapide et la desserte ferroviaire cadencée à la demi-heure des CFL (avec un temps de parcours de 37 minutes entre Luxembourg et Belvaux, comptant 10 arrêts) serait évidemment intéressante pour augmenter la capacité des transports publics et endiguer le trafic automobile.